Hardware

ASUS Rog G20, l’avenir du PC ?

ASUS Rog G20, l’avenir du PC ?

Hardware et conception

Sommaire

On arrive là au coeur du sujet et sur les préoccupations majeures d’acheteurs éventuels. Qu’apporte cet Asus G20 pour le prix à part une belle gueule ?

La version que nous avons entre les mains est le haut de gamme présenté en fin d’année dernière. Cette déclinaison du G20 est équipée d’un processeur i7 4790 et d’une Geforce GTX 780. Il y a 16Go de Ram et un SSD accompagné d’un disque mécanique ( 3.5″ à ce sujet..) pour le stockage.

Aujourd’hui le sommet de la gamme est quasi identique mais intègre une GTX 980 à la place de la 780. Une bonne nouvelle compte tenu du saut de performances entre les deux mais aussi du passage à l’architecture Maxwell. Evidemment cette déclinaison « Maxwellisée » du G20 ne pourra qu’être profitable en terme de chauffe et de nuisance sonore.

Rog G20

Un modèle entrée de gamme est aussi proposé, reprenant l’intégralité des composants du G20 en test mais avec une GTX 750, un i5 4460, 6Go de ram et un seul disque dur mécanique ( pas de ssd ) pour le stockage. Le postulat c’est qu’en prenant cette machine pour 799€, vous pourrez la faire évoluer sans trop de souci.

Même si une version « usine » avec le même CPU, un poil de ram en plus et surtout une GTX 970 est disponible à 1199€, c’est le critère de l’upgrade qui est aujourd’hui regardé avec précision.

En effet, le G20 a été présenté au Computex 2014 déjà en i7 4790 et avec sa GTX 780; on voit bien que c’est la partie graphique qui évolue le plus régulièrement, alors que le CPU ne bouge plus vraiment et que ses sauts de générations n’apportent plus la claque décisive pour débloquer un achat / upgrade.

Donc techniquement, rajouter un SSD au modèle à 799€ ne pose pas de gros problème même à un manchot…le reste est du domaine du faisable mais ce n’est pas non plus une sinécure.

ASUSG20-027

 

L’upgrade Ram nécessitera ainsi le démontage complet du système de dissipation thermique. Rien de compliqué mais évidemment plus long qu’une manœuvre classique et nécessitant quand même un minimum de précaution.

Reste ensuite le gros morceau, la carte graphique. Celle-ci est « intégrée » dans une sorte de « chaussette » métallique lui permettant de rester en place et de ne pas faire souffrir le port Pciex sur lequel elle est connecté au moyen d’un riser.

ASUSG20-029

 

On remarque immédiatement que la carte utilisée est un « reference design » de Nvidia. Cette information a son importance car c’est sur ses dimensions qu’il va falloir s’appuyer en cas d’upgrade. En effet, une version custom d’une 960/970 ou 980 posera des problèmes.

ASUSG20-033

 

Les cartes custom comme les Strix de chez Asus ou ici une MSI GTX Gaming 4G dépassent du carénage et ne peuvent rentrer dans le boitier. Ce n’est pas ici la longueur qui va gêner mais bien la hauteur des cartes souvent à cause des caloducs.

On préférera donc une version ultra classique de la carte comme une « simple » GTX 980 4GD5 OCV1

GTX980

 

Reste donc que le hardware général de cette machine est solide, de qualité comme l’ensemble du produit et surtout que le tour de force de l’évolutivité dans un châssis de 12.5 litres est possible pour un bricoleur appliqué.

Dans tous les cas, le bloc d’alimentation du G20 pour une carte puissante sera composée de 2 éléments séparés, dont un dédié à la seule carte vidéo.

ASUSG20-114

Pages : 1 2 3 4 5

Voir comentaires (1)
Plus Hardware