Jeux de société

Gold, la ruée vers l’or !

Rédigé par le

Gold, la ruée vers l’or !

Gold, gagnez en dynamitant vos adversaires !

 

Des éditions Game Factory, localisé par Atalia, de Reiner Knizia et illustré par Melanie Friedli, Gold est un petit jeu de société en format poche. Proposant des parties de 15 à 20 minutes, pour 2 à 5 joueurs de 6 ans et plus, ce petit jeu de mémoire interactif saura vous séduire et pour seulement 7 € !

 

Découverte de Gold

Gold se présente dans une toute petite boîte noire en métal. Pour le contenu rien de plus simple : les règles du jeu et quelques cartes rondes et très fines. On arrive à l’essentiel rapidement et on apprécie ! Avec les vacances qui arrivent, posséder quelques jeux faciles à transporter est toujours un plus.

Le 69 cartes disponibles se divisent en :

  • 5 entrées à la mine d’or en cinq couleurs (vert, orange, bleu, rouge et violet)
  • 24 cartes Or (5 de valeur 1, 7 de valeur 2, 7 de valeur 3, 5 de valeur 4)
  • 35 chercheurs d’or (2 de valeur 2, 3 et 4, 1 de valeur 5, en cinq couleurs)
  • 5 dynamites

Le but du jeu est simple : Il faut être le chercheur d’or le plus riche à la fin de la partie, et donc récolter un maximum d’or tout en empêchant ses adversaires d’en récolter davantage !

Mise en place et déroulement d’une partie

La mise en place de Gold est très simple. Dans un premier temps, chaque joueur choisit une couleur d’entrée de mine d’or qu’il place devant lui. Ensuite, toutes les autres cartes (sauf les entrées de mine d’or non utilisées) sont mélangées et éparpillées sur la table de façon ordonnée ou non (tout en veillant à ce qu’elles ne se recouvrent pas l’une l’autre).

 

Chacun son tour, chaque joueur pourra retourner deux cartes sur la table, l’une après l’autre. Les deux cartes restent face visible, et plusieurs cas de figure peuvent arriver :

  • Un chercheur d’or et de l’or

Si on retourne un chercheur d’or et une carte Or, et que la valeur du chercheur d’or est égale ou supérieure à la valeur de la carte Or, le propriétaire du chercheur d’or remporte l’or et on retire la carte chercheur d’or retournée (par exemple, si le joueur de la mine orange retourne un chercheur d’or bleu, l’or va bien au joueur ayant la mine bleue). S’il s’agit d’un chercheur d’or n’appartenant à aucun joueur, c’est le joueur actif qui remporte l’or en le plaçant sous sa mine. Si la valeur de l’or est plus haute que la valeur du chercheur d’or, on retourne face cachée les deux cartes.

  • Un chercheur d’or et un chercheur d’or

Si l’on retourne deux chercheurs d’or de forces différentes (même ayant la même couleur), le plus fort (celui ayant la valeur la plus haute) chasse le plus faible. Ainsi, la carte avec la valeur la plus faible est retirée du terrain tandis que l’autre est retournée face cachée au même endroit. Si les deux chercheurs sont de la même valeur, ils sont simplement retournés face cachée.

  • Deux cartes Or

Les deux cartes sont simplement retournées face cachée.

  • De la dynamite

Si l’on retourne de la dynamite, quelle que soit l’autre carte (chercheur d’or, or, autre dynamite), les deux cartes sont retirées du jeu : en effet, elles ont explosé.

Lorsqu’il reste dix cartes ou moins sur la table, tous les joueurs peuvent crier « Ruée vers l’or ! » et la partie change légèrement. Chaque joueur ne retourne, lorsque c’est son tour, qu’une seule carte. S’il s’agit d’or, il le conserve, s’il s’agit d’autre chose, la carte est retirée du jeu.

 

La partie prend fin une fois la dernière carte jouée. Ainsi, chaque joueur compte l’or caché sous sa mine, et celui qui a le plus d’or… l’emporte !

 

Jouons quelques parties !

Nous avons joué plusieurs parties, à trois ou à quatre, et Gold un jeu de mémoire vraiment interactif !

Les possibilités à chaque tour sont multiples. On peut se baser sur les cartes retournées quelques tours avant pour choisir de gagner davantage d’or ou de mettre des bâtons dans les roues de ses adversaires trop bien partis. On peut aussi désespérer de ne retourner aucune combinaison valable !

On comprendra rapidement que ceux avec la meilleure mémoire auront un avantage certain… jusqu’à ce qu’ils se retrouvent embêtés par les autres ou battus par le hasard ! En effet, on a beau avoir une bonne mémoire, si l’on ne retourne jamais sa propre couleur, on est très vite embarrassés !

Les parties sont courtes, interactives, toujours différentes, et on peut vite s’approprier le jeu et l’adapter à son mood du moment : êtes-vous taquins, concentrés, rancuniers ?

Bien entendu, il faut savoir reconnaître la force du hasard car ce dernier a sa place dans ce jeu. Pour autant, c’est un jeu sans prise de tête, très rapide à mettre en place, qui ne demande pas grand chose d’autre qu’une table et des amis ou sa famille pour y jouer !

On n’en demande pas vraiment davantage pour s’amuser et passer un bon moment avec ses amis !

 

Le petit avis de Siegfried « Moyocoyani » Würtz

Dans sa boîte minuscule, Gold n’inspire pas nécessairement confiance, et apprendre qu’il s’agit somme toute d’un Memory n’aide pas. Pourtant, entre Yokai et Panic Island, on avait déjà observé de stimulantes transformations modernes de ce système… Et surtout, Gold s’inscrit dans la même gamme que le très remarqué Punto, déjà localisé par Atalia dont on découvrait en interview quel soin ils accordaient à la sélection des rares titres de leur catalogue, lequel comprend quand même le VG Award Mystic Vale, Magic Maze, Dreamscape, GugongCatalyst, Bad Bones

Si cela ne suffisait pas, on doit Gold au très prolifique et multi-primé Reiner Knizia (Tajuto, Blue Lagoon, Amun-Re) ! Cela n’en fait pas automatiquement un chef-d’œuvre, mais mérite attention !

Et de fait, Gold atteint son objectif d’être un parfait jeu de vacances, tenant dans la moitié d’une poche, expliqué en une minute, assez léger, hasardeux et pourtant agressif pour provoquer ce qu’il faut de fous rires autour de la table, et devenant même de plus en plus malin et amusant tandis que l’on assimile les cartes sur la table et que l’on tâche d’établir volontairement des connexions profitables – ou nuisibles aux autres. Quel plaisir d’essayer d’expulser les chasseurs d’or adverses en les confrontant à nos chasseurs d’or plus forts !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.