Hardware

Team VG : à la maison, c’est plutôt PC, smartphone ou tablette ?

Team VG : à la maison, c’est plutôt PC, smartphone ou tablette ?

PC/smartphone/tablette : qui domine à la maison ?

 

Chez Vonguru, nous sommes des passionnés, aux goûts différents. Cependant, si nous avons bien une chose en commun, c’est notre amour pour l’univers Geek au sens très large du terme. Jeux vidéo, films, séries, romans, comics, mangas, la technologie et on en passe. C’est avec cette passion commune que nous avons décidé il y a quelques temps maintenant de vous proposer une série d’articles un peu particuliers, afin de partager avec vous nos avis sur certaines thématiques en les croisant.

Aujourd’hui, nous nous demandons qui du PC, de la tablette ou du smartphone, domine à la maison.

Et pour ceux qui se poseraient la question, découvrez sans plus tarder nos derniers Team VG, avec notre avis sur la saga Mass Effect, mais aussi nos configs PC, les meilleurs méchants à nos yeux et nos consoles préférées. Redécouvrez aussi notre vision des vacances connectées, nos héroïnes geek préféréesnos smartphones coup de cœur et les jeux qui nous ont fait craquer pendant les soldes Steam, ainsi que notre X-Men favori, nos théories sur la saison 7 de Game of Thronesnotre top et flop 2016 en ce qui concerne le cinéma et les séries ! Plus récemment, nous vous parlions des adaptations de zombies ou encore des gadgets dont on ne peut plus se passer.

 

Pastiyou : un PC fixe sinon rien


Enfin, enfin, je suis à la maison donc la question ne se pose même pas, ou presque. Étant un grand barjo du hardware, non seulement papa a un PC, mais maman et les deux enfants ont également le leur.
Quoi de plus simple pour jouer, travailler, ou rédiger, que de le faire sur un grand écran, avec un vrai clavier, du matériel performant et évolutif… Perso, j’ai besoin d’avoir un grand écran (actuellement un Iiyama Prolite B2783QSU, un grand 27″), un clavier mécanique, un PC silencieux et une évolutivité ne me bloquant pas en fonction de mes besoins.

 

Après bien entendu, le smartphone est indispensable (à mon grand regret car on en devient malade de notre téléphone) pour une utilisation plus light. Facebook, Twitter, Messenger, ou encore Instagram ne nécessitent pas forcément d’allumer le PC. Et même mieux, au lit, tranquille, on a notre smartphone sous la main, un Wiko Fever 4G pour ma part.

 

Par contre, la tablette a depuis un long moment quitté la famille car trop lourde, trop grande, même si elle reste plus pratique en terme de lisibilité. Bye bye, une prochaine sans doute, avec l’âge…

Ysarock


Avant même de commencer, j’élimine la tablette puisque je ne vois pas l’intérêt d’en avoir une du moment que l’on possède un laptop comme moi. Ainsi à la maison, ce dernier et mon smartphone se battent en duel.

Je ne sais pas si j’arriverai à n’en choisir qu’un étant donné que je les consacre à des tâches totalement différentes mais essayons : mon smartphone me sert à communiquer, que ce soit par SMS/Snapchat/Skype ou Messenger, écouter ma musique via Bluetooth sur mon enceinte ou encore à avoir une vidéo YouTube en fond pendant que je travaille sur l’ordinateur.

Le laptop me sert quant à lui aux tâches plus lourdes telles que les jeux ou Adobe Premiere Pro ainsi qu’aux tâches qui nécessitent le clavier physique tel que du traitement de texte pour les cours ou un article. Je trouve bien moins pratique de communiquer sur PC que sur mon smartphone, simple question d’habitude. Évidemment, un film reste bien plus appréciable sur mon écran de laptop que sur mon smartphone et ce, bien qu’il ait une bonne résolution/taille d’écran.

Je pense donc que mon smartphone domine mon laptop à mon domicile, ce dernier n’étant utilisé que pour les tâches non réalisables par mon Asus Zenfone 3 Max.

 

Subplayer


Je pensais avoir quasiment sans réfléchir une réponse complète à la question. Il se trouve que non puisque que je suis en train de réfléchir à faire une acquisition qui me pousse à revoir mon point de vue.

Je suis depuis très longtemps habitué au combo unité centrale plus ordinateur portable. Quand j’ai besoin de jouer, de faire du montage photo/vidéo ou encore de profiter d’une bonne qualité d’image, je fais confiance à mon unité centrale. Pourtant, on s’aperçoit très vite que je passe le plus clair de mon temps à la maison sur mon ordinateur portable.

Non pas que mon siège AKRacing soit inconfortable mais pouvoir avoir accès à la plupart des fonctions de bases en étant allongé confortablement est quelque chose d’incomparable. Un ordinateur portable un minimum puissant dispose d’une polyvalence très intéressante. Mon Acer Swift 3 avec un Core I3 fait très bien le travail que je lui demande. Lorsque l’on ajoute mon Google Nexus 5 pour les tâches précises de communication et de jeu smartphone, on obtient une installation qui peut faire de nombreuses choses.

 

 

Seulement, après avoir réfléchi, je vais passer cet hiver sur une Surface Pro 5. Cela s’explique tout simplement par la réduction à un appareil des tâches d’une tablette, d’un ordinateur portable et un peu d’une unité centrale. Donc en fait, ma réponse à la question sera finalement donnée un peu après décembre. Mais je pense sincèrement que les trois peuvent avoir un intérêt certain dans un foyer. 

 

 

Reanoo : une tour pour les dominer tous


La première chose que je peux affirmer, c’est que j’ai tendance (ou du moins j’essaye) à délaisser mon smartphone lorsque je suis chez moi, au profit d’autres technologies. Comme je vous ai déjà mainte fois loué les mérites de mon iPad Mini, c’est donc sans surprise que je vous dirai que la tablette à la pomme occupe une place particulière dans mon quotidien. Mais, car il y a toujours un mais, si je dois reconnaître qu’elle me dépanne régulièrement, elle ne remplace pas, et de loin, mon ordinateur fixe.

 

Effets de l’automne sur une installation fixe…

 

Avec ses deux écrans, ses trois disques durs, sa machine virtuelle, mon compte Steam et j’en passe, il est bien évident que mon ordinateur l’emporte très largement sur n’importe quelle tablette ou smartphone que je pourrais posséder. Bien sûr, ma tablette me dépanne dans quelques situations spécifiques, à savoir quand je veux m’installer sous ma couette et dans le canapé, ou quand j’ai besoin de lancer de la musique en Bluetooth sur mon Google Chrome Audio (mon ordinateur fixe étant dépourvu à l’heure actuelle de carte réseau Bluetooth). Mais mes nombreuses activités numériques (professionnelles comme personnelles) rendent absolument nécessaires la puissance et la polyvalence de ma tour, dont mon seul regret est sans doute qu’elle soit relativement imposante et donc difficilement (du moins, au quotidien) transportable. En tout état de cause, je pense pouvoir dire que le PC est roi chez moi.

 

Moyocoyani : le Packard Bell EasyNote LE69KB, mon fidèle mastodonte


Chez moi, c’est plutôt ordinateur, comment s’en étonner ? Mes journées tournent presque exclusivement et presque équitablement autour de ma thèse (et des travaux universitaires en général, articles, colloques, etc.), des articles pour VonGuru (bon, j’exagère peut-être un peu) et de ma passion pour les films. Il y a longtemps que j’ai abandonné l’usage du papier, pourtant tenace puisque ma transition vers le tout-informatique ne s’est produite que pendant mes années de prépa, et qu’en ce qui concerne le courrier comme l’écriture professionnelle, je ne pratique plus que le PC. VG est un site internet donc c’est vite vu, et pour les films, je m’étais tout exprès acheté un Packard Bell peu performant, mais avec un écran à 1600 * 900 (donc plus grand que la moyenne) proposant l’HD+ (si j’en crois sa description, là je ne sais vraiment pas si cela change quelque chose) pour pouvoir vivre au mieux mes expériences cinématographiques à domicile.

Peut-être que je passe lentement vers de plus en plus de téléphone portable : je ne joue pratiquement plus sur PC, les SMS, Messenger et Whatsapp, une application mail en dernier recours, remplacent de plus en plus souvent les messages envoyés par ordinateur, j’utilise souvent Google Keep ou une app magnétophone pour enregistrer des idées destinées à être plus tard réinvesties dans mon travail, et depuis quelques mois que je suis abonné à Netflix, il m’arrive de plus en plus souvent de commettre le sacrilège d’y regarder des séries. Mais tous ces usages ne prennent une place croissante qu’en extérieur, l’intérieur continue d’être vampirisé par ce PC que j’ai en face de moi en permanence, et qui me fait espérer l’acquisition très prochaine de lunettes adaptées !

 

Hardware
Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware