Culture Geek

Test – Amazon Kindle 2019 : la meilleure liseuse sur le marché ?

Rédigé par le

Test – Amazon Kindle 2019 : la meilleure liseuse sur le marché ?

Test – Amazon Kindle 2019 : la meilleure liseuse sur le marché ?

 

Doctorant en littérature, je suis logiquement très grand lecteur, un peu pour le plaisir, et ces dernières années énormément pour le travail. Comme de plus en plus de collègues, et contrairement à l’idée reçue qui ferait des étudiants littéraires des tenants réactionnaires du support physique, je me suis converti à la liseuse. Personnellement, c’était avec l’acquisition de mon fidèle Paperwhite en janvier 2015, à laquelle je dois des centaines d’heures de plaisir. Or Amazon améliore régulièrement ses produits technologiques, et quand j’ai vu Macky tester le nouveau Paperwhite (septième génération) et la Oasis, je me suis figuré qu’il y aurait probablement de l’intérêt à vous présenter le Kindle 2019 (10ème génération). Si début 2015 il n’y avait aucun doute sur la qualité nettement supérieure du Paperwhite sur le modèle de base, il semblerait en effet que l’écart se soit réduit, et que le rapport qualité/prix puisse désormais donner l’avantage au Kindle 2019, comme nous allons le voir tout au long de cet article.

Kindle 2019

Quelques généralités

Puisque d’autres liseuses (la Kobo, le Paperwhite, la Oasis) ont été présentées sur Vonguru, et que le produit commence à se démocratiser, on insistera dans ce test sur les nouveautés apportées par le Kindle 2019, et pas sur ce qui, dans son fonctionnement, est commun aux appareils similaires.

Rappelons seulement que le principe d’une liseuse est de permettre l’exploration d’ouvrages dématérialisés dans des conditions optimales, notamment grâce à sa nature compacte et à un système d’encre électronique remplaçant le rétroéclairage des ordinateurs et autres tablettes, et ainsi aussi nocif pour les yeux qu’un « véritable livre ». Bien qu’il soit possible d’y lire des bandes dessinées, l’absence de couleurs et la navigation peu adaptée en font essentiellement un appareil destiné à l’écrit.

Les liseuses Kindle ont la particularité de restreindre les formats qu’elles supportent. Elles accepteront ainsi les Kindle Format 8 (AZW3), Kindle (AZW), TXT, PDF, MOBI non protégé, PRC natif ; HTML, DOC, DOCX, JPEG, GIF, PNG, BMP converti, mais pas le classique epub. Je ne peux pas dire que cela m’ait jamais posé problème, puisque j’ai toujours acheté mes livres sur le site Amazon (ensuite automatiquement téléchargés sur le Kindle connecté au wi-fi), à l’exception de scans de cours ou d’articles universitaires convertis en pdf avant d’être intégrés. Cela pourra cependant gêner les lecteurs passant d’une autre marque au Kindle, ainsi incapables de récupérer leurs livres antérieurs. Notons qu’un grand nombre d’ebooks subissent régulièrement des promotions jusqu’au moitié prix, sans même compter le prix logiquement un peu plus bas du livre virtuel par rapport à sa version physique, ou les ouvrages libres de droit, souvent gratuits ou vendus à des prix dérisoires (tout Corneille ou toute La Recherche du temps perdu à 1 euro par exemple).

 

Kindle 2019

 

Contrairement à une certaine marque au logo fruitier, la contrainte d’une fidélité à Amazon ne s’accompagne pas d’une exploitation abusive du portefeuille pour acquérir l’équipement relatif à l’appareil. Comme on le verra, le Kindle est livré avec un câble micro-USB vers USB, donc compatible avec la prise secteur d’un téléphone portable, on trouve les étuis à tous les prix (personnellement j’ai adopté pour celui-là un élégant étui en tissu rouge à 30 euros, mais on en trouve de très jolis à 15-20 euros), des pochettes (tout à fait facultatives) à une vingtaine d’euros pour transporter le tout, des stylets (pas nécessaires, mais parfois confortables) à moins de 10 euros…

L’écosystème Amazon a d’ailleurs ses avantages, notamment la possibilité d’emprunter gratuitement un livre par mois si vous êtes abonnés à Prime, ce qui devrait être le cas de la plupart d’entre vous, ne serait-ce que pour les séries exclusives qu’on trouve sur Prime Video (Good Omens, Le Maître du Haut ChâteauAmerican GodsThe TerrorFleabagThe Marvelous Mrs. MaiselElectric Dreams bientôt The BoysLe Seigneur des Anneaux), si ce n’est pas pour la livraison rapide ou la bibliothèque musicale (et tout cela pour 49 euros par an…).

 

Kindle 2019

Unboxing

Avant d’ouvrir la boîte, déjà faut-il la commander. Le Kindle 2019 est disponible en noir ou en blanc, pour 79 euros 99 avec « offres spéciales » ou 89 euros 99 sans « offres spéciales », un doux euphémisme qui désigne l’intrusion sur la liseuse de publicités ciblées, sur l’écran de veille et sur un bandeau sous la page d’accueil. Notons qu’elles ne sont pas si envahissantes que cela et qu’il est très agréable de nous laisser le choix de les garder pour diminuer logiquement le prix de l’appareil. J’ai tout de même tendance à préférer leur absence, parce que je vois la liseuse comme un objet culturel, dont j’ai besoin qu’il me retire le temps de la lecture des appels omniprésents à la consommation, mais encore une fois, cela dépend de la sensibilité de chacun, comme la publicité concerne des livres et est présentée en noir et blanc, on est loin des bannières agressives qui nous accueillent dans la rue ou lors de chaque navigation sur internet !

On est donc nettement en-dessous du prix du Paperwhite (à partir de 129 euros 99), sachant qu’Amazon propose régulièrement des réductions pour rendre ses liseuses encore plus attractives (et il faut bien avouer qu’elles sont alors irrésistibles).

 

Kindle 2019

 

On le voit, l’emballage est minimaliste, se concentrant sur l’essentiel et rappelant qu’après tout, nulle besoin d’un mode d’emploi pour un appareil parfaitement intuitif, dont il suffit de suivre les instructions basiques à l’allumage.

 

Kindle 2019

 

Le dos de la boîte donne les particularités du Kindle 2019 : l’éclairage frontal intégré réglable (sur lequel on reviendra), l’écran sans reflets pour lire même au soleil, la « longue » autonomie de la batterie (qui reste une appréciation subjective, enfin il faut en effet être très exigeant pour ne pas en être très satisfait), la légèreté (167 grammes, 290 avec l’étui montré), l’écran tactile 6 pouces d’une résolution de 167 ppp, la possibilité de le connecter à la wi-fi (mais pas en données, contrairement aux autres modèles), la mémoire de 4 Go (sans possibilité de l’étendre avec une carte SD), qui peut d’autant plus faible qu’ 1,25 Go en sont dédiés au système, mais dont je n’ai jamais vu la limite malgré une jolie bibliothèque.

 

Kindle 2019

 

Outre le Kindle 2019, la boîte contient le câble, le livret d’informations importantes sur le produit et une petite fiche signalant l’emplacement où s’effectue le branchage et celui où se situe le bouton on/off (sur lequel il est assez aisé d’appuyer du fait de sa localisation sur l’inclinaison du bord inférieur), et précise que la liseuse contient le Guide d’utilisation Kindle au besoin.

Caractéristiques

 

Kindle 2019

 

Lire

Les chiffres, c’est bien beau, mais si je veux une liseuse, c’est pour lire, et après avoir notamment dévoré le premier volume du culte Dune sur l’appareil (et des dizaines de volumes sur le Paperwhite), je suis en mesure d’exprimer ma satisfaction face au confort de lecture procuré.

 

Kindle 2019

 

Tout d’abord, l’affichage est largement personnalisable : neuf polices d’écriture, dont une pour faciliter la lecture des personne dyslexiques, cinq niveaux de gras, 14 de taille – sachant que les photos utilisées pour illustrer l’article montrent un texte en taille 1, imaginiez le gigantisme de la taille 14, où une petite vingtaine de mots apparaît par page ! En outre, vous pourrez choisir entre trois formats d’espacement des lignes (dans les illustration j’ai opté pour l’espacement le plus réduit), trois tailles de marge (j’ai opté pour les marges les plus petites), une orientation en portrait ou en paysage, un alignement à gauche ou en justifié.

 

Kindle 2019

 

Le livre se présente dont comme vous le souhaitez, et quelle que soit la luminosité ambiante puisque le Kindle 2019 dispose de 24 degrés de luminosité, à régler manuellement en faisant tout de même attention à ne pas en mettre trop. À titre de comparaison, l’image compare la luminosité maximale du Kindle 2019 et de mon Paperwhite. Pratique comme lampe de poche… mais plus sérieusement, une telle précision est très pratique pour lire dans l’obscurité sans gêner les personnes alentour, ou pour s’adapter finement à l’éclairage sans pouvoir reprocher à la liseuse d’être trop sombre ou trop lumineuse, ce qui serait immanquablement le cas avec un réglage moins généreux.

 

Kindle 2019

 

On appréciera aussi grandement la possibilité d’afficher la page ou l’emplacement dans le livre, le pourcentage d’avancement, une bonne estimation du temps restant pour achever le chapitre ou l’ouvrage… Tout est ainsi fait pour encourager la progression, comme l’allumage de la liseuse sur la dernière page consultée, et l’enregistrement de la page active même en passant négligemment d’un livre à l’autre. Et tout cela dans un objet compact, très léger, que l’on peut aisément sortir de son étui pour le tenir complètement en main et sentir la différence même avec un livre de poche – et on ne parlera pas de l’intégrale de Proust et de Corneille.

Lire intelligemment

Le « contact du papier » ou le plaisir de feuilleter, auxquels sont si attachés les plus réfractaires à la liseuse, sont ainsi remplacés par une multitude d’options extrêmement pratiques, impossibles et même impensables avec les limitations du livre physique. Mais cela ne suffit pas à répondre à l’exigence de ceux qui aiment s’approprier l’objet livresque, en écornant ses pages, en annotant ses marges, en soulignant les passages appréciés…  Le genre de réflexes qu’il peut s’avérer indispensable d’acquérir quand on travaille sur les livres lus ! Et justement, ne serait-il pas très appréciable de pouvoir prendre sa liseuse en « vacances » pour avancer dans sa bibliographie de thèse ou ses notes de cours sans s’encombrer de l’imposante charge de volumineux ouvrages que cela représente souvent ?

Or le Kindle 2019 ne facilite pas seulement la lecture : comme ses grands frères, il propose de lire intelligemment.

 

Kindle 2019

 

Une simple pression rapide au sommet droit d’une page y place un « marque-page ». Depuis n’importe quelle page, il suffira alors d’une pression au haut d’une page, puis d’appuyer sur l’icône marque-page, pour se rendre sur n’importe quelle page marquée.

 

Kindle 2019

 

On peut également surligner de façon permanente des passages importants, en appuyant sur un mot puis en faisant glisser son doigt jusqu’à la fin du passage intéressant. C’est assez fluide, et la liseuse propose d’ajouter une note. Pour le coup, l’écriture sur le clavier tactile du Kindle est perfectible, même si j’ai l’impression d’un progrès depuis mon « vieux » Paperwhite. Du moins peut-on écrire bien plus longuement, et de façon autrement plus lisible, que dans une marge. En appuyant sur le haut d’une page, puis sur « Aller à », l’onglet « Notes » permet de retrouver en quelques secondes n’importe quelle note et n’importe quel passage surligné… avec la possibilité de retrouver également les passages les plus surlignés par les autres lecteurs, pour un florilège des plus jolies citations. Un passage ainsi surligné pourra d’ailleurs être partagé par Twitter, Facebook ou mail, ce que certains bibliovores apprécieront assurément beaucoup !

 

Kindle 2019

 

L’une des options les plus extraordinaires pour un chercheur est la possibilité de chercher des occurrences dans le livre à l’aide d’une barre de recherche. La liseuse ne se contente pas d’afficher les occurrences de ces mots, en renvoyant directement à la page où ils se trouvent si l’on appuie dessus, elle les met en contexte, en donne le nombre dans le livre, et distingue celles qui se trouvent dans l’ensemble de l’ouvrage et celles qui se trouvent dans nos notes et passages surlignés ! Voilà de quoi susciter un émerveillement égal à la découverte du CTRL+F…

 

Kindle 2019

 

Et ce n’est pas tout ! La pression sur un mot seul en affiche la définition. Si le Kindle 2019 est connecté à internet, on a même accès à l’éventuelle page Wikipedia relative au mot et à sa traduction, dans des encadrés se plaçant toujours sur la page de façon à nous laisser lire encore le paragraphe où se trouvait le mot ayant attisé notre curiosité, donc sans nous couper du contexte.

 

Kindle 2019

 

Si l’on ajoute cela au Word Wise, c’est-à-dire à l’affichage d’indices de compréhension sous les mots les plus complexes, et au vocabulaire interactif, qui retient tous les mots surlignés pour en faire des listes que le lecteur peut souhaiter apprendre, le Kindle s’avère ainsi un excellent outil d’apprentissage linguistique ! On aimera beaucoup le fait que la connexion internet ne soit ainsi pas liée qu’à la boutique, mais exploitée aussi intelligemment.

 

Kindle 2019

Petit jeu : à votre avis, où est le Paperwhite 2015, où est le Kindle 2019 ?

 

Conclusion

Kindle 2019
8 Le Testeur
10 La communauté (1 vote)
Pour
La possibilité d'annoter, de surligner, de marquer ses pages
La fonction Recherche et la navigation dans le livre
La personnalisation de la lecture (police, taille des caractères, éclairage, espacement...)
L'agrément de la prise en main
Contre
Le clavier tactile encore peu pratique.
Pour pinailler : la vente de bandes dessinées sans possibilité d'afficher leurs couleurs.
Pour pinailler encore : l'absence d'une touche physique sur les bords droit et gauche de l'écran pour passer d'une page à l'autre
En quelques mots...
Cela fait des années que le Kindle est devenu un indispensable, autant pour mes loisirs que pour le travail. C'est qu'il n'offre pas seulement un confort de lecture exceptionnel, mais s'enrichit constamment d'options qui, un jour, rendront difficile de revenir au livre papier... et on ne le regrettera même pas ! Bien sûr on ne peut pas (encore) prêter ses Ebooks, les trouver dans des brocantes ou les revendre. C'est le propre d'un changement de paradigme que de laisser certains aspects de l'ancien sur le bord de la route pour nous embarquer dans des nouveautés fascinantes, dont le Kindle 2019 et son prix très abordable sont aujourd'hui le pinacle.
Design et Look
Confort et Ergonomie
Bundle et équipement
Rapport qualité/prix
Autonomie
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Culture Geek