Audio

Test – Muvo Play, l’enceinte bluetooth, portable et étanche de Creative !

Rédigé par le

Test – Muvo Play, l’enceinte bluetooth, portable et étanche de Creative !

Test du Muvo Play, l’enceinte bluetooth, portable et étanche de Creative !

 

Notamment spécialiste du son, avec ses cartes son, ses écouteurs, ses barres de son, ses casques audio et ses enceintes, la marque singapourienne Creative nous a récemment proposé de tester son dernier produit grand public, l’enceinte Muvo Play. Elle est vendue 40 euros en trois (jolis) coloris, rouge, bleu et noir, et c’est ce dernier modèle que j’ai eu entre les mains et vais donc présenter ici. Sa désirabilité repose essentiellement sur trois arguments, le bluetooth, sa portabilité et son étanchéité. Parviendra-t-elle à remplir ces trois promesses tout en livrant la qualité sonore attendue de la part d’un constructeur aussi réputé ?

 

Muvo Play

Unboxing

Pour rappeler la portabilité de son Muvo Play, Creative le vend dans une petite boîte, à vrai dire si petite et légère que l’on se demande déjà comment elle peut contenir une enceinte.

Ses qualités (ses arguments de vente) sont évidemment martelés sur tous les côtés, avec quelques détails techniques intéressants dès la couverture : le Bluetooth 5.0, le respect de la norme IPX7 d’étanchéité (qui signifie qu’elle peut tenir jusqu’à 30 minutes complètement immergée sous 1 mètre d’eau !), 10 heures d’autonomie et la possibilité d’une liaison sans fil avec un autre Muvo Play pour du son stéréo. Une option tentante mais dont on ne dira rien de plus faute d’avoir pu la tester – nous ne disposions bien sûr que d’un Muvo Play pour l’article.

 

Muvo Play

 

On apprend également que l’appareil est doté de deux haut-parleurs large bande et deux radiateurs passifs, supposés favoriser la puissance des basses.

L’enceinte elle-même répond parfaitement à l’exigence d’élégance que l’on peut commencer à nourrir envers un produit à 40 euros. Tous ses boutons sont agréablement disposés en une unique ligne, de haut en bas la touche d’allumage, l’augmentation du son, la diminution du son, lecture/pause, une languette que l’on peut partiellement retirer pour découvrir l’entrée USB-C et l’entrée auxiliaire 3.5 mm, et une petite barre à laquelle accrocher un cordon contenu dans la boîte en guise de dragonne.

Évidemment, ladite boîte ne comporte pas de prise secteur mais le câble USB/USB-C qu’on branchera à son ordinateur ou à la prise secteur de son téléphone portable, ainsi que les trois manuels attendus, avec les consignes de sécurité, la garantie, et bien sûr le guide d’utilisation, plus intéressant qu’on pourrait le croire puisqu’il évoque des fonctionnalités dépassant celles de la simple enceinte, comme on le verra très bientôt.

 

Muvo Play

 

Caractéristiques techniques

 

Muvo Play

 

Du son et plus que cela

Je ne savais pas du tout quelle qualité sonore attendre d’une enceinte à 40 euros, de surcroît revendiquant d’autres prouesses techniques et aussi petite. Or elle est simplement impeccable, même dans les basses ou pour du contenu vocal (podcasts, vidéos YouTube), transmis avec une clarté qui n’allait pas de soi. Il faut dire que l’émission du son à presque 360° (à l’exception de la fine barre de touches) assure une très agréable occupation d’un espace clos ou dissémination dans un espace ouvert.

Pour cela, il faut évidemment la connecter à un autre appareil, classiquement un ordinateur portable ou un téléphone, grâce au très rapide Bluetooth 5.0. Dès l’allumage, le Muvo Play cherche les appareils avec lesquels il a pu être appairé (le segment du symbole Marche/arrêt clignote alors en bleu), et s’il n’en connaît pas, il suffit d’une pression de deux à trois secondes sur le symbole Lecture/pause pour qu’il trouve un appareil proche lui-même en quête d’un compagnon. Quand ce sera fait, cette lumière assez discrète sera d’un bleu constant.

En charge, le voyant sera rouge, et à bloc, pourra assurer un service pendant dix heures à volume moyen, ce dont j’ai pu m’assurer moi-même, sachant qu’il peut évidemment être branché pendant l’écoute, auquel cas son voyant sera violet (rouge + bleu).

Test oblige, j’ai bien immergé le Muvo Play, en plus de l’utiliser sous la douche (et en pensant bien sûr à laisser la languette), et force est de constater qu’en dehors d’un essuyage rendu malaisé par les anfractuosités de l’enceinte, elle tient en effet remarquablement l’humidité. Bien assez pour être emmenée en camping malgré le risque de pluie ou pour être écoutée près d’une piscine sans trop avoir peur qu’elle y tombe. Avec une portée effective d’une dizaine de mètres, aucun risque non plus en la prenant sous la douche, à bonne distance de l’appareil plus fragile dont elle retransmet le son.

 

Muvo Play

 

Un transport largement facilité par son poids de 360 grammes, ses dimensions de 110 millimètres (de haut) par 80 (de large), sa forme assez commode et la possibilité de lui attacher une dragonne, comprise dans la boîte ! Pratique quand, comme moi, on aime écouter ses podcasts dès qu’on est affairé à autre chose qu’à son travail, donc pour en être accompagné en déambulant dans la maison de la cuisine à la douche.

Le Muvo Play peut également être connecté à un appareil Android ou iOS en Bluetooth pour devenir un kit mains libres ou activer Siri/Alexa.

À la manière des casques audio, il fallait donc que Creative trouve un moyen d‘assurer toutes ces fonctionnalités sans multiplier les boutons sur son appareil.

 

Muvo Play

 

Ainsi, en cas d’appel sur son téléphone, suffit-il d’appuyer sur Lecture/pause pour décrocher, sur + et – en même temps pour désactiver ou activer le micro, et deux secondes sur Lecture/pause pour raccrocher.

Pour l’assistant Google et Siri, on appliquera deux pressions rapides sur Lecture/pause.

Et pendant l’écoute musicale, une pression prolongée sur + permettra de passer à la piste suivante quand une pression prolongée sur – permettra de revenir au début de la piste en cours.

Enfin, cette petite vidéo de Creative explique comment jumeler deux Muvo Play, une option que nous n’avons pas pu tester, comme indiqué en début d’article.

 

Muvo Play, le compagnon sonore idéal ?

Le Muvo Play promet beaucoup et fait encore mieux que tenir ses promesses. Il suffit de le tenir entre les mains pour s’apercevoir qu’il a l’apparence d’une enceinte bien plus chère et apprécier le travail de Creative sur son élégance, en termes tant d’esthétique que de fonctionnalités. L’enceinte ne se contente en effet pas d’une clarté de son parfaitement satisfaisante, d’être sans fil avec une autonomie très correcte de 10 heures, et de supporter l’eau, mais y ajoute une série de raccourcis très pratiques et ne venant pas surcharger inutilement l’appareil. Si vous ne disposez pas d’enceinte Bluetooth, le Muvo Play a ce qu’il faut pour vous intéresser puis vous accompagner, au domicile et en sortie, avec son rapport qualité/prix assez impressionnant !

 

 

Creative Muvo Play
8 Le Testeur
La communauté 0 (0 votes)
Pour
  • Une étanchéité rassurante
  • Extrêmement portable
  • Plusieurs fonctions
  • Une qualité sonore très satisfaisante
Contre
  • Aucun réel défaut... On pourrait mentionner le prix ou l'absence de prise secteur, mais vraiment pour mettre quelque chose
En quelques mots...
Pour 40 euros, on espérait que le Muvo Play de Creative tiendrait toutes ses promesses tout en redoutant une mauvaise surprise, au moins une légère déconvenue sur un aspect ou l'autre. Las, elle tient toutes ses promesses et un peu mieux que cela pour s'avérer un excellent compagnon sonore !
Design et Look
Confort et Ergonomie
Qualité Audio
Bundle et équipement
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Audio