Le montage de la configuration

Sommaire

Le montage de la configuration 

Globalement, le montage de la configuration est très loin d’être problématique. En premier lieu, on met en place le bloc d’alimentation. Le concernant, il suffit de le glisser latéralement puis de le visser par l’arrière du H7. Quatre coups de tournevis plus tard, le voici en place.

Pour le stockage, même constat. Notre SSD prend place sur une des platines placées derrière le plateau de la carte mère en le vissant sur son support.

Cependant, petit bémol pour la cage disque dur qui ne comporte aucun panier. Il faudra la sortir intégralement avant d’ajouter/retirer un support de stockage. Une manipulation qui aurait pu être simplifiée.

NZXT H7

La carte mère de son côté se dépose naturellement sur son emplacement. Il ne reste plus qu’à la visser via les neuf points de fixation du format ATX. Contrairement au 309 Gaming Edition de In Win, pas besoin de fixer les entretoises, ces dernières étant déjà en place.

Pour la carte graphique, même constat : c’est aussi simple que bonjour. Avant de l’insérer sur son slot PCIe, il faudra retirer les équerre PCIe empêchant son insertion. Après cela, il ne reste plus qu’à la sécuriser sur en la vissant au boîtier.

Vous devriez regarder aussi ça :
Récap' cinéma : sorties du 17 août 2022

 

La partie câblage 

En soit, la partie câblage ne représente pas de grand défit au vu des nombreuses assistances disponibles pour le guidage et le plaquage des câbles. Ici, les connecteurs ATX 24 broches et PCIe 6+2 broches exploitent le même guide câbles. L’EPS12V à destination du CPU remonte la carte mère par l’arrière du boîtier. Dans tous les cas, on utilise les velcros pour aider au maintient de ces derniers.

NZXT H7

Pour ce qui est du panneau de contrôle, globalement, on fait passer les câbles par le bas du boîtier et on exploite les ouverture au niveau du cache alimentation. Néanmoins, le câble USB Type C exploite le même guide que l’ATX 24 broches. Le header étant situé à mi-hauteur sur la carte mère, on lui fait faire une boucle dans le guide câble.

Enfin, nous terminons avec la partie stockage. Ici, c’est pas bien compliqué puisque le brin en sortie d’alimentation servira à alimenter à la fois le SSD et le disque dur dans la cage. Ensuite, on masque le surplus de la partie donnée dans le bas de cage.

Accueil Blog

Aucun article à afficher

Nos publications récentes