[divider]4. Cohésion[/divider]

 

Maintenant que vous commencez à retenir un nombre croissant d’informations avec la répétition, et à réviser de façon régulière avec la fragmentation, un nouveau problème se présente à nous : le risque de dispersion. Ce n’est pas tout d’avoir retenu une information, encore faut-il être capable d’y faire appel rapidement une fois le moment venu. Or, plus vous mémorisez de choses, plus vous risquez de ne pas vous souvenir de l’information-clé devant votre copie. C’est pour ça qu’il vous faut non seulement mémoriser vos connaissances, mais également organiser ces dernières entre elles. Pour ce faire, deux outils s’offrent à vous : la mise en relation et la narration.

 

hermione-ron-et-harry-en-train-d-etudier-810x543

 

La première est relativement simple à comprendre et à mettre en œuvre, et fait plus appel à votre logique qu’à votre imagination. Il vous faut considérer votre cours comme un processus cohérent et logique, doté d’un commencement A et aboutissant à une fin B. Entre A et B, il se passe beaucoup de choses, que l’on peut schématiser assez simplement à l’aide des liens logiques suivants : cause, conséquence, simultanéité, addition, objection, concession, fin d’idée, et ainsi de suite. À l’intérieur même de votre cours, le contenu est peut-être organisé de façon thématique. Pour vous souvenir correctement de celui-ci, il faudra vous assurer de deux choses : premièrement, que vous comprenez et parvenez à reproduire, de tête, et aisément, le schéma logique de votre cours, et deuxième, que vous connaissez le plan du cours par coeur, ce qui vous permettra de naviguer, de tête, entre différents chapitres qui n’entretiennent pas, entre eux, de relation logique. C’est en maîtrisant parfaitement le contenu de votre cours sur un plan logique – quitte à réarranger vous-même vos notes selon une ligne de raisonnement qui vous paraît plus naturelle – et l’ossature de celui-ci que vous parviendrez à le mémoriser de façon efficace.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Lian Li Q58

La seconde méthode, la narration, ne convient pas à tout le monde, ni à toutes les matières, mais s’avère tout aussi efficace. Comme son nom l’indique, il s’agit de transformer votre cours en histoire, avec ses protagonistes, ses péripéties, et son dénouement, ce qui vous permettra de maîtriser le fil de la progression de votre cours avec facilité, mais aussi d’en retenir les acteurs, et donc les informations. Cette méthode convient particulièrement bien aux études d’Histoire, mais pas seulement. En transformant les thèmes du cours en protagonistes, vous pouvez virtuellement tout retenir, notamment les liens que ces derniers entretiennent entre eux. Des cours de physique et de grammaire peuvent être notamment mémorisés par ce biais, alors pensez-y.

 

Ailleurs sur le web