Electronique grand public

Logitech G633 Artemis Spectrum

Logitech G633 Artemis Spectrum

Logitech commence le renouvellement de sa gamme de casques.

Avec le Logitech G633 Artemis Spectrum, le renouvellement se fait par le haut car, jusque là, on ne trouvait pas dans la gamme du constructeur, un casque gaming filaire à plus de 160€…

160€, le chiffre est lâché et, il faut bien le reconnaître, la pilule est difficile à avaler comme ça, à chaud…Avec ce niveau de tarif, Logitech se place en face des StellSeries 9H, Roccat XTD 5.1…et surtout Sennheiser G4ME ONE qui apporte à son acquéreur éventuel certaines garanties en terme de qualité de son.

 

Logitech est donc ambitieux et visiblement pleinement conscient de cette concurrence. Si l’approche gaming de la gamme G est globalement une réussite depuis quelques mois, c’est avec l’argument de la qualité d’écoute que ce G633 veut convaincre.

 

 

G633

 

 

Nous allons donc nous attarder sur ce nouveau casque, tout en le comparant évidemment à ses petits camarades qui s’étripent autour des 160€, en rappelant les principaux atouts que Logitech souhaite mettre en avant :

  • Un son surround Dolby 7.1 et une qualité audio supérieure
  • Rétro-éclairage personnalisable avec une palette de 16.8 millions de couleurs
  • Trois touches G programmables
  • Mixage multi-source
  • Microphone anti-parasite rétractable
  • Compatible PC, PS4 et Xbox One

Logitech G633

 

 

Cohérence sera sans doute le mot le plus utilisé dans ce petit tout d’ensemble du G633. On va donc commencer à l’utiliser pour le design.

Design

Pas de grosse évolution par rapport à la gamme qu’on connait tous. Pour ma part je vois une certaine évolution mais pas une rupture par rapport au G930 que j’utilise avec satisfaction depuis maintenant un petit moment.

Logitech G633

Je dois cependant reconnaître que je trouve le G633 plus « lourd » esthétiquement, sans que cela ne soit nécessairement choquant.

L’autre élément différent est bien entendu la présence des panneaux latéraux amovibles et des leds RGB permettant une « customisation » importante du G633.

G633 00005

Ces petits panneaux sont fixés par des aimants et se démontent ( perdent ? ) facilement. Il existe déjà sur internet des plans pour réaliser des « implants » à l’imprimante 3D afin de remplacer ces derniers et donner une touche personnelle à son casque.

G633 00018

Le rétroéclairage led étant dans l’autre partie du casque, cette petite customisation ouvre la voie à pas mal de possibilités pour jouer avec la lumière et la matière des capots « maisons ».

Evidemment, la customisation led se fera par le logiciel GS de Logitech. Comme on dispose de leds RGB, toutes les combinaisons sont possibles.

RGB G633

Qualité de fabrication

Fidèle à sa réputation, le G633 est bien conçu. Cependant, en comparaison de celui qu’il doit remplacer, le G35, je ne peux m’empêcher d’être un poil déçu.

Le G633 est entièrement en plastique y compris pour son armature. C’est léger à tous les sens du terme. Au regard du G35 plus vieux et que l’on trouve encore sur le marché pour 30 à 40€ de moins, on a clairement une impression de régression en matière de qualité.

 

Le G35 et son armature "métallique"

 Le G35 et son armature « métallique »

Logitech G633

  La conception « full plastique » du G633

G633 00014 G633 00013 G633 00015

Bref, j’attendais mieux au niveau de la qualité et il faudra voir comment se comporte ce G633 dans la durée.

 

Le choix d’une structure 100% plastique était dans mon esprit un calcul uniquement destiné à privilégier le confort de l’ensemble.

Si au niveau de la légèreté il y a un tout petit mieux, je reste perplexe en ce qui concerne les écouteurs et la pression qu’exercent ces derniers sur les oreilles. Cette sensation dépendra évidemment de la forme de la tête de l’utilisateur final mais clairement, je constate un net recule en matière de confort par rapport au G35 ou au G930.

G633 00001

Il en va de même concernant les mousses qui semblent d’une qualité inférieure. Le contact avec celles-ci est moins « feutré ».

G633 00012

Enfin, le design de l’arceau du casque avec ce décroché qui plonge les écouteurs vers l’arrière, ne facilite pas le confort…là encore, rapporté à la forme de ma tête évidemment.

G633 00003

G633 00007   G633 00002

Par rapport à la concurrence et surtout à l’ancienne génération, c’est une vraie déception. Porter le G633 ne sera évidemment pas une torture chinoise mais il est évident qu’un essai s’impose et que la contrainte exercé par l’arceau est à prendre en compte…notamment par ceux qui portent des lunettes.

confort-logitech-g633

Je suis équipé depuis de longues années en  AKG. Attention, je parle d’AKG pour l’écoute musicale. Je suis un fan d’audio mais je ne me définirais pas comme un audiophile. J’aime la musique, je sais différencier mon installation « Home Cinéma » de celle destinée à l’écoute audio. Un dernier point, je ne suis pas fan de rap et autres bruits de fond, ce qui ne fait pas de moi non plus un adorateur de l’Opéra.

Bref, ce tableau étant posé, il est évident que je constate clairement que les casques gaming sont rarement bons pour l’écoute audio, le rendu cinéma…

La promesse de Logitech est de rompre avec ce constat que n’importe quelle oreille qui n’a pas été nourrie au 100% rap et autres peut faire.

G633-tests

Avec ses transducteurs audio Pro-G, Logitech annonce avoir trouvé la solution. Si au début la marque parlait d’une cible audiophile, la communication finale est plus nuancée et tourne autour de la qualité cinéma, du 7.1 et DTS X…

Et c’est clairement une réussite. La qualité d’écoute est excellente, se rapprochant de casques audio dépassant les 200€. Si les basses s’échappent un peu compte tenu de l’architecture du casque, les aiguës et medium disposent d’un rendu excellent. La virtualisation du 7.1 est satisfaisante et globalement, le G633 procurera une restitution sonore au dessus du lot dans tous les compartiments d’utilisation.

Jeux, cinéma et écoute, le G633 permet une polyvalence que les autres, au même niveau de prix, n’ont pas.

Le micro est presque difficile à trouver…si on ne sait pas que c’est un casque gaming, on viendrait presque à oublier qu’il existe.

G633 00006

Replié et entièrement caché, il se fait discret mais est d’une excellente qualité : conversations skype, jeux ou même conversations téléphoniques , le rendu est excellent avec une réduction des bruits parasites relativement exceptionnelle.

logitech-g633-micro

Le micro peut se déplier et ainsi s’adapter facilement. Le fait de le replier coupe le son, comme chez ses prédécesseurs.

Le logiciel Gaming System de Logitech s’améliore à chaque sortie. Pour ce qui est de la reconnaissance du casque : aucun problème particulier. Mais avec le GS, le G633 devient personnalisable à tous les niveaux : son, fonctionnalités et esthétique.

GS-1

Tout d’abord, l’éclairage RGB des leds permet d’utiliser une palette de 16.8 millions de couleurs et de faire varier les manières dont les couleurs s’allument ( affichage fixe, clignotement, « pulsation »…tout est possible ).

G633 00016

Les 3 touches programmables permettent d’assigner des macros ou encore des profils audio différents. Profils audio qui peuvent aussi, par l’intermédiaire du logiciel, être fixés par rapport au jeu en cours. Ainsi, on pourra définir des réglages propres à un jeu, avec tous les paramétrages de mixage possibles et les assigner automatiquement au G633 lors du lancement du titre en question.

GS-2

Mais l’autre point fort du G633 c’est de pouvoir s’adapter à toutes les plateformes : PC, Xbox one ou PS4 en passant aussi par le téléphone portable…permettant ainsi de prendre une conversation tout en restant dans sa partie.

G633-connect

 

Vous l’aurez compris que Logitech G633 n’est pas un casque parfait.

Compte tenu de son prix, sa faiblesse au niveau du confort pourrait se révéler problématique pour certains. C’est donc un casque a essayer avant d’acheter.

Une fois cette réserve intégrée, sans être parfait, le Logitech G633 se place au dessus de la concurrence tout simplement par sa cohérence.

Un achat de raison en fait. Un produit polyvalent, conservant les qualités qu’on connaissait chez ses grands frères et rajoutant une large palette d’utilisation.

G633 00024

L’écoute audio est sans aucun doute le grand bond en avant. Sans révolutionner le genre et bousculer des solutions audiophiles ( plus chères il est vrai ), le G633 apporte une qualité d’écoute que n’ont pas ses petits camarades qui se battent entre 150 et 200€.

Face au Razer Tiamat 7.1, le G633 se détachera par la qualité de son micro et un son plus clair et homogène. Si on lui oppose le Sennheiser G4ME One, il péchera sur le confort mais se rattrapera sur le terrain de la connectivité multi-plateformes, sera au moins aussi bien sur le rendu…et plus efficace en environnement bruyant ( Lan.)

Un choix de raison encore une fois…

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Electronique grand public