Brèves

3D XPoint : Intel annonce sa mémoire persistante au format DDR4

3D XPoint : Intel annonce sa mémoire persistante au format DDR4

Intel annonce un nouveau type de mémoire vive

Intel a récemment annoncé sa mémoire 3D XPoint (co-développée avec Micron) au format DIMM DDR4. Cette mémoire commercialisée sous le nom « Optane », a été introduite en 2015. Quelques initiatives de la part du constructeur ont pu être observées en 2017 avec, par exemple, les lancements des 900p (PCIE ou U2) puis 800p (M.2), mais leur prix au GB reste très élevé par rapport aux SSD à base de NAND (un Intel 900p 480GB peut se trouver aux environs des 600€ contre 300€ pour un Samsung 960 pro 512GB).

 

Slide présentant la barrette mémoire à base de 3D XPoint

 

Pour rappel, la 3D XPoint brille dans ces temps d’accès. Elle est presque mille fois plus réactive que la mémoire NAND que l’on retrouve dans les SSD traditionnels. Ce type de mémoire à une latence donnée en dixièmes de milliseconde, tandis que la latence de 3D XPoint se compte en dixièmes de microseconde. C’est d’ailleurs pourquoi la 3D XPoint était déjà présentée à l’époque comme une mémoire alliant le meilleur de la RAM et des SSD. Par exemple, pour la latence, la 3D XPoint et la RAM n’ont qu’un ordre de grandeur de différence (une barrette DDR4@2800 CL14 est donnée pour 10 ns).

Même si cela ne se voit pas de prime abord sur les caractéristiques publiées par les constructeurs, où les débits séquentiels et les I/O sont rois, les performances annoncées de la 3D XPoint sont atteignables presque immédiatement là où celles d’un SSD classique nécessitent un nombre de requêtes en parallèles important. J’exagère à peine en disant qu’il faudrait une charge de travail digne d’un serveur de base de données pour profiter de son plein potentiel.

La mise à disposition de cette mémoire au format DIMM peut être vu comme une suite normale des événements mais elle risque de bouleverser l’utilisation que l’on fait actuellement de la RAM. Certes elle sera un peu moins performante que la RAM que l’on connaît mais sera en contre parti elle sera moins cher et de plus grande capacité tout en offrant les mêmes avantages que le stockage traditionnel. Par exemple un ordinateur pourrait reprendre son travail après un problème d’alimentation. Une technologie de RAM non volatile pour nos ordinateurs ouvre les portes d’un futur qui peut être plein de promesses même si celui-ci risque de n’être réservé qu’au marché des serveurs et workstations à base de processeur(s) Xeon, ou du moins, pendant un long moment.

Brèves
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Brèves