Audio

Test – Creative SoundblasterX Katana – du bon son sous le capot RGB ?

Rédigé par le

Test – Creative SoundblasterX Katana – du bon son sous le capot RGB ?

Une réussite tant dans la forme que dans le fond ?

 

Lorsque nous regardons un film, jouons à un jeu vidéo, profitons d’une bonne série ou encore juste apprécions les meilleurs titres de nos artistes préférés, l’équipement sonore joue énormément. Ce n’est pas un hasard si certains ont les poils qui se hérissent en entendant le Main Theme de Star Wars au cinéma et n’arrivent pas à reproduire cet état chez eux.

Parfois, cela peut même aller jusqu’à changer votre perception de l’oeuvre. Je vous mets au défi d’écouter la « Sonate au clair de lune » de Beethoven avec des écouteurs bas de gamme et une solution haut de gamme Sennheiser ou Bose testée en magasin. Vous allez vous retrouver face à deux sensations complètement différentes à cause de la plus ou moins grande qualité du support que vous allez utiliser.

 

 

Là ou je veux en venir, c’est que, avant cet article, j’étais équipé d’une solution bas/moyenne gamme Genius GX SW-G2.1 2000 qui faisait bien le travail et avait un caisson de basse très puissant. Cependant, les basses ne faisant pas tout, j’avais envie d’expérimenter un environnement sonore ouvert bien plus qualitatif que celui-ci.

Ayant craqué pour un Bose QC35 après quelques tests en magasin, j’ai pu comprendre cette différence entre une solution d’appoint et un produit haut de gamme. C’est donc tout naturellement, via ma passion pour les beaux objets aux designs soignés, que je suis tombé sur la fiche technique de cette Creative SoundblasterX Katana et que j’ai voulu voir par moi-même ce qu’elle avait dans le ventre. Nous avions également déjà testé les Pebble de la même marque.

Commençons bien évidemment par voir de quoi cette barre de son est accompagnée.

 

 

On se retrouve donc avec une boîte en carton très imposante et lourde. Vous pouvez me faire confiance pour cela puisque je l’ai eu plus d’une vingtaine de minutes sur l’épaule en marchant sous la neige. Hormis ce point, il n’y a rien à déclarer de réellement négatif à part peut-être le trop plein d’informations. Il y en a de partout et il a fallu que je concentre et décortique la boîte méthodiquement pour tout comprendre.

On retrouve donc un visuel complet de la boîte avec quelques badges à l’avant pour donner envie au potentiel client. Lorsque l’on regarde à l’arrière, on retrouve des explications sur la plupart des technologies utilisées. Les côtés nous exposent, eux, des informations diverses sur le caisson de basse, le contenu de la boîte ou encore quelques arguments de la Katana au point de vue du design.

 

 

Lorsque l’on a enlevé les scotchs, la première chose que l’on voie, c’est la barre de son en elle-même bien calée dans du polystyrène. Une fois cette dernière retirée et mise de côté, c’est au tour du caisson de basses, bien enroulé dans son film de protection, d’être retiré. Après cela, la dernière étape est d’ouvrir la boîte avec tous les accessoires. Il faut donc compter dans cette boîte sur tout le câblage, la télécommande et la notice d’utilisation. Détaillons un peu cela.

D’abord, et c’est un très bon point, vous retrouvez 3 câbles d’alimentation qui marcheront en fonction de votre emplacement géographique. Que vous soyez en Asie, en Amérique ou dans l’Union européenne, vous aurez toujours le câble d’alimentation qu’il vous faut. Comme je le dis souvent lorsqu’un accessoire qui aurait pu ne pas se trouver là est présent, il faut applaudir des deux mains. Après, on comprend cependant très vite que la marque a fait ça pour pouvoir distribuer cet unique packaging dans divers pays.

 

 

Ensuite, je ne suis pas fan des notices dépliables mais il ne s’agit là que d’une préférence subjective pour les livrets. Elle reste quand même très efficace, échangeant les longs textes pour des schémas très intuitifs, notamment pour l’installation. Vous retrouverez aussi les informations de garantie et de réglementation habituelles. Vous retrouverez aussi deux câbles USB vers micro-USB. Le fait que vous en ayez deux n’est utile que si vous souhaitez brancher les sorties PC et USB en même temps. Après, vous pourrez également l’installer sur le mur avec les deux brackets disponibles.

 

 

Enfin, vous tombez sur une petite surprise, la télécommande. Il s’agit d’une remote en plastique tout à fait standard incluant déjà une pile ronde pour fonctionner. Pas besoin de regarder la notice sur ce coup là puisque chacun des boutons a déjà sa petite légende. En plus de cela, elle est loin d’être moche et se fond parfaitement avec l’esthétique globale de l’enceinte. Nous parlerons un peu plus de ce qu’elle permet de faire dans la partie sur l’ergonomie.

 

 

 

Dimensions (H x L x P)
Barre de son: 60,0 x 600,0 x 79,0 mm, Caisson de basse: 333 x 130 x 299 mm
Poids
Barre de son: 1.5kg, Caisson de basse: 4kg
Membranes
Barre de son: 2 x 34mm Tweeters, 2 x 2.5″ Midbass Drivers, Caisson de basse: 1 x 5.25″ Long Throw Driver
Configuration système
Système 2.1
Version Bluetooth®
Bluetooth 4.2
Profils Bluetooth compatibles
A2DP ( Bluetooth stéréo sans fil)
Codecs pris en charge
AAC, SBC
Type de connecteur
Bluetooth, Entrée auxiliaire (AUX-in), Lecteur Flash USB, Headset out, USB Audio, Mic-in, Entrée optique
Couleur
Noir
Télécommande
À infrarouges
Design
Conception triamplifiée

CONTENU DU COFFRET

  • 1 barre de son Sound BlasterX Katana
  • 1 caisson de basses Sound BlasterX Katana
  • 1 adaptateur secteur
  • 1 câble USB (1.8m)
  • 1 câble USB (0.6m)
  • 1 télécommande infrarouge (piles fournies)
  • 2 x Wall Mount Brackets
  • Fascicule Garantie et assistance technique
  • Guide de démarrage rapide
  • Fascicule Sécurité et réglementation

 

 

Que dire du design de cette barre de son à part… wouaou. D’abord, les trois principaux matériaux utilisés sont l’aluminium brossé, le plastique pour la partie connectique et une partie métallique trouée en façade. Que l’on soit bien d’accord, l’aluminium brossé recouvre la majorité des parties que l’on voit. Une politique souvent intelligente puisqu’elle permet de réduire les coûts des parties que l’on ne voit pas tout en soignant l’esthétique visible à l’œil. Ce sont donc la face supérieure, les côtés et une partie de la face inférieure qui ont le droit à l’aluminium brossé.

 

 

La forme de cette Katana a également à voir avec la réussite de ce design. D’abord, elle n’est pas un simple rectangle et adopte une forme un peu plus complexe en rajoutant deux côtés supplémentaires en diagonale. Cela donne un relief et une impression que l’équipe de design est allé un peu plus loin que le simple rectangle.

En plus de cela, et je l’ai déjà dit maintes fois dans mes précédents tests, l’œil humain aime la symétrie. Les deux seules choses qui viennent casser un peu la symétrie sont les leds qui affiche quelques textes et les boutons au niveau de la face supérieure.

 

 

Ces derniers, rétroéclairés en blanc ou en bleu lorsqu’ils sont actifs, ne viennent pas trop ruiner l’esthétique globale. Les leds permettant d’afficher quel profil est actif ou encore le volume sont allumées de manière temporaire et ne servent qu’à améliorer l’ergonomie.

Les pieds permettent à la Katana d’être parallèle au mobilier sur lequel elle est placée mais mériteraient quelques configurations supplémentaires comme surélever la barre de son pour que les signaux sonores arrivent directement vers les oreilles du client.

 

 

Enfin, le RGB personnalisable via le logiciel Soundblaster Connect permet à la Katana de coller à n’importe quelle esthétique. Cela est un avantage clairement intéressant et donne un plus en terme esthétique. En plus de ça, vous pouvez utiliser certains effets pour peut-être synchroniser les rétroéclairages de vos produits avec la Katana. Ces bandes de leds sont en dessous de la Katana en longueur. Cela permet d’avoir un bandeau de lumière juste avant votre tapis de souris. Certains n’aiment pas du tout le côté bling que cela apporte. Moi, j’adore ça alors je trouve que c’est un plus non négligeable.

 

 

Commençons par parler de l’installation. Comme expliqué précédemment, la notice est vraiment très claire et permet à quasiment n’importe qui d’installer très facilement et de brancher tous les câbles nécessaires au bon fonctionnement de cette enceinte. Le fait d’avoir tous les câbles d’alimentation pour les différents pays est également quelque chose de confortable pour les gens bougeant d’un pays à l’autre sans avoir à racheter un adaptateur ou un nouveau câble d’alimentation. Le fait d’avoir son propre kit pour la monture sur le mur est également plutôt pratique puisque cela permet d’éviter d’avoir à bidouiller. De ce côté-là, l’installation et le packaging sont vraiment confortables et assez ergonomiques.

 

 

Ensuite, avoir toutes ses connectiques et pouvoir vadrouiller entre toutes celles-ci est réellement un des bons points de cette Katana. Je résume, vous pouvez brancher en même temps un ordinateur, un smartphone en bluetooth, un MP3 en jack 3.5 et une clé USB. Au passage, l’installation et le pairing du bluetooth de cette Katana est vraiment simple et montrée dans la notice. Vous ne pouvez pas vous tromper et il vous faudra un petit temps d’adaptation avant de vraiment pouvoir naviguer entre les entrées de manière fluide grâce à la télécommande.

 

 

Tiens, parlons en de cette petite télécommande. Elle rend toutes les actions beaucoup plus fluides et simples. Creative a pris un parti, celui qu’il fallait de toute manière un intermédiaire pour servir d’interface et que nous n’avons pas encore de réelle technologie pour permettre de supprimer cette étape supplémentaire. Implanter en plus une reconnaissance vocale aurait encore fait grimper le prix et fait passer le prix de cette Katana au-dessus de la barre fatidique et stratégique des 300€.

Reste que la télécommande est très utile puisqu’elle permet énormément de choses. D’abord, vous pouvez régler le volume global et le volume des basses à la volée. Ensuite, vous pouvez changer de presets que ce soit pour le son ou pour les leds. Enfin, vous pouvez changer d’entrée son très rapidement. Creative aurait juste pu laisser un seul bouton qui change un à un les paramètres mais a réellement souhaité améliorer l’ergonomie de son produit. Grâce à cela, vous pouvez n’importe quand passer sur n’importe quelle sortie puisque chacune a son bouton dédié. Du très bon en somme cette petite télécommande mais on aurait aimé qu’il ne faille pas la pointer précisément à chaque fois et avoir un peu plus de liberté là dessus. Mais il faut le dire, je chipote un petit peu.

 

 

On aurait également aimé avoir plusieurs configurations pour ces pieds qui ne laissent aucun choix. Vous ne pouvez la disposer que comme ça et je trouve cela pas très stratégique. Le signal sonore le plus optimisé est celui qui a le chemin le plus court vers vos oreilles. Il aurait donc fallu surélever en diagonale la barre de son pour qu’elle nous face face au lieu de faire regarder notre buste à cette Katana. Il s’agissait juste de rajouter une petite pièce métallique interchangeable afin de laisser le choix au client. Enfin bref, il n’en reste pas moins que cette Katana est une barre de son très ergonomique, facilement mise en place et se laissant dompter très facilement.

 

 

Il est temps maintenant de parler un petit peu du logiciel qui permet de paramétrer tout ça : Soundblaster Connect. la première chose que je souhaite évoquer est son design. On peut dire ce que l’on veut, le logiciel est réellement agréable à voir et il a choisi la simplicité. L.es onglets trouvent leur emplacement sur la gauche et il est facile de naviguer dans toutes les options. Je tiens cependant à dire qu’il n’est possible de paramétrer la barre de son uniquement quand celle-ci est branchée en USB.

 

 

On commence par le paramétrage du rétro-éclairage. Vous avez un gestionnaire de profil qui vous permettra d’en enregistrer plusieurs afin de naviguer entre eux grâce à la télécommande. Vous avez donc à votre disposition 16,8 millions de couleurs et beaucoup plus de possibilités si vous prenez en compte tous les effets possibles et inimaginables. Vous pouvez personnaliser chaque effet aux couleurs de votre installation et chaque profil que vous téléchargerez aura son rétro-éclairage personnel. Le logiciel est vraiment simple d’utilisation sur ce point et cela fait plaisir de ne pas perdre trop de temps dans les logiciels de paramétrage.

 

 

Ensuite, en ce qui concerne la voix, l’onglet est très concis et vous propose deux technologies particulières : la réduction de bruit active et le voice morphing. Vous pouvez prendre certaines voix comme celle d’un robot par exemple. Cela marche plutôt bien et on s’amuse pendant… les premières trente minutes. Après, il faut voir cela comme une fonctionnalité sympathique et réellement utile pour une très petite minorité de joueurs/vidéastes.

 

 

Enfin, passons à l’onglet son qui vous permet de paramétrer diverses technologies comme Dolby audio, Immersion (permettant de créer un espace 7.1 pour la spacialisation du son), Crystalizer, Smart Volume et Dialog+. Vous pouvez choisir le degré d’utilisation de ces technologies ou encore la range de celles-ci. Cette onglet vous permet également de bidouiller les basses et les aigus pour obtenir le résultat que vous souhaitiez. Les paramètres restent très simples afin de ne pas retenir votre attention très longtemps. Le logiciel est très bon, tant dans le fond que dans la forme, et il vous faudra l’apprivoiser pour permettre à ce produit de dévoiler son plein potentiel : une qualité audio surprenante.

 

 

 

Lorsque vous brancher cette Katana, les premières heures, vous utilisez les paramètres de base et vous aimez énormément cette nouvelle qualité audio. C’est normal puisque généralement, vous passez d’une solution moins qualitative à cette Katana, donc l’effet de la nouveauté et de la comparaison rend les choses plus facile pour la Katana. Seulement, après plusieurs heures d’écoute intensive en utilisant tous les profils adaptés, on se rend compte de plusieurs choses.

 

 

D’abord, les paramètres de ces profils sont très caricaturaux et poussés à l’extrême. Par exemple, dans le preset appelé vulgairement « Gaming », les basses sont tellement présentes que cela en est presque ridicule. Cela permet même pendant un certain temps de cacher la non-justesse des aigus dans ce profil-là. Les profils « Cinéma » et « Concert » ont également quelques défauts puisqu’il mettent en avant une caractéristique en particulier au détriment des autres. Il n’y a que le preset « Neutre » qui a de l’intérêt puisque cela permet d’entendre ce que les artistes voulaient que nous entendions, sans fioritures.

 

 

Cependant, il faut reconnaître certaines qualités à cette Katana, la personnalisation des technologies permet de corriger le défaut évoqué ci-dessus et transforme cette barre de son en un véritable produit coup de cœur. Le bon paramétrage et la puissance de l’enceinte (je n’ai jamais poussé au delà des 50% de puissance pendant très longtemps à cause de mes voisins) en font une solution qui vous permettra de redécouvrir vos classiques préférés. Personnellement, John Williams y est passé et je ne vois plus la saga Star Wars de la même manière à la maison.

 

 

Par contre, faites clairement vos adieux aux promesses du 7.1 qui ne sont qu’une utopie pour cette barre de son. Elle nous permet de bien capter les sons à gauche et à droite mais la hauteur n’est pas du tout gérée ou alors tellement mal que je n’ai rien compris aux signaux envoyés. Le caisson de basses est également, dû à sa taille, un des petits points négatifs puisque après paramétrage, il reste assez en retrait quand le volume est bas.

 

 

Il s’agit là d’une barre de son montrant clairement et fièrement ses quelques avantages comparatifs sur les autres produits similaires sur le marché. L’aluminium brossé, le RGB, la télécommande ou encore les connectiques montrent la volonté de Creative de créer un produit pour une utilisation domotique. Ils ont pensé à la personne qui joue aux jeux vidéo mais qui invite un ami qui souhaite partager sa dernière trouvaille musicale. On sent que l’équipe de la marque a planché, tant sur l’ergonomie, le design, ou la qualité intrinsèque des hauts-parleurs que sur le bundle et les accessoires.

Cependant, il faut quand même montrer la voie de l’amélioration et donner un feedback à la marque pour qu’elle puisse s’améliorer sur le sujet. Pour l’utilisateur non averti qui ne touchera pas aux réglages et gardera les performances sonores de base de la Katana se retrouvera trop souvent avec une plage sonore biaisée et un rendu pas optimal de ses œuvres préférées. Je pense également sincèrement qu’il manque un kit de pieds supplémentaires pour pencher la Katana vers nous et optimiser le signal sonore. Enfin, un caisson de basse plus équilibré et montrant un potentiel à bas volume serait également profitable à tous.

 

Pour 300€ (221,38€ à l’heure où j’écris ces lignes sur Amazon), Creative propose une solution presque parfaite demandant quelques ajustements pour être un must-have. On compte sur vous pour proposer une V2 de la Katana réglant ces quelques détails qui ont leur importance. En attendant ces modifications, l’Award d’argent pour la SoundblasterX Katana est grandement mérité. Félicitations !

 

 

Creative SoundblasterX Katana
9 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
Un design impeccable
Des matériaux haut de gamme
Un software efficace
La télécommande
Une qualité audio très bonne après paramétrage
Contre
Les profils de base sont trop extrêmes
Un caisson de basse assez en retrait
Un placement des pieds pas très stratégique
En quelques mots...
Après paramétrage et bidouillage, que du bonheur !
Design et Look
Confort et Ergonomie
Qualité Audio
Bundle et équipement
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

 

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Audio