Test – In Win 309 Gaming Edition

Aujourd’hui, c’est un test un peu « spécial » que l’on vous propose avec un boîtier dédié aux gamers. Il s’agit du In Win 309 Gaming Edition, une mise à jour du 309 classique, que ce soit esthétiquement parlant mais aussi pécuniairement. Sur sa façade, nous avons le droit à un très joli panneau de LED pouvant être contrôlé à l’aide d’une petite manette. À l’intérieur, 4 ventilateurs Saturn ASN120 sont aussi de la partie.

Bref, faisons le tour de ce gros pépère ensemble !

 

Déballage

Contrairement à notre dernier boîtier testé, le petit Meshlicious. Ici, le 309 Gaming Edition de In Win nous arrive dans un carton bien plus imposant. Il est presque aussi grand que celui du siège de MSI avec ses 706 x 618 x 335 mm. Sur ce carton, nous avons les références du boîtier et quelques logos de la marque, rien de bien extravagant en soi.

À l’intérieur, le boîtier est recouvert d’une feutrine et protégé par des mousses. Cela fait l’affaire puisque tout est arrivé dans un excellent état.

 

Caractéristiques globales

Avec ce 309 Gaming Edition, nous avons un format moyen tour qui n’est pas si « moyen » que cela. En effet, il mesure 553 x 238 x 500 mm pour un poids de 13,7 kg et pourra accueillir des cartes mères allant du Mini-ITX à l’E-ATX.

En ce qui concerne ses compatibilités, il sera possible d’installer une carte graphique mesurant jusqu’à 350 mm et un radiateur processeur jusqu’à 160 mm de haut. L’alimentation ne devra pas excéder 200 mm et devra être de format ATX.

Niveau matériaux, In Win dote son 309 Gaming Edition d’acier, de verre trempé mais aussi de plastique ABS.

 

L’extérieur du 309 Gaming Edition

Le 309 de In Win dans sa version gaming présente bien dès sa sortie de boîte. On aperçoit d’ores et déjà les emplacements des LED de la façade. Sur le côté, nous avons le droit à une très jolie fenêtre en verre trempé assez fortement teinté. De plus, une petite poignée est présente pour faciliter l’ouverture. Dans le bas, on a deux larges pieds en plastique qui font toute la largeur de notre boîtier du jour.

In Win 309 Gaming Edition

Le panneau de contrôle est bien fourni avec le bouton de démarrage, 2 ports USB 3.0, un autre 3.1 Type C, un port micro et casque et pour finir, le bouton reset. Nous avons aussi trois boutons supplémentaires qui servent à gérer l’illumination de la façade mais aussi à gérer les ventilateurs déjà présents dans le boîtier.

In Win 309 Gaming Edition

Sur le dessus du 309, il y a un petit écusson « 309 Gaming Edition » pour bien rappeler le modèle que nous avons entre les mains. À ses côtés, nous apercevons un petit micro qui permet notamment d’interagir avec la façade en LED. Par exemple, si on fait trop de bruit à proximité, certains effets se déclencheront selon l’effet lumineux choisit au préalable.

Sinon, comme vous le constatez, il n’y a pas grand chose d’autre à dire sur le dessus de ce boîtier signé In Win.

Sur le côté, le boîtier est ajouré en forme d’hexagones. C’est très joli visuellement parlant, tout en permettant au boîtier de respirer. Deux vis à mains sont présentes à cet endroit pour ouvrir le panneau. En théorie, on ouvre tout de même moins ce côté que l’autre, d’où l’absence d’une ouverture « facile ».

À l’arrière, on peut apercevoir les 7 équerres PCI-E et l’emplacement prévu pour la ventilation. Ici, c’est un ventilateur de 120 mm que l’on peut installer pour expulser l’air du boîtier.

En dessous, le 309 Gaming Edition possède un large filtre qui fait toute la longueur du boîtier. Il n’est pas magnétique, comme chez certaines marques mais il se retire facilement et se remet tout aussi bien, sans forcer.

In Win 309 Gaming Edition

 

L’intérieur du 309 Gaming Edition

L’ouverture du 309 se fait très simplement. Il suffit de presser l’intérieur de la poignée présente sur le panneau en verre et de tirer tranquillement ce dernier. De l’autre côté, on dévisse les deux vis à main, et c’est parti !

De prime à bord, on remarque la petite spécificité signée In Win, le montage de l’alimentation dans le haut du boîtier, derrière la grille ajourée. Elle ne devra pas excéder les 200 mm de long. La carte mère, au contraire, doit se placer plutôt dans le bas du boîtier et pourra être au format E-ATX, ATX, Micro-ATX et Mini-ITX.

Quatre ventilateurs RGB Saturn ASN120 de 120 mm sont d’ores et déjà présents dans le boîtier à l’ouverture. Trois d’entre eux, prennent place dans le haut du 309 tandis que le dernier est installé à l’arrière.

Autrement, on trouve 2 emplacements pour SSD ou disques durs 2,5″ à l’avant et deux autres emplacements 3,5″/2,5″ à l’arrière du plateau de la carte mère.

Avant de passer au montage, petit mot sur ce qui est fourni avec ce 309 Gaming Edition. Ici, on retrouvera :

  • Une manette
  • Un support de carte graphique
  • Une carte avec deux QR Codes qui permettent d’accéder au manuel
  • Des serres-câbles en plastique
  • La visserie

 

Le montage de la configuration

Pour ce test, le montage de notre configuration s’est déroulé sans encombres. Tout d’abord, avant d’installer la carte-mère, il faut bien penser à visser les entretoises sur le plateau dédié. L’idéal, c’est que In Win fournit toute la visserie nécessaire.

La carte graphique, quant à elle, s’installe très rapidement puisqu’il n’y a pas de slot vertical. On la met sur les équerres et on la visse. Néanmoins, les slots ne sont pas séparés par des barres métalliques. Ainsi, cela nous permet, si on le souhaite dans le temps, d’acheter tout ce qu’il faut pour placer le GPU à la verticale, comme la solution Cooler Master. Toutefois, au vu du tarif de notre boîtier du jour, il aurait été intéressant qu’il soit fournit de base !

Pour les unités de stockage, rien de bien compliqué non plus. On place le SSD ou le disque dur dans la platine dédiée et on visse le tout.

En ce qui concerne l’AIO, le plus compliqué dans l’histoire, c’est que les tuyaux tapent contre le panneau en verre. De plus, suivant leur positionnement autour de la pompe, les tubes peuvent très vite être tendus. Dans notre cas, avec le SR36 Pro, pas de problème.

In Win 309 Gaming Edition

Attention toutefois, à la connectique propriétaire de In Win, pour l’alimentation des ventilateurs. Ils sont impossibles à brancher directement sur la carte mère. On ne pourra donc pas synchroniser l’éclairage de toute la configuration. Néanmoins, les quatre ventilateurs se synchronisent directement avec la façade du 309. Par exemple, si on place l’effet cheminée, les ventilateurs prennent un coloris orange/rouge scintillant.

 

Et le câblage, ça se passe comment ?

Parlons maintenant du câblage de notre configuration dans ce 309 Gaming Edition. Globalement, tout s’est plutôt bien passé car le guidage des câbles se fait de manière naturelle.

Pour le branchement de l’ensemble, pensez bien à ajouter deux connecteur SATA à l’arrière. Ils serviront à l’alimentation de la façade et des ventilateurs notamment.

Les platines des disques durs ne sont pas idéalement positionnées car elles se trouvent sur le passage naturel des câbles. Néanmoins, leur positionnement permet de gagner 2 à 3 cm supplémentaires à l’arrière pour le cable managment. C’est top !

Idéalement, quelques accroches pour faire passer les colliers en nylon auraient été un plus pour faciliter le montage de la config.

On regrette également ne pas avoir une ouverture supplémentaire sur le plateau de la carte mère afin de faciliter le branchement des câbles car 3 sont déjà présentes, mais elles ne sont pas assez larges pour nous aider dans cette tâche.

In Win 309 Gaming Edition

Lors du câblage, nous avons particulièrement apprécié l’emplacement de l’alimentation dans le haut. Cela rajoute énormément de place pour ranger les câbles de notre alim, ici, une MaxTytan de 850W.

À l’avant du boîtier, dans le bas, nous avons décidé de placer trois ventilateurs et il n’a pas été aisé de les brancher. Effectivement, juste à l’arrière, l’emplacement est très serré et il est difficile de faire passer les câbles, mais plus particulièrement le connecteur USB 3.0.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - realme 8i

 

Logiciel Glow X

Le logiciel permettant de gérer les LED présentes en façade du boîtier est Glow X. Il se trouve directement sur le site de In Win. Pour l’installer, rien de bien compliqué, on exécute le fichier .exe et on suit les étapes à l’écran.

Au lancement de Glow X, on trouve plusieurs parties différentes. En premier lieu, nous avons les modes de jeux. Pour les lancer sur la façade, on clique dessus, on se munie de la manette et c’est parti !

Sur la droite, on a le droit au mode créatif qui permet tout simplement de créer une façade personnalisée. Toutefois, nous n’avons pas pu l’utiliser lors de notre test. Systématiquement, quand on cliquait sur « edit », Glow X crachait. C’est un peu dommage.

La partie « effets lumineux » permet tout simplement de choisir un effet déjà paramétré de base. Dans la liste, nous avons :

  • Horloge : qui affiche l’heure en plusieurs coloris
  • Cheminée : une flamme qui crépite
  • Animaux fous : une poule et une girafe qui déambulent en façade. Attention, elles se mettent en colère si vous faites trop de bruit !
  • Musique : la façade « danse » en fonction de la musique choisie
  • Rebond : des pixels rebondissent aux quatre coins de la façade
  • Scintillement : tous les pixels scintillent en gris/bleu ou multicolore
  • Planète : une planète qui ressemble à Saturne apparaît en façade en trois coloris, jaune, bleu ou rose

Notre petit favoris, c’est quand même l’effet cheminée qui est très chill.

In Win 309 Gaming Edition - Logiciel Glow X

En haut du logiciel, juste à côté des paramètres, nous avons un petit bouton qui permet de tout couper. Sinon, sur la partie droite de Glow X, on peut bouger l’intensité lumineuse des LED de la façade, choisir la vitesse des effets et augmenter le flux d’air des ventilateurs déjà présents.

 

Un petit mot sur la façade du 309 Gaming Edition

La grosse particularité de ce modèle signé In Win, c’est la présence de cette façade à LED jouable grâce à une petite manette à piles. D’ailleurs, il est dommage de constater, qu’à l’arrivée du boîtier, les deux petites piles qui servent à l’utiliser, sont absentes du bundle. On aurait apprécié qu’elles soient présentes ou à défaut une petite manette rechargeable par exemple pour éviter ce désagrément.

Sinon, les trois jeux présents sont assez amusants. On trouve par exemple, une sorte de Tetris nommé « Blox » ou encore un jeu de course intitulé « 309 Racing ». Pour finir, nous avons aussi un petit jeu de plateforme où l’on incarne une petite poule. Ce dernier mode s’appelle « Magi Jump ».

Ce système est vraiment très cocasse, original aussi et permet de décompresser en peu de temps.

In Win 309 Gaming Edition

Par contre, attention aux plus sensibles ! Les lumières et effets peuvent être très gênants pour les plus migraineux (ou épileptiques) d’entre nous. Toutefois, via le logiciel/ou grâce aux boutons de la façade, on peut tout couper ou au moins baisser la luminosité.

 

Quelques relevés

Pour tester ce boîtier signé In Win, nous l’avons mis à l’épreuve sur le jeu Assassin’s Creed Odyssey, pendant 16 minutes de chauffe. À l’issue, nous effectuons deux
séries de relevés moyenné de 2 mins chacune où l’on regarde la température du die du CPU ainsi que sa fréquence, idem pour le GPU températures et fréquences sont relevées. Sachez aussi que nous laissons la configuration dans ses paramètres par défaut.

Ensuite, le bruit est mesuré grâce à un sonomètre à une quarantaine de centimètres à la fin des 20 mins de test, toujours en jeu.

Températures 

Pendant notre session de test, nous avons relevé des températures plutôt correctes pour notre configuration. Ici, notre processeur, un Ryzen 7 2700, ne dépasse pas les 53 °C grâce à l’AIO In Win SR36 Pro testé chez nos amis de Overclocking.com. Notre RTX 2070 monte un peu plus haut avec 68,4 °C au compteur. Cela reste contenu, c’est top !

 

Fréquences

Durant l’exercice, sur Assassin’s Creed Odyssey, notre RTX 2070 affichait une fréquence de 1875 MHz. À titre d’indications, la fiche technique d’Asus mentionne un boost à 1845 MHz, on peut dire que la carte respire suffisamment pour la maintenir au-delà du boost annoncé par la marque. Concernant le processeur, même constat, notre Ryzen 7 2700 affichait 3,7 GHz, soit un peu mieux que ses 3,2 GHz de base.

 

Bruit

Lors de notre test, et suite à la review effectuée sur l’AIO SR36 Pro de In Win sur Overclocking.com, par défaut, nous avons décidé de laisser la carte mère gérer les ventilateurs de ce dernier. Étant relativement bruyants à l’usage, nous avons appliqué un profil silencieux afin de voir leur rendu à bas régime et pouvoir voir si ce refroidissement était efficace tout de même avec ce même profil.

En jeu, nous avons donc relevé 33 dB. C’est plus que satisfaisant, tout en gardant un PC bien refroidit.

In Win 309 Gaming Edition - Relevé de bruit

 

Conclusion

Nous arrivons maintenant au terme de ce test du In Win 309 Gaming Edition. Globalement, nous avons avec cette référence, quelque chose de très original, que ce soit en terme d’agencement intérieur ou même par rapport à sa façade à LED. De plus, avec notre colis, nous recevons une petite manette, sans piles, qui permettra de jouer à des petits jeux sur cette même façade. C’est très amusant et permet de s’évader du travail pendant quelques minutes. On apprécie ! Dans le même ordre d’idées, on pourra contrôler toute la façade, sans avoir à installer le logiciel Glow X, grâce aux trois boutons présents au niveau du panneau de contrôle. En parlant de ce dernier, il est en accord avec son temps grâce à la présence d’un USB Type C.

Avec le 309 Gaming Edition, In Win propose une solution dont le flux d’air est performant grâce à ses 4 ventilateurs ASN120 déjà présents de base. En plus, il est compatible avec la plupart des modèles de cartes mères en allant de l’E-ATX jusqu’au Mini-ITX. In Win fournit également un petit support de carte graphique avec son boîtier. Par contre, on regrettera l’absence d’un dispositif permettant de mettre le GPU à la verticale. Idem, on aurait aimé au moins une ouverture supplémentaire sur le plateau de la carte mère pour le câblage. Tout comme les platines pour les disques durs, présentes à l’arrière se trouvent sur le passage des câbles. Ce n’est pas idéal.

Finalement, on en vient à la facture. Ce 309 Gaming Edition se trouve aux alentours des 315 € sur la boutique de In Win. La facture est clairement salée pour un boîtier qui reprend le châssis d’un 303 que l’on trouve à 130 €. Au final, il faut vraiment vouloir sa façade jouable pour débourser cette somme. Pour nous et pour toutes ces raisons, ce sera l’argent !

Argent Award Vonguru

Merci à In Win !

In Win 309 Gaming Edition
8 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Agencement intérieur très original
  • Façade à LED qui sort du commun
  • Présence de la manette
  • Jeux disponibles très sympas
  • Flux d'air performant
  • 4 ventilateurs présents de base !
  • Support de carte graphique présent dans le bundle
  • Façade qui peut se gérer sans logiciel grâce aux boutons
  • Panneau de contrôle en accord avec son temps (USB Type C)
  • Grande compatibilité de cartes mères (de l'E-ATX au Mini-ITX)
Contre
  • Absence de piles avec la manette
  • Sa hausse de prix face au 303 partageant le même châssis
  • Manque d'ouverture sur le plateau de la carte mère
  • Platines disques durs à l'arrière pas idéalement placées (sur le passage des câbles)
  • Absence de dispositif pour mettre le GPU à la verticale
Design
Silence
Refroidissement
Stockage
Assemblage
Qualité de Fabrication
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.