Business

Situation financière tendue chez AMD

Situation financière tendue chez AMD

Nous avons déjà pointé les difficultés opérationnelles de l’entreprise au cours d’un article précédent. AMD espère revenir à la croissance pour l’année 2016. Cela suffira-il ?

De fait, à la lecture du rapport annuel 2015 de l’entreprise, ce qui frappe l’attention c’est l’étendue des difficultés qu’elle rencontre sur l’ensemble de ces marchés. Qu’elles soient opérationnelles, conjoncturelles ou financières, elles frappent l’entreprise de plein fouet et il semble qu’elle soit actuellement au plus mal.

Difficultés graves en 2015

Regardons la situation dans le détail, AMD divise son activité en deux pôles principaux :

  • Computing and Graphics
  • Enterprise, Embedded and Semi-Custom
  • D’autres activités qui n’ont pas enregistré de chiffre d’affaires en 2014 et 2015

Computing and Graphics

C’est la branche qui connaît le plus de difficultés : son chiffre d’affaires s’est effondré en à peine 1 an passant de 3,1 milliards USD à 1,8 milliards USD soit une chute de 42 %. Ce qui est inquiétant c’est que cette chute est causée, non par une baisse des prix, mais par une chute des quantités de produits vendus (en baisse de 44 %). D’autant plus qu’AMD indique que toutes ses familles de produits ont connu une baisse drastique de leurs ventes entre 2014 et 2015. Le ralentissement chinois est ainsi une réalité pour AMD qui y connaît de graves difficultés.

En fait, AMD justifie cette baisse par deux facteurs :

  • L’importance des pressions concurrentielles sur ces marchés
  • L’attentisme des constructeurs de PC dans attente du lancement de Windows 10 et qui a impacté le premier semestre de l’année

Si effectivement, la seconde raison ne jouera plus en 2016, il semble que la pression de la concurrence (surtout Intel qui signe une très belle année 2015 en comparaison) pourrait s’intensifier au fur et à mesure de l’année du fait du lancement par Intel de ses nouvelles architectures et des premiers processeurs gravés en 10nm. Sur le marché des CPU il semble que AMD, après un début de percée au milieu des années 2000, ait acquis un retard trop important pour combler le fossé technologique avec Intel et est de fait durement touché par les difficultés que connaît le marché du PC actuellement.

Mais en dehors d’un déficit certain de notoriété dans le grand-public et d’un retard technologique, la performance opérationnelle de la branche est critique : les pertes atteignent 502 millions USD soit plus de 6 fois celle de l’année dernière faisant tomber la marge opérationnelle de la branche à… -27 % du chiffre d’affaires ! La raison principale de cette hécatombe : la baisse du chiffre d’affaires partiellement compensée par une baisse des dépenses, y compris des dépenses en R&D.


N’y a-il pas un risque de cercle vicieux ? Moins de chiffre d’affaires donc moins de dépenses de R&D donc une gamme plus ancienne donc moins de ventes… etc. Au vu du marché actuel des PC et de la puissance d’Intel, la partie, pas encore perdue, est loin d’être gagnée.


Enterprise, Embedded and Semi-Custom

La situation de cette branche est largement meilleure. Tout d’abord, bien que son chiffre d’affaires ait diminué, il n’a concédé que 8 % de baisse entre 2014 et 2015 et la branche est dans le vert bien que son résultat opérationnel ait sensiblement reculé par rapport à 2014 (215 millions USD contre 399 en 2014). La part de cette branche dans le chiffre d’affaires total de l’entreprise est en forte augmentation et représente désormais une majorité du chiffre d’affaires ! Il n’est pas impossible qu’AMD tente de se refaire en 2016 avec cette branche qui est littéralement la bouée de sauvetage du groupe actuellement.

Répartition CA

Endettement massif

Si les difficultés opérationnelles d’AMD sont sérieuses, le plus gros défi pour les dirigeants d’AMD sera de maintenir une situation financière suffisamment solide pour pouvoir affronter l’avenir. Et ce n’est pas gagné car cette situation financière est plutôt mauvaise : AMD croule sous une dette de 2 milliards USD. A la limite, la somme paraît plutôt faible, mais du fait des difficultés opérationnelles mentionnées ci-dessus, AMD n’est pas forcément en mesure de pouvoir rembourser sereinement les échéances qui arrivent et qui sont élevées en 2016.

Cela alors que l’entreprise ne dégage pas d’argent dans ses activités opérationnelles : AMD a ainsi brûlé 226 millions USD en 2015 dans ses activités. En revanche, le flux de trésorerie d’investissement et de financement est légèrement positif. Cela n’est d’ailleurs pas un très bon signe, cela signifie qu’AMD aura effectué plus de désinvestissement que d’investissement (même si ces désinvestissements concernent surtout des instruments financiers et non des machines ou équipements). Concernant la trésorerie (seul point positif) elle est relativement stable autour de 800 millions USD depuis 2012, ce qui reste un niveau très acceptable et rassurant de ce point de vue.


Mais le plus préoccupant demeure l’état de l’ensemble du bilan comptable de l’entreprise qui recule par rapport à 2014 avec notamment des capitaux propres négatifs depuis cette année.


Comment est-ce possible ? C’est simple, les capitaux propres sont la somme algébrique principalement du capital social et des résultats accumulés de l’entreprise depuis sa création. Or depuis cette année, le déficit des résultats accumulés a dépassé la valeur du capital social de l’entreprise. De ce fait, le passif de la société a mécaniquement baissé par rapport à 2014 donc (mécaniquement encore) l’actif de l’entreprise a lui aussi varié de -17 % entre 2014 et 2015.

Indicateur201320142015
Trésorerie au 31 décembre (000 USD)869805785
Flux de trésorerie opérationnelle (000 USD)

-148

-98

-226

Dettes au 31 décembre (000 USD)2 1752 1402 118
Capitaux propres au 31 décembre (000 USD)544187

-412

Situation sociale tendue

AMD est un habitué des plans de restructuration avec déjà 3 plans à son actif dans les 4 dernières années (2012, 2014, 2015) et a fortement réduit ses effectifs dans les années passées pour tenter de réduire ses coûts.

200720082009201020112012201320142015
Nombre d’employés à la fin de l’année (approximation)16 42014 70010 40011 10011 10010 34010 6719 7009 100
Évolution du nombre d'employés d'AMD entre 2007 et 2015

Évolution du nombre d’employés d’AMD entre 2007 et 2015


2016, année de la dernière chance pour AMD ? Plusieurs raisons (dettes, situation financière difficile, capitaux propres négatifs) poussent à dire qu’AMD n’a plus vraiment le choix et que sa survie dépend grandement de l’année qui s’ouvre. D’autres raisons (léger rebond du marché pour 2016 ?) peuvent laisser penser qu’AMD peut remonter la pente, en se recentrant sur ses branches les plus rentables et en faisant preuve de sérieux budgétaire.


Informations légales et références

Les informations financières proposées dans cet article sont issues des documents de
références (ou 10-K) ou communiqués de presse portant sur l’année fiscale 2015 d’AMD disponibles sur :

Site des relations investisseurs d’AMD

Rapport annuel 2015 d’AMD

Ces informations sont non contractuelles, et l’auteur décline
toute responsabilité en cas d’erreur ou d’omission. Le lecteur ne
peut utiliser cet article et les données qui y sont contenues à des
fins d’investissement.

These informations are not contractual, and the author takes no responsibility
for any error or omission. The reader can not use this article and the data
contened herein for investment purposes.

Business
Voir commentaires (3)
3 Comments
  1. Illuminati

    2016-02-22 at 23 h 12 min

    R.I.P. AMD

    • noID

      2016-02-24 at 14 h 01 min

      Dis donc Wirmish, tu vas arrêter d’être aussi négatif ?

      PS: on sait que t’es un gros fan d’AMD 🙂

  2. vbcg

    2016-02-24 at 15 h 39 min

    j’espère que zen sera du bon.
    ah ouai ça sort l’an prochain -_-

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Business