Hardware

ASUS Rog G20, l’avenir du PC ?

ASUS Rog G20, l’avenir du PC ?

En manipulant cet Asus Rog G20, je constate qu’il y a encore quelques temps, tester un PC desktop de « marque » aurait été pour moi une ineptie.

Les choix des marques, les composants utilisés, la qualité de montage…bref tout me repoussait à faire le choix d’une solution entièrement construite par une marque. La culture de l’assemblage, le besoin de maîtriser le montage, la volonté de choisir ses composants pour placer le moindre euro au bon endroit…bref de nombreux arguments militaient contre le PC de marque.

le temps est passé diront certains mais surtout le marché a considérablement évolué. Tout d’abord, la compétitivité des marques VS solution 100% assemblée à la maison est aujourd’hui bien meilleure. Le marché étant devenu mature, les marques ciblent mieux leurs modèles qui s’adressent maintenant à une population « éduquée ». Il faut aussi constater que la cadence de sortie des nouveautés s’est considérablement ralentie. Le risque d’obsolescence a donc fortement diminué.

 

 

intro-Asus-G20

Reste que pour le gaming, certaines préoccupations demeurent prioritaires, on pense évidemment aux performances graphiques. Mais la réduction de la taille du PC n’a pas entraîné une réduction de la taille des cartes graphiques. les plus puissantes ont toujours les mêmes dimensions depuis quelques temps. Combiner un assemblage avec une carte graphique puissance dans un volume réduit implique maintenant des opérations d’une autre nature. Sur ce plan, le travail d’assemblage de cette nouvelle génération de PC se rapproche maintenant de ce qui se fait avec un pc portable.

Asus sur ce sujet est à la pointe. Depuis quelques années, les produits de la marque disposent d’un design de plus en plus élaboré. Les portables gaming ont été les premiers concernés. La gamme « desktop » dispose aussi de cet ADN tout en assumant puissance et une certaine évolutivité.

G20-Taille

 

Que dire du design d’Asus sur ses produits ROG ? Depuis maintenant quelques années ont ne peut que constater les efforts de la marque et surtout une vraie identité esthétique qui s’impose de produit en produit.

Là encore, Asus ne se contente pas d’intégrer ses composants dans un châssis mini-Itx et de badger le tout. Il y a un vrai effort de recherche, un design complet du châssis.

On s’aperçoit surtout que le design et l’efficacité prennent le pas sur le reste. En effet, c’est souvent le châssis et donc l’esthétique qui « subit » le hardware. Dans le cas du G20, la conception a vraiment pris en compte l’efficacité du hardware et le design de l’ensemble.

ASUSG20-018

ASUSG20-021

Même le bloc d’alimentation, qui est pourtant le point dirons nous « controversé » de cet Asus G20, dispose d’un certain « style »…

ROG-G20_power

 

Là encore, difficile de prendre Asus en défaut. Les plastiques extérieures utilisées pour le châssis sont d’une grande qualité, évitant les brillances dégueulasses et autres effets « grotte de Lascaux » que l’on retrouve sur la plupart des boitiers après quelques manipulations.

ASUS ROG G20

Quand on va plus loin et que l’on s’intéresse aux entrailles de cet Asus Rog G20, là encore on n’est pas déçu.

Asus G20

Pour accéder à l’intégralité des composants de l’Asus Rog G20, il faudra le mériter. Si le démontage de premier niveau ( panneau latéral ) ne pose pas de réel problème, le reste nécessitera un peu de doigté et pas mal de patience. Néanmoins, sur un PC comme ça, envoyer les mains toutes les cinq minutes n’est pas le but recherché.

Reste que cet accès au cœur du système nous permet de vite constater que l’impression de qualité extérieure se retrouve à l’intérieure de la machine. La structure en acier intérieure permet de disposer d’une grande rigidité et protection de l’ensemble, permettant évidemment d’envisager de faire voyager sa machine sans trop de stress.

ASUSG20-025

La connectique, le choix des composants, la manière dont les pièces sont assemblées : tout respire clairement la qualité. Pas de connectique qui se balade, un agencement optimisé : on retrouve tout le savoir faire d’Asus déjà bien constaté dans sa maîtrise des portables gaming.

On arrive là au coeur du sujet et sur les préoccupations majeures d’acheteurs éventuels. Qu’apporte cet Asus G20 pour le prix à part une belle gueule ?

La version que nous avons entre les mains est le haut de gamme présenté en fin d’année dernière. Cette déclinaison du G20 est équipée d’un processeur i7 4790 et d’une Geforce GTX 780. Il y a 16Go de Ram et un SSD accompagné d’un disque mécanique ( 3.5″ à ce sujet..) pour le stockage.

Aujourd’hui le sommet de la gamme est quasi identique mais intègre une GTX 980 à la place de la 780. Une bonne nouvelle compte tenu du saut de performances entre les deux mais aussi du passage à l’architecture Maxwell. Evidemment cette déclinaison « Maxwellisée » du G20 ne pourra qu’être profitable en terme de chauffe et de nuisance sonore.

Rog G20

Un modèle entrée de gamme est aussi proposé, reprenant l’intégralité des composants du G20 en test mais avec une GTX 750, un i5 4460, 6Go de ram et un seul disque dur mécanique ( pas de ssd ) pour le stockage. Le postulat c’est qu’en prenant cette machine pour 799€, vous pourrez la faire évoluer sans trop de souci.

Même si une version « usine » avec le même CPU, un poil de ram en plus et surtout une GTX 970 est disponible à 1199€, c’est le critère de l’upgrade qui est aujourd’hui regardé avec précision.

En effet, le G20 a été présenté au Computex 2014 déjà en i7 4790 et avec sa GTX 780; on voit bien que c’est la partie graphique qui évolue le plus régulièrement, alors que le CPU ne bouge plus vraiment et que ses sauts de générations n’apportent plus la claque décisive pour débloquer un achat / upgrade.

Donc techniquement, rajouter un SSD au modèle à 799€ ne pose pas de gros problème même à un manchot…le reste est du domaine du faisable mais ce n’est pas non plus une sinécure.

ASUSG20-027

 

L’upgrade Ram nécessitera ainsi le démontage complet du système de dissipation thermique. Rien de compliqué mais évidemment plus long qu’une manœuvre classique et nécessitant quand même un minimum de précaution.

Reste ensuite le gros morceau, la carte graphique. Celle-ci est « intégrée » dans une sorte de « chaussette » métallique lui permettant de rester en place et de ne pas faire souffrir le port Pciex sur lequel elle est connecté au moyen d’un riser.

ASUSG20-029

 

On remarque immédiatement que la carte utilisée est un « reference design » de Nvidia. Cette information a son importance car c’est sur ses dimensions qu’il va falloir s’appuyer en cas d’upgrade. En effet, une version custom d’une 960/970 ou 980 posera des problèmes.

ASUSG20-033

 

Les cartes custom comme les Strix de chez Asus ou ici une MSI GTX Gaming 4G dépassent du carénage et ne peuvent rentrer dans le boitier. Ce n’est pas ici la longueur qui va gêner mais bien la hauteur des cartes souvent à cause des caloducs.

On préférera donc une version ultra classique de la carte comme une « simple » GTX 980 4GD5 OCV1

GTX980

 

Reste donc que le hardware général de cette machine est solide, de qualité comme l’ensemble du produit et surtout que le tour de force de l’évolutivité dans un châssis de 12.5 litres est possible pour un bricoleur appliqué.

Dans tous les cas, le bloc d’alimentation du G20 pour une carte puissante sera composée de 2 éléments séparés, dont un dédié à la seule carte vidéo.

ASUSG20-114

à l’usage :

Voir cet Asus Rog G20 trôner sur son bureau est quand même un petit moment de plaisir. Plaisir des yeux évidemment car le produit est magnifique.

Ce premier constat est à peine gaché par la présence de la massive solution d’alimentation. Celle-ci composée de 2 éléments ( la présence d’une carte puissante nécessitant l’apport du second bloc d’alimentation ), reste pourtant esthétique et fluide, nous verrons bientôt qu’Asus n’a pas à rougir de sa solution par rapport à la concurrence.

G20 alljpg

 

Le soin apporté à l’esthétique ne s’arrête pas à la plasturgie, comme sur les périphériques, le G20 dispose de son mode « guirlande » avec 3 zones équipées de led RGB. Tout cela paramétrable à volonté avec un petit utilitaire maison.

lighting-panel

En mode classique, le G20 est particulièrement silencieux et économe ( sous les 20w ). Par contre, dès que l’on sollicite fortement la machine, la ventilation se met en route et il faut bien reconnaitre qu’elle est bien présente. Ce Pc n’ayant pas vocation a être positionné sous le bureau, nos oreilles délicates sont immédiatement exposées aux moindres nuisances sonores. On va dans cette situation monter aux environs de 50dB ce qui n’est pas intenable évidemment mais qui commence clairement à être présent.

Paradoxalement, j’ai identifié que la grosse majorité du bruit émis venait du système de ventilation en charge du CPU. Mais il faut dire que ce malheureux bénéficie de la présence chaleureuse de la GTX 780 dont la chaleur du GPU Kepler vient remonter doucement sous les orteils du i74790. Disposant d’une GTX 970 « classique » j’ai pu constater que l’échange permettait de gagner beaucoup sur ce point, le CPU perdant au passage presque 8°c et l’atténuation de la nuisance sonore étant appréciable.

Il est donc clair que le G20 profite bien d’un équipement Maxwell et que ce test, avec un bon vieux Kepler, permettait de se mettre en conditions « ultimes »…que le G20 a malgré tout confortablement encaissé.

Conclusion :

Cet Asus Rog G20 est vraiment séduisant : esthétique, puissant et relativement « malléable », il préfigure sans doute l’avenir du PC. Certains se réjouiront de cet effort régulier de constructeurs comme Asus pour proposer des PCs esthétiques et puissants, d’autres regretterons sans doute une perte d’évolutivité quasi programmée.

 

Voir comentaires (1)
1 Commentaire
  1. Rankill

    2015-09-30 at 16 h 54 min

    C’est une très belle (Steam) Machine dont le design me plait énormément. Mais comme elle tend beaucoup sur le modèle intégré des consoles, forcément elle perd beaucoup comme tu le dis très bien l’évolutivité des PC à peine plus grand. On ne peut pas tout avoir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware