Gadgets

Test – eufy by Anker RoboVac 15C MAX

Rédigé par le

Test – eufy by Anker RoboVac 15C MAX

Que vaut le RoboVac 15C MAX eufy by Anker ?

 

Chez Vonguru, on commence à s’y connaître en matière de robot aspirateur. Après le Deebot 900, le Deebot OZMO 930, le Deebot OZMO Slim10, le Chuwi iLife V5, et plus récemment le Eufy Robovac L70 Hybrid, c’est au tour du 12C MAX de Eufy by Anker, là encore, de passer entre nos mains. Ici, nous sommes sur le milieu de gamme de la marque, affiché au prix de 249,99 € sur Amazon hors promotion, voyons voir ce que vaut ce robot aspirateur, promettant une très bonne aspiration sur tous types de sol !

Unboxing

Arrivé dans une grande boîte blanche, vous n’en découvrez pas trop ici. Sur la face avant, nous avons donc la marque, un dessin du robot, sa force d’aspiration, le fait qu’il soit connecté via le Wi-Fi, sans oublier la fameuse technologie BoostIQ dont nous parlerons plus en détails plus tard. Rien à droite, tandis qu’à gauche, on nous indique qu’il y a une application à télécharger sur iOS et Android. À l’arrière pour finir, nous retrouvons les contacts des différents supports de la marque à travers le monde. Vous l’aurez compris, pour en apprendre plus, il va falloir ouvrir !

 

Caractéristiques

  • Version MAX : la nouvelle ligne de RoboVacs est beaucoup plus puissante (2000 Pa), mais reste toute aussi silencieuse que les versions précédentes.
  • Wi-Fi intégré : contrôlez votre RoboVac depuis l’application EufyHome (Android et iOS), mais également via les assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant.
  • Technologie BoostIQ : la technologie BoostIQ augmente automatiquement la puissance d’aspiration en 1.5 secondes, quand elle détecte que cela est nécessaire.
  • Batterie Li-ion haute capacité : jusqu’à 100 minutes d’aspiration constante sans perte de puissance.

 

Contenu 

  • eufy RoboVac 15C MAX
  • télécommande (piles incluses)
  • station de recharge
  • adaptateur AC
  • outil de nettoyage
  • set de filtre (lavable) et brosses supplémentaires
  • attaches-câbles
  • guide d’utilisation 
  • garantie de 12 mois

 

 

Mentions spéciales pour le serre-fil, les pièces de rechange, et la présence de piles, même si vous allez le voir, nous n’utiliserons pas la télécommande, préférant et de loin l’application. Application dont nous allons parler juste maintenant.

 

Installation et application

La mise en route de l’appareil, ainsi que son appareillage se font très rapidement. En effet, il suffit de presser le bouton ON/OFF, de lancer l’application, d’ajouter notre nouveau robot, de le renommer, de le connecter en Wi-Fi, de faire la mise à jour, et le tour est joué.

Comme vous pouvez le voir, il est tout à fait possible de diriger notre ami avec l’application. Bien que munie d’une télécommande, je ne l’ai pas sorti de sa protection et me sert uniquement de mon smartphone. De là vous pourrez allumer le robot, le faire rentrer, augmenter ou baisser sa puissance, lancer une minuterie pour le lancer quand vous voulez (choix jour et horaire), le faire tourner en rond là où c’est très sale, mettre un minuteur, et pour finir, lui faire faire le contour de vos pièces.

Vous retrouverez ensuite sur la home de l’app tous vos appareils Eufy au même endroit. Vous aurez une petite flèche pointant vers le haut qui vous indiquera qu’une mise à jour est disponible. Cliquez dessus, patientez un peu et tout sera bon ! Rentons maintenant dans le vif du sujet : le test !

 

 

 

Test

Comme vous avez pu le voir sur les screenshots au dessus, si Wall-E était déjà pris, c’est le nom de Eve que j’ai choisi, sans surprise, pour notre nouvel ami. Tout du moins au départ, mais j’y reviendrais un peu plus tard. Son objectif était pour moi très simple : nettoyer l’étage supérieur de ma maison. Wall-E (Hybrid L70) s’occupe tous les jours du rez-de-chaussée, qui comprend la cuisine, une salle de bain, des WC, une chambre avec moquette, le salon et la salle à manger. Comme vous le savez, il cartographie MAIS il n’a pas la mémoire de ses étages. C’est-à-dire que quand je l’utilise pour nettoyer l’étage, il oublie le bas, et c’est toujours très embêtant de devoir tout paramétrer à nouveau, notamment les zones interdites, c’est d’ailleurs là son seul défaut, mais passons.

Eve donc, a eu la tâche de nettoyer 3 chambres, (2 avec moquettes, 1 avec parquet), les autres toilettes et l’autre salle de bain, ces deux pièces disposant de carrelage, et le couloir, là aussi pourvu de moquette. Autant vous dire que tous les types de sols étaient présents et que 15C MAX allait vite nous montrer ses limites, ou pas ! Nous montons à l’étage environ 30 fois par jour (merci mon Charge 4) et même si les chaussures y sont interdites, il y a du passage et donc, de la salissure. La litière de l’un de nos chats se trouve également dans la salle du bain du haut et les petits graviers se retrouvent de partout ! Ajoutons à cela nos cheveux, à tous très longs dans la famille, les poils des chats, BREF, Eve allait avoir beaucoup, beaucoup de travail.

Une fois déballé, je ne peux qu’apprécier les pièces de rechanges fournies, mais aussi et surtout le fait que les deux brosses rotatives latérales se clipsent, et ne se vissent pas ! Super donc, pour enlever les cheveux par exemple, sans prise de tête. Une fois démuni de ses nombreux plastiques et équipé, vient le moment de l’ajouter à l’application, sans problème comme nous avons vu en haut. Une fois les mises à jour réalisées, je demande donc à Alexa « Alexa, demande à RoboVac Eve de lancer le nettoyage », et là, ça coince. Elle ne comprend ni Eve, ni Wall-E, et me conseille donc de donner des noms plus simples. Eve devient donc tristement Étage… Et cela m’embête fortement. En effet, j’ai pour habitude de lui dire chaque jour : « Alexa, demande à RoboVac de lancer le nettoyage. » Sauf que maintenant, elle me demande quel RoboVac, et ne comprend pas de qui je parle. Une Skill à améliorer donc. De ce fait, je dois me servir de l’application et la Skill ne me sert plus à rien.

 

 

Bref, voilà enfin notre nouvel ami en route. Équipé de la technologie BoostIQ, ce robot se met à aspirer plus fort lorsqu’il détecte plus de saleté. Pour la première utilisation, j’ai mis le robot en puissance maximum et ce dernier s’est en effet déchargé en un peu moins de 40 minutes. Normal puisqu’il n’était pas chargé, d’une part, à fond, et aussi car cette fonctionnalité consomme plus. Après avoir crié très fort qu’il rentrait à la base, sachez d’ailleurs ici qu‘il est impossible de régler le son et que par conséquent, on évitera de passer 15C MAX pendant que bébé fait la sieste, j’ai entrepris de vider le réservoir et là, catastrophe, tout s’est retrouvé sur le sol. On fera donc bien attention à l’avenir d’ouvrir ledit réservoir dans le BON sens afin de ne pas avoir à sortir le balais… Comme toujours, c’était bien bien bien cracra, preuve qu’il remplit amplement sa fonction et que la promesse – tous types de sol – est bien respectée.

Je vous parlais donc de mes sols : moquette, parquet et carrelage. J’avais beau, avant 15C MAX, passer l’aspirateur, un Rowenta Silence 1 fois par semaine, et passer également mon Polti Vaporetto Smart 120 (maniaque vous dites ?), il restait forcément de la saleté, accumulée au fur et à mesure de la semaine. Je me suis donc dit que pour avoir un très bon nettoyage et surtout des sols sains (hello moquette !!!), il fallait passer notre nouvel ami tous les jours, chose que j’ai réalisé pendant ces 2 semaines de test, tout en passant copain Polti, toujours une fois par semaine. Le résultat est vraiment là, je n’ai plus besoin de vider le réservoir tous les jours, mais tous les deux jours seulement. Au final, ne restera quasiment que les graviers de litière ou presque.

Qui dit étage, dit escalier ! Je n’ai jamais eu peur de voir L70 se casser la figure, mais j’avoue que j’ai quelque peu serré les fesses les premières fois avec 15C MAX, et au final, pas un gadin ! Si ses capteurs anti-chutes sont sales, il va s’arrêter et là encore, crier très fort. Au départ, puisqu’il ne parle pas, lui, il faudra se référer à l’application pour savoir ce qu’il a. J’en viens donc à son design, que je trouve très beau, tout vêtu de noir laqué, mais voilà, c’est salissant ! On voit la poussière dessus, toutes les petites saletés et ce n’est donc pas étonnant que les capteurs peinent par moment. Je dois donc, minimum une fois par jour, nettoyer le robot à l’aide d’un chiffon micro-fibre, afin qu’il ne se bloque pas de façon aléatoire au milieu d’une pièce.

J’en viens donc à une pièce dont je n’avais pas encore parlée, le grenier. Ledit grenier a une petite marche, d’environ 3 cm, qui n’est pas capté par notre ami. De ce fait, si l’une des portes menant à cette pièce est ouverte, il ira, mais ne pourra plus ressortir. Je suis d’ailleurs entrain de lui crafter une petite rampe mais chut, c’est une surprise !

 

 

 

Côté autonomie, il respecte ses promesses et convient très bien à un 2/3 pièces. En incluant par exemple mon grenier, il n’arrive par exemple pas à terminer l’intégralité de l’étage, et rentre à sa base pour recharger les batteries. Comme nous l’avons déjà dit plus plus tôt, il promet 40 minutes d’autonomie au maximum, mais aussi 100 minutes en mode standard, 60 min en mode BoostIQ. De mon côté, c’est le mode BoostIQ qui est utilisé à chaque utilisation.

Avec ses 72,5 mm de hauteur, le RoboVac se glisse facilement sous les meubles, je n’ai d’ailleurs aucun meuble trop bas pour lui. Évidemment je mets en hauteur les rideaux par exemple, ainsi que les tapis de salle de bain pour un nettoyage optimale, sans oublier tous les jouets des chats et de bébé qui jonchent les sols. Pour terminer, parlons du bruit. On nous indique 55dB, honorable, certes, mais sachez qu’il faut tout de même pas mal de bruit lorsqu’il est au max ou bien qu’il passe en BoostIQ. Évidemment on s’entend parler, mais cela reste gênant par moment.

 

Conclusion

Il ne faut pas comparer notre petit 15C MAX à notre L70 Hybrid. Ils ne jouent pas du tout dans la même cours et ne se destinent pas non plus aux mêmes besoins. Ici, nous sommes sur un petit robot aspirateur qui aspire TRÈS bien, avec une autonomie capable de faire un 2/3 pièces maximum. Il fera ce pour quoi il est là : aspirer. Affiché au prix de 249,99 € sur Amazon hors promotion et actuellement au prix de 200 € à l’heure où ces lignes sont écrites, 15C MAX est un bon petit robot aspirateur, porté par son application et sa Skill Alexa toujours aussi pratique, si tant est qu’on est qu’un seul appareil ! Sinon… Je le conseille donc les yeux fermés pour les petits appartement, ou alors pour nettoyer vos étages.

 

 

RoboVac 15C MAX
7 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Efficace sur tous types de sol et passe partout
  • Pièces de rechange dans la boîte et brosses rotatives clipsable
  • Application mobile très intuitive
  • Assistant vocal intégré
Contre
  • Pas très silencieux
  • Petite autonomie
  • Petit réservoir
  • Skill Alexa assez débile quand il y a plusieurs robots»
Efficacité
Bruit
Design
Batterie
Rapport qualité/prix
Ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.