Gaming

Test – Roccat Kone Aimo, du nouveau ?

Test – Roccat Kone Aimo, du nouveau ?

Roccat Kone Aimo, du RGB mais pas que …

 

La marque allemande sort un nouveau périphérique affublé du fameux cougar, une souris fort sympathique au premier abord, la Kone Aimo.

Marque assez peu connue du grand public mais appréciée par la communauté gaming, Roccat propose des périphériques purement orientés jeu avec claviers, souris, casques et tapis de souris. Après avoir récemment testé la souris Leadr et le casque Khan Pro, Vonguru revient avec une nouvelle souris dans la lignée de la première Kone sortie en 2007.

 

 

Mais comme d’habitude commençons ce test par le trailer officiel by Roccat.

 

 

Pour accompagner le test de cette souris, nous aurons la chance d’être accompagné par le tapis Taito 2017 en taille XXL-Wide (900 x 330 mm) de la marque.

 

PRÉSENTATION

 

 

On retrouve une souris pour joueur uniquement droitier et qui comporte 10 boutons, dont voici les caractéristiques :

  • Capteur optique Owl-Eye : jusqu’à 12000 DPI
  • Processeur : ARM Cortex-M0 à 50 MHz
  • Mémoire intégrée : 512 Ko
  • Fréquence : 1000 Hz
  • Temps de réponse : 1 ms
  • Accélération : 50G
  • 10 boutons programmables
  • Câble USB tressé : 1,80 m
  • Poids : 130 g
  • Rétro-éclairage: RGB Aimo

 

La souris Roccat Aimo existe en trois couleurs : White, Black et Grey et c’est cette dernière que j’ai reçu.

 

DÉBALLAGE

 

Utilisant depuis quelques années la souris Kone XTD Optical (que j’adore particulièrement), j’avais à cœur de tester cette Kone Aimo. Je voulais savoir ce que Roccat allait pouvoir m’apporter de mieux par rapport à celle qui m’accompagne tous les jours et qui ne m’a jamais déçu.

La boîte est sobre, toute de noir vêtue. On y retrouve simplement la photo de la souris avec l’indication 10Y German Design & Engineering et le fait qu’on dispose de l’AIMO (Intelligent Lightning System).

 

 

L’arrière comporte toutes les caractéristiques techniques en pas moins de 9 langues dont le français. Inutile de présenter l’intérieur, la souris étant simplement maintenue dans une coque en plastique, c’est simple mais efficace.

Au premier abord, bon point car la souris m’a l’air bien sympathique avec une bonne bouille. Par contre, avant même de l’avoir touchée, le revêtement semble différer de celui dont disposait mon XTD Optical. J’ai visé juste car la Kone Aimo est recouverte d’un revêtement type SoftTouch, tout doux et déroutant au premier abord mais ô combien agréable.

 

 

La prise en main est très agréable, la main ne glisse pas et la qualité de fabrication se ressent immédiatement. Le câble est comme pour beaucoup de souris gaming actuelles tressé. Le logo Roccat ne s’allume pas mais qu’importe car il y a bien d’autres raisons de bénéficier d’un éclairage, RGB de surcroît.

 

Le nombre de boutons est assez remarquable puisqu’on n’en dénombre pas moins de 10, tous personnalisables. Et bien plus encore si l’on tient compte du fameux Easy-Shift placé sous le pouce (T3) qui permet de dédoubler tous les boutons.

Le capteur choisi pour cette souris est un capteur optique Owl-Eye de chez PixArt qui peut être paramétré en DPI réglables par tranches de 50 entre 100 et 12 000.

 

 

On retrouve également sous cette Aimo de pas moins de cinq patins qui permettent une glisse parfaire sur notre tapis Taito 2017. Et si vous faites attention, ces patins représentent une patte de félin. Personnellement, je regrette que l’on ne retrouve pas, comme sur ma XTD Optical, de petits poids de 5g pour régler la masse selon nos envies.

La souris est un modèle pour droitier, l’ergonomie est bien pensée mais les gauchers sont de nouveaux oubliés.

 

TAPIS de SOURIS TAITO 2017

 

Le tapis Roccat Taito 2017 est proposé en quatre tailles, tous en 3 mm d’épaisseur :

  • Mini-size : 265 x 210 mm
  • Mid-size : 400 x 320 mm
  • King-size : 455 x 370 mm
  • XXL-wide : 900 x330 mm

 

 

Le tout pour un prix conseillé de 14,90 €, 19,90 €, 24,90 € et 29,90 €, ce qui me semble plutôt correct au vu de la qualité des produits proposés.

PILOTES

 

La dernière fois que j’avais testé une souris Roccat, j’avais eu droit à un pilote dédié à cette souris. Ici, Roccat a bien évolué puisque l’on passe à Swarm. En gros, plutôt que d’avoir un pilote par périphérique, Roccat présente avec Swarm une suite logicielle qui se veut plus modulaire, plus personnalisable, plus aboutie.

Quatre onglets sont présents :

Paramètres, dans lequel vous pouvez modifier :

  • la vitesse de défilement vertical de la molette
  • la vitesse d’inclinaison horizontale de la molette
  • la vitesse du pointeur Windows
  • le nombre de DPI de cinq niveaux prédéfinis
  • la vitesse du double clic

 

 

Attribution des touches, dans lequel vous personnalisez à votre guise les boutons ainsi que leur double via l’Easy Shift :

 

 

Paramètres avancés, dans lequel vous pouvez :

  • modifier le taux d’interrogation (la fréquence) de 125 à 1000 Hz
  • réinitialiser les paramètres
  • modifier la distance du capteur
  • activer ou pas l’angle snapping
  • avoir un retour audio de vos modifications DPI, changement de profil, …

 

 

Éclairage, où, comme son nom l’indique, vous pouvez modifier le mode d’éclairage ainsi que les couleurs choisies pour les différentes zones RBG.

 

 

En bas se trouve une partie permettant d’avoir plusieurs profils de paramétrage selon le jeu choisi, ainsi qu’un gestionnaire de macro (pratique dans certains jeux pour automatiser les actions).

 

À l’heure où j’écris ce test nous en sommes à la V1.9300 téléchargeable ICI. Et pour les amateurs d’applications smartphones, la version Android existe également, la version iOS étant encore en cours de développement.

 

CONCLUSION

 

Cette souris kone Aimo est bien une digne descendante de la première Kone sortie en 2007. Une longue lignée de produits de qualité avec, à chaque génération, un renouveau qui continue de pousser la marque Roccat.

Ici on retrouve un capteur optique Owl-Eye de dernière génération, un éclairage Aimo RGBA (Red Green Blue Alpha) intelligent mais également Swarm pour la partie logicielle.

 

 

Une bonne prise en main, une personnalisation totale des boutons et de l’éclairage, … le tout garanti « Deutsche Qualität », c’est ce que j’ai apprécié retrouver dans cette souris. Moi qui avais peur de ne pas trouver de souris capable de prendre le relais de ma Kone XTD Optical, je ne suis pas déçu.

 

Bon, un petit bémol, il s’agit du premier produit disposant de la technologie Aimo donc difficile de l’apprécier à sa juste valeur, mais le clavier Horde Aimo devrait bientôt combler ce manque. Par ailleurs j’aurais apprécié que l’on puisse faire varier la masse de la souris en y ajoutant des petits poids.

 

Concernant le prix, il est de 79,95 €, et c’est plutôt raisonnable si on la compare à la concurrence. Face à la Kone Aimo, nous retrouvons notamment la Corsair Gaming Glaive RGB 16 000 DPI, la QPAD 8K Laser, la SteelSeries Rival 300 et la Tt eSPORTS Level 10M Advanced. Et notre Aimo ne démérite pas face à ses farouches concurrentes.

 

Notes
9 Le Testeur
La communauté 0 (0 votes)
Pour
Un look d'enfer
Qualité de fabrication
Logiciel Swarm
Bonne ergonomie
Illumination RGB un cran au-dessus que les anciennes versions
Molette multidirectionnelle
Contre
Poids non ajustable
Peu de repères pour apprécier Aimo
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Gaming
@PastiTestPC

Amateur de hardware et joueur en manque de temps

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Gaming