Hardware

Test – L’Asus Crosshair VIII Impact et le Ryzen 3900X

Rédigé par le

Test – L’Asus Crosshair VIII Impact et le Ryzen 3900X

La nouvelle génération Ryzen sur l’Asus Crosshair VIII Impact

 

Nous disposons depuis quelques semaines d’un exemplaire de l’Asus Crosshair VIII Impact mais nous n’avions plus, au sein du labo, de processeurs Ryzen de troisième génération. C’est aujourd’hui de nouveau le cas, avec le Ryzen 9 3900X. Nous allons donc vous faire découvrir en détails cette Crosshair VIII Impact au format particulier, le mini-DTX. Pour accompagner cette carte mère, ce sera le Ryzen 9 3900X, fleuron actuel de chez AMD, pour les processeurs de troisième génération ! Pour rappel, la gamme actuelle est composée du 3600 (test ici), du 3600X, du 3700X (test ici), du 3800X et enfin du 3900X. Tous ces processeurs sont construits autour de la nouvelle architecture de cœur « Zen 2 » et gravés en 7 nm.

Le Ryzen 3900X dispose d’une fréquence de 3,8 GHz avec un Boost pouvant atteindre 4,6 GHz mais sur un seul cœur. Nous vérifierons d’ailleurs l’impact des nouveaux bios sur la montée en fréquence des différents cœurs. Les bios disponibles lors du lancement ne permettaient pas d’atteindre les fréquences Boost annoncées par AMD. Le Ryzen 3900X est doté de 12 cœurs et 24 threads. Il est actuellement disponible pour un prix de 598,95 euros.

Enfin, le Ryzen 3950X et ses 16 cœurs, annoncé pour fin septembre, ne sera disponible que courant du mois de novembre. Mais débutons à présent la présentation de la carte mère du jour.

 

L’Asus Crosshair VIII Impact en détails

L’Asus Crosshair VIII Impact est architecturée autour du nouveau chipset de AMD, le X570. Cette carte mère dispose d’un socket AM4 qui peut accueillir les Ryzen de troisième génération ainsi que ceux de seconde génération (2700X, 2600X, …) après une mise à jour du bios. La particularité de cette carte est d’être au format mini-DTX. Il s’agit d’un format un peu moins courant dont les dimensions sont légèrement supérieures à celui du mini-ITX. Cette Impact VIII mesure 170,18 mm x 203,20 mm mais possède de nombreux atouts malgré sa taille réduite. Les couleurs dominantes sur le PCB sont le noir et le gris.

Voici d’ailleurs quelques photos en la comparant à l’Asus Crosshair VIII Formula que nous avions testé ici. Comme vous pouvez le constater, la différence de taille est assez conséquente. Comme c’est le cas pour une grande partie de la gamme « Republic of Gamers », elle dispose du système AURA avec des leds présentes sur et sous le PCB. La couleur de celles-ci se paramètre via le soft AURA mais il est possible de les désactiver via le bios.

 

Malgré une taille réduite, force est de constater qu’elle dispose de nombreux points forts. Tout d’abord, l’imposant bloc de refroidissement qui recouvre l’étage d’alimentation ainsi que le chipset. Concernant l’étage d’alimentation, la carte dispose de 8 phases Digi+ CPU + 2. Le système de refroidissement bénéficie de deux ventilateurs de 30 mm et donc d’un refroidissement actif. Actif ne veut pas dire qu’il tournera de façon continue mais en fonction de la température. Vous pouvez d’ailleurs gérer ce paramètre au sein du bios.

 

L’espace autour du socket est bien dégagé, ce qui permettra une isolation facile pour les tests sous froid. Au niveau des emplacement mémoires, la carte peut accueillir au maximum 2 barrettes mémoires DDR4. Asus annonce un support des kits mémoires en dual channel jusque 4800 MHz OC+ et pour une quantité maximal de 64 GB. Pour alimenter tout ce petit monde, la carte dispose d’un connecteur 24-pin et d’un 8-pin positionné à coté des emplacements mémoires.

 

Taille réduite oblige, notre Crosshair VIII Impact ne dispose que d’un seul ports PCIe 4.0 x16. En terme de stockage, on retrouve dans le bundle une carte d’extension ROG SO-DIMM.2. Celle-ci vient s’insérer juste devant le port PCIe. Elle accepte deux SSD M.2 Socket 3 et bénéficie aussi d’un connecteur RGB adressable ainsi que deux connecteurs 4 broches.

 

Les versions « Impact » se sont taillées une très bonne réputation concernant l’overclocking de la mémoire avec de nombreux records du monde. Cette nouvelle mouture n’est pas en reste puisque le clocker Taïwanais Bianbao est déjà parvenu à faire tomber de nombreux records. Cette carte dispose donc d’une « OC Zone ». Il s’agit d’un ensemble de boutons qui faciliteront la vie des overclockeurs et qui, sur cette version, se trouveront dispersés sur la carte mère.

  • Safe Boot : permet de redémarrer la carte même si les paramètres choisi dans le bios ne permettent pas le boot. Cela évite de devoir faire un Clear CMOS pour rebooter et donc de perdre vos paramètres encodés.
  • ReTry Button : lors de tests sous froid, parfois l’OS freeze et un reset ne permet pas de redémarrer la carte mère : seule solution 6, 7 secondes en maintenant appuyé le bouton START. Avec le bouton ReTry, ça redémarre de suite.
  • LN2 Mode : permet d’activer les profils LN2 dans le bios.
  • Slow Mode : permet de booter avec un coefficient de 16x et une fois dans l’OS de remettre celui choisi dans le bios. Sous froid, si vous voulez atteindre 6GHz en 60x100MHz, en activant le Slow Mode, vous bootez en 16×100 et dans l’OS, hop vous revenez à 60×100. C’est surtout pour des max screens.
  • Q-Led : 4 diodes : CPU – DRAM – VGA – BOOT qui permet de diagnostiquer les erreurs lors du « boot » de la carte. Si l’une d’entre elles reste allumée, c’est que le composant qui lui correspond pose problème.

 

Je regrette la disparition des broches ROG_EXT permettant le branchement d’un OC Panel. Pour le son, c’est une puce ROG SupremeFX S1220 qui fait le job. Enfin, on retrouve à l’arrière une sortie Optical S/PDIF, un bouton Clear CMOS, un port USB BIOS Flashback, un module ASUS Wi-Fi, les sorties audio, quatre ports USB 3.2 Gen 1, huit ports USB 3.2 Gen 2, un port RJ45 et un port RJ45 5G.

 

Le bios de cette Asus Crosshair VIII Impact

Le bios de cette Asus Crosshair VIII Impact est aussi complet que celui des autres modèles ROG architecturés sur le chipset X570. Direction le bios afin de voir ce qu’Asus nous propose. En plus des fonctionnalités habituels, monitoring, réglages des ventilateurs, options de sauvegarde, réglage des tensions, réglage des timing mémoires, … ce sont surtout les profils qui sont très intéressants et qui seront très utiles. Un profil est un ensemble de paramètres prédéfini afin de vous aider soit à atteindre une fréquence définie, soit à pousser votre mémoire, soit à vous faciliter la vie sous azote liquide.

 

Nous vous donnons rendez-vous vendredi pour un tuto sur le flash du bios en utilisant l’USB Bios flashback !

 

La configuration utilisée lors des tests

Voici la configuration complète qui sera utilisée pour les différents tests :

  • Carte mère : Asus X570 Crosshair VIII Impact (bios 0045 – 1010 – 0050 )
  • Processeur : AMD Ryzen 3900X
  • Mémoire : 16 GB Corsair Dominator Platinum RGB 4266 MHz (Lien du test)
  • Carte graphique : MSI GT710
  • Système de refroidissement : EK Velocity WS + radiateur EK Coolstream PE de 360 mm (Thanks EKWB)
  • Alimentation : Corsair AX1600i (Thanks Corsair)
  • Pâte thermique : Grizzly Kryonaut
  • Système d’exploitation : Windows 10 64 bits

 

Tests 1 : comparons les performances aux fréquences stocks

Dans un premier temps, nous avons voulu juger des performances dites « à stock », c’est-à-dire en ne modifiant aucun paramètre du processeur. Le seul élément qui a été réglé au sein du bios, c’est l’activation du DOCP (XMP chez Intel) pour le kit mémoire GSkill NEO testé ici. L’idée est de voir comment se comporte le processeur et jusqu’à quelle fréquence Boost monte les différents cœurs. Pour ce faire, nous avons utilisé le dernier bios officiel en date : la version 1001. Ce bios dispose de la version Amd Agesa 1.0.0.3. Nous avons effectué les relevés sur le benchmark Cinebench R15 et sur la version R20.

 

Comme on peut le voir, la fréquence de certains cœurs atteint les 4566 MHz. Cette valeur représente « enfin » ce qui était annoncé par AMD (Boost à 4.6 GHz) lors du lancement des processeurs de troisième génération ! La maturité des bios commencent à évoluer ce qui permet aux performances d’être encore meilleures. Je teste une version non officielle actuellement d’un bios disposant de Agesa 1.0.0.4 et qui devrait débarquer prochainement en version officielle. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un tableau comparatif des derniers processeurs passés au sein du labo.

 

Tests 2 : l’overclocking de notre exemplaire du Ryzen 3900X

Tout d’abord, et cette information a beaucoup d’importance, il ne s’agit pas d’un sample presse reçu de la part d’AMD. Ce CPU a été acheté dans le commerce et ne bénéficie donc d’aucun tri préalable. Nous avons décidé d’être transparent puisque ce processeur dispose d’un très bon potentiel en overclocking. Pour rappel, nous testons les performances en overclocking avec le benchmark Cinebench R15. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’agit du benchmark de référence afin de « binner » (trier, comparer des processeurs entre eux) et qui permet ainsi de juger des performances de plusieurs processeurs. Les paramètres sont modifiés dans le bios et la fréquence est appliquée sur tous les cœurs !

Notre exemplaire est capable de passer, sous watercooling, Cinebench R15 dans ces conditions :

  • 4000 MHz (40 x 100) à 1.20 volts : 3141 points (T° max : 56 °C)
  • 4100 MHz (41 x 100) à 1.20 volts : 3228 points (T° max : 57 °C)
  • 4200 MHz (42 x 100) à 1.20 volts : 3303 points (T° max : 57 °C)
  • 4300 MHz (43 x 100) à 1.20 volts : 3382 points (T° max : 59 °C)
  • 4350 MHz (40 x 100) à 1.20 volts : 3413 points (T° max : 59 °C)
  • 4400 MHz (44 x 100) à 1.25 volts : 3436 points (T° max : 63 °C)
  • 4450 MHz (40 x 100) à 1.27 volts : 3497 points (T° max : 66 °C)
  • 4500 MHz (45 x 100) à 1.32 volts : 3526 points (T° max : 72 °C)

 

La fréquence la plus stable et qui permet de passer l’ensemble des benchmarks est de 4400 MHz à 1.25 volts. Nous avons donc décidé de passer toute une série de tests à cette fréquence. Le potentiel de notre exemplaire est vraiment très bon et avec un bon système de refroidissement, comme notre watercooling custom de chez EKWB, les températures sont excellentes !

 

Tests 3 : l’overclocking mémoire sur la Crosshair VIII Impact

Les cartes mères Asus de la série « Impact » ont toujours bénéficié d’un très bon potentiel en overclocking de la mémoire. La raison est due à la présence réduite des emplacements mémoire, deux, ainsi que des pistes très courtes entre ces derniers et le processeur. Nous allons donc voir si cette Impact tient ses promesses.

Il y a déjà quelques semaines, nous avions eu la chance de passer en revue le kit Corsair Dominator Platinum RGB 4266 MHz. Celui-ci nous avait laissé une très bonne impression, mais nous étions resté sur notre faim en terme d’overclocking. Le kit mémoire ne semblait pas être en cause, mais plutôt le bios de notre EVGA Z390 Dark, qui se montrait capricieux. L’arrivée de la carte mère Asus Crosshair VIII Impact et l’envie de connaitre son potentiel en overclocking sur la mémoire, m’ont poussé à ressortir le kit Corsair. Eh bien, on peut dire que c’était plutôt une excellente idée ! Grâce à la carte mère, les puces B-Die peuvent enfin exprimer tout leur potentiel. Voici d’ailleurs trois captures d’écran avec le soft Geekbench 3 afin de voir l’évolution du score « memory performance ». La première capture montre le kit mémoire non réglé dans le bios, le mode DOCP (XMP chez Intel) et enfin le kit overclocké à 4600 MHz en 14-13-13-28 1T.

 

Comme quoi, le choix des composants dans une configuration n’est pas quelque chose d’anodin ! Enfin, un petit mot pour remercier Wizerty pour ses précieux conseils donnés lors de ses streams et qui m’ont permis de régler correctement les subtimings.

 

Tests 4 : un petit tour sous notre DOD à – 52°C

Si l’overclocking extrême vous intéresse, sachez qu’un post sur le forum Hwbot est disponible avec quelques tutos ainsi que les bios LN2. Bien sûr, à utiliser en connaissance de cause. Par encore d’azote sur notre 3900X pour la simple et bonne raison que mon boulot principal ne me laisse pas suffisamment de temps actuellement. Sachez que la commande est prévue pour la première semaine de novembre et que nous partagerons avec vous nos résultats ! Afin de patienter, j’ai tout de même installé mon système de refroidissement de Piotres sur le Ryzen 3900X, juste pour le fun !

 

Nous ne vous en avions pas encore parlé, mais afin d’overclocker le processeur sous OS, nous utilisons le logiciel Asus TurboV Core. Un autre programme qui nous est bien utile afin d’afficher toutes les informations de notre kit mémoire est Asus Mem TweakIT. Alors, les premiers tests sous froid ne se sont pas déroulés comme je l’aurais espéré. Concernant le processeur, aucun souci, j’ai pu le pousser à 4800 MHz avec une tension de 1,40 volt. Durant le Cinebench R15, la température remonte à 6°C, ce qui veut dire qu’aller plus haut est peine perdue. Par contre, l’overclocking de la mémoire m’a posé beaucoup de soucis. Je ne suis jamais parvenu à booter avec mon profil 4600 MHz C14 et même avec le kit à stock alors que le kit NEO ne rencontrait aucun souci. Je suspecte le bios 0050 d’être en grande partie responsable. Il faudrait réinstaller le bios 0045 afin de vérifier.

 

EDIT DU 21.10.2019 : difficile de digérer ce souci d’overclocking mémoire. J’ai donc décidé de remettre le bios 0045 et de refaire une série de tests sous DOD. Ouf, soulagement, puisque avec la version 0045, aucun souci pour booter à 4666 14-13-13 comme en attestent les scores ci-dessous. Prochaine étape, une bonne isolation et le passage sous azote liquide.

 

Le mot de la fin

Aussi petite soit elle, cette Asus Crosshair VIII Impact nous a procuré énormément de plaisir tout au long de nos différents tests !

Nous ne sommes pas loin du coup de cœur et nous verrons si il se confirme avec les tests sous azote liquide. Les premiers tests avec notre DOD sont très encourageants ! Sans hésitation, c’est la note parfaite que nous avons décidé de lui attribuer tant ses atouts sont nombreux. Le seul regret est l’absence d’un second bios qui aurait été bien utile afin de comparer facilement les performances entre les différents bios. En ce qui concerne son prix, il est actuellement de 417,95 euros. Certes, celui-ci n’est pas donné, mais au vue de notre test, vous savez à quoi vous attendre et vous ne serez pas déçu ! Son format réduit peut-être aussi un atout pour tout ceux qui désire monter une configuration aux dimensions réduites.

 

Et le Ryzen 3900X dans tout cela ? Après le 3600 et le 3700X, c’est le troisième Ryzen de génération trois que nous testons. Avec ses 12 cœurs, c’est un monstre de puissance et dont les températures sont plus que correctes comme en attestent nos différents tests. Nous allons vous préparer un dossier d’optimisation afin justement de tenir au frais ce Ryzen 3900X ! Alors que les stocks semblaient être revenu à la normal, il semble être de nouveau en rupture un peu partout. Rien d’étonnant avec un prix sous la barre des 600 euros alors que du côté d’Intel, il faut doubler ce prix afin d’avoir un modèle disposant du même nombre de cœurs. Si vous disposez de ce budget pour un processeur, vous pouvez foncer sans aucune hésitation !

Rendez-vous vendredi afin de lire notre tutoriel sur l’Asus USB Bios Flashback et très bientôt sur notre guide d’optimisation de ce Ryzen 3900X ! N’hésitez pas à nous laissez vos réactions et questions dans les commentaires ci-dessous.

 

 

 

Asus Crosshair VIII Impact
9 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • format mini-DTX
  • Bios complet
  • potentiel d'overclocking
  • overclocking de la mémoire
Contre
  • manque un bios supplémentaire
Qualité de fabrication
Performances
Overclocking
Bios
Prix
Ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Ryzen 3900X
9 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • 12 cœurs
  • rapport performance/prix face à Intel
  • une fréquence Boost enfin correcte
  • performances excellentes !
    Contre
    • de nouveau en rupture de stock
      Qualité de fabrication
      Performances
      Overclocking
      Prix
      Ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
      Classé par:

      Soyez le premier à donner votre avis

      User Avatar
      {{{ review.rating_title }}}
      {{{review.rating_comment | nl2br}}}

      Voir plus
      {{ pageNumber+1 }}

       

      Voir commentaires (4)
      4 Comments
      1. coulis

        2019-10-23 at 12 h 15 min

        « Le système de refroidissement bénéficie de deux ventilateurs de 40 mm »

        C’est des 30 mm

        • Alexandre Cordier

          2019-10-23 at 14 h 04 min

          C’est exacte coulis, je rectifie, merci !

      2. Use

        2019-10-27 at 10 h 06 min

        Au test 2 : 4450 MHz (40 x 100) à 1.27 volts : 3497 points (T° max : 56 °C)

        Etes-vous sur de la température ? 66°C non ?

        • Alexandre Cordier

          2019-10-27 at 10 h 25 min

          Effectivement, une faute de frappe, c’est bien 66°C. Merci Use.

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Plus Hardware