Team VG : quel est l’objet connecté dont vous n’arrivez plus à vous passer ?

 

Ici, nous sommes des passionnés, aux goûts différents. Cependant, si nous avons bien une chose en commun (parmi tant d’autres), c’est notre amour pour l’univers geek au sens très large du terme : jeux vidéo, films, séries, romans, comics, mangas, la technologie…. Aussi avons-nous pris l’habitude de partager cette passion commune dans une série d’articles collaboratifs, les Team VG mobilisant une partie de la rédaction autour d’un sujet particulier sur lequel nous espérons également avoir votre avis.

Aujourd’hui, on vous propose de parler de l’objet connecté dont vous n’arrivez plus à vous passer ! On attend évidemment vos réponses dans les commentaires : quel est votre objet connecté préféré ?

Pour connaître nos débats précédents, découvrez sans plus tarder nos Team VG sur le septième art, à commencer par notre top 2018le top et flop cinéma et séries de 2016 puis le top films et séries de 2017Avengers : Infinity War, nos théories sur la saison 7 de Game of Thrones puis notre avis sur cette saisonnotre Disney préféré du Second âge d’orBlade Runner 2049, A Perfect DayMindhunter saison 1 et 2, la saison 4 de Black Mirror, les saisons 1 puis 2 de Stranger Things, les films parfaits d’Halloween, les séries Netflix, les séries de l’été 2019 et le 6 Underground de Michael Bay.

Nous avions élargi notre intérêt pour les manifestations de la culture geek aux meilleurs méchants de fiction, aux héroïnes geek, aux X-Men et aux personnages Marvel, aux adaptations de zombies, à nos livres de SF de prédilection, à la saga Mass Effect, à notre console et notre style de jeu préféré, à notre bilan de la Nintendo Switch, à nos YouTubeurs et applications préférées, à la réflexion sur la loi et l’image de la femme dans le dixième art, et aux jeux les plus attendus de 2019. Il avait également été question dans les Teams VG de nos configs PC,  de notre vision des vacances connectées, de nos smartphones coup de cœurdes gadgets dont on ne peut plus se passer, du média qui domine à la maison, de la configuration de nos PC, de notre notre rapport aux crypto-monnaiesdes casques utilisés au quotidien, ainsi que du Computex 2018, de notre programme pour une fête d’Halloween puis de Noël parfaite, de vacances et autres activités geeks, de la rentrée, de nos coups de cœur high-tech de l’année 2018 et sans oublier le CES 2019 et le programme d’Halloween. Dernièrement, ce sont les films de 2019 que nous avons mis à l’honneur mais aussi la Saint-Valentin !

 

CAMI «  HLELISTIQUE » AZOULAY


 

De nombreux objets connectés m’entourent au quotidien, qu’il s’agisse des ampoules connectées dans le bureau de mon humain, du détecteur d’ouverture de porte, de nos autoradio plus ou moins récents, de nos montres connectées, la Google Home… et la liste n’est pas prêt de se raccourcir, bien au contraire. Nous trouvons que chaque objet connecté peut avoir son utilité, et nous imaginons déjà la maison pleine de domotique que nous aurons plus tard.

Mais l’objet connecté que j’utilise absolument tous les jours sans faute est mon enceinte connectée waterproof. Ayant eu dans un premier temps une enceinte JBL, lorsque l’on m’a offert mon enceinte waterproof, cela a vraiment été d’autant plus pratique. Je suis de ceux qui s’ennuient sous l’eau, et même si effectivement la douche n’est pas faite pour autre chose que se laver, j’apprécie de pouvoir écouter de la musique, une vidéo Youtube ou même la suite de mon épisode préféré… directement de ma douche. Ainsi, je peux finir mon vlog commencé sur mon ordinateur directement sur mon téléphone, me connecter à mon enceinte, et hop, dans la douche, j’écoute la suite. Et en sortant, mon téléphone et l’enceinte me suivent jusqu’à ce que je sois habillée. C’est un petit plus et j’ai presque du mal à me passer de ce petit objet connecté quand je suis chez les autres ! Si cela vous intéresse, je peux vous conseiller celle que j’ai, toute simple, mais avec un son clair et une ventouse qui tient (chose rare) : par ici.

 

 

JULIE «  AELISYA » TESSIER


 

Sans grande surprise pour les personnes qui me connaissent, l’objet connecté dont j’ai le plus de mal à me défaire est mon téléphone portable. Avant que l’on me pose la question, je ne prône ni Android ni cette fameuse petite pomme qui coûte un bras ; j’ai déjà eu les deux systèmes d’exploitation, et de nombreuses marques sous Android (Samsung, Nokia, Huawei…). Des points positifs comme négatifs pour chacun des systèmes, il y en a. Mais ce qu’il y a surtout, c’est des fonctionnalités qui me sont aujourd’hui indispensables.

La première de ces fonctions est le réveil, oui oui. Qui n’a jamais eu de panne le matin ou simplement du mal à se lever du lit ? Personnellement, j’utilise le réveil comme gage de sûreté pour arriver en cours ou en entreprise. Je ne cacherai pas que je suis d’humeur à traîner un peu des pieds et à toujours vouloir grappiller des minutes supplémentaires sous ma couette. Aussi, ayant un sommeil assez perturbé, je me sens plus sereine à l’idée de me dire que je n’arriverai pas en retard à quelque chose d’important.

La seconde fonction est bien évidemment la possibilité de communiquer par différents biais : SMS, Messenger, Snapchat… Et ce, avec n’importe qui, n’importe où dans le monde. J’apprécie beaucoup la polyvalence de toutes ces applications, ainsi que les interfaces personnalisées qui sont proposées. Bien que je privilégie au maximum le contact en face à face, le fait de pouvoir communiquer à distance est vraiment top. D’autant plus qu’une grosse partie de mes amis se retrouve dispatchée aux quatre coins de la France (autant à Lille qu’à Bordeaux ou Paris). Le fait de ne pas pouvoir me séparer de mon téléphone mais de privilégier le contact en face à face vous paraîtra peut-être paradoxal et pourtant, c’est ce qu’il en est vraiment.

La troisième fonction est celle de la programmation via le calendrier de rappels ou d’événements importants. Avec mes études ou les sorties prévues entre amis, je ne sais parfois plus où donner de la tête. La programmation de rappels me permet de me mettre régulièrement à jour dans mon planning, tout en me permettant de visualiser rapidement si quelque chose est prévu à telle date.

 

 

Pour finir sur ma partie, j’aimerais vous raconter à titre anecdotique une petite mésaventure qui m’est arrivée, justement car je ne pouvais pas me passer de mon téléphone. Cela s’est passé lorsque j’étais en classe de seconde au lycée (actuellement en dernière année d’école d’ingénieurs). J’envoyais beaucoup de messages, à des quantités presque faramineuses ; et un beau jour, ou en tout cas un jour, j’ai eu à me retrouver pendant deux semaines en atèle à cause… D’une tendinite au pouce (oui oui). La cause ? La sollicitation trop fréquente de ce pauvre petit membre. La préconisation du médecin ? Me calmer à ce niveau là. Autant vous dire que j’en rigole encore aujourd’hui, mes amis et professeurs aussi !

 

LUCILE « MACKY » HERMAN


 

Si vous lisez régulièrement nos tests, vous savez que les objets connectés, et surtout les smartwatches, ça nous connaît ! De mon côté, j’ai pu tester toutes les montres et autres bracelets signés Fitbit depuis le Flex 1, soit quelques années maintenant, et je dois dire que je n’arrive plus à m’en passer. C’est actuellement la Versa 2 qui trône fièrement sur mon poignet et ce depuis le jour de sa sortie. J’aime connaître mon nombre de pas quotidien, ma fréquence cardiaque, mais aussi faire mes exercices de respiration chaque soir une fois au lit. Aussi, la détection de mouvement au poignet est extrêmement pratique la nuit pour aller aux toilettes par exemple (non je ne rigole pas !) car avec une vessie comme la mienne ces derniers temps, et devant me lever au moins 6 fois par nuit, avoir une petite lampe embarquée est plus que sympathique pour ne pas réveiller le conjoint.

Le fait qu’il s’agisse d’une montre étanche est comme toujours un énorme avantage, aussi bien pour la douche, la natation, ou bien lorsque l’on fait la vaisselle. Je n’ai pour ainsi dire pas trouvé de défaut à ce modèle, si ce n’est son autonomie qui ne demande qu’à s’améliorer avec le temps. J’ai d’ailleurs hâte de découvrir la Versa 3 si cette dernière voit le jour. L’application est également en perpétuelle évolution, avec récemment la possibilité de connaître son taux d’oxygène dans le sang, sans oublier le récent partenariat avec FibriCheck (bien que payant) qui permet de déceler des anomalies cardiaques. Le suivi de sommeil semble également assez précis dans son ensemble. Bref, oui, c’est un gadget, mais très polyvalent !

 

 

Contenu en rapport

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.