Le microphone Torch par ROCCAT est-il votre futur micro ?

Nous l’avions présenté ici, découvrons ensemble le test du Microphone Torch de ROCCAT. Vendu au prix de 99,99 €, ce micro nous propose une capsule à double condensateur pour une qualité audio 24 bits, des commandes de réglages professionnelles, trois modes de captation, une mise en sourdine en un seul geste, un rétroéclairage RGB évolutif…

Si vous aimez la marque ROCCAT, n’hésitez pas à lire nos test du Syn Pro Air ou encore du clavier mécanique Pyro ou celui du clavier à membranes Magma.

ROCCAT - Micro Torch

 

Unboxing et premières impressions

En ouvrant le colis, on découvre rapidement notre nouveau produit. Le visuel ne nous surprend pas pour un peu qu’on se soit attardé sur la boîte. En effet, sur la face avant, le produit est présent, tandis que les principales caractéristiques se trouvent sur face arrière et sur les côtés.

Le micro est de taille standard. Bien sûr, je m’attarde sur la table de mixage, qui est vraiment un élément particulier de ce modèle. Souvent les quelques commandes sont disponibles directement sur le micro, mais ici la marque a choisi d’intégrer un socle qui va pouvoir aussi favoriser la stabilité du micro sur notre bureau. Le socle est recouvert d’une plaque qui donne un effet métal brossé, un effet de plus en plus utilisé sur les produits, ce qui donne un côté très élégant et pro au produit selon moi.

Le micro quant à lui est relativement plat et non cylindrique comme ce qu’on a l’habitude de voir. Je trouve que ce design n’est pas forcément très beau du coup. Le logo est bien entendu visible sur la face avant du micro. On se rend rapidement compte aussi de la possibilité de manipuler le micro afin de le pencher selon son souhait.

Je note aussi rapidement la présence des câbles tressés, ce qui ne gâche rien !

 

Contenu

  • ROCCAT® Torch, microphone USB de qualité studio
  • Socle avec commandes d’enregistrement et dispositif de réglage de l’angle du microphone
  • 2 câbles de connexion du microphone vers le socle (15 cm / 200 cm)
  • Câble de connexion au PC : USB-C vers USB-A (200 cm)
  • Guide de démarrage rapide

 

Caractéristiques

  • Fréquence d’échantillonnage / débit binaire : 48 kHz,
  • 24 bits et possibilité pour du 44,1 kHz
  • Capsules : 2 capsules à condensateur ∅14 x 6,5 mm par ROCCAT
  • Courbes de directivité : Cardioid, Stereo, Whisper (exclusivité ROCCAT)
  • Fréquence : 20 Hz – 20 kHz
  • Max SPL : 110 dB
  • Prise pour casque zéro latence à 4 pôles 3,5 mm
  • Dimensions (une fois assemblé) : 138 mm × 95 mm × 208 mm
  • Poids (microphone et support) : 500 g
  • Poids (microphone uniquement) : 290 g

 

Installation et prise en main

Pour ce micro, il n’y a rien de plus simple comme de plus en plus de produits maintenant. Vous devez simplement brancher votre micro à votre PC et il est utilisable ! Vous avez donc pour cela un petit guide qui vous en dit davantage si vous avez un doute, mais une fois la base du micro et le micro relié, vous n’avez qu’à relier le micro et son socle grâce au câble fourni, ainsi que le micro à votre ordinateur grâce au câble adéquat… et c’est tout !

S’il n’est pas nécessaire d’installer un logiciel pour faire fonctionner votre micro, il vous est néanmoins suggéré de le faire sur le petit guide en téléchargeant Roccat Neon. Et lors de l’installation… malheureusement on découvre une version bêta, qui ne permet aucun ajustement ni réglage de l’éclairage ou des options de votre micro. A priori, des mises à jour sont à prévoir. Peut-on espérer la personnalisation des éclairages à l’avenir ? Cela me semble une option vraiment intéressante à envisager ! De plus, on peut imaginer un égaliseur peut-être ?

Bon à savoir, vous avez la possibilité de mettre votre micro sur un bras (d’ailleurs, comme souvent avec les microphones, c’est même conseillé pour éviter les vibrations d’un micro posé directement sur le bureau, ou simplement pour pouvoir parler exactement en face de ce dernier et s’éloigner du clavier qui peut être bruyant).

 

Le socle

Le socle du microphone est un élément assez important. En effet, on y retrouve de nombreuses commandes qui rendent ce produit très complet.

La première commande permet de régler le mode de captation de votre micro. Vous avez ainsi le choix entre plusieurs modes :

  • Le mode cardioïde, utile pour le jeu et la diffusion. « [La] voix est capturée directement devant le microphone pour assurer un son détaillé et clair. » (source : roccat.com)
  • Le mode stéréo, utilisant les canaux audio gauche et droite « pour capturer plusieurs sources audio et enregistrer des voix, des instruments ou de l’ASMR. » (source : roccat.com)
  • Le mode Whisperexclusif au ROCCAT Torch. Il est à sélectionner pour les soirées de jeu et les sessions d’enregistrement et sera « parfait pour [se] faire discret tout en [se] faisant entendre. » (source : roccat.com)

Chaque mode de captation est associé à une couleur, et se faisant, votre micro (les bandes lumineuses sur le côté ainsi que le logo) prendra les couleurs du mode choisi. Ainsi, pour le mode cardioïde, votre micro deviendra vert, pour le mode stéréo, il sera violet, et avec le mode Whisper il se parera de bleu !

Votre socle possède aussi une molette de volume afin de régler le retour sonore que l’on peut obtenir grâce à la prise jack présente à l’arrière du micro. En appuyant sur ladite molette, vous pourrez aussi mute votre micro.

Vous devriez regarder aussi ça :
Récap' cinéma - sorties du 7 décembre 2022

ROCCAT - Micro Torch

Un bouton poussoir vous permettra aussi de régler le gain de votre micro, bien pratique pour ajuster le volume de votre micro en direct, sans passer par un logiciel ou par les paramètres Windows et ainsi ne pas casser les oreilles de vos coéquipiers.

En plus de la commande mute vue au dessus, vous avez un autre moyen de vous mute sans appuyer sur une touche (souvent, le fait d’appuyer sur une touche, sur le micro, peut créer un bruit qui peut gêner l’enregistrement, ce qui serait dommage). ROCCAT a pensé à tout et vous propose de vous mute d’un simple geste latéral au dessus du micro. Vous pourrez aussi régler la distance de détection du geste de désactivation à l’arrière de votre socle ! Attention cependant à ce que votre chat ne passe pas au-dessus de se dernier et ne vous mute pas à votre insu (oui c’est du vécu)…

Heureusement, il existe un petit écran qui indique « Live » lorsque le micro est utilisé par une application (cela peut d’ailleurs être assez perturbant car le micro n’affiche ce mot que lorsqu’il est en utilisation, et pas simplement lorsqu’il est allumé). De même, si vous êtes mute, un micro barré rouge apparaît.

L’éclairage RGB est très interactif sur ce microphone, puisqu’il réagit à votre utilisation. Le premier point concerne comme nous l’avons vu la couleur d’éclairage selon mode de captation (à savoir bleu, vert ou violet)n bleu, en vert, ou en violet. D’autre part, selon le gain choisi pour votre micro, vous verrez les bandes latérales s’allumer de plus en plus haut à mesure que vous augmentez le gain. Si vous vous mutez, votre micro deviendra rouge ! Bien entendu, vous pouvez modifier l’intensité de l’éclairage (voire même le couper) au besoin grâce à une commande à l’arrière du socle, proche des branchements.

 

Test du microphone

Vous l’aurez compris il s’agit d’un micro plein de promesses qui nous permet de nombreuses possibilités de paramétrage. Mais qu’en est-il de la qualité du micro ? Sur ce point, ROCCAT ne gâche rien, et le microphone Torch nous propose un très bon rendu de voix.

Sur le mode Whisper on est ainsi mieux entendu en chuchotant comme convenu, malgré une légère sensation de parler de loin d’après mes interlocuteurs. Sur le mode stéréo que j’ai peu utilisé, le micro était comme convenu plus sensible aux bruits autour et pouvait rendre ma voix un peu moins chaleureuse. Enfin sur le mode cardioïde, j’ai noté tout de même une certaine sensibilité aux bruits environnants, voire même derrière le micro.

Après il semble assez peu réaliste d’attendre d’un micro à 99,99 € qu’il soit capable d’isoler complètement votre voix et de ne capter aucun autre bruit comme celui du clavier. De plus, il faut noter qu’un micro de ce type sera plus efficace sur un bras (que je n’avais pas lors de mon test). Enfin, grâce à la commande permettant de contrôler le gain en direct, j’ai pu ajuster la sensibilité et le volume de ma voix afin de réduire le bruit de mon clavier dans le rendu pour mes interlocuteurs.

De toute façon, le micro n’est pas présenté comme un micro pour jouer mais davantage pour l’enregistrement, et sur ce point, je le trouve vraiment satisfaisant.

Toutes les options proposées nous permettent d’acquérir pour un prix très raisonnable un micro de qualité qui saura s’adapter aux utilisateurs.

 

Conclusion sur le microphone

Si votre budget vous permet de vous offrir un premier micro pour un peu moins de 100 € je peux vous conseiller sans peine ce micro. En effet, son design étonnant, son socle complet ainsi que ses trois différents modes de captation sauront vous convaincre et vous proposer un son de qualité.

 

Or Award Vonguru

 

Microphone Torch - ROCCAT
9 Le Testeur
La communauté ( votes)
Pour
  • Bonne qualité du micro
  • Trois modes de captation
  • Table de mixage intégrée et complète
  • L'éclairage RGB réactif
  • Câbles tressés
Contre
  • L'éclairage n'est pas (encore ?) personnalisable
  • Le socle peut paraître un peu imposant sur un bureau surtout si vous utilisez le micro sans bras
  • Si ce n'est plaque en métal brossé, je trouve le design assez peu élégant
  • Le mode cardioïde toujours un peu décevant en termes de sensibilité
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.