Unlock! Mythic Adventures – une nouvelle boîte mythique pour l’escape game de salon ?

À la sortie de chaque nouvel Unlock!, c’est la même histoire, la même grande question que tous se posent : non pas de savoir si la dernière boîte est bonne, mais de déterminer si elle est la meilleure de la saga. C’est que cette série culte éditée par les Space Cowboys (T.I.M.E. StoriesAnkh’orTea for 2, Orbis…) fascine par sa capacité à placer la barre très haut… puis à sauter par-dessus allègrement pour la replacer plus haut encore.

Cela ne signifie pas toujours que les trois scénarios du nouvel Unlock! seront tous meilleurs que tout ce qui s’est jamais fait, mais au moins que les auteurs parviennent à continuer de se renouveler, thématiquement et mécaniquement, aussi limitée que puisse paraître la perspective d’imiter les sensations d’un escape room avec un deck de 60 cartes à parcourir en 60 minutes, assisté d’une application essentielle pour la réalisation des énigmes.

Après Escape Adventures on avait ainsi profité de Mystery AdventuresSecret AdventuresExotic AdventuresHeroic AdventuresTimeless Adventures. et Epic Adventures, plus un opus hors-« continuité » adapté à la licence Star Wars. Une huitième/neuvième boîte de trois scénarios vient de les rejoindre, Mythic Adventures, particulièrement prometteuse en ce qu’elle propose un scénario dans la mythologie grecque et un autre adaptant Le Tour du Monde en 80 Jours, à côté d’un énième Noside. Et comme vous le verrez… j’ai été très  surpris dans mon podium final !

Comme les autres boîtes, Mythic Adventures coûte environ 32 euros (27 euros 72 avec l’abonnement Ludum), et est particulièrement recommandé pour 2-3 joueurs, tout en étant tout à fait praticable à 1 ou 4, mais un peu triste en solo quand on ne profite pas de l’émulation coopération des cerveaux, ou dommage quand on devient trop nombreux et qu’on ne parvient au contraire plus à s’imposer ou à se partager équitablement l’application, tout de même très présente dans cette boîte. Rappelons en outre que comme les autres encore, Unlock! requiert une application gratuite, disponible dans tous les app stores.

Bien entendu, cette critique est garantie sans aucun spoil !

 

Unlock! Mythic Adventures

Dans les griffes d’Hadès

 

Vous êtes Alix, esclave de l’Athènes antique. Gagner votre liberté ne sera pas facile face aux dieux de l’Olympe.

Unlock! Mythic Adventures

Conçu par Arnaud Pincemaille et Perinne Kurtz, illustré par Mahulda Jelly (déjà à l’œuvre sur les très jolis scénarios à Oz dans Secret Adventures, dans le pays des merveilles de Heroic Adventures et en Chine sur Epic Adventures – mais elle n’est pas à son meilleur ici), ce scénario de Mythic Adventures a d’abord marqué les joueurs (et pas seulement le cercle avec lequel je l’ai pratiqué) par sa difficulté, trop élevée pour un premier scénario supposé trouver un juste équilibre entre initiation et émerveillement. Certaines énigmes pouvaient ainsi paraître d’autant plus tarabiscotées que l’on s’attendait légitimement à ce que leur solution soit accessible.

Pour continuer avec les points négatifs, on peut être bloqué dès le tout début si l’on ne comprend pas parfaitement les nouveautés du scénario (je n’en dis pas trop), raison de plus pour ne pas jouer seul, au risque de prendre beaucoup trop de temps à tout envisager, tandis que l’un des deux gimmicks (le premier, autour de la charpente, est tout à fait sympathique) devient un peu lourd, puisque l’on finit par poser la grille partout juste au cas où et pour l’intégralité des énigmes, même si l’on notera que les auteurs savent s’arrêter avant que cela devienne réellement répétitif, et renouveler assez son utilisation pour qu’on ait encore l’impression d’en profiter et que l’on s’en laisse encore surprendre jusqu’au bout.

En outre, Dans les Griffes d’Hadès s’avère particulièrement soigné en termes d’histoire. Non qu’elle soit complexe ou bâtie avec astuce, mais incarner une esclave qui doit aller sauver le héros local (jolie inversion du damsel in distress) dans une succession de péripéties et de rencontres liées à la mythologie inspire une sensation assez vidéoludique de partir de rien avant de rendre service à des dieux en affrontant des créatures terrifiantes. Si le scénario est donc très linéaire, les confrontations se succédant un peu trop systématiquement, il bénéficie du revers de la médaille, brille du coup par la variété des interactions ainsi proposées.

Unlock! Mythic Adventures

L’Animal-O-Matic du Professeur Noside

Zap ! « L’animal-O-Matic… » Zap ! « …projette l’esprit dans le corps d’un animal ! » Zap ! « Arrêtez de bouger, James ! C’est sans danger vous dis-je ! » Zap !

 

Unlock! Mythic Adventures

Conçu par Vincent Goyat et Jeremy Koch, illustré par LegruthL’Animal-o-matic du Professeur Noside est le quatrième scénario à nous placer dans cet univers cartoonesque (après EscapeSecret et Timeless Adventures). La dernière itération circassienne m’avait réconcilié avec une série que je trouvais plaisante, mais en-deçà de la richesse espérée de la part des Unlock! et répétitive sans que l’effet de série ajoute quoi que ce soit, remplaçant seulement un éventuel thème plus original. Enfin j’avais su en apprécier la fantaisie et l’ingéniosité… et de fait, ce scénario est dans la même lignée.

Dans Mythic Adventures, on nous propose d’incarner cette fois directement Noside, enfermé dans la peau de l’un de ses animaux de compagnie à cause de son invention, et devant passer d’un animal à l’autre pour résoudre une série d’énigmes et in fine retrouver son corps. On notera qu’il s’agit pour le coup d’un scénario à privilégier seul ou à deux, parce qu’on ne profite pas assez de l’animal-o-matic quand il faut se passer le téléphone à 3 ou plus.

L’idée de départ est si bonne que l’on se demande quand cela va coincer, quand l’application nous dira qu’on n’a plus de batterie à force de se transférer dans n’importe quoi. Mais elle ne coince jamais, parce que le scénario est impeccable de logique, sans doute l’un des mieux ficelés depuis quelques temps. Cela vient aussi du fait que par-delà les transferts d’animal en animal… on associe beaucoup des cartes, de sorte que le concept novateur s’allie à une approche très classique pour un scénario plus équilibré que révolutionnaire. Et puis cette séquence d’initiation tout droit tirée de la présentation des plasmides dans Bioshock, quel régal !

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Extra Crisp pour Cookeo, de Moulinex

Notre expérience a seulement été ternie par le set final d’énigmes, soudain si peu logique… que nous avons atteint la résolution du scénario en court-circuitant une étape importante sans être sanctionnés par l’application ! Il reste pour moi le meilleur de Mythic Adventures, mais aurait pu être l’un des tout meilleurs sans cette note finale particulièrement malvenue.

Unlock! Mythic Adventures

Le tour du Monde en 80 minutes

« J’ai parié avec ces gentlemen du Reform Club que nous ferons le tour du Monde en 80 jours. Passepartout ! le monde attend l’exploit de Phileas Fogg ! »

Unlock! Mythic Adventures

Conçu par Yohan Servais (The Noside Show dans Timeless Adventures justement) et Jeremy Fraile, illustré par Cyrille Bertin, sans doute le plus sobre des illustrateurs réguliers de la série (Perdus dans le Chronowarp de Timeless Adventures et Mission #07 de Epic Adventures), Le Tour du Monde en 80 Minutes me faisait assez peur, parce que les adaptations littéraires ne me paraissent pas être (encore ?) le point fort des Unlock!.

À la Poursuite du lapin blanc était tout à fait honnête, sans beaucoup plus, transposition trop sage de l’a source, et l’on se souvient surtout de ma déception face aux Aventuriers du Pays d’Oz, dont la résolution de certaines énigmes ne trouvait du sens… qu’en connaissant l’œuvre originale ! Heureusement, les auteurs de cette troisième énigme XXL (il vous faudra effectivement pas loin des 80 minutes annoncées pour l’achever) ont su éviter ces écueils.

Pourtant, qui connaît Le Tour du Monde en 80 Jours, par le roman de Jules Verne ou d’une autre manière (j’ai par exemple encore un souvenir assez vif de son adaptation animée dans la série Les Voyages extraordinaires de Jules Verne, intégralement disponible ci-bas), en reconnaîtra une transposition assez fidèle des principales étapes, mais assez fine pour que l’ignorant découvre l’histoire par Unlock! sans être du tout handicapé, même accompagné par des connaisseurs, pas avantagés pour un sou.

 

Le scénario déploie une richesse inattendue compte tenu du petit deck de cartes supposé simuler l’aventure, à la fois parce que les auteurs ont su retranscrire cette intrigue linéaire en densifiant suffisamment les péripéties pour que l’on n’ait pas l’impression de seulement courir partout mais que l’on voie passer chaque lieu ; et parce qu’ils ont su recourir à une astuce – une amnésie temporaire justifiant une analepse – pour surprendre, casser un temps la linéarité diégétique, parvenir à éviter le risque de trop faire sentir la longueur de ces 80 minutes. Une jolie prouesse.

Peu d’énigmes sont d’ailleurs vraiment difficiles ou bizarres (même si l’on a peu peiner avec l’éléphant ou la mer), l’exigence venant du périple dans l’ensemble et de la nécessité de rester attentif jusqu’à la dernière seconde de cet éprouvant voyage. On appréciera en petit bonus que la disparition relative des chiffres cachés dans les cartes au fur et à mesure que la série des Unlock! se poursuit (logique, car elle ne pouvait pas trop se réinventer) est ici détournée par un Où est Charlie d’autant plus judicieux qu’il ajoute comme une quête secondaire tout au long de la quête.

Unlock! Mythic Adventures

Unlock! Mythic Adventures, belle aventure d’une saga légendaire

Unlock! Mythic Adventures n’est pas la meilleure des huit/neuf boîtes d’Unlock! parues à ce jour, ce qui n’est même pas un reproche, étant donné qu’elle est très honnête, par moments excellente, mais que certaines des précédentes ont placé la barre trop haut pour qu’il soit si facile de faire continuellement mieux. Du moins confirme-t-elle par sa qualité la capacité extraordinaire de ses concepteurs à continuer d’innover, de surprendre tant dans les manières de recourir au téléphone que dans l’intrication de l’histoire et des énigmes, quand on pourrait commencer à attendre et redouter une déperdition opportuniste.

Cette réinvention passant beaucoup par le téléphone (puisque formellement l’usage des cartes ne varie pas), Mythic Adventures peut s’avérer gourmand technologiquement : il suffit que votre caméra, votre micro, votre GPS ne fonctionnent pas comme l’application voudrait qu »ils fonctionnent pour qu’une énigme devienne simplement insurmontable alors même que vous aviez la solution. Mais on peut estimer que l’intégration dans la boîte du livre de solutions peut répondre partiellement à ce problème, malgré la frustration engendrée, et cette exigence fait aussi partie de l’identité d’Unlock!, de la manière dont la série cherche à raconter des histoires…

Même un Tour du Monde en 80 Minutes, adaptant directement le roman de Verne, parvient brillamment à faire vivre l’histoire à qui ne la connaîtrait pas plutôt que de s’appuyer sur de lourds clins d’œil réservés aux lecteurs, même nombreux – un exercice que les Unlock! n’ont pas toujours si bien réussi, et qui paraît donc d’autant plus remarquable ici qu’il peut prouver une maturation dans le projet narratif de la gamme.

Difficile en effet de ne pas être ravi de la place que l’histoire prend dans ces trois scénarios pourtant extrêmement variés thématiquement, de la mythologie grecque à la grande littérature en passant par le cartoon, alors que certaines boîte s’étaient avérées bien plus mécaniques. Que même un Noside parvienne à nous faire vivre une aventure est extrêmement rassurant pour la suite, dont on sait seulement qu’elle s’intitulera Unlock! Legendary Adventures et comportera du Robin des bois et un nouveau Sherlock Holmes (bonne nouvelle, le précédent reste l’un de mes scénarios préférés).

Et puisque certaines de mes dernières spéculations avaient été concrétisées en Unlock! Star Wars, saluons à nouveau l’inventivité des concepteurs d’Unlock! dont je suis certain qu’à côté des boîtes « classiques » ils continuent de nous préparer des surprises – pourquoi pas des scénarios avec plus de cartes, une boîte-campagne avec trois scénarios liés, un Unlock! Disney Princess Adventures ou Pixar Adventures !

Unlock! Mythic Adventures

 

Ailleurs sur le web

4 Commentaires

  1. Bonjour,
    Pour moi aussi cette boîte n’est pas la meilleure, bien qu’excellente. Cependant, mon avis diffère du vôtre sur les trois scénarios. Le premier « Dans les griffes d’Hadès » est bon et assez long mais peut-être un poil répétitif. Le deuxième, bien qu’amusant, est assez simplet et propose simplement des interactions avec l’application à chaque énigme sans oublier la fin avec la plante, complètement bâclée. Le troisième est bien plus narratif, bien plus palpitant, bien plus immersif, bien plus riche, c’est un véritable chef d’oeuvre !!!! Le meilleur de la saga Unlock selon moi.

    • Bonjour et merci pour votre commentaire et son éclairage ! À vrai dire, les trois différences que vous notez entre votre avis et le mien n’en sont pas vraiment, je souligne aussi la répétitivité du premier scénario, l’échec complet de l’énigme finale dans le deuxième, et la qualité narrative du troisième. Nous ne les hiérarchisons pas de la même manière, et nous n’attachons pas la même importance à leurs défauts et qualités respectives (au point de hiérarchiser également les boîtes d’Unlock! dans un ordre distinct) mais nous semblons sensibles aux mêmes points exactement 🙂

  2. Ok, du Unlock partout chez Vonguru et pas un seul Exit, pourquoi pas, mais quel dommage pour des jeux de cette qualité, chaque énigme est une pépite et les trouvailles sont souvent si ingénieuses qu’on s’étonne de ne pas voir plus de critiques dithyrambiques (corcorico?!). Pour moi le vrai incontournable n’est pas Unlock mais bien EXIT, c’est pas humain les idées qu’il y a dedans. certes niveau narratif c’est souvent sans intérêt, (ça c’est sans compter Le Cadavre de l’Orient Express) mais c’est du pur Escape Game !
    Quant à Unlock, certes ça navigue un peu partout à la découverte de nouvelles idées rafraichissantes, mais les idées ne sont malheureusement trop souvent pas abouties et c’est assez rageant quand on est bien dans l’aventure. (et je parle pas des bugs de l’appli jamais corrigés avec le temps et des meilleures idées pompées chez le concurrent) mais j’aime bien Unlock quand même.

    • Ha ha alors pour être tout à fait exact, j’ai traité un Exit, L’Île oubliée, ici : https://vonguru.fr/2018/07/19/aventure-lancez-vous-dans-la-7eme-box-du-coffre-des-joueurs/. Et je fais partie des gens ayant le mauvais goût de préférer Unlock! à Exit, sans doute parce que je suis particulièrement sensible à l’immersion narrative dans ces expériences kleenex (plus précisément à la capacité du jeu à raconter une histoire dans ses mécaniques et sa succession d’énigmes), en quoi Unlock! brille davantage que les Exit, plus fins en termes d’énigmes à proprement parler, mais généralement pas narratifs pour un sou. Aucun des deux Exit pratiqués n’a en tout cas pris sur moi ou sur mon cercle de joueurs (un cercle différent à chaque fois), ou nettement moins que les Unlock!, mais promis, je réessaierai, et si je suis plus enthousiaste, bien sûr qu’ils trouveront sur VonGuru la place qu’ils méritent probablement 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.