Présentation et lancement d'une première partie

Sommaire

Doki Doki Literature Club Plus! : on continue dans le genre jeu malsain et glauque !

Nous vous avions déjà présenté le jeu Doki Doki Literature Club qui date de 2017. Un jeu vidéo particulièrement malsain mais gratuit sur Steam. Aujourd’hui, l’équipe de développeurs Team Salvato nous ont gentiment fait parvenir une clef du jeu Doki Doki Literature Club Plus! pour que nous puissions le tester pour vous. Dans cet article, nous allons plutôt nous concentrer sur les nouveautés de la version Plus du jeu. Si vous voulez en savoir plus sur l’univers de Doki Doki Literature Club, il vous faudra lire l’article correspondant, ici.

 

Présentation

Doki Doki Literature Club (ou DDLC) est un jeu vidéo développé par Team Salvato. Il s’agit d’un jeu gratuit et narratif d’horreur psychologique dans lequel nous rencontrons quatre jeunes filles : Sayori, Monika, Natsuki et Yuri. Ces dernières font partie d’un club de littérature et souhaitent recruter de nouvelles personnes. C’est là que notre personnage arrive, forcé par son amie d’enfance et par la force des choses, à entrer dans ce fameux club.

DDLC a beaucoup fait parler de lui à sa sortie en septembre 2017 pour tout les sujets qu’il aborde. Nous avons affaire à un excellent jeu avec une des évaluations extrêmement positives sur près de 200 000 notations sur Steam. En 2018, il remporte le SXSW Matthew Crump Cultural Innovation Award.

En 2021, les développeurs ont dévoilé Doki Doki Literature Club Plus!, une sorte d’extension, qui rajoute entre autre 6 nouvelles histoires et de nombreuses possibilités via une sorte de bureau virtuel. Cette fois-ci, DDLC Plus! n’est plus un jeu gratuit mais disponible pour 14,99 €. Les évaluations sont une nouvelles fois extrêmement positives pour ce titre.

Plus d’informations sur leurs projets sur leur site officiel, par ici.

 

Configuration requise pour jouer à DDLC Plus!

Encore une fois, ce jeu vidéo ne demandera pas une configuration super gourmande. Effectivement, la plupart des PC pourront le faire fonctionner. Le studio de développement vous recommande au moins un système Windows 7 ou bien macOS Catalina 10.15.3.

En ce qui concerne le matériel, il vous faudra un processeur 1,8 GHz Dual-Core et 4 Go de RAM. Pour la partie graphique, celle du processeur suffira. De plus, prévoyez environ 3 Go de mémoire sur le PC. Pour rappel, la version gratuite du jeu nécessitait moins de 400 Mo.

Vous devriez regarder aussi ça :
Lost Ark fête son deuxième anniversaire

 

Cette fois-ci avec DDLC Plus!, nous avons le droit à une version française

Contrairement au jeu DDLC de base, cette fois-ci DDLC Plus! est directement disponible en français. C’est vraiment top car cela permet une meilleure compréhension des subtilités des différents dialogues. Après tout, si vous n’êtes pas vraiment adepte de l’anglais, certaines tournures de phrases ou petites choses vous passeront très certainement au dessus !

 

Lancement d’une première partie

Quand vous lancez une première partie de DDLC Plus!, vous arriverez sur le menu du jeu où vous pourrez lancer une nouvelle partie. Vous verrez aussi un onglet « charger » pour lancer votre dernière sauvegarde, mais aussi un bouton « paramètres » pour configurer votre jeu. Globalement, il n’y a pas grand chose à paramétrer, vous pourrez néanmoins choisir de jouer ou non en plein écran ou bien la vitesse d’affichage, de la lecture auto et les volumes de la musique et du son.

Pour finir, nous avons le classique bouton pour quitter le jeu. Petit easter egg, si vous cliquez sur « Quitter DDLC » et que vous appuyez ensuite sur « Non », vous remporterez un petit succès sur Steam.

Un bureau virtuel pour nous accompagner dans le jeu !

Grande nouveauté de DDLC Plus!, c’est la présence d’une sorte de bureau virtuel dans le jeu. En effet, lorsque vous quittez le jeu, vous atterrissez automatiquement sur ce menu. Vous vous rendrez compte, au fil des parties qu’il est vraiment pratique. Par exemple, il vous permettra d’accéder aux histoires annexes de DDLC ou encore à des galeries d’images ou de musiques. De même, un répertoire « fichiers » permet d’accéder en un clin d’œil à tous les fichiers du jeu. Ainsi, si vous vous êtes trompé dans la suppression d’un fichier du jeu, il vous sera possible de le reset en un tour de main.

Effectivement, autant la version initiale et gratuite du jeu pesait moins de 400 Mo, donc ce n’était pas un problème de le retélécharger. Ici avec ses 3 Go, ce n’est plus la même affaire ! Et ce, surtout pour les petites connexion internet.

 

Accueil Blog

Aucun article à afficher