[divider]5. Ne passez pas tout votre temps à réviser[/divider]

 

Ce conseil peut vous paraître étrange, voire même illogique, et pourtant, si vous devez n’en appliquer qu’un, ce devrait être celui-là. Ne vous tuez pas à la tâche, pour la simple et bonne raison qu’il est crucial de vous laisser le temps de dormir, de faire du sport, et d’autres choses qui ne sont pas nécessairement en lien avec votre travail. Qui veut voyager loin ménage sa monture, dit l’adage, et il en va de même avec ce cerveau censé vous emmener vers les contrées verdoyantes de la réussite académique.

 

beim-joggen-in-paris-fit-bleiben-und-sehenswuerdigkeiten-erkunden-

 

Bien dormir (on entend par là au moins 7 heures de sommeil par nuit) permet en effet au cerveau de mieux traiter les informations acquises durant la journée, et donc, de les conserver sur la durée. Le sommeil consolide vos souvenirs, et il ne sert donc à rien de faire une nuit blanche pour ne pas « perdre » du temps que vous ne consacrez pas à réviser, car c’est en réalité complètement contreproductif. Autre allié de poids, et duquel on parle moins, celui-là : le sport. En plus de vous muscler et vous entretenir physiquement, faire du sport de façon régulière dope la mémoire. Avec un impact direct sur les neurones : à raison de 30 minutes de sport 4 à 5 fois par semaines, vous augmentez de façon durable la pérennité de vos neurones et de vos connexions synaptiques.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Cooler Master CK352

Et dernier conseil : jouez – à des jeux de mémoire, si vous le souhaitez, mais pas seulement – lisez, sortez, faites ce petit truc qui vous plaît et vous permet de vous détendre. Se changer efficacement les idées est encore le meilleur moyen de revenir à tête reposée à vos révisions, et de reprendre le travail l’esprit vif et alerte.

Ailleurs sur le web