Gaming

Test – la ROCCAT Kain 120 AIMO est-elle LA souris gaming et tout-public ?

Rédigé par le

Test – la ROCCAT Kain 120 AIMO est-elle LA souris gaming et tout-public ?

Test – la ROCCAT Kain 120 AIMO est-elle LA souris gaming et tout-public ?

 

Il a évidemment été souvent question de ROCCAT sur Vonguru, pour ses casques, ses claviers, ses écouteurs, et même ses tapis de souris… et son jeu vidéo Sink City ! Et les produits du constructeur allemand d’accessoires sont souvent très appréciés par la rédaction, c’est pourquoi j’avais hâte de tester la nouvelle ROCCAT Kain 120 AIMO, particulièrement après la très forte appréciation de la ROCCAT Kone AIMO par notre collègue Pastiyou.

Vendue 69 euros 99, elle est présentée par ROCCAT comme une « souris gaming RGB », cette appellation de « gaming » étant précisément ce qui va focaliser notre attention ici, puisqu’elle semble à première vue particulièrement nue en comparaison par exemple des dix boutons de la Kone, dans la même gamme de prix. S’adressant aux droitiers, elle existe en deux coloris, noir et blanc, et sera disponible à partir du 31 août.

 

Présentation générale

ROCCAT fait partie de ces entreprises qui savent faire le packaging de leurs produits. La couverture de la Kain 120 parvient ainsi à être à la fois sobre, élégante et claire sur ce qu’elle propose. Les lettres colorées de AIMO mettent ainsi en avant la RGB sans gêner la lisibilité des données plus essentielles (le nom ROCCAT Kain 120), les six touches de la souris (deux latérales, les clics droit et gauche, la molette et le bouton DPI) sont visibles, la différence de couleur entre la molette (latéralement éclairée en rouge) et le logo (en bleu) signale les éléments qui pourront être illuminés et témoigne de la personnalisation possible de cet éclairage, et on nous met enfin en confiance en rappelant qu’avec ROCCAT, on a affaire à la deutsche Qualität.

 

ROCCAT Kain 120

 

Le dos et les tranches entrent davantage dans les détails, toujours sans en faire trop, comme s’il s’agissait de décrire et non de promouvoir. On apprend ainsi que la souris devrait tenir au moins 50 millions de clics, que l’éclairage RGB comprend 16,8 millions de nuances, qu’elle a un DPI de 16 000 et pèse… 89 grammes. On comprend mieux la disparition de certaines touches et les efforts d’ingénierie consentis pour arriver à la Kain 120 en admirant cette légèreté impressionnante, et des caractéristiques toutes pensées pour la meilleure réactivité possible. De fait, on est loin des machines de guerre auxquelles s’apparentent certaines souris pensées pour le RPG.

 

ROCCAT Kain 120

 

De dimensions 124 x 65 x 43 millimètres,  la Kain 120 trouve un juste milieu pour offrir une bonne prise en main sans tenir entièrement dans son creux, bref pour que les touches soient accessibles intuitivement et la souris agréable à manipuler sans retirer le sentiment de pousser un objet. Un câble tressé d’1 mètre 80 la relie à la prise USB, c’est long, très long, mais donne une très agréable sensation de qualité, tant par sa solidité que sa douceur.

 

ROCCAT Kain 120

Caractéristiques techniques

Capteur optique : ROCCAT Owl-Eye avec 16000dp

Hauteur de détection du capteur ajustable

Accélération :  50 G

Vitesse maximum : 400 ips

Accélération de la souris : non

Ajustement angle : oui

Polling rate : 1000 Hz

ARM Cortex-M0 48MHz

Mémoire interne : 512 kB

Câble USB tressé : longueur 1.8 m

Contient des Interrupteurs Omron®

Technologie ROCCAT® Easy-Shift

Suite logicielle ROCCAT® Swarm

Illumination AIMO : LED RGB et effets lumineux

Hauteur : 4,30 cm

Largeur : 6,50 cm

Longueur : 12,40 cm

Poids : 89 g

Configuration requise : USB 2.0 Port, connexion internet pour l’installation des pilotes

Systèmes d’exploitationWindows® 10, Windows® 7, Windows® 8

 

ROCCAT Kain 120

 

Une souris conçue pour le gaming

T3 et Rock Paper Shotgun ont nommé la Kain 120 « meilleure souris gaming de 2019 ». Pour cela, l’un des premiers arguments est logiquement la surface de la Kain 120, dont ROCCAT met en avant le « revêtement anti-usure hybride », assurant sa solidité et la protégeant de la saleté, « dernière innovation en matériaux de surface ». Derrière le marketing, il faut admettre que la souris tient très bien en main, qu’elle reste agréable au toucher même après quelques heures d’usage intensif.

L’un des autres arguments essentiels est celui du clic. ROCCAT vante ainsi le Titan Click, « résultat d’une refonte complète de la mécanique d’un clic de souris. N’omettant aucun détail, chaque pièce du mécanisme a été optimisée afin d’obtenir le clic parfait. Grâce à la conception fractionnée des boutons et à l’emplacement optimisé des interrupteurs, vous pouvez ressentir distinctement la différence en termes de mouvement et de précision.

 

ROCCAT Kain 120

 

Un algorithme intelligent localisé dans le micrologiciel de la Kain optimise le traitement du signal et enregistre les clics de souris jusqu’à 16 ms plus rapidement que les autres souris. » (pourquoi dire moins bien avec mes mots ce que le constructeur dit si bien lui-même ?). SI je n’ai pas moi-même évalué cette supériorité, difficile de ne pas être conquis par l’aisance au clic et par sa réactivité.

 

ROCCAT Kain 120

Personnalisation technique et chromatique

Une souris ne s’évalue pas à notre époque que par ses seules qualités techniques, il est important qu’elle puisse s’adapter aux besoins voire aux simples préférences de l’utilisateur, en particulier du gamer attachant de l’importance aux objets qu’il manipule par-delà leur simple dimension usuelle.

De façon assez originale, la Kain 120 possède ainsi une touche DPI, juste en-dessous de la molette, qui permet par une simple pression de modifier… la vitesse de la souris sur l’écran, de la fluidifier ou au contraire de la rigidifier en passant d’une vitesse présélectionnée à la suivante parmi quatre possibilités. Plus classiquement, on peut reconfigurer librement les six touches.

 

ROCCAT Kain 120

 

Si la Kain 120 est en soi assez élégante, presque jolie, il va de soi que son principal attrait esthétique vient de sa composante RGB, aussi remarquable qu’on peut l’attendre de la part de ROCCAT. Comme vous le savez si vous pratiquez la marque ou avez lu nos autres tests, les appareils ROCCAT (qu’il s’agisse de claviers, de casques ou de souris) fonctionnent avec un même logiciel, ROCCAT Swarm, qui permet d’uniformiser leurs couleurs tout en offrant une immense palette de configurations. C’est ce que ROCCAT appelle la « lumière vivante », AIMO.

Il est par exemple possible de modifier l’intensité de l’éclairage, sa couleur, de la faire varier ou de garder la même, de faire évoluer différemment la couleur de la molette et celle du symbole… Mais quelques images vous en diront naturellement bien plus que mes descriptions nébuleuses.

 

ROCCAT Kain 120

 

Le top de la souris gaming et tout public ?

En cherchant la légèreté et l’épure, ROCCAT livre avec la Kain 120 AIMO une souris particulièrement séduisante pour tous les publics. Loin des machines de guerre habituellement qualifiées de « souris gaming », elle se contente de six touches et de deux sources d’éclairage (les côtés de la molette et le symbole de la marque), de sorte qu’elle est capable de rassurer le tout-venant et de peser 89 grammes à peine.

Par ailleurs, elle peut être aisément personnalisée tant au niveau des touches, du DPI que quant à ses couleurs, où elle offre un logiciel commun aux appareil ROCCAT remarquablement intuitif. Enfin (et surtout ?), la Kain 120 est extrêmement performante, du plaisir à la manipuler à la rapidité du clic grâce au Titan Click et à ses 16 ms d’avantage face aux produits concurrents. Pour un prix de 69 euros 99 dès le fin septembre, c’est simplement remarquable.

Notes
9 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
Un design élégant
Le Titan Click
La prise en main et l'agrément des matériaux
Le logiciel Swarm riche et intuitif
La légèreté
Contre
Certains gamers pourraient déplorer le manque de touches ?
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Voir commentaires (2)
2 Comments
  1. moi

    2019-08-26 at 17 h 44 min

    encore une souris pour nain de jardin

    • Siegfried « Moyocoyani » Würtz

      2019-08-26 at 18 h 39 min

      Pour nain de jardin, vous trouvez ? Avec 12,40 centimètres de longueur, elle fait à peu près exactement la taille de ma main posée sur toute sa surface, de sorte que mon index et mon majeur sont parfaitement en contact avec l’extrémité des deux clics, mon pouce a juste la latitude qu’il faut pour les deux touches latérales…… J’ai vu des souris d’ordinateur bien plus modestes, et celle-là m’a paru si satisfaisante de ce point de vue que je ne me suis même pas fait la remarque que l’on pourrait trouver sa taille problématique dans un sens ou dans l’autre ! Pour mieux comprendre votre remarque, auriez-vous l’exemple d’un modèle de souris qui vous paraîtrait d’une taille normale ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Gaming