Nous vous l’annoncions en avril, Tales of the Shire s’apprête à vous embarquer pour la Comté. Prévu pour l’hiver 2024, ce jeu de simulation se veut une sorte d’hybride entre Animal Crossing et Stardew Valley, le tout sur fond de Terre du Milieu. Cet opus fortement attendu par les fans du Seigneur des Anneaux nous a dévoilé quelques images inédites lors du Nintendo Direct de juin 2024. Alors, prêt à vivre votre meilleure vie de Hobbit ?

Divulgué officiellement il y a près de deux mois, le nouveau jeu cosy estampillé Seigneur des Anneaux nous avait mis l’eau à la bouche avec une bande-annonce tout en bonhommie et en paysages bucoliques. Avec le studio Wētā Workshop à la baguette, soit l’artisan principal des effets spéciaux des deux trilogies réalisées par Peter Jackson, les fans inconditionnels de la licence pouvaient être rassurés quant à la qualité de cette nouvelle aventure vidéoludique. Ces aprioris positifs se sont confirmés à l’occasion du dernier Nintendo Direct.

Les quelques images diffusées par Nintendo illustrent à merveille l’objectif principal de Tales of the Shire : offrir aux joueurs une bulle de sérénité hors du temps. Et quel meilleur endroit que la Comté pour signer cette ode au calme et à la quiétude ? Le jeu nous plonge dans l’univers convivial et apaisant des Hobbits, où nous incarnons un personnage chargé de métamorphoser le hameau de Lèzeau en un village des plus coquets. Pour ce faire, notre personnage doit aider ses voisins dans diverses tâches.

Bêchage, pêche et jardinage sont quelques-uns des plaisirs simples auxquels s’adonner dans cette immersion tolkienne où patience et longueur de temps font office de valeurs cardinales. Appétit de Hobbit oblige, la cuisine joue un grand rôle dans l’amélioration des relations avec le voisinage. Après tout, un habitant de la Comté ne saurait se passer de ses six repas journaliers. Inviter les uns et les autres à dîner permet de débloquer de nouvelles recettes et quêtes. Chaque joueur peut également décorer sa hutte de Hobbit selon ses envies, le dernier trailer en date nous dévoilant les orientations du gameplay en la matière.

Si ces activités n’ont rien de révolutionnaire pour un jeu de détente, leur originalité s’inscrit dans l’univers enchanteur imaginé par J.R.R Tolkien. Ce choix ne semble pas être un simple effet d’annonce marketing, car l’influence du père de la fantaisie transpire à l’écran. La présence d’experts de Tolkien aux côtés de l’équipe de développement conforte un peu plus ce sentiment de déférence envers l’œuvre originelle.

Vous devriez regarder aussi ça :
Un artbook tout en couleur pour Frieren !

Ainsi, le jeu paraît riche en références finement distillées sans pour autant abuser de ces clins d’œil meta. À titre d’exemple, l’une de nos missions consiste à concevoir un menu pour l’auberge locale en empruntant aux aventures de Bilbon Sacquet – une taverne qui nous rappelle furieusement la fameuse auberge du Dragon Vert. L’histoire de Tales of the Shire se plaçant chronologiquement entre la fin du Hobbit et le début de la Communauté de l’Anneau, le jeu nous gratifie également de quelques visages familiers, Gandalf en tête.

En permettant aux joueurs de vaquer aux occupations typiques d’un semi-homme, cette simulation de vie à l’atmosphère paisible prend donc le contrepied de la plupart des jeux rattachés à la franchise. Paru en 2023, The Lord of the Rings: Return to Moria nous fait par exemple suivre Gimli dans sa reconquête des mines de la Moria et sa tentative de restauration du royaume mythique de Khazad-dûm. Dix ans plus tôt, le jeu d’action-aventure Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor nous glissait dans la peau d’un soldat gondorien s’infiltrant sur les terres de Sauron pour assouvir sa soif de vengeance.

L’œuvre de Tolkien a également inspiré l’industrie du iGaming. De Microgaming à IGT, les meilleurs développeurs ont accouché de jeux tels que Lord of the Rings Jackpot. Ces machines à sous entièrement gratuites sont accessibles en un clic. La crème des sites en ligne propose des milliers de jeux aux thématiques tirées de la littérature, de la pop culture ou même de la mythologie. Jouer gratuitement permet d’apprendre les rudiments de chaque machine, mais aussi de tester l’offre de différents éditeurs et plateformes sans miser d’argent réel. Plus pratique encore, ces options de jeu sont disponibles en version mobile.

Envie d’une virée dans la Comté ? Véritable déclaration d’amour au monde de Tolkien, Tales of the Shire semble tenir toutes ses promesses. Le tout premier jeu de Wētā Workshop est attendu sur PC et consoles pour le deuxième semestre 2024.

Image Crédit : Unsplash