Hardware

Les autres arguments de la GTX 980Ti

Les autres arguments de la GTX 980Ti

Si sur le terrain des performances la GTX 980 Ti est tout à fait prometteuse, elle dispose encore de quelques arguments pour elle.

En effet, depuis son lancement, tout le monde se focalise évidemment sur son prix et ses résultats sur les différents benchmarks…mais avec l’arrivée de cette petite Titan, on voit aussi s’étoffer encore et encore tout l’écosystème que Nvidia pousse autour du gaming en particulier et du PC en général.

 

 

 

En premier lieu la GTX 980 Ti va supporter intégralement DirectX 12.

Si les « anciennes » générations de cartes pourront bénéficier des bienfaits de DX12, seule la seconde génération de cartes Maxwell sera apte à tirer parti de toutes les avancées procurées par DX12.

Dx12-1

DX12L-8

Effectivement, si toutes les technos seront « disponibles » pour les développeurs, le support 12_1 en assurera l’accélération matérielle.

Pour faire simple, tous les bienfaits de DX 12 seront, sur le papier, disponibles mais seul un GPU capable de gérer le niveau 12_1 de DX12 permettra leur accélération matérielle. Le tri se fera donc sur le matériel pour les effets les plus pointus.

L’accélération matérielle permettra évidemment de profiter des effets les plus complexes.

GeForce-Rayshadow

Si DX12 va permettre de mieux exploiter le CPU et notamment les cores multiples, le GPU va lui proposer, suivant les gammes, un niveau de support différent. En ce sens, la GTX 980Ti est à cet instant, la carte la plus avancée pour profiter de DX12.

Gameworks VR

Si beaucoup se posent des questions concernant l’avenir ( commercial ) de la VR, Nvida n’a pas le moindre doute de son côté.

Présent aux côtés d’Oculus et de Valve, Nvidia a compris que les ressources demandées pour traiter des images de 2K mini pour chaque oeil, allaient devenir de plus en plus importantes.

Nvidia met donc à la disposition de la VR plusieurs outils pour augmenter fluidité, réalisme et réactivité.

La première techno est le « Multi-Res » qui premet de restituer une image plus réaliste et non « rognée » au travers des lentilles des lunettes

GeForce-VRoptics

GeForce-render-22

Cette technologie est accessible à partir du GM200 et va de paire avec la montée en charge notamment de l’Oculus dont la latence a considérablement diminuée et le réalisme a encore passé un cap d’après les constats effectués durant ses dernières sorties.

Nvidia en profite pour mettre en avant ses étroites relations avec Oculus, Unity, Epic Games, Valve et Crytek sur le sujet.

Gsync et 4K

Gsync est l’autre point fort sur lequel Nvidia insiste, cela devient de plus en plus pertinent avec la 4K dont les écrans commencent à baisser comme nous avons pu le voir avec le Acer Predator XB280HK testé dernièrement.

L’arrivée d’un mode « fenêtre » pour les heureux possesseurs de grands écrans voulant continuer à jouer pendant qu’ils travaillent (!) est une autre démonstration de la montée en charge régulière de l’écosystème Nvidia en matière de drivers et « services » annexes à ses cartes.

GeForce-gsync

 

Si le succès commercial des puces Nvidia ne se dément pas, on constate que le constructeur injecte régulièrement dans l’industrie du PC des nouvelles technologies.

Les plus négatifs pourront dire que ces technologies servent à vendre plus de GPU, des cartes plus chères…

C’est cependant cet effort qui permet aujourd’hui de tirer vers le haut l’industrie du PC.

Hardware
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware