Audio

Test – Steelseries Arctis Pro – Du son High-Res pour le roi ?

Test – Steelseries Arctis Pro – Du son High-Res pour le roi ?

Design et look

Un design mis de côté pour laisser place à l’ergonomie et au confort

 

D’abord, je commence par parler un peu des matériaux de fabrication. Le casque en lui-même est fait à partir de pièces contenant différents matériaux. L’arceau est fait d’un alliage de métaux légers quand la partie basse est prise par du caoutchouc et un plastique dur de très bonne qualité. Cependant, cela reste du plastique et un matériau un peu plus haut de gamme aurait pu être attendu. Le GameDac est lui un mélange entre plastique et verre dû à l’écran OLED. En ce qui concerne les matériaux, il n’y a eu aucune différence flagrante avec les anciennes références.

 

 

Le casque en lui-même est symétrique sauf en ce qui concerne les boutons. L’arceau et la bande pour supporter la tête et la partie écouteurs sont clairement plus fonctionnels qu’esthétiques. Cela est quasiment un standard : en ce qui concerne la partie haute du casque, cela ne sert à rien de faire quelque chose d’esthétiquement recherché si c’est un clavaire à porter pendant une longue période. C’est souvent sur la partie des écouteurs que les constructeurs se lâchent davantage. La mousse qui va recouvrir les oreilles a l’air d’être bas de gamme à l’extérieur mais se révèle confortable donc on passe…

 

 

Les écouteurs ont une forme ronde un peu allongée et sont faits d’un plastique noir rugueux. Le premier avantage, c’est que ceux-ci, dû à leur qualité de fabrication, ne prennent pas du tout les traces de doigts. Les boutons se retrouvent sur le dessous de cette partie et gênent relativement peu l’esthétique globale. Le micro est fait de telle sorte qu’il rentre dans le casque et que l’on n’en voit que le bout, ne gênant pas non plus le design dans sa globalité. Je ne partageais pas le goût de l’art moderne sur le bandeau de l’Arctis 7 et j’apprécie beaucoup mieux le classique sur cette nouvelle référence.

 

 

En plus de cela, sur la partie extérieure des écouteurs, vous pouvez enlever la partie badgée du logo Steelseries pour laisser plus de place au RGB. Lorsque cette partie est présente, le liseré se révèle plutôt discret tandis que lorsqu’elle n’est pas là, ce dernier prend plus de place. Bien évidemment, le RGB est paramétrable de deux façons différentes : directement via le GameDac et avec le logiciel de la maison SteelSeries Engine. Les effets sont nombreux, allant de la suite de couleur à l’affichage simple.

 

 

Le GameDac est un hub qui contient toutes les connectivités et la carte gérant le High-Res. En termes de design, il est en forme d’hippodrome dont la hauteur augmente avec la profondeur. Le plastique est de rigueur mais la face avant est prise par une molette, un bouton et l’écran. Il s’agit d’ailleurs d’un écran OLED qui est, en termes de design pur, parfait pour son utilisation. Lorsque la luminosité est mise en minimum, nous n’avons même pas l’impression d’avoir un écran en façade.

 

 

Clairement ici, le design ultra-classique et éprouvé de cette gamme est encore présent. Je pense qu’il s’agit ici de la moins bonne note que je vais donner à ce casque. Pourquoi ? Parce que l’esthétique n’a quasiment pas évolué et n’est pas la priorité. Sur cette gamme, le confort et l’ergonomie prennent le pas sur le design, qui est souvent sacrifié. Il n’y a que l’effort mis sur le GameDac qui me hype un petit peu.

 

Audio

Testeur de matériel High-tech, monteur de PC et vidéaste à temps partiel.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Audio