Gaming

Test – Souris SteelSeries Rival 3

Rédigé par le

Test – Souris SteelSeries Rival 3

La souris Rival 3 de SteelSeries peut-elle rivaliser en compétition ?

 

Présenté il y a quelques semaines dans notre brève, la souris SteelSeries Rival 3 est une souris filaire conçue pour le gaming et présentant la même technologie de pointe que la gamme professionnelle : un éclairage Prism RVB (rouge, vert, bleu) sur trois zones indépendantes ou encore un nouveau capteur de gaming optique TrueMove Core. Garantie à plus de 60 millions de clics, cette souris solide est conçue avec des matériaux solides et un design léger et ergonomique. Vendue au prix de 39,99 €, voyons si SteelSeries tient ses promesses… Ne ratez d’ailleurs pas notre test du clavier Apex 3 sorti hier !

 

 

Unboxing

Une fois la boîte ouverte, on découvre notre souris ainsi qu’un guide d’informations sur le produit.

 

 

La première impression sur le produit est bonne. Visuellement, la souris parait solide, et ses finitions noires mates donnent un côté très élégant au produit. Le clic semble réactif et la prise en main est confortable (même si je note l’absence de zones antidérapantes). Néanmoins, je suis un peu embêtée par le positionnement des touches latérales ainsi que par leur enfoncement. La souris est légère (trop peut-être ?) et ne possède pas de poids supplémentaires à ajouter ou ôter.

Enfin, on remarque que le câble de la souris est un câble non tressé, point qui malheureusement réduit l’espérance de vie du câble puisque ce dernier est alors sensible à chaque torsion involontaire.

 

Caractéristiques techniques

Vous pouvez découvrir l’ensemble des caractéristiques techniques de ce produit dans cette vidéo de présentation :

 

 

CAPTEUR

  • Capteur : TrueMove Core SteelSeries
  • Type de capteur : optique
  • CPI : 100 à 8500, par incréments de 100
  • IPS : 300, sur les surfaces QcK SteelSeries
  • Accélération : 35 G
  • Fréquence : 1 000 Hz 1 ms
  • Accélération matérielle : aucune

 

DESIGN

  • Matériau de la coque arrière : finition noire mate
  • Structure centrale : plastique ABS
  • Forme : ergonomique, pour droitier
  • Style de prise en main : griffe ou bout des doigts
  • Nombre de boutons : 6
  • Type de switch : boutons mécaniques SteelSeries prévus pour résister à 60 millions de clics
  • Illumination : 3 zones RVB, contrôlées indépendamment
  • Poids : 77 g, sans câble
  • Longueur : 120,60 mm
  • Largeur : 58,30 mm à l’avant, 67 mm à l’arrière
  • Taille : 21,50 mm à l’avant, 37,90 à l’arrière
  • Longueur du câble en caoutchouc : 1,8 m

 

Installation

 

 

L’installation est très rapide : il suffit de brancher le câble sur un port USB de votre ordinateur ou tour et le tour est joué ! Comme pour tout produit SteelSeries, on peut bien entendu (et c’est vraiment conseillé si l’on souhaite paramétrer sa souris) installer installer le logiciel SteelSeries Engine 3. Vous pourrez alors personnaliser l’éclairage, quelques paramètres de la souris et ajouter des raccourcis ou macros à vos boutons. De mon côté, je possédais déjà des produits SteelSeries et le logiciel a correctement détecté ce nouveau périphérique et m’a proposé de mettre à jour le firmware directement.

 

 

Depuis le menu, vous pouvez choisir l’équipement que vous souhaitez configurer. Une fois sélectionné, vous parvenez directement aux différents onglets de personnalisation. Par ailleurs, en cliquant sur « Configs » vous pouvez accéder aux différents profils que vous aurez enregistré.

 

Depuis l’onglet « Paramètres », vous pouvez paramétrer chaque bouton afin de lui attribuer une action : lancer une application, charger une page web, contrôler le son ou encore la sensibilité de votre souris. Les choix sont vraiment variés, à vous de vous adapter à votre utilisation de la souris. Par exemple, pour un profil de jeu tel que Fortnite, vous pouvez donc paramétrer l’un des profils afin que les touches latérales B4 et B5 servent à construire un mur et un escalier. Certains, sur un jeu comme League of Legends, garderont les touches latérales pour warder, flasher ou afficher le panneau de contrôle. Les possibilités sont multiples.Mais ce n’est pas tout, puisque d’autres options sont disponibles :

 

  • Sensibilité de la souris : vous pouvez changer les DPI de 100 à 8500. Cela convient parfaitement à la majorité des personnes, et si certains pourraient déplorer que les DPI ne montent que jusqu’à 8500, on ne remarque aucune faiblesse sur un profil à 1100 DPI (sensibilité que j’utilise). Petit point, mon autre souris est paramétrée à 1050 DPI, j’ai dû donc m’adapter, puisque l’on peut changer ses DPI par incrément de 100 seulement. Par ailleurs, vous pouvez enregistrer jusqu’à 5 profils.
  • Accélération / décélération : ce paramètre permet de changer la vitesse du curseur lorsque l’on déplace la souris. Pour ma part, j’ai laissé ce paramètre au niveau par défaut.
  • Accrochage d’angle : cela verrouille le mouvement de votre curseur, analyse le mouvement de la souris en temps réel et permet de redresser les lignes en compensant l’erreur humaine.
  • Taux d’interrogation : il s’agit de la fréquence à laquelle votre ordinateur communique avec votre périphérique. J’ai laissé le plus haut taux, à savoir 1 000 Hz.
Depuis l’onglet « Éclairage », vous pouvez personnaliser l’éclairage de votre souris grâce aux trois zones RVB et aux 16,8 millions de couleurs. L’éclairage en plusieurs zones indépendantes est vraiment un plus, si l’on apprécie de pouvoir s’amuser avec l’éclairage. Vous pouvez ainsi opter pour différentes couleurs, différentes vitesses de transition. J’ai trouvé cet éclairage particulièrement élégant, il offre de bonnes possibilités et un visuel qui change. Vous pouvez bien entendu opter pour une luminosité fixe, c’est à votre préférence.

 

Ressenti sur la souris SteelSeries Rival 3

 

 

Mon expérience avec la souris SteelSeries Rival 3 a été très bonne globalement. En ce qui concerne le confort, c’est un point sur lequel j’étais un peu sceptique au début. En effet, ma souris Logitech G502 possède un repose-pouce et plusieurs anti-dérapants qui peuvent contribuer à un confort maximal. Pour autant, je n’ai pas ressenti de gêne lors de mon utilisation de la souris, au contraire : elle est vraiment très agréable en main. SteelSeries précise qu’il s’agit d’une souris conçue pour offrir le confort optimal pour une prise en main griffe ou bout des doigts. Pour ma part, j’ai une prise en main de type paume, et ayant une petite main, je n’ai pas ressenti d’inconfort particulier de ce côté-là. N’hésitez donc pas à prendre en compte les mesures de la souris dans votre choix, même si la marque encourage le choix d’autres modèles pour ce type de prise en main (comme la Rival 310, la Sensei 310 ou la Sensei Ten).

 

 

Un autre point à prendre en compte est la légèreté de la souris qui ne pèse que 77 grammes. À mon sens, il est dommage de ne pas pouvoir personnaliser le poids de la souris surtout lorsqu’elle est de base si légère. Bien entendu, cela peut être un choix pour les utilisateurs et on le voit avec la souris Sharkoon Light² 200 très légère (62 grammes), ou encore la Glorius Gaming Race Model O (58 grammes) que nous avions testée. De mon côté, étant habituée à une souris pesant 121 grammes avec un petit poids supplémentaire de 3,6 grammes, cette légèreté m’a un peu décontenancée.

Si l’on évoque le confort, on doit aussi parler des touches latérales que j’ai déjà décrites comme peut-être un peu trop enfoncés. Il est possible que ce soit le contraste avec d’autres souris où l’on trouve des boutons plus surélevés qui détermine cet avis. En effet, ici, j’avais souvent une impression de ne pas savoir si je cliquais correctement puisque je ne parvenais pas à déterminer les contours des boutons. De plus, et c’est lié à mon type de prise en main là, mon pouce arrivait à peine sur la touche B5 ce qui rendait le clic sur ce dernier vraiment difficile (m’obligeant donc à décaler légèrement ma main), mais ce problème ne se présente pas si je prends la souris comme recommandé bien sûr. Attention donc si vous optez tout de même pour cette souris avec une prise en main de type paume et que vous souhaitez utiliser les touches latérales de façon régulière !

Pour autant, cela reste une très bonne souris qui semble vraiment solide en main et aux matériaux décrits comme résistants sur plusieurs années (chose que je ne peux pas vérifier bien entendu). Les switchs étant les mêmes que sur leurs souris les plus chères, on est rassuré par les 60 millions de clics promis par la marque. Néanmoins, l’absence d’un câble tressé peut nous laisser douter de cette durabilité : le câble lâchera-t-il avant la souris ?

Du côté de la qualité de la souris en termes de technologie, je n’ai remarqué aucun souci. La sensibilité m’a parue très juste, le capteur TrueMove Core n’ayant rien à envier aux autres. Grâce à la plage de 100 à 8 500 DPI on peut ainsi jouer en profitant d’une précision et d’une vitesse variables ainsi que d’une fiabilité certaine. Je n’ai noté aucun décrochage de la souris même lors de sessions de jeu un peu actives où j’avais besoin que ma souris réagisse vite et avec précision.

 

Conclusion

S’il faut résumer mon avis sur la souris SteelSeries Rival 3, je dirais qu’il est positif et que ma première impression a été contrebalancée : j’ai été étonnée qu’une souris d’apparence si simple soit aussi confortable ! SteelSeries nous offre là pour un prix très raisonnable une souris à la fois ergonomique, légère, élégante grâce à son éclairage RVB, doté d’une solidité et d’une durabilité certaines. On note néanmoins l’absence d’un câble tressé et le poids que l’on ne peut pas personnaliser qui auraient pu donner un réel plus à cette souris, mais on ne lui en tiendra pas rigueur quand elle tient toutes ses promesses de qualité et de fiabilité.

 

 

Souris SteelSeries Rival 3
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Souris très confortable
  • Paramétrage par le logiciel SteelSeries Engine 3 très complet
  • Très bonne réactivité
Contre
  • Boutons latéraux un peu trop enfoncés
  • Poids non personnalisable
  • Câble non tressé
En quelques mots...
Cette souris souris d'apparence si simple est très confortable. SteelSeries nous offre pour un prix très raisonnable une souris à la fois ergonomique, légère, élégante grâce à son éclairage RVB, doté d'une solidité et d'une durabilité certaines. On note néanmoins l'absence d'un câble tressé et le poids que l'on ne peut pas personnaliser qui auraient pu donner un réel plus à cette souris, mais on ne lui en tiendra pas rigueur quand elle tient toutes ses promesses de qualité et de fiabilité.
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.