Jeux de société

Team VG – Votre soirée de Saint-Valentin rêvée

Rédigé par le

Team VG – Votre soirée de Saint-Valentin rêvée

Saint-Valentin : jour spécial ou pas du tout ?

 

La Saint-Valentin est-elle prisée chez VG ? Ici, nous sommes des passionnés, aux goûts différents. Cependant, si nous avons bien une chose en commun (parmi tant d’autres), c’est notre amour pour l’univers geek au sens très large du terme : jeux vidéo, films, séries, romans, comics, mangas, la technologie…. Aussi avons-nous pris l’habitude de partager cette passion commune dans une série d’articles collaboratifs, les Team Vonguru, mobilisant une partie de la rédaction autour d’un sujet particulier sur lequel nous espérons également avoir votre avis.

Aujourd’hui, on vous propose de parler Saint-Valentin, et de nos soirées rêvées ! On attend évidemment votre programme, fantasmé ou non, dans les commentaires !

Pour connaître nos débats précédents, découvrez sans plus tarder nos Team VG sur le septième art, à commencer par notre top 2018le top et flop cinéma et séries de 2016 puis le top films et séries de 2017Avengers : Infinity War, nos théories sur la saison 7 de Game of Thrones puis notre avis sur cette saisonnotre Disney préféré du Second âge d’orBlade Runner 2049, A Perfect DayMindhunter saison 1 et 2, la saison 4 de Black Mirror, les saisons 1 puis 2 de Stranger Things, les films parfaits d’Halloween, les séries Netflix, les séries de l’été 2019 et le 6 Underground de Michael Bay.

Nous avions élargi notre intérêt pour les manifestations de la culture geek aux meilleurs méchants de fiction, aux héroïnes geek, aux X-Men et aux personnages Marvel, aux adaptations de zombies, à nos livres de SF de prédilection, à la saga Mass Effect, à notre console et notre style de jeu préféré, à notre bilan de la Nintendo Switch, à nos YouTubeurs et applications préférées, à la réflexion sur la loi et l’image de la femme dans le dixième art, et aux jeux les plus attendus de 2019. Il avait également été question dans les Teams VG de nos configs PC,  de notre vision des vacances connectées, de nos smartphones coup de cœurdes gadgets dont on ne peut plus se passer, du média qui domine à la maison, de la configuration de nos PC, de notre notre rapport aux crypto-monnaiesdes casques utilisés au quotidien, ainsi que du Computex 2018, de notre programme pour une fête d’Halloween puis de Noël parfaite, de vacances et autres activités geeks, de la rentrée, de nos coups de cœur high-tech de l’année 2018 et sans oublier le CES 2019 et le programme d’Halloween. Dernièrement, ce sont les films de 2019 que nous avons mis à l’honneur !

 

CAMI «  HLELISTIQUE » AZOULAY


La Saint-Valentin ne sait pas mettre les uns et les autres d’accord. Que faire en ce jour que l’on nous clame spécial dans une relation de couple ? Faut-il l’ignorer pour rappeler que l’amour se fête chaque jour ? Faut-il profiter de cette nouvelle occasion sans se soucier de rentrer ou non dans un moule pour juste partager un moment à deux sans oublier les jolies opportunités de voyages ou en matière de gastronomie qui se proposent à nous en cette période spéciale ? De mon côté, je n’ai jamais hésité longtemps. La Saint-Valentin est l’occasion de profiter de quelques réductions dans nos restaurants préférés ou de menus adaptés imaginés pour ce jour. Alors chaque année, nous faisons le tour des propositions sans jamais nous sentir influencés d’une mauvaise façon.

Néanmoins, ma préférence va à nos petites habitudes, cette routine effrayante que certains fuient comme la peste. Ce jour idéal, le matin commence avec une petite religieuse au café pour moi ainsi qu’une viennoiserie pour mon humain. Le reste de la journée se déroule comme les autres jours : s’il faut travailler, nous travaillons, sinon, nous geekons, lui dans son bureau abordant les mers de Sea of Thieves, moi dans le salon tentant les ranked sur League of Legends. Enfin, nous nous préparons chacun, après avoir nourri la bestiole miaulant à tout va qui nous sert de chat, et nous nous rendons à notre restaurant préféré : le Canadian Steak House. Bien entendu, nous avons pensé (enfin, il a pensé…) à réserver notre table, celle près de la cheminée, dans un petit coin tranquille. À la fin du repas, la peau du ventre bien tendue, nous rentrons et après un tour sur nos PC, nous choisissons un film ou une série à regarder afin de s’endormir ensemble.

 

Simple ? Peut-être, mais cette simplicité rend ce moment très agréable.

 

 

JULIE «  AELISYA » TESSIER


Ma Saint-Valentin idéale ? Je n’en ai à vrai dire pas ; ou plutôt, je n’ai pas de journée dont je rêve particulièrement pour cette occasion. Comme chaque jour, chaque mois ou chaque année, ce que je veux, c’est au moins un message mignon au réveil et un au coucher. Car oui, avec une relation à distance, pas facile de se voir lors de ce genre d’occasion. Et même si le jour est spécial, les études ne permettent pas toujours un déplacement et un temps de séjour optimal !

Du coup cette année, mon programme sera plutôt classique et ressemblera à chacune de mes soirées de d’habitude : chocolat chaud et plaid pour être posée tranquillement devant mon PC, mon second grand amour, avec au choix des rediffusions de League of Legends ou des séries Netflix. Le 14 février tombant un vendredi, je pense profiter de l’occasion pour jouer les nocturnes. Après tout, à défaut de pouvoir passer ce jour dans les bras de mon copain, il faut bien trouver d’autres moyens de se faire plaisir. J’aurai d’ailleurs sûrement de quoi faire puisque je me suis découvert un certain intérêt pour les séries coréennes. Attention aux Go d’Internet qui risquent de fortement chauffer. Rajoutons à cela un message d’amour et cette année 2020 s’annoncera sous les meilleurs hospices !

 

 

SIEGFRIED « MOYOCOYANI » WÜRTZ


 

Si l’idée d’une journée précise dans l’année pour célébrer son amour (et pas seulement le vivre et en témoigner) peut paraître louable, on peut naturellement déplorer la mercantilisation qui lui fait perdre de son âme, et nous place en porte-à-faux : il est difficile de ne simplement pas la célébrer quand on est en couple, quoi que l’on en pense. Pourquoi ne pas se tourner alors vers notre catalyseur de vivre-ensemble préféré, le jeu de société ?

On vous parlait par exemple ici de nos jeux de société préférés pour deux, et il est vrai qu’un Patchwork, un Mandala, un 7 Wonders Duel,  un Champ d’honneur peuvent s’avérer particulièrement bienvenus, sans même lister des innombrables jeux excellents à deux, et praticables à plus, ne serait-ce que les Unlock! ou Harry Potter : Hogwarts Battle qui sont particulièrement recommandés dans cette configuration et de surcroît coopératifs, ce qui vaut toujours mieux avec les mauvais perdants – même sans adhérer à la Saint-Valentin, vous n’avez certainement pas envie d’y créer plus de tension qu’un autre jour.

Bien sûr, certains jeux se prêtent particulièrement bien à la célébration de l’amour, dans un thème romantique et la stimulation de la communication entre membres du couple, comme un Totem Édition couple (il sera bientôt question de Totem dans ces pages) ou un Feelinks Révélations.

Mais si on faisait plus original encore, en se livrant à un jeu pour deux présenté par son auteur Jacob Jaskov comme une comédie romantique en jeu de société ?

Dans Fog of Love, chacun des deux joueurs y incarne la moitié d’un couple (pas forcément hétérosexuel d’ailleurs), défini par un certain nombre de traits de caractères et de caractéristiques publiques, mais aussi par des désirs cachés à son partenaires, formant des objectifs secrets. Il s’agit alors en incarnant bien ce personnage de tenter de s’épanouir personnellement et ensemble, en essayant de comprendre l’autre et de dépasser d’éventuelles différences fondamentales à travers une série de choix de vie, du plus amusant ou trivial au plus sérieux, où l’on décide chacun de son côté de ce que l’on veut faire.

Pour du role-playingFog of Love est absolument passionnant. Si l’on a spontanément envie de faire des choix comme si c’étaient les nôtres, on comprend vite la nécessité de séparer le joueur du personnage, à la fois pour gagner et pour ne pas prendre les choses trop à cœur. À cette condition, il s’avère un jeu captivant de bout en bout, et une expérience assez folle pour une Saint-Valentin.

 

 

LUCILE « MACKY » HERMAN


Alors je vous vois venir, OUI la Saint-Valentin est une fête commerciale. NON, on a pas besoin d’une journée ni même d’une soirée pour se prouver qu’on s’aime, car l’amour, ça se montre au quotidien. Mais cette année, ça tombe un vendredi et qui dit vendredi, dit week-end, et qui dit week-end, dit pas de boulot (en théorie) et DONC, possibilité de s’échapper avec sa moitié, non ? Vous y voyez là une simple excuse ? Oui, vous avez sans doute raison. Pas besoin de fantasmer ma soirée parfaite de mon côté pour cette année, car me voilà pour 5 jours à Barcelone ! Au programme, découverte de cette ville dont j’ignore tout, munie du bon vieux Guide du routard qui m’accompagne à chaque escapade.

Alors non, la date n’a pas été choisie expressément car c’était la Saint-Valentin, mais ça fait quand même plaisir ! Sinon, en temps normal, j’aurais sans doute préparé un bon plat bien riche d’hiver, comme une raclette, histoire de ne pas se prendre la tête, ou bien des crêpes, pourquoi pas ! Le tout devant la cheminée, un plaid et des grosses chaussettes aux pieds, et nous aurions sans doute ensuite regardé un film, sans forcément que ça soit un film à l’eau de rose, ou bien joué en amoureux à un jeu posé dans le canapé. Rien de bien extraordinaire en somme, mais toujours agréable et simple !

 

Barcelone

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.