Hardware

Test – L’Asus Crosshair VIII Formula et Ryzen 3600

Rédigé par le

Test – L’Asus Crosshair VIII Formula et Ryzen 3600

La nouvelle génération Ryzen sur l’Asus Crosshair VIII Formula

 

Tout d’abord, avant de rentrer dans les détails de ce nouveau Ryzen 3600, de troisième génération, ainsi que sur la Crosshair VIII Formula, je tenais à vous dire que cet article ne sera pas totalement complet. Je reviendrai dans quelques jours avec encore plus en détails sur les tests, mais j’ai eu le processeur AMD Ryzen 3600 durant quatre jours avant de partir en vacances. Mais quelle idée AMD de faire un lancement de produit la première semaine de juillet (humour).

 

Un petit mot sur cette nouvelle génération de Ryzen

Voilà ce que nous pouvions vous dire il y a quelques semaines concernant cette nouvelle architecture. Le seul exemplaire que nous avons eu entre les mains, à l’heure actuelle, est le Ryzen 3600. Il bénéficie de 6 cores et 12 threads avec une fréquence de base à 3,6 GHz et une fréquence boost à 4,2 GHz. Le TDP de cette version est de 65 watts. En ce qui concerne le reste de la gamme, voici ce que nous pouvons vous en dire.

 

Les autres processeurs annoncés sont le Ryzen 3600X, le 3700X, le 3800X et le Ryzen 9 3900X. Tous ces processeurs sont construits autour de la nouvelle architecture de cœur « Zen 2 », gravés en 7 nm et annoncés comme disposant d’un gain de performance largement supérieur à ce que l’on observe traditionnellement d’une génération à l’autre, avec une hausse estimée de 15% du nombre d’instructions par cycle d’horloge (IPC) face à la précédente architecture « Zen ». Voici les captures d’écran résumant les caractéristiques de ces trois processeurs.

 

Reste aussi à attendre septembre afin de voir débarquer le 3950X avec ses 16 cores et 32 threads. Les différents benchmarks qui fuitent presque quotidiennement annoncent des scores assez hauts et qui pourraient faire pas mal d’ombre à la gamme des processeurs Intel.

 

L’Asus Crosshair VIII Formula en détails

L’Asus Crosshair VIII Formula est architecturée autour du nouveau chipset de AMD, le X570. Cette carte mère dispose d’un socket AM4 qui peut accueillir les Ryzen de troisième génération ainsi que ceux de seconde génération (2700X, 2600X, …). Les dimensions de la carte sont de 305 mm x 244 mm, ce qui correspond au format ATX, avec comme couleurs dominantes sur le PCB, le noir et le gris.

 

Comme c’est le cas pour une grande partie de la gamme « Republic of Gamers », elle dispose du système AURA avec de nombreuses leds présentes sur et sous le PCB. La couleur de celles-ci se paramètre via le soft AURA. Il est cependant possible de les désactiver via le bios si vous n’en êtes pas friand.

Le modèle que nous avons reçu est une version « Formula » et elle dispose de deux radiateurs hybrides qui recouvrent les étages d’alimentation. Il s’agit en réalité d’un waterblock conçu par la célèbre marque EK Waterblock et qui porte le nom de « CrossChill EK III ». Ce dernier peut-être utilise en mode passif ou connecté à votre circuit de refroidissement liquide via des embouts G1/4. Nous reviendrons d’ailleurs sur les performances lors d’un test à base du nouveau système de refroidissement liquide de Corsair Hydro X. Asus annonce des températures pouvant être 30°C plus fraîche qu’en mode passif au niveau des étages d’alimentation. On retrouve aussi un radiateur au niveau du chipset et qui bénéficie d’un système de refroidissement actif. Actif ne veut pas dire qu’il ne tournera pas continuellement mais en fonction de la température de ce dernier.

 

La carte dispose aussi d’un mini écran OLED de 1,3″ afin d’afficher quelques informations bien utiles, notamment la phase de boot. Il se paramètre, comme c’était le cas pour le ROG RYUJIN 240, via le soft LiveDash. Lors de la mise sous tension, l’écran affiche la progression du boot, dans un langage simple et au moyen des codes POST traditionnels. Ensuite, pendant le fonctionnement normal, l’écran affiche la fréquence du processeur, la température des périphériques, la vitesse du ventilateur ou des informations provenant de la zone de refroidissement liquide. Vous pouvez également personnaliser le fichier .GIF afin d’afficher votre propre image ou animation. Concernant l’étage d’alimentation, la carte dispose de 14 phases Digi+ CPU + 2.

 

L’espace autour du socket est bien dégagé, ce qui permettra une isolation facile pour les tests sous froid. Au niveau des emplacement mémoires, la carte peut accueillir au maximum 4 barrettes mémoires DDR4. Asus annonce un support des kits mémoires en dual channel jusque 4800 MHz OC+ et pour une quantité maximal de 128 GB. Pour alimenter tout ce petit monde, la carte dispose d’un connecteur 24-pin et de deux 8-pin à coté des étages d’alimentation.

 

On retrouve deux ports PCIe 4.0 x16, qui fonctionneront en x16, x8/x8 si vous optez pour du SLI ainsi qu’un emplacement PCIe 4.0 x4 et x1. Cette Maximus est équipée des connecteurs dont le rôle est de contrôler la température et le débit de l’eau de votre système de refroidissement liquide. Ces informations peuvent être paramétrées via l’utilitaire Fan Xpert 4. Malgré que ce ne soit pas la carte ultime pour un overclockeur, elle dispose d’une « OC Zone ». Il s’agit d’un ensemble de boutons qui faciliteront la vie des overclockeurs et qui se trouve sur la partie inférieure de la carte mère.

  • Safe Boot : permet de redémarrer la carte même si les paramètres choisis dans le bios ne permettent pas le boot. Cela évite de devoir faire un Clear CMOS pour rebooter et donc de perdre vos paramètres encodés.
  • ReTry Button : lors de tests sous froid, parfois l’OS freeze et un reset ne permet pas de redémarrer la carte mère : seule solution 6, 7 secondes en maintenant appuyé le bouton START. Avec le bouton ReTry, ça redémarre de suite.
  • MemOK : permet de charger les paramètres mémoire par défaut lors de l’installation d’un nouveau kit mémoire.
  • LN2 Mode : permet d’activer les profils LN2 dans le bios.
  • Slow Mode : permet de booter avec un coefficient de 16x et une fois dans l’OS de remettre celui choisi dans le bios. Sous froid, si vous voulez atteindre 6GHz en 60x100MHz, en activant le Slow Mode, vous bootez en 16×100 et dans l’OS, hop vous revenez à 60×100. C’est surtout pour des max screens.
  • Q-Led : 4 diodes : CPU – DRAM – VGA – BOOT qui permet de diagnostiquer les erreurs lors du « boot » de la carte. Si l’une d’entre elles reste allumée, c’est que le composant qui lui correspond pose problème.

 

Enfin, pour terminer, la carte mère dispose d’un emplacement pour un disque SSD M.2 et qui bénéficie d’un dissipateur thermique. Je regrette la disparition des broches ROG_EXT permettant le branchement d’un OC Panel via les broches ROG_EXT. Pour le son, c’est une puce ROG SupremeFX S1220 qui fait le job. Enfin, on retrouve à l’arrière une sortie Optical S/PDIF, un bouton Clear CMOS, un port USB BIOS Flashback, un module ASUS Wi-Fi, les sorties audio, quatre ports USB 3.2 Gen 1, huit ports USB 3.2 Gen 2, un port RJ45 et un port RJ45 5G.

 

Pour terminer, un des éléments principaux de cette carte mère et qui saute directement aux yeux, c’est bien sur le ROG ARMOR. Le rôle de celui-ci est de jouer le rôle de protection thermique et ainsi éviter que la chaleur ne s’accumule autour de la carte graphique et assurer que la température du système reste basse, pour de meilleures performances. Une seconde plaque en acier galvanisé laminé à froid se trouve à l’arrière pour renforcer la Maximus IX Formula et éviter qu’elle ne se plie.

 

Un bios avec quelques nouveautés !

Direction le bios de notre Maximus XI Extreme afin de voir ce qu’Asus nous propose. En plus des fonctionnalités habituels, monitoring, réglages des ventilateurs, options de sauvegarde, réglage des tensions, réglage des timing mémoires, … ce sont surtout les profils qui sont très intéressants et qui seront très utiles. Un profil est un ensemble de paramètres prédéfinis afin de vous aider soit à atteindre une fréquence définie, soit à pousser votre mémoire, soit à vous aider sous azote liquide, ….

J’ai utilisé quelques profils afin de pousser la mémoire, mais je reviens sur le bios en détails dans un prochain article !

 

La configuration utilisée lors des tests

Voici la configuration complète qui sera utilisée pour les différents tests :

  • Carte mère : Asus X470 Crosshair VII Hero et Asus X570 Crosshair VIII Formula
  • Processeur : AMD Ryzen 2700X, Ryzen 3600 et i9-9900KF
  • Mémoire : GSKILL Trident Z 3600 MHz C16, GSKILL Trident Z 4200 MHz C19 et Corsair Dominator Platinum RGB 4266 MHz C19
  • Carte graphique : MSI GT710 – Asus RTX 2080 Ti Strix OC
  • Système de refroidissement : EK Velocity WS + radiateur EK Coolstream PE de 360 mm
  • Alimentation : Corsair AX1600i
  • Pâte thermique : Grizzly Kryonaut
  • Système d’exploitation : Windows 10 64 bits 22/06 1903

 

Tests comparatifs 1 : Ryzen 2700X et 3600 sur le chipset X470 / X570

Ce premier test a pour put de voir les conséquences sur les performances, si elles existent, entre l’utilisation du nouveau chipset d’AMD X570 avec l’ancienne génération de processeur, comme le Ryzen 2700X. Voici donc le tableau comparatif des résultats obtenus avec le 2700X sur le chipset X470 et sur le X570.

 

Comme vous pouvez le constater, il n’existe pas vraiment de différence en terme de gains entre les deux chipsets. Nous avons tenté de comparer les performances inverses en plaçant le Ryzen 3600 sur notre Crosshair VII HERO mais malheureusement sans succès. La carte n’ayant jamais accepté de booter. Asus nous a confirmé l’arrivée d’un bios compatible sous peu. Nous reviendrons donc sur ce test dans quelques jours.

 

Tests comparatifs 2 : les performances brutes entre le 2700X, le 3600 et le 9900K

Dans un premier temps, nous allons comparer les résultats entre le Ryzen 2700X et le Ryzen 3600. Ensuite viendrons les tests avec le 9900K, qui ont aussi été fait à stock avec l’AVX à 3 comme le bios standard le propose. Voici le tableau des résultats comparatifs avec le pourcentage de différence entre le Ryzen 3600 et le i9-9900KF.

 

La majorité des benchs réalisés ici privilégie le multithread, mais il est très intéressant de noter le score obtenu à Geek Bench 3 en single-core et qui est très proche de celui obtenu par le 9900K.

 

Tests comparatifs 3 : la ram haute fréquence

Une grosse annonce faite par AMD était le support des hautes fréquences mémoires pour cette nouvelle génération de processeurs. Il faut juste savoir que les cartes mères reprendront le mode 1:1 jusqu’à 3733 MHz et au-delà, le bios proposera le mode 2:1 afin de monter plus haut en fréquence. Cela permettra d’augmenter la bande passante mais pénalisera légèrement la latence comme le montre les slide.

 

Nous nous sommes donc empressés de tester quelques kits que nous avons à disposition dans le labo. Bien entendu, le premier kit GSKILL Trident Z cadencé à 3600 MHz est passé sans aucun souci mais celui-ci ne rencontrait aucun problème sur le chipset X470. Il faut juste savoir que le timing C15 passe d’office en 16, la plateforme n’acceptant par le timing impaire. Les deux autres kits sont eux aussi passés sans aucun encombre à 4200 MHz pour le GSKILL Trident Z et à 4266 MHz pour le Corsair Dominator Platinum RGB comme le démontre les screens ci-dessous.

 

J’ai vite essayer d’overclocker un peu la mémoire en me basant sur les profils du bios et sans trop de difficultés, j’ai pu atteindre la fréquence de 4000 MHz avec des timings de 14-15-15 à 1,50 volt.

 

Tests comparatifs 4 : le jeu

N’ayant pas à disposition de nombreux jeux, j’ai juste repassé le benchmark intégré à The Division 2. Nous y avions d’ailleurs consacré un article. J’ai donc comparé les résultats en utilisant l’Asus RTX 2080 Ti Strix OC sur la EVGA Z390 DARK accompagnée du i9-9900KF et sur l’Asus Crosshair VIII Formula et le Ryzen 3600. Voici les résultats obtenus et comme on peut le voir, le Ryzen 3600 s’en sort sans aucune difficulté avec la RTX 2080 Ti !

 

Tests comparatifs 5 : l’overclocking

Je reviendrai beaucoup plus en détails sur ce point à mon retour de vacances mais les quatre jours passés avec le Ryzen 3600 sont passés très rapidement et le temps de faire les différents tests, j’ai du me contenter de quelques tests en overclocking. De plus, les températures caniculaires au moment des tests n’étaient pas d’une aide précieuse. Pour information, la température au sein du labo était de 27 °C et celle du liquide de notre boucle de refroidissement, 27,9 °C. Nous avons pu atteindre la fréquence de 4.4 GHz avec une tension de 1,425 volt.

 

Nos premières impressions

« Enchanté » est ma première impression. Le combo entre le Ryzen 3600 et l’Asus Crosshair VIII Formula s’est montré très performant même si j’ai hâte de tester le 3700X qui lui, sera en terme de caractéristiques, du même niveau que le i9-9900K ! AMD revient dans la course et propose un Ryzen 3600 qui offre d’excellentes performances face au 9900K avec seulement 6 cores. De plus et c’est l’un de ses points forts, le tarif affiché à 239,95 € sur le site de LDLC contre 539,95 € pour le modèle Intel. Autant dire qu’avec une différence de près de 300 euros, le choix est très vite fait. Nous sommes encore plus impatient de pouvoir tester le 3700X annoncé à 389 € ainsi que le 3900X prévu à 589,95 €.

Quand on voit les performances de ce Ryzen 3600, nul doute que ses grand frères doivent en avoir sous le coude. Je ferai une mise à jour avec des tests de températures hors canicule ainsi que des captures du bios en overclocking d’ici quelques jours. Nous espérons aussi pouvoir mettre la main sur un exemplaire du 3900X très rapidement afin de comparer à nos monstres Intel !

L’Asus Crosshair VIII Formula s’est montrée très performante et les quelques bios que nous avons pu tester se sont révélés parfaitement stables. Nous reviendrons en détails sur ses capacités en overclocking ainsi que sur les profils de son bios. Nous avons aussi prévu de tester le système de refroidissement liquide inclut sur l’étage d’alimentation avec les nouveaux composants Hydro X de la marque Corsair. Le tarif annoncé par Asus est de 619,90 € alors que la version Z390 est de 515 €. Il s’agit d’un prix assez élevé et que nous espérons voir diminuer dans les semaines à venir. Nous verrons avec Asus afin de vous proposer aussi le test de modèle X570 d’entrée de gamme.

 

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires ci-dessous en nous laissant vos remarques ou questions afin que nous y répondions directement ou lors de notre prochain article.

Ryzen 5 3600
9 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • le prix face à la concurrence !
  • les performances
  • la gamme des Ryzen de troisième génération
Qualité de fabrication
Performances
Overclocking
Prix
Ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Asus Crosshair VIII Formula X570
8,5 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • le système de refroidissement
  • le bios
  • les outils sur le PCB
Contre
  • le prix
Qualité de fabrication
Performances
Overclocking
Bios
Prix
Ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware