Hardware

Test – Le kit Thermaltake ToughRam RGB 3600 MHz 18-22-22-42

Rédigé par le

Test – Le kit Thermaltake ToughRam RGB 3600 MHz 18-22-22-42

Le kit Thermaltake ToughRam RGB 3600 MHz 18-22-22-42

 

Lorsque l’on parle de kits mémoires, on pense directement à GSKill et Corsair, qui sont actuellement, les leaders du marché. Et pourtant, il y a quelques mois, Thermaltake a décidé de se lancer sur ce créneau mais d’une façon un peu différente. Dans un premier temps, ils ont lancé un kit mémoire WaterRam RGB couplé directement avec un système de refroidissement liquide. L’idée étant de maintenir les barrettes au frais. Soyons honnêtes, pour une utilisation traditionnelle, ce n’est absolument pas nécessaire d’avoir recours à un tel système de refroidissement.

Aujourd’hui, Thermaltake propose une nouvelle série qui porte comme nom de code : ToughRam RGB. Trois modèles de 16 GB (2 x 8 GB) sont disponibles avec des fréquences de 3000, 3200 et 3600 MHz. Thermaltake France nous a fait parvenir un exemplaire de la version 3600 MHz dont les timings sont de 18-22-22-42. Au moment de publier cette article, Thermaltake annonçait l’arrivée de nouveaux modèles cadencés à 4000, 4266 et 4400 MHz ainsi que des versions blanches.

 

En ce qui concerne le prix, il est de 109.90 euros, 114.90 euros et 139.90 euros HTVA en fonction du modèle. Thermaltake garantit tous ses kits à vie.

 

Le kit Thermaltake Toughram RGB 3600 MHz 18-22-22-42 en détails

Le kit de Thermaltake est livré dans une boîte noire agrémentée d’une photo d’une barrette ainsi que les informations techniques. Une fois la boîte ouverte, on retrouve nos deux modules protégés indépendamment dans une boite plastique transparente. Sur la face arrière, on retrouve les caractéristiques du kit et à sa compatibilité. Cette nouvelle série lancée par Thermaltake se distingue par le design des dissipateurs thermiques. Il s’agit d’une découpe assez particulière que nous n’avons pas l’habitude de rencontrer. Les dissipateurs sont en aluminium brossé et surmontés de trois modules RGB. Le rôle des dissipateurs thermiques est d’assurer la dissipation de la chaleur.

 

Le dissipateur est traversé sur chaque face par deux bandes « chromées » avec un effet miroir. Afin de protéger cette surface lors du transport, elle est recouverte d’un film transparent. Ces deux « clips » jouent aussi un rôle de maintien du dissipateur bien que celui-ci soit collé sur les puces mémoires à l’aide d’un collant double face. Thermaltake a apposé son logo ainsi que quelques annotations sans que cela dénature le look des barrettes mémoires, bien au contraire. Nous n’avions pas remarqué, mais les deux bandes chromées ajoutées aux découpes, représentent le logo TT Premium !

 

L’ensemble sera illuminé par les 10 leds adressables, ce qui va permettre une gestion de 16,8 millions de couleurs via le soft TT RGB Plus. Le rétroéclairage RGB est compatible avec les cartes mères Asus, Gigabyte, MSI et ASRock disposant d’un connecteur RGB de 5 volts. Il est également possible d’avoir un recours au contrôle vocal ! Les Thermaltake ToughRam RGB bénéficient d’un PCB de couleurs noirs composé de 10 couches afin de garantir notamment la qualité du signal et accroître le potentiel en overclocking. Le kit dispose de 8 puces mémoires C-die sur une seule face. Il est vrai qu’à l’heure actuelle, les overclockeurs ont tendance à s’orienter vers des puces B-Die. Il sera donc intéressant de voir ce qu’il est possible d’obtenir avec ce type de puce.

 

Pour terminer cette présentation, sachez que le kit est bien entendu compatible XMP (Extreme Memory Profil), ce qui nous permettra d’activer son profil directement via le bios de notre Asus Crosshair VIII Impact. Nous vous expliquerons d’ailleurs comment paramétrer votre kit au sein du bios dans cette article.

 

Comment identifier son kit mémoire ?

Vous allez me dire que c’est assez facile puisqu’il suffit de regarder les références annoncées par le constructeur. Oui, mais ce n’est pas suffisant, surtout si vous compter l’overclocker ! Par exemple, dans le cas de notre exemplaire du jour, nous savons qu’il s’agit d’un kit de la marque Thermaltake, que ce kit est composé de deux barrettes de 8 GB chacune pour un total de 16 GB et enfin, que sa fréquence est de 3600 MHz avec des timings de 18-22-22-42. Mais ces informations ne sont pas suffisantes pour l’overclocker !

En effet, il est aussi très important de connaître la révision du PCB ainsi que le modèle des puces qui équipe votre kit mémoire. Selon ces deux informations, les performances du kit en overclocking seront différentes. Pour ce faire, il existe deux manières distinctes : démonter votre kit afin de visualiser le PCB et/ou utiliser le logiciel Taiphoon Burner (lien pour le télécharger). Voici ce que nous indique le logiciel Taiphoon Burner. J »ai aussi ouvert CPU-z et l’onglet memory ainsi que MemTweakIt.

 

A l’heure actuelle, pour les kits DDR4, on peut retrouver trois PCB différents qui se distinguent par l’emplacement des puces mémoires. On retrouve des versions appelées « A0 », « A1 » et « A2 ». Voici une photo proposée par LuckyNoob qui permet de visualiser facilement les différences. En plus du PCB, on découvre des puces de marques différentes (Samsung, Micron, …) et avec des révisions également différentes (B-die, D-die, E-die…). A l’heure actuelle, les overclockeurs sont plus intéressés par des kits utilisant un PCB A2 avec des puces B-die. Penchons-nous sur le kit du jour afin de connaître le PCB et les puces qu’il utilise.

 

Thaiphoon Burner nous apprend qu’il s’agit de puces C-die Hynix CJR. Nous allons démonter le radiateur afin de pouvoir observer le PCB ainsi qu’identifier les puces. Attention, il s’agit de prendre ses précautions afin de ne pas « détacher » accidentellement des puces du PCB ! Comme on peut le voir, nous sommes bien sur un PCB A2.

 

LA CONFIGURATION UTILISÉE POUR LES TESTS

Voici la configuration qui sera utilisée pour le test de ce kit Thermaltake Toughram RGB 3600 MHz C18 :

  • Carte mère : Asus Maximus XI GENE et Asus Crossahir VIII Impact (Version 1105)
  • Processeur : Intel i9 9900K à 5 GHz (50×100 MHz) 1,21 V et Ryzen 3900X à 4.4 GHz (44×100 MHz) 1,25 v
  • Mémoire : 2 x 8 GB Thermaltake Toughram RGB 3600 MHz 18-22-22-42
  • Carte graphique : MSI GT710
  • Système de refroidissement : EK customs
  • Alimentation : Corsair AX1600i (merci Corsair France)
  • Pâte thermique : Grizzly Kryonaut
  • Système d’exploitation : Windows 10 64 bits
  • Écran : Asus PG27UQ (merci Asus France)

Pourquoi avoir choisi deux plateformes de tests ? Tout simplement afin d’avoir des tests comparatifs sur la plateforme Intel, puisque les derniers tests se sont déroulés sur celle-ci. Pour l’overclocking, je me suis tourné vers la Crosshair VIII Impact qui est bien meilleure dans ce domaine.

 

 

Le logiciel Thermaltake afin de contrôler le RGB

Thermaltake vient de passer en version 1.0.1 son logiciel TOUGHRAM RGB. Ce logiciel permet de connaître en temps réel la température de vos modules ainsi que la fréquence et l’utilisation. L’onglet RGB permet d’opter ou de paramétrer les 10 leds adressables. Il existe plus de 25 modes et vous aurez la possibilité de synchroniser votre kit avec les logiciels Aura Sync (Asus), RGB Fusion (Gigabyte) et Mystic Light Sync (MSI).

 

 

L’importance du réglage de votre kit mémoire

On ne le dira jamais assez souvent mais les paramètres de votre kit mémoire ne se règlent pas automatiquement après l’avoir installé. Si c’est le cas pour votre processeur, il n’en est rien pour votre kit mémoire et un passage par le bios sera obligatoire ! Vous pourrez ainsi soit le configurer manuellement, en choisissant la bonne fréquence, les timings ainsi que la tension correspondant à votre kit. Pour plus de facilité, vous pouvez choisir XMP (Intel) ou DOCP (AMD) dans « AI Overclock Tuner » afin de le paramétrer automatiquement. Sans cela, vos performances seront impactées dans tous les domaines. Vous pouvez aussi mettre la fréquence FCLK à 1800 MHz.

 

Voici par exemple les résultats du kit Thermaltake n’ayant pas été paramétré dans le bios face au kit où nous avons activé le DOCP dans le bios de notre carte mère Crosshair VIII Impact ! Sans aucun réglage, le kit affiche par défaut une fréquence de 2666 MHz et des timings de 20-19-19-43. Comme vous pouvez le voir dans le tableau, les chiffres parlent d’eux-mêmes ! N’oubliez donc pas d’activer le XMP/DOCP de votre kit mémoire dans le bios.

 

 

Test 1 : Comparatif sur la configuration Intel : Aida64, GeekBench et Wprime

Pour tester et comparer les différents modules mémoires, j’ai utilisé GeekBench ainsi que Wprime qui sont deux benchmarks dont l’impact de la mémoire n’est pas négligeable. Le troisième test a été réalisé sur le logiciel Aida64 qui permet de mesurer la lecture, l’écriture et la copie en MB/s. Voici les résultats obtenus par les différents kits que nous avons entre les mains.

 

 

Test 2 : Comparatif sur la configuration AMD : Aida64 et GeekBench

Ici, sur la plateforme AMD, nous allons nous limiter à comparer les performances avec le kit GSKill Trident Z NEO qui dispose lui aussi de puces C-die. Notre exemplaire du kit NEO bénéficie d’une fréquence de 3600 MHz avec des timings de 16-19-19-36 pour une tension de 1,35 volt. La fréquence du FCLK a été bloquée sur 1800 MHz pour le test de ces deux kits.

 

Comme vous pouvez le constater, les performances sont assez proches. Les timings plus relâchés du kit de Thermaltake ne le pénalise finalement pas tant que cela. Passons à présent à l’overclocking afin d’essayer de grappiller quelques points !

 

Test 3 : Overclocking sur la Crosshair VIII Impact

Comme je l’ai spécifié plus haut, j’ai opté pour la carte mère Asus Crosshair VIII Impact, architecturée autour du chipset X570 et combinée avec un Ryzen 3900X. Cette carte mère dispose d’un excellent potentiel en overclocking comme vous avez pu le découvrir si vous avez lu l’article qui lui a été consacré. Avant de débuter, sachez que l’overclocking de la mémoire est une chose qui demande beaucoup de temps et de patience. Afin de pouvoir gratter un maximum de points, il est nécessaire de réaliser beaucoup de tests afin de juger de la stabilité de la fréquence et du serrage des timings. Pour ce test, je me suis octroyé deux heures en sachant que l’idée ici était de juger des capacités du kit et pas d’aller chercher le maximum de points.

Les puces C-die ne sont pas celles qui s’overclockent le mieux à contrario des Samsung B-die actuellement. Il est plus difficile de serrer les timings mais nous devrions quand même pouvoir monter les fréquences. Pour rappel, nous partons d’une fréquence de 3600 MHz avec des timings de 18-22-22-42 et une tension de 1,35 volt. Petit rappel qui à son importance pour le chipset X570 : sur la nouvelle plateforme de AMD, la fréquence mémoire a beaucoup d’importance ! Nous allons essayer de vous l’expliquer de façon simple. Jusque 3733/3800 MHz, le lien entre l’Infinity Fabric et la fréquence mémoire se fait sur un ratio 1:1. Par contre, au-delà de 3800 MHz, on tombe sur un ratio 2:1 qui a une influence négative sur les latences.

Voici les résultats obtenus avec les différents paliers que j’ai pu atteindre en overclocking !

 

Et les screens : Comme on peut le voir le kit ne se débrouille vraiment pas mal puisque qu’en gardant les mêmes timings, je peux monter la fréquence à 4400 MHz ! Afin d’avoir un parfaite stabilité, j’ai juste dû monter la tension de 1,35v à 1,40v. Je n’ai pas pu dépasser les 4600 MHz, mais je pense que le fautif est notre 3900X et ses 12 cœurs. Avec un Ryzen disposant de moins de cœurs, je pense que les 4800 MHz sont atteignables !

 

 

Le mot de la fin

Thermaltake a plutôt bien réussi son entrée dans le monde des kits mémoires ! Le design des barrettes ToughRam ne vous laissera pas indifférents que vous les aimiez ou pas. Personnellement, je trouve qu’elles se démarquent de la concurrence et c’est plutôt une bonne chose. La finition est parfaite, la gestion du RGB très facile et le rendu très plaisant lorsqu’elles se trouvent dans votre boîtier. Sur tous ces points, c’est un sans faute.

Le seul petit regret, dans un premier temps, se situe au niveau des timings que nous aurions aimé plus serré. La concurrence utilisant à cette fréquence des modules disposant souvent de puces B-die plus enclin à tenir du C15/C16. Maintenant, le très bon potentiel d’overclocking permet de serrer les timings sur du 3600 MHz ou d’atteindre des fréquences allant jusqu’à 4600 MHz avec une tension de 1,40 volt ! Comme vous avez pu le constater dans nos tests, la montée à 4400 MHz permet de booster grandement les performances.

 

Le prix de notre exemplaire est de 139,90 euros chez Caseking. Le prix est donc très bon et la situe dans les premiers prix des kits de 16 GB en 3600 MHz. Enfin, Thermaltake a annoncé l’arrivée de trois nouveaux kits cadencés à 4000, 4266 et 4400 MHz. Nous tenterons de mettre la main sur un modèle afin de juger des performances avec ces fréquences plus importantes. Et information de dernière minute, Thermaltake prévoit de proposer son kit en version blanche avec des fréquences de 3200 et 3600 MHz. N’hésitez à réagir ou à nous poser vos questions dans les commentaires ci-dessous.

Thermaltake ToughRam RGB 3600 MHz 18-22-22-42
9 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • look des barrettes
  • overclocking
  • prix
Contre
  • lantence C18
    Qualité de fabrication
    Design
    Performances
    Prix
    Overclocking
    ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
    Classé par:

    Soyez le premier à donner votre avis

    User Avatar
    {{{ review.rating_title }}}
    {{{review.rating_comment | nl2br}}}

    Voir plus
    {{ pageNumber+1 }}
    Voir commentaires (2)
    2 Comments

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.