AMD vs Intel, qu’en est-il du marché du processeur grand public ?

 

Fin 2018, nous proposions notre suivi mensuel des ventes de processeurs AMD et Intel. Faute de temps, il s’est arrêté en avril 2019. Évidemment, le marché a beaucoup évolué depuis. Notre situation est également différente, c’est pourquoi nous reprenons le sujet. Cependant, nous éviterons volontairement les périodes creuses où l’on observe peu de changement.

L’idée est simple : analyser les ventes du géant allemand mindfactory.de en les saupoudrant de l’actualité des deux marques. Nous nous concentrons donc sur une partie du marché bien spécifique mais non moins intéressante de part le volume de processeurs vendus (des dizaines de milliers chaque mois). Étant l’un des rares revendeurs à mettre ses chiffres à disposition de tous, Mindfactory permet à la communauté d’établir des statistiques. Nous nous basons ainsi sur les graphiques publiés par ingebor sur Reddit.

 

L’analyse

La première chose que l’on remarque en observant les proportions des ventes est à quel point AMD domine ce marché. De 69% minimum pour l’équipe rouge en juin 2019, celles-ci grimpent jusqu’à pas moins de 91% en avril 2020. Ce pourcentage est d’autant plus impressionnant quand on voit que plus de 30 000 CPUs ont été vendus lors de ce mois. Un nombre inhabituellement haut pour cette période dont l’une des causes principales est surement le confinement.

Chez AMD

Le moins que l’on puisse dire est que l’architecture Zen est un franc succès. Alors qu’AMD commençait à se hisser devant la concurrence fin 2018 avec leur deuxième génération de Ryzen, la troisième ne laisse plus aucun doute. Ainsi, avec l’arrivée de Zen 2, le Ryzen 5 2600 a cédé sa place de best seller au Ryzen 5 3600. Grâce à sa polyvalence et à son excellent rapport qualité/prix, ce dernier s’impose avec 7940 ventes le mois dernier. Les Ryzen 7 3700X et Ryzen 9 3900X le suivent à la deuxième et troisième place avec 3760 et 2010 ventes. On notera que les ventes des variantes XT sont inexistantes, à l’image de l’intérêt de ces processeurs au vue de leur prix.

 

Chez Intel

Côté bleu, les temps sont durs. L’arrivée des Comet Lake-S ne suffit pas à faire pencher la balance significativement. Et ce malgré l’augmentation (légère) des fréquences, du nombre de cœurs maximum et l’ajout de l’hyperthreading dès les Core i3. C’est le Core i7 10700K, un équivalent du i9 9900K pour presque 100 € de moins qui est en tête avec 880 ventes en juillet. On notera que le 10900K est absent car très difficile à trouver en stock, et que le 10600K s’est vendu à seulement 240 exemplaires, moins que le 9600K.

 

Après le 10nm, au tour du 7nm d’être repoussé

Nous le savions déjà, Intel a beaucoup de mal à maitriser de meilleures finesses de gravure. Le tant attendu 10nm de la marque a été repoussé à maintes reprises. Le 23 juillet dernier, leur CEO a annoncé que le 7nm est également repoussé, évoquant un rendement en retard d’environ 12 mois sur l’objectif interne. Suite à quoi le cours de l’action de la société a chuté, entrainant une hausse de celui du concurrent. Il est important de noter qu’il s’agit de la première fois depuis 2006 que le cours d’AMD dépasse celui d’Intel.

 

Alors que la prochaine génération de processeur desktop (Rocket Lake-S) sera toujours en 14nm, les rumeurs mentionnent tout de même un changement d’architecture (de Skylake à Willow Cove). Ainsi, Intel ne part pas d’office perdant en tous points du prochain bras de fer qui opposera les Ryzen 4000 à sa 11ème génération. Cependant, les futurs CPUs Zen 3 d’AMD sont confirmés pour fin 2020 alors que Rocket Lake-S est attendu pour 2021. On peut donc supposer que les rouges ont quelques très bons mois devant eux.

Contenu en rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.