Culture Geek

Test – Kindle Paperwhite : la liseuse milieu de gamme d’Amazon

Test – Kindle Paperwhite : la liseuse milieu de gamme d’Amazon

Que vaut le Kindle Paperwhite de Amazon ?

 

Grande lectrice que je suis, je n’avais pas encore craqué pour une liseuse, préférant et de loin le plaisir d’un bon bouquin et de son odeur bien caractérisée. Cependant, après la lecture du test de la Kobo Aura Edition 2 de Marine « Reanoo » Wauquier, je me suis laissée tenter et j’ai donc investi dans un Kindle Paperwhite. Si mon attrait pour les vrais livres n’a pas disparu entretemps, je dois cependant bien avouer qu’avoir une liseuse est extrêmement pratique lorsque l’on voyage ! Les livres ne prennent plus de place dans la valise, ne s’abîment plus, et on peut en prendre autant qu’on le souhaite avec soi. C’est également très pratique lorsque vous désirez lire tard le soir, mais que vous partagez votre lit, et que par conséquent la lumière gêne votre partenaire.

Si le concept est séduisant sur le papier, est-ce que cette liseuse Kindle Paperwhite remplit bien son cahier des charges ? Voyons ça ensemble.

 

Unboxing

Amazon Kindle Paperwhite

Ayant un abonnement Prime depuis pas mal d’années maintenant, j’ai donc reçu ma liseuse et sa coque dès le lendemain de leur commande. Si la coque est arrivée dans un étui transparent, donc sans grand chose à dire, le Paperwhite lui, arrive dans une boite noire toute simple et petite. Un packaging sobre et épuré comme je les aime. Sur la face avant, on retrouve évidemment le nom du modèle en haut, à savoir Kindle Paperwhite et la marque, Amazon, en bas à gauche. On a ensuite une photo de la liseuse, ici en blanc car c’est le modèle choisi. Sur les deux côtés, on retrouve l’inscription Kindle Paperwhite (au cas où on aurait encore un doute, sait-on jamais…), mais c’est à l’arrière que nous obtiendrons pléthore d’informations en plusieurs langues. Il est par exemple indiqué que l’affichage est de 300 PPP avec éclairage intégré réglable, mais aussi qu’on peut lire sans souci en plein soleil, que la batterie est de longue durée, sans plus d’informations, que le catalogue est vaste et que cette liseuse permet d’embarquer des milliers de livres. Il s’agit également ici du modèle WiFi et non pas WiFi/3G, que vous retrouverez au prix de 189,99€ avec offres spéciales, et au prix de 199,99€ sans offres spéciales. Mais j’y reviendrai plus tard.

L’écran est évidemment tactile mais aussi sans reflet, d’où le fait que la lecture en plein soleil ne soit pas gênante, et elle embarque seulement 4Go de mémoire. Pour terminer dans les explications relatives à la boite, on y apprend qu’il s’agit du modèle Paperwhite 7ème génération, qu’un câble USB est fourni pour recharger la liseuse et que cette dernière a été conçue en Californie et à Seattle, mais fabriquée en Chine. Pour ceux qui se le demandent, non il n’y a pas de prise secteur fournie. Un choix qui justifie le prix relativement bas de la liseuse, et aussi parce que tout le monde en a forcément au moins une qui traîne à la maison, si ce n’est pas une dizaine, à force…

Maintenant que nous avons fait le tour du bundle, voyons un peu ce qu’il se cache à l’intérieur de la boîte.

Amazon Kindle Paperwhite

On retrouve donc comme promis la liseuse déjà pré-chargée de moitié et le câble USB de rechargement. Une fois la liseuse ôtée, on trouve une feuille noire avec un schéma tout simple, représentant la liseuse, le câble de charge, et le bouton Power. Simple, basique. À l’arrière de ladite fiche, on nous indique, là encore en plusieurs langues, que pour en savoir plus sur le fonctionnement et l’utilisation du Paperwhite, il suffit de lire le guide d’utilisation qui s’affichera sur l’écran une fois allumé. Pour finir, la garantie se trouve également à l’intérieur.

L’intérieur et l’extérieur vont de pair. On est sur un packaging propre, simple, mais efficace. Tout à sa place, l’espace est bien exploité. Rien de dépasse.

Caractéristiques techniques

 

Amazon Kindle Paperwhite

Mise en route

 

Nous sommes donc sur un modèle WiFi sans offres spéciales, que vous retrouverez au prix de 139,99€. La version avec offres spéciales se trouve être au prix de 129,99€, soit 10€ de moins. Mais kesako, ces offres ? En effet, Amazon vous propose deux modèles, en plus de vous proposer deux coloris différents, à savoir noir ou blanc. Choisir un modèle avec offres spéciales sera donc moins cher de 10€, mais vous aurez cependant des pubs sur votre liseuse. J’ai donc opté pour la version sans, estimant me manger assez de publicité comme ça à longueur de journée. Cependant, si vous choisissez la version avec offres spéciales et que les pubs vous dérangent, pas de panique, Amazon vous permet d’enlever ces dernières en déboursant la somme de 20€. À partir de là, c’est à vous de voir. J’ai lu certains commentaires d’utilisateurs indiquant que ces publicités n’étaient pas gênantes, d’autres qui s’en plaignaient énormément.

Vient maintenant le moment de prendre en main le Kindle. La mise en route se fera doucement mais sûrement. Il vous demandera de choisir votre langue, de vous connecter à votre WiFi, puis de configurer votre compte. Choisissez ensuite, si vous le souhaitez, le genre de livres que vous appréciez le plus. Par la suite l’application vous fera des recommandations. Si vous aviez déjà un compte Kindle, ajoutez-le, tout simplement. Vous retrouverez ensuite votre bibliothèque.

Amazon Kindle Paperwhite

Choses à savoir

 

S’il s’agit là de ma première liseuse, j’avais tout de même tout un tas d’ebooks achetés notamment sur Google Books. Sans surprise, je savais que les Kindle ne géraient pas les formats epub. C’est d’ailleurs l’un des reproches les plus fréquemment adressés aux liseuses signées Amazon. Voici d’ailleurs la liste des formats supportés : Kindle Format 8 (KF8), Kindle (AZW), PDF, MOBI non protégé, (et JPEG, GIF, PNG, BMP converti, TXT, HTML, PDF, PRC natif, DOC, DOCX). Est-ce là un souci ? L’epub est un format ouvert standardisé pour les ebooks. Il est conçu pour faciliter la mise en page du contenu, le texte affiché étant ajusté pour le type d’appareil de lecture. C’est le format le plus répandu pour la lecture numérique sur tablettes et liseuses, sauf pour les Kindles. Cependant pas de panique, vous retrouverez dans la grande majorité des cas les livres que vous souhaitez aux formats Kindle directement sur la boutique. Ils sont d’ailleurs parfois légèrement moins chers. MAIS, il y a un mais, j’avais quand même BEAUCOUP d’epubs et je ne comptais pas me laisser faire.

J’ai donc converti mes epubs en formats compatibles avec ma liseuse, que j’ai ensuite transférés de mon PC via le câble USB. Honnêtement, c’est le top. Avant lorsque je ne lisais pas un vrai livre, je lisais sur mon OnePlus. Mais en plus d’avoir un écran plus petit, il est également plus lourd. J’avais aussi souvent mal aux yeux, même en me mettant en night mode. J’arrivais même à en avoir mal à la main à force de supporter le poids du téléphone au bout de quelques heures. En parlant de poids, le Paperwhite est vraiment léger sans housse. En revanche une fois sa protection mise, ici une coque trouvée également sur Amazon au prix de 15,59€, la liseuse gagne un peu plus que la moitié de son poids, à savoir 111g (merci à ma balance de cuisine). Elle est donc plus lourde et moins agréable à la lecture. J’utilise donc mon Paperwhite sans coque de protection à la maison, mais je n’oublie jamais de le parer de son joli arbre coloré lorsque je sors avec afin qu’il ne s’abîme pas.

Amazon Kindle Paperwhite

Utilisation

 

Le côté agréable du Paperwhite se justifie également par une bonne prise en main grâce à son revêtement antidérapant. Ce n’est pas tout. Le Kindle Paperwhite offre un tactile performant, fluide et de qualité. La navigation sur le menu et dans les pages se fait grâce à son écran entièrement tactile et il n’y a d’ailleurs aucun boutons, si ce n’est le bouton Power. L’interface est d’ailleurs très intuitive et pratique. On a un accès immédiat a toute la bibliothèque proposée par Amazon. Sachez que celle-ci contient 3,5 millions de titres, dont 200 000 en français environ. Des milliers de livres numériques libres de droit, comme les grands classiques français, y sont aussi disponibles gratuitement. Autre information non négligeable, vous aurez également accès, si vous bénéficiez d’un abonnement Prime, à un livre de prêt par mois et ce, gratuitement.

Le Paperwhite embarque également un navigateur expérimental, pour aller sur internet, vous l’aurez compris. Évidemment une liseuse n’est pas faite pour aller sur internet, mais cela peut s’avérer pratique par moment.

Ayant fait tout un tas de recherches avant de choisir le Paperwhite, je découvre tout de même quelque chose de contraignant. S’il est possible de gérer la luminosité, il n’y a pas de dark mode, à savoir mettre le fond en noir et le texte en blanc. J’en suis d’autant plus étonnée que la liseuse, lorsque je change de page, quelques fois, m’affiche un fond noir ET un texte blanc. Comme si l’écran « clignotait ». Un « bug » souligné maintes fois par les utilisateurs, quelque peu contraignant en lecture longue. Alors SI ce « bug » existe, pourquoi ne pas pouvoir mettre tout simplement ce fameux fond noir en option de lecture ?

Aussi, comme vous pourrez le voir ci-dessous, en bas de l’écran se trouve un bande plus foncée, comme une ombre. J’ai bien essayé toutes les luminosités possibles, elle est toujours présente. Elle se remarque néanmoins bien plus à faible luminosité, lorsque l’on lit la nuit sans autre éclairage autour de soi. Pour les fans de bande dessinée, la couleur n’étant pas au rendez-vous ici, vous serez sans doute attristés voire gênés de n’avoir que du noir et blanc, ce qui il faut bien l’avouer, enlève un certain plaisir à la lecture de ce type d’oeuvre.

 

Amazon Kindle Paperwhite bande ombre

Sorceleur T3 – Le Sang des elfes – Andrzej Sapkowski

 

Avec le Paperwhite, vous aurez aussi la possibilité de modifier la police, la taille des caractères, l’interligne, de placer ses livres dans des dossiers, d’avoir des marqueurs d’avancement (en pages ou en pourcentage, ou pas du tout, selon votre appréciation). La gestion des livres sur son compte Amazon est également bien pensée. Cela permet de les supprimer du Kindle, mais aussi de les remettre à volonté par la suite. On soulignera aussi le fait qu’il suffise de refermer le clapet de son étui pour que la liseuse s’éteigne, ou tout simplement d’appuyer sur le bouton ON/OFF. Ensuite, elle se rallumera directement sur la dernière page et en théorie, cela ne consomme pas de batterie ! 

Vous pourrez aussi télécharger un dictionnaire pour traduire les mots quand vous lisez en anglais par exemple, par simple pression sur le mot. Quand on est en WiFi, il suffit d’ailleurs d’une pression sur un mot pour avoir sa définition Wikipédia. Le fait de pouvoir surligner des passages et avoir accès aux passages les plus surlignés par les autres utilisateurs, le fait de pouvoir chercher un mot ou une expression dans le livre, le fait de pouvoir prendre des notes et j’en passe. Tout un tas d’arguments qui font de la liseuse un must have pour les amateurs de lecture.

En achetant une liseuse Kindle Paperwhite, vous aurez accès à différents avantages très intéressants comme vous pouvez le voir ci-dessous :

  • Vous pourrez stocker vos ouvrages achetés sur le catalogue Amazon directement sur un Cloud mis à disposition gratuitement. Grâce à la connexion Wifi ou 3G de votre liseuse numérique (selon votre modèle, encore une fois), vous pourrez ainsi libérer très facilement et rapidement de l’espace sur la mémoire interne.
  • Si vous êtes client Premium chez Amazon, vous pouvez emprunter gratuitement 1 livre par mois (comme dit plus haut).
  • Les gros lecteurs seront sans doute emballés par l’abonnement illimité (9,99€ par mois) permettant de télécharger autant de livres par mois qu’on le souhaite.

Selon Amazon, l’autonomie est donnée pour 6 semaines selon un rythme de 30 minutes de lecture quotidienne avec la luminosité réglée sur 10 et le Wi-Fi coupé. Entre nous, je ne coupe pas systématiquement le WiFi, jamais chez moi en tout cas. J’essaie cependant d’y penser lorsque je suis à l’extérieur. Je règle également la luminosité selon mon environnement, donc difficile de savoir à quelle moyenne je suis, bien que je pense être souvent sur 8 lorsque je lis en intérieur ET en journée, et entre 4 et 6 si je lis le soir/la nuit. Je ne cherche pas l’économie de la batterie, mais bien le confort pour mes yeux. Pour vous donner une petite idée, j’ai lu environ 2h par jour cette semaine et il me reste environ 75% de batterie.

Reparlons de la lecture de nuit justement. Je vous raconte un peu ma vie sur ce point, mais souvent le soir, dans le lit, ayant les bras sortis pour lire, j’ai froid. Je ne sais jamais trop comment me caler et je peine à trouver une position qui me convienne. Avec ma liseuse, plus de soucis, je peux même lire complètement emmitouflée sous ma couette. C’est donc un vrai point positif pour moi, mais ce n’est pas le seul. Le format est extrêmement pratique. En voyage, elle m’a suivi partout facilement dans la poche de mon manteau lors des transports, notamment en avion. Je pouvais lire sans gêne dans les files d’attente, dans l’avion, au moment de l’embarquement, dans le métro. Bref, partout !

 

Amazon Kindle Paperwhite Lisbonne Easy Jet

Kindle Paperwhiet en voyage à Lisbonne

 

Conclusion

 

 

Amazon Kindle Paperwhite
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
Légère et petite
Écran rétro-éclairé sans aucun reflet
Bon rapport qualité/prix
Contre
Écran qui « clignote » lorsqu'on change de pages quelques fois
Impossibilité de mettre un fond noir et le texte en blanc
Bande plus foncé en bas de l'écran, constamment
En quelques mots...
Le Kindle Paperwhite d'Amazon est une liseuse bien pensée et agréable. Petite et fine, elle s'emporte partout sans contrainte. Le rapport qualité/prix est également indéniable mais comme dit dans les points négatifs, il lui manque encore quelques petites choses pour être vraiment parfaite.
Design et Look
Confort et Ergonomie
Bundle et équipement
Rapport qualité/prix
Autonomie
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Culture Geek
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Voir commentaires (2)
2 Comments
  1. gavroche

    2018-03-22 at 9 h 39 min

    @__Macky_ : tu parles d’un bug en parlant d’un écran noir qui s’immisce durant la lecture, mais ne s’agit-il pas du rafraichissement ? Pour éviter les artefacts due à des pixels qui ne se tournent pas toujours parfaitement tel que désiré, il y a une page noire qui s’affiche toute les 4 pages environ, et cette option était désactivable dans les premiers kindle ou encore pouvait être augmenté pour agir chaque changement de page.

    • Lucile « Macky » Herman

      2018-03-22 at 9 h 45 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Justement je me suis posée la question et j’ai entrepris quelques recherches. L’option pour désactivée le rafraîchissement était déjà désactivée (désolé pour la répétition) lorsque j’ai reçu le Paperwhite. C’est un petit « bug » qui n’apparaît pas tout le temps et qui au final n’est pas si gênant que cela. Après je n’exclu pas qu’il s’agit bien de ce que tu dis et que ça ai un rapport avec les pixels. Cela me paraît le plus probable. Il s’agit de mon premier test de liseuse et accessoirement de ma toute première liseuse. Je ne maîtrise pas encore tout 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Culture Geek