Design

Après une première tentative avec un produit carré comme les petits copains, LG a rectifié le tir rapidement et propose, sur le papier, une montre qui ressemble…à une montre. Arrivant juste après la Moto 360, la LG G Watch R a deux particularités : elle semble déjà plus facilement trouvable que sa concurrente circulaire et elle inaugure aussi une petite inflation dans le prix moyen des smartwatches, se situant entre 250 et 290€ pour sa sortie.

QT0100004

Le premier contact est bon, comme pour la Moto 360, la G Watch R donne envie et c’est déjà une première réussite. Même si on est évidemment loin d’une Omega ou autres, cette LG sort facilement du lot. En me relisant, mes pulsions négatives me font revenir en tête le célèbre adage : « aux royaumes des aveugles… ».

Avec un boitier en aluminium, un « vrai » bracelet en cuir, la G Watch R est séduisante. Elle est aussi massive et donc très masculine mais c’est ce qui correspond aux canons actuels du design des montres « normales ». Pour ma part, cette sobriété me va.

QT0100005

Le second point positif est technique mais directement lié au design : l’écran. C’est en effet la partie la plus visible de la montre et il faut bien le reconnaître, LG a mis le paquet. L’affichage est tout simplement magnifique et c’est surtout le rendu en montre « classique » où les aiguilles blanches sur fond noir donnent un résultat vraiment exceptionnel. L’afficheur P-OLED utilisé par LG permet de faire la différence avec ses concurrents tout en profitant d’une technologie peu énergivore.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Ampoules connectées E27 vintage de Innr

Screen1024x569

L’autre différence est plus anecdotique : l’affichage de la G Watch R est totalement rond. Pas de plat en bas de la montre comme sur la Moto 360. C’est esthétique.

Qualité de Fabrication

La qualité de fabrication est au rendez-vous pour un produit positionné autour des 250€. Paradoxalement, le boitier de la LG G Watch R, pourtant en aluminium, « pète » un peu moins que sa concurrente Motorola, l’anodisation noire lui donnant presque des côtés plastiques. Reste que la qualité d’assemblage de l’ensemble est irréprochable. Le bracelet en cuir, qui dispose de fixations traditionnelles au boitier est un atout supplémentaire.

Si le cuir du bracelet semble toujours un peu rigide après 15 jours d’utilisation, aucune trace d’usure ni de décoloration n’est apparue confirmant la qualité d’ensemble.

Malgré sa certification IP67 qui lui permet logiquement de parfaitement se comporter si elle est immergée, je dois admettre que je n’ai pas exposé la montre à l’eau, en tout cas pas de manière volontaire et exagérée. Le comportement du bracelet après une plongée dans un bon bain me parait de toute façon très incertain…reste qu’un lavage de mains et autres contacts indirects avec de l’eau n’ont pas posé le moindre problème.

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.