Test – Arctis Pro Wireless de chez Steelseries

Laurianne « Caduce » Angeon

Test – Arctis Pro Wireless de chez Steelseries

Test – Arctis Pro Wireless de chez Steelseries

Laurianne « Caduce » Angeon
Photos : Laurianne « Caduce » Angeon
13 avril 2019

En avant aujourd’hui pour le test d’un produit haut de gamme de la marque Steelseries, l’Arctis Pro Wireless, un casque au design sobre très proche des autres modèles de la marque, accompagné de son émetteur. Compatible sur PC, PS4, équipé du Bluetooth, ce casque s’adresse aux personnes souhaitant disposer d’un modèle de casque gaming qualitatif et aussi portatif qu’adaptatif. Précisons qu’ici le test s’est porté sur les aspects PC et mobile, sans qu’il me soit possible de le tester sur PS4.

 

Unboxing

 

L’Arctis Pro Wireless nous arrive dans un large coffret aux dominantes de blanc d’orange et de noir. Un visuel assez « sport » qui s’accorde avec le désormais célèbre bandeau de « ski » de la marque Steelseries. En haut de la boîte, le trophée du meilleur casque gaming sans fil auprès du magazine américain Wired. L’ensemble de la boîte est mate, et arbore dans le bas du coffret (côté recto) les principales caractéristiques du casque ainsi que sa compatibilité PS4 / PC. Sur l’un des côtés de la boîte, les nombreuses récompenses reçues par l’Arctis Pro Wireless auprès de tom’s guide, Digital Trends, PC Gamer, IGN etc… De l’autre côté, la liste des différentes connectiques présentes dans le packaging ainsi que d’autres spécificités techniques. À l’arrière, nous retrouvons quelques textes explicatifs concernant la technologie RD, la conception des écouteurs, l’ergonomie du casque ainsi que sur les deux batteries interchangeables.

 

Arctis Pro Wireless - coffret reco

Arctis Pro Wireless -coffret verso

 

Arctis Pro Wireless - boîte de côté

 

Une fois le coffret ouvert, nous y retrouvons les éléments suivants :

 

 

Arctis Pro Wireless - le casque dans sa boîte

 

Le guide d’utilisation, comme toujours chez Steelseries, présente le casque sous toutes ses coutures, numéros et légendes à l’appui afin que la prise en main du casque et de l’émetteur soit aussi intuitive que possible. On apprécie particulièrement la clarté des indications et des aides pour installer, paramétrer et procéder à l’appairage de l’appareil.

 

Arctis Pro Wireless -unboxing complet

 

À ce sujet, l’Arctis Pro Wireless est déjà appairé avec l’émetteur lorsque vous le recevez, ce qui vous permettra de pouvoir l’utiliser très rapidement. En cas de problème, pas de panique, il vous est à nouveau possible de paramétrer cela via l’émetteur sans fil et les instructions spécifiées à l’écran.

 

Au niveau du fonctionnement, le casque est très intuitif d’usage : les boutons marche/arrêt et bluetooth sont situés sur une oreillette, tandis que les connectiques se situent du côté gauche (port USB, audio, bouton d’activation du micro ainsi que molette pour le contrôle du volume sonore).

 

Arctis Pro Wireless - les boutons sur le casque

 

Caractéristiques :

 

 

Arctis Pro Wireless -connectiques

 

Spécifications audio :

 

 

 

 

Test

 

Les produits de la marque Steelseries situés dans cette gamme de prix sont en général très attendus du public gaming : le produit se doit d’autant plus d’être irréprochable pour perpétuer la réputation souvent très élogieuse de la marque. Ce que j’attends personnellement toujours d’un produit Steelseries, c’est son ergonomie et son confort, que je n’ai jamais vu égalé avec une autre marque. Si ce critère peut semble secondaire vis-à-vis d’essentiels tels que la qualité sonore, la fluidité ou encore l’autonomie, il est à mon sens très important de porter un casque gaming comme une seconde peau, qu’il s’agisse de nombreuses heures de jeu ou de longues sessions musicales et/ou vidéo en Bluetooth. Et comme toujours, Steelseries frappe fort de ce côté-là. Doté d’un double arceau (l’un métallique et l’autre plus souple, comme sur beaucoup de casques gaming), l’Arctis Pro nous offre une ergonomie et un confort de premier ordre. Les écouteurs sont très confortables et englobent agréablement les oreilles en étouffant beaucoup de l’environnement sonore extérieur. Les oreilles, aisément rotatives, permettent d’adapter le casque à toutes les morphologies. Que l’on soit assis ou en marche, le casque est stable et robuste.

 

Arctis Pro Wireless - vue d'ensemble

 

 

 

Au niveau de l’allure, on ne peut pas dire que L’Arctis varie beaucoup par rapport à ses prédécesseurs, mais il n’agit pas d’une faute en soi, l’idée étant de retrouver ce qui fait la patte des modèles Artis, avec notamment ce design sobre et épuré, noir (ou blanc, lorsque vous êtes sur la page de commande) avec les habituelles bandeaux de ski, aux couleurs diverses comme vous pouvez le voir sur le site officiel de Steelseries : les différents modèles d’oreillettes et de bandeaux proposés vous permettront donc de pouvoir customiser votre casque à loisir et de le rendre peut-être moins neutre. Attention toutefois au prix de ces petits gadgets – à 34,99 euros – qui font vite monter la facture pour satisfaire un simple besoin de personnalisation esthétique.

 

Enfin, et pour conclure sur le sujet du design et de l’ergonomie, l’Arctis Pro Wireless a été superbement bien pensé, pour pouvoir au doigt retrouver aisément les différents boutons. Les boutons marche/arrêt et activation/désactivation du bluetooth se situent à droite, et les ports et la molette de contrôle du volume sonore à gauche, non loin du bouton pour enclencher le micro. Les touches sont, en soi, très différentes dans leur forme (la roulette ou le bouton d’activation/désactivation du microphone) ce qui permet de se repérer aisément au toucher. Cela m’a énormément changé de mon casque habituel (le TaoTronics TT – BH040) qui – s’il ne joue certainement pas dans la même tranche budgétaire – propose des boutons identiques qu’on ne peut différencier avec le temps qu’avec l’espace mis entre chacun d’entre eux pour le volume, changer de piste, allumer, éteindre le casque.  Cette intelligence dans la conception du casque Steelseries est pour moi un superbe avantage si, comme moi, vous arpentez les rues (piéton oblige) armé de votre casque pour de longues sessions musicales. Ainsi, vous pourrez répondre à un appel téléphonique, mettre votre musique sur pause ou changer de piste grâce à une pression simple ou double du bouton Bluetooth. Enfin, si je devais pointer du doigt un léger bémol (mais c’est vraiment pour dire quelque chose de moins élogieux sur le sujet), c’est qu’il me paraissait contre-intuitif d’indiquer le micro désactivé lorsqu’il est allumé en rouge, et éteint lorsqu’il est en état de marche. Le microphone en lui-même ne perturbe pas le confort d’ensemble, tant il est aisément rétractable, solide et suffisamment rigide pour pouvoir l’utiliser aisément partout.

 

Arctis Pro Wireless - le duo casque/émetteur

 

Passons maintenant à l’émetteur sans fil et au logiciel dédié Steelseries Engine, dont vous pouvez télécharger la dernière version à l’adresse suivante : steelseries.com/engine

 

Arctis Pro Wireless - l'écran OLED de l'émetteur

 

 

Si certains auraient pu apprécier que cet émetteur soit dispensable (moi la première, au départ), j’ai finalement opté pour un réel engouement vis à vis de ce dernier. Compact, plutôt design avec son logo Steelseries brillant sur fond mat, l’émetteur vous permettra de régler beaucoup d’options sur votre casque. Vous pourrez tout d’abord dans le menu principal choisir la source audio (PC ou Aux), dans les options, régler la luminosité de l’écran OLED, désactiver les notifications audio lors de vos réglages, redéfinir votre appairage, mettre le casque et l’émetteur en veille, réinitialiser vos paramètres, personnaliser le bluetooth (actif ou non au démarrage, mute le jeu en cours) mais aussi par exemple le temps à partir duquel votre émetteur entrera automatiquement en veille. Enfin, du côté audio, de nombreuses options sont paramétrables : chatmix : pour équilibrer le volume sonore entre chat vocal et volume sonore du jeu (un outil rapidement indispensable), un équalizer disposant de setups prédéfinis, mais aussi d’une option pour créer les vôtres (attention, pour qu’un setup fasse effet, appuyer une fois sur le grand bouton rond de l’émetteur car les setup ne switchent pas de l’un à l’autre sans cela : pas forcément pratique pour comparer rapidement l’un et l’autre profil). Vous trouverez ensuite une menu d’activation/désactivation du son Surround, ou encore la gestion du retour de son avec le Sidetone. Un émetteur aussi intuitif que ludique pour explorer pleinement toutes les fonctionnalités de l’Artic Pro Wireless.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ce qui est des connectiques de l’émetteur en question, vous trouverez sur l’arrière une connectique de port entrée et sortie, un câble d’alimentation (optionnel), une entrée USB, et les ports entrée et sortie du câble optique.

 

Arctis Pro Wireless - récap des connectiques émetteur

 

Sur le côté droit, vous pourrez mettre à charger la seconde batterie. précisons que chacune d’entre elle dispose de dix heures d’autonomie, ce qui permet en somme de bénéficier de 20 heures d’autonomie. Cette idée d’ajouter une seconde batterie est vraiment précieuse, car cela vous permettra de pouvoir gérer votre énergie pour ne jamais vous retrouver hors-service avec votre casque. Sur l’écran OLED, les niveaux des deux batteries sont indiqués.

 

Arctis Pro Wireless - la batterie interchangeable

 

 

Le logiciel dédié Steelseries Engine présente globalement les mêmes fonctionnalités, une façon de pouvoir sauvegarder vos setup ou de les personnaliser directement sur le pc si vous n’êtes pas fan des manipulations sur l’émetteur. À préciser que lors de mon test, la reconnaissance du casque par mon ordinateur (et donc pour le logiciel dédié) a été laborieuse. Le souci s’est réglé sans que je ne change rien ni comprenne pourquoi. Une petite expérience un peu frustrante qui ne m’a cependant pas empêché de profiter de la grande qualité du produit, une fois le souci résolu.

 

Arctis Pro Wireless -le logiciel dédié

 

Arctis Pro Wireless - Steelseries Engine

 

 

Enfin, parlons de ce qui importe presque le plus : la qualité audio du casque. Bien sûr, dans cet ordre de budget on s’attend à une belle qualité, et le moins que l’on puisse dire c’est que Steelseries ne démérite pas. Le son est parfaitement clair, les basses sont riches et profondes et les aigus très nets. Cela offre de belles expériences immersives en jeu, comme lors de visionnages de films/séries. La musique aussi (classique, électro) est aussi très bien rendue par le casque. Ajoutez à cela qu’il vous sera possible de paramétrer vous-même vos préférence via l’equalizer et vous obtenez donc une expérience audio véritablement qualitative.

 

 

Pour conclure ce test, je vais sûrement enfoncer une porte ouverte en disant qu’essayer un casque Steelseries, c’est l’adopter. D’abord un peu réfractaire à cette idée d’un émetteur en plus du logiciel dédié, j’ai fini par adorer ce petit boîtier un peu « gadget » dans l’allure, très pratique en réalité. Le son est formidable, et l’ergonomie du casque aussi bonne que pour les précédents modèles. Bien sûr, l’Arctis Pro Wireless a un coût, mais à mon sens, offre une expérience immersive et « pro » qui ravira les utilisateurs exigeants, justifiant ainsi son prix.

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.