Audio

Test – Steelseries Arctis Pro – Du son High-Res pour le roi ?

Test – Steelseries Arctis Pro – Du son High-Res pour le roi ?

Confort et ergonomie

À part le High-Res, tout est fait pour le confort et l’ergonomie

 

Clairement, lorsque j’ai vu pour la première fois ce produit, je me suis demandé comment les équipes de SteelSeries s’en sont sorties pour rendre l’installation facile. Je m’attendais à faire face à une notice de la taille d’un pavé contenant une quantité non-négligeable de schémas. J’ai été très surpris par l’ergonomie et le confort de l’installation. En fait, la première chose que tout le monde fait est de brancher le GameDac à la source, ce qui dévoile une des grandes forces de ce GameDac : l’installation.

En fait, à la manière de Navi dans The Legend of Zelda, ce GameDac vous interpelle avec un « Hey, listen  » et vous explique comment brancher et prendre en main votre casque de la meilleure des manières, avec humour. Je tiens à féliciter les équipes de SteelSeries pour avoir pris des risques et rendu l’installation de ce dispositif amusant et ultra-ludique. Il s’agit clairement de la meilleure méthode d’installation que j’ai jamais vu.

 

 

La première chose que j’ai vu et compris, c’est que d’une certaine manière, ce casque allait à contre-courant de l’ergonomie. Les casques ont tendance à réduire le nombre de câbles, allant même jusqu’à s’en passer parfois. Ici, la technologie High-Res ne permet pas de faire du sans-fils sans perte de qualité, ce qui va à contre la volonté de SteelSeries de produire le son le plus riche possible. Il s’agit donc d’un compromis d’ergonomie et de confort pour améliorer la qualité sonore. En plus de cela, tout le monde n’a pas la haine des câbles et au final, on se dit que c’est un sacrifice qui peut valoir le coup.

 

 

Les boutons en dessous des écouteurs ont subi une légère amélioration en terme d’utilisation, notamment celui de l’activation ou la désactivation du micro. Ce dernier n’a pas besoin que l’on pousse jusqu’au bout pour être activé en plus d’avoir désormais un relief permettant de le reconnaître. La molette pour le son est également très bonne et réactive mais ne diffère en rien des Arctis précédent. Le fait que le micro soit rétractable permet de ne pas le perdre mais de toujours l’avoir à portée.

 

 

La prise en main du casque et son confort sont dignes de la série Arctis. Malgré un poids supérieur et des écouteurs plus larges, il est toujours très agréable à porter sur de longues sessions de gaming ou de montage. Cela est dû principalement au bout de tissu qui ne fait pas mal au-dessus de la tête et qui permet une adaptation à toutes les morphologies. J’avais parlé tout à l’heure de la mousse pour les oreilles qui paraissait cheap mais qui participe au confort global du casque quand on le porte. Alors que le simili-cuir procure une sensation de chaleur aux oreilles après un marathon de jeu, cette mousse ne fait pas du tout le même effet.

 

 

Par contre, cet article étant sorti le jour et l’heure de la sortie officielle, le driver officiel du casque n’était pas disponible lors de ce test. Cependant, le SteelSeries Engine permet habituellement de paramétrer plus en profondeur le rétroéclairage, de paramétrer des profils et de prendre plus facilement en main les réglages avancés. Je ne peux que m’avancer sur ce point mais l’expérience a prouvé que SteelSeries gérait avec son logiciel de paramétrage. Vous pouvez également régler la plupart des réglages de base.

Clairement, tout est fait pour que le casque soit facile d’installation, de paramétrage et d’utilisation. Les boutons sont très accessibles et efficaces, le GameDac est juste parfait et le confort d’utilisation est grandement au niveau, normal pour du SteelSeries Arctis. Cependant, la surabondance de câbles va à l’encontre des standards actuels qui sont de réduire voire éliminer les câbles, comme sur le Arctis 3 Bluetooth.

 

Audio

Testeur de matériel High-tech, monteur de PC et vidéaste à temps partiel.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Audio