Test – Trust Ody, un lot clavier-souris bon marché et silencieux !

Le célèbre constructeur néerlandais Trust n’a cessé de nous impressionner récemment, en particulier avec sa gamme gaming assez large, du casque au clavier en passant par la souris ou le micro, et même le fauteuil. Il s’est ainsi taillé une réputation solide avec ses périphériques très bon marché en termes de prix, mais pas de qualité.

Un peu taquins, nous sommes allés voir du côté de ce que la marque pouvait proposer de plus bas de gamme, un simple lot clavier + souris à 25 euros, et arborant pourtant pour ce prix dérisoire la double-promesse d’être silencieux et sans fil. Intrigant, n’est-ce pas ? Petit test du Ody Keyboard & Mouse Set de Trust.

 

 

Unboxing

Ce n’est pas la boîte qui rassurera celui qui espère, un peu présomptueusement, une bonne surprise pour un tarif pareil. On a beau ne plus être dans du matériel gaming, la couverture est d’une sobriété fonctionnelle presque déprimante, avec ses deux éléments affichés de la façon la plus neutre imaginable sur un fond uniformément clinique.

 

Trust Ody

 

Il y a bien quelques efforts d’élégance avec le vernis UV, le rouge du produit et des tranches, mais compensés par cette plage de blanc qui s’étend largement à droite et à gauche des composants, le pictogramme envahissant promettant un matériel « 50 % plus silencieux » (en se basant sur quoi ? Mystère), et dont la couleur jaune jure autant avec le reste que le drapeau français sur un sticker, lequel rappelle que l’Ody est ici en AZERTY (contrairement à ce que l’image pourrait laisser croire)…

Ce n’est pas laid, seulement d’une fonctionnalité étonnante de la part d’un constructeur habitué à mieux, et qui propose ici une boîte reflétant le prix bas de gamme.

Trust Ody

Au moins y lit-on les informations qu’il faut, même si elles sont souvent en anglais : la nature silencieuse des deux éléments, la possibilité de changer la vitesse de la souris, les 13 raccourcis de Fonction du clavier, la résistance de ce dernier aux éclaboussures, qualités sur lesquelles le dos de la boîte renchérit bien sûr.

C’est dans la liste du matériel que l’on apprend comment ces éléments font pour être utilisés sans fil : grâce à des piles AAA fournies et à un récepteur USB à connecté à l’écran. Cela m’a inspiré une curieuse sensation de retour en arrière, mois qui n’utilisais plus de piles dans rien depuis des années, mais bien sûr c’était la seule manière de tenir le pari déjà étonnant d’offrir du sans fil à moins de 30 euros.

Trust Ody

Et rien d’autre que le clavier, la souris, les piles, le récepteur USB et l’obligatoire livret de conformité. Le manuel d’utilisation doit quant à lui être téléchargé en PDF sur le site de Trust. Un choix qui a été bien loin de me déranger : un matériel aussi élémentaire n’exigeait pas forcément de s’encombrer d’un bout de papier supplémentaire, et pour garantir un prix aussi bas, il est évident que c’était là typiquement le genre de petites choses auxquelles il faisait bon de renoncer pour gagner quelques centimes.

Si l’on y ajoute le sommaire rangement cartonné au lieu des luxueux écrins en plastique auxquels d’autres gammes nous ont habitués, on pourrait même apprécier cette sobriété écologique et pragmatique – la boîte assume d’être destinée à la poubelle.

Trust Ody

Informations techniques

Marque : Trust
Modèle : Ody
Couleur : noir
Connexion du clavier et de la souris : sans fil, via un seul récepteur USB pour les deux périphériques
Portée : 10 mètres
Alimentation : 2 piles AAA pour chaque périphérique (fournies)
Poids total : 560 grammes

Trust Ody

Clavier
Description du clavier : azerty
Dimensions : 442 x 142 x 19,5 mm
Poids : 453 grammes

Souris
Type : optique
Dimensions : 60 x 100 mm
Poids : 75 grammes
Réglage DPI : 600 et 1400 (source)

Trust Ody

Un lot qui se contente de tenir ses promesses – et c’est déjà beaucoup

Ces trois dernières semaines, j’ai utilisé l’Ody pendantes dizaines d’heures, pas seulement pour le tester sérieusement (parce qu’à part signaler que les piles n’ont pas encore flanché, cela ne m’a pas appris tant que cela) mais aussi et surtout parce qu’il répondait précisément à un besoin.

Ayant acquis il y a six mois un laptop, je ne m’étais pas avisé… qu’il n’incluait pas de clavier numérique. Or quand votre profession vous impose précisément de remplacer les guillemets anglais par des guillemets français et d’ajouter des accents aux majuscules, ne pas bénéficier des sacrés Alt 144 ou Alt 174 pouvait s’avérer assez pénalisant, d’où ma recherche d’une solution alternative.

Un combo clavier + souris sans fil, comme le propose l’Ody, permet de surcroît… de travailler plus loin de l’écran, qui n’est plus vissé au clavier, et donc à mes yeux. Un gain important pour mon dos et mes yeux.

Trust Ody

Le lot répond enfin à deux autres requêtes : étant donné qu’un seul récepteur USB suffit à capter à la fois la souris et le clavier, le seul autre port USB de mon laptop peut accueillir mon casque (mon fidèle HS70) ou une clef USB ; et comme je travaille souvent tard dans la nuit, jusqu’à trois heures, voire quatre ou cinq du matin, il ne faut surtout pas que je risque de réveiller la maisonnée en tapant constamment sur le clavier ou par mes clics irréguliers.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Flex Light Colour de Innr

Or la promesse de silence faite par l’Ody est loin d’être mensongère, les deux éléments parvenant à être d’un contact agréable, à offrir une bonne sensation d’interaction, tout en produisant effectivement bien moins de bruit qu’un clavier ou une souris traditionnelle. Pas une absence de bruit (et il est en cela bienvenu que la boîte traduise déjà « silencieux » par « moins fort de 50% ») mais une réduction assez conséquente pour avoir été vite remarquée.

De façon bien plus accessoire, mentionnons l’adoption récente d’un chat assez amateur de câbles, de sorte que tout ce qui peut éviter d’en ajouter à côté de la douzaine déjà présente est évidemment bien reçu. Je pourrais aussi parler de la résistance du clavier aux éclaboussures, véritable argument de vente pour qui dispose toujours d’un mug de thé plein à côté de lui, mais l’absence d’accidents malgré ce risque évident et constant m’empêche de faire un retour honnête sur cette promesse.

Trust Ody

Il faut enfin bien parler des 13 raccourcis disponibles sur les touches de fonction du clavier, en pressant simultanément la touche de fonction justement et l’une des touches ech à F12. La touche de fonction apparaît habilement en bleu, de même que les pictogrammes associés aux raccourcis, ce qui rend l’association plus intuitive. Par ces raccourcis, on pourra altérer le volume et la luminosité, mettre en piste en pause ou la reprendre, ouvrir la calculatrice, l’explorateur de fichiers, les paramètres, verrouiller l’écran…

Trust Ody

Le lot Ody serait donc parfait ? Il faut tout de même pinailler, d’autant qu’il y a matière à émettre des remarques qui ne sont pas tant des critiques que l’exposition des raisons pour lesquelles Ody ne s’est pas non plus vu décerner l’or, parce qu’il aurait pu s’avérer encore un peu plus impeccable.

Ainsi la souris s’avère-t-elle moins immédiatement convaincante que le clavier. La possibilité de modifier sa sensibilité en cliquant sur le bouton central est ternie par l’existence de 2 sensibilités différentes seulement, ce qui la rend un peu gadget – même si l’on appréciera que la touche soit assez petite et distincte de la molette pour éviter de cliquer par erreur.

Surtout, j’ai vite rencontré de nombreuses surfaces auxquelles la souris optique n’était pas très réceptive. J’ignore s’il s’agit d’une défaillance matérielle ou d’une limite normale pour une souris sans fil forcément moins performante que mon habituelle Kain 120 Aimo, et rien de plus facile que de la contourner en essayant différents supports, ou simplement en revenant à un bon vieux tapis de souris, enfin cela devait être précisé.

Précisons pour conclure que si je ne me suis pas étendu plus que cela sur les raccourcis pourtant théoriquement pratiques du clavier, c’est que je n’y recours pas beaucoup, pas autant par exemple que s’ils étaient directement associés aux touches (comme c’est le cas sur le clavier de mon laptop), sans avoir besoin du truchement d’une autre touche, et sans avoir besoin d’un pictogramme en bleu foncé, judicieux pour le distinguer des indications classiques en blanc, mais moins bien lisibles dans un environnement mal éclairé.

Trust Ody

L’ensemble clavier et souris Ody, un fidèle compagnon domotique

Ces pinaillages énoncés, l’ensemble clavier et souris Ody de Trust s’est vite imposé comme un fidèle compagnon domotique.

Je l’ai dit plus haut : en quelques semaines, je l’ai employé près d’une centaine d’heures, beaucoup plus que ce qu’exigeait ce test, parce qu’il remplit parfaitement son office, sans surprises et sans génie certes, mais il serait déplacé d’attendre du génie d’un ensemble ne coûtant que 25 euros, et je peux admettre franchement que je ne m’attendais déjà pas à ce qu’il tienne si bien ses promesses à ce prix-là, qui est à peine celui d’une souris correcte.

 

Silver Award

Review 0
7 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Une réduction de bruit remarquée.
  • Un seul récepteur USB pour les deux éléments.
  • La désactivation automatique très rapide des périphériques pour économiser les piles.
  • Les piles incluses.
  • Le prix dérisoire pour un tel cadeau à faire à ses yeux et son entourage.
Contre
  • Une souris qui ne glisse pas toujours bien (du moins notre exemplaire).
  • La possibilité un peu gadget de changer la sensibilité de la souris.
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.