[divider]3. Répétition[/divider]

 

Revenons là aussi un instant sur nos fondamentaux. Apprendre, c’est assimiler, et l’on retrouve dans cette idée d’incorporation du savoir un processus lent, qui prend du temps. Si vous voulez que votre cerveau retienne un certain nombre d’informations, il vous faudra vous les répéter, jour après jour, jusqu’à ce que celles-ci vous viennent aussi naturellement que les paroles de votre chanson préférée. En répétant les informations à connaître de façon presque quotidienne, vous les oublierez souvent, au début, puis, au fur et à mesure des jours qui passent, votre souvenir ira en s’affermissant jusqu’à la maîtrise totale. On ne saurait souligner assez l’importance capitale de la répétition pour enraciner vos cours dans ce que l’on appelle communément la mémoire à long terme, ou MLT.

 

image high tech flashcard une

 

Le défaut de la technique de répétition, cependant, c’est la lassitude, car répétitif rime rapidement avec rébarbatif. Pour contrer cet effet qui ne saurait tarder à pointer le bout de son nez, il s’agit de varier les exercices, et pas seulement de pratiquer les flashcards à longueur de journée. Au fur et à mesure que vous reverrez les mêmes mots, votre concentration aura tendance à décroître, et vous commencerez à valider vos réponses de façon automatique, l’esprit ailleurs. Pour répéter efficacement les éléments à répondre, essayez d’imaginer des exercices variés, faisant appel à différentes capacités. Si vous apprenez une langue, par exemple, alternez vingt minutes de flashcards avec la lecture d’un texte la langue que vous étudiez, ou encore dix minutes de journal télévisé. Chaque spécialité peut offrir une multitude de petits exercices différents pour répéter vos flashcards de façon variée et ludique, à vous de trouver les petits jeux de mémorisation avec lesquels alterner.

Vous devriez regarder aussi ça :
Le nouveau casque filaire CHERRY HC 2.2

Si vous manquez cruellement d’inspiration et ne parvenez pas à créer des jeux de mémorisation réellement efficaces et ludiques, n’hésitez pas à recourir à une astuce vieille comme le monde, mais qui devrait pourtant suffire à insuffler le sentiment de variété nécessaire à une bonne pratique de la répétition. Pour chaque pan de fiche que vous vous répétez visuellement, choisissez-en un autre que vous consignerez de façon vocale, à l’aide de votre smartphone ou de votre ordinateur. Alternez vingt minutes de répétition visuelle avec vingt minutes d’écoute tous les jours, quitte à espacer ces deux séances de répétition de quelques heures au besoin. Répétez, assimilez, c’est mémorisé !

 

Ailleurs sur le web