L’Impact du métaverse sur le digital dans l’avenir

Si ces dernières années ont été marquées par plusieurs grosses crises, il n’en est pas moins qu’on a connu quelques annonces qui suscitent curiosité chez certains et enthousiasme chez d’autres. En octobre 2021, le patron de Meta, ex Facebook, a annoncé le lancement du métaverse, un monde purement virtuel. Cette nouvelle continue de faire couler beaucoup d’encre, car plusieurs questions se posent autour de cette technologie. Cette dernière s’installe déjà dans nos habitudes à travers certains outils que nous utilisons. La question que l’on se pose dès à présent est de savoir quel est son impact dans notre manière de faire à cette ère où le digital domine sur tous les plans. Nous essayerons d’y répondre dans le présent article.

 

Métaverse : de quoi s’agit-il ?

Si vous avez déjà lu le roman « Snow Crash » de Neal Stephenson ou vu le film Ready Player One, le métaverse est une technologie que vous arriverez à vite percevoir. Elle est inspirée de la science-fiction et a été présentée par Marc Zuckerberg comme un monde virtuel où vous pouvez y effectuer beaucoup de choses. Dans sa forme contractée, métavers, « meta » plus « universe », désigne un monde fictif, connecté et immersif, dans lequel à travers l’utilisation de casques de réalité virtuelle, et grâce à votre avatar en 3D, vous pouvez y vivre une partie de votre vie.

Selon le patron de Meta, cette technologie offrira à ses utilisateurs plus de contacts sociaux et ce, quel que soit leur emplacement. Ils peuvent participer à un concert ou à des réunions de travail, aller suivre un match de basket, aller à un cours de fitness ou se rendre dans un magasin pour y faire des achats. La question relative à son impact sur le digital dans l’avenir est donc légitime. Pour y accéder, il faudra disposer des appareils électroniques mobiles tels que les casques de réalité virtuelle ou des lunettes de réalité augmentée.

 

Métaverse et avenir des jeux en ligne

L’industrie des jeux en ligne est l’un des premiers secteurs qui seront fortement impactés par le métaverse à l’avenir. Depuis bon nombre d’années, nous avons remarqué que des technologies sur lesquelles il s’appuiera ont fait irruption dans cette industrie. Nous parlons principalement de la réalité virtuelle, de la blockchain, de l’Intelligence Artificielle et de la réalité augmentée. Avec leur apport actuel à l’industrie des jeux en ligne, on peut déjà imaginer la place qu’occupera le métaverse. L’objectif sera bien évidemment de permettre à l’utilisateur de se divertir dans les établissements terrestres depuis le confort de sa maison. Il est vrai que cela se fait déjà, mais avec le métaverse l’expérience sera toute différente, car il agira directement avec son avatar et non de simples commandes d’appareils. Pour y parvenir, le métaverse devra, en collaboration avec les éditeurs de jeux en ligne, proposer un catalogue de titres qui prendra en compte toutes catégories d’options de divertissement afin de concerner tous les joueurs.

Les casinos métaverse posséderont donc une ludothèque dotée de machines à sous et des variantes de blackjack, de baccara et roulette, du bingo, le poker, le vidéo poker et bien d’autres. Contrairement aux casinos virtuels actuels qui offrent la possibilité de jouer à avec des croupiers en direct depuis des smartphones, les établissements du métaverse permettront aux utilisateurs d’interagir directement avec les croupiers et autres joueurs, toujours via leurs avatars. Par exemple, si vous êtes fan de jeu de table, vous pourrez jouer à la roulette pour les francophones à l’aide de votre casque virtuel ou lunettes connectés. Mieux, vous pourrez y gagner de l’argent réel et effectuer même le retrait de vos gains comme sur les casinos en ligne français. Cela se fera certainement grâce à la technologie blockchain qu’il va intégrer. Les cryptomonnaies seront donc beaucoup mises à contribution. La seule question que l’on pourrait se poser est de savoir si les établissements du métaverse seront contrôlés par une institution spécialisée à l’instar des casinos en ligne.

 

Métaverse et digitalisation des entreprises

Depuis l’avènement des nouvelles technologies, la digitalisation s’est révélée comme principal source des progrès des entreprises. Des réductions de coûts, de temps de production et d’intervention, une meilleure maîtrise de l’évolution des données, voici autant d’avancées significatives que la grande majorité des sociétés ont connues. Le métaverse est présentée comme une technologie qui viendra révolutionner l’environnement global des entreprises en leur ouvrant le chemin à une multitude d’opportunités tout en s’appuyant sur certains outils digitaux déjà existants.

Telle que présentée, cette technologie sera un grand atout pour les entreprises qui désirent être plus proches de leurs clients ou moderniser la relation client sur tous les plans. De grandes marques telles que Louis Vuitton et Gucci qui ont organisé par le passé des défilés virtuels en profitent déjà. Il en est de même pour l’éditeur de jeux Epic Games qui, en pleine période de confinement, a organisé un géant concert virtuel via Fortnite. Cet évènement a été vu par plus de 12 millions de joueurs et animé par le célèbre rappeur américain Travis Scott. Compte tenu de l’ampleur que les achats en ligne ont pris ces dernières années, il est clair que les marques à caractère commercial seront aussi énormément bénéficiaires du métaverse à l’avenir.

Vous devriez regarder aussi ça :
Idées cadeaux de Noël 2022 #4

Pour l’instant, les achats en ligne se font via les smartphones et autres appareils connectés. Très bientôt, les utilisateurs de cette technologie pourront depuis chez eux aller se balader par exemple dans les rayons des supermarchés, panier à main, et faire des achats. Le paiement se fera de façon dématérialisée (avec l’implication du blockchain) et une fois terminé, ils se feront livrer à domicile. Pour certains, on parle pour l’instant du e-commerce, mais dans les années à venir, on parlera de v-commerce. Avec le métavers, les marques de ventes de vêtements par exemple offriront la possibilité à leurs clients de consulter les caractéristiques d’un article, voire de l’essayer en étant à distance avant de passer la commande.

Métaverse

 

Métaverse et travail virtuel

Selon les informations du groupe Meta, la visioconférence du futur s’intitule Horizon Workrooms. Il s’agit d’un espace de travail virtuel qui permettra aux membres d’une équipe de communiquer entre eux et prendre des décisions comme au cours des réunions habituelles. Vous pourrez aisément interagir avec vos collègues avec des avatars qui sont très réalistes. Les gestes, les expressions du visage et les voix de chacun paraîtront tellement réels que vous vous croirez en présentiel. Vous pourrez même travailler sur votre ordinateur, faire des projections, aller sur le net et y effectuer des recherches, etc.

Mieux, cette immersion sera totale au point où le monde autour de vous n’existera même plus. Horizon Workrooms se révèle alors comme une solution à certains problèmes déjà existants. Par exemple, pour une visioconférence normale, l’utilisateur doit s’enfermer dans un lieu hautement isolé et doit parler en rapprochant le micro et cherchant le bon angle pour la caméra. En revanche, avec Horizon Workrooms, plus de souci à se faire par rapport à tous ses aspects. Tout ce qu’il faudra aux utilisateurs, c’est mettre leur casque VR ou leur lunette connectée et le tour est joué.

Cependant, pour accéder à l’application Horizon Workrooms, les utilisateurs devront avoir un compte Facebook. Cela se passera toujours via les casques VR et non les téléphones. Notons que, plus tôt avant l’annonce du projet de métaverse par Marc Zuckerberg, Microsoft s’était déjà focalisée sur une technologie du même genre axée uniquement sur une utilisation en milieu professionnel. Elle est dénommée « Mesh for Teams » et sera la combinaison de son logiciel Teams avec les fonctions virtuelles de Mesh. Elle remplacera également les salles de réunion traditionnelle par des espaces purement virtuels où, entre collègues, vous pouvez échanger entre vous sans être dans le même lieu physique. À l’instar du Horizon Workrooms, vous aurez la possibilité d’accéder à des outils collaboratifs comme le partage d’écran ou un tableau blanc.

 

Impact du métaverse sur le secteur de l’éducation

Aujourd’hui, il serait incontestable d’affirmer que les principales nouvelles technologies que sont la Réalité Virtuelle, la Réalité Augmentée et l’Intelligence Artificielle ont fortement impacté le secteur de l’éducation, notamment la formation et le développement des compétences. Autant qu’ils soient, chacun d’eux a apporté un petit plus à ce secteur qui devient de plus en plus digital. De ce point, on peut déjà imaginer que le métaverse ira plus loin en apportant une éducation à la pointe, puisque certains sujets complexes nécessitent le recours à la technologie. Les utilisateurs pourront en effet profiter du métavers pour apprendre plus rapidement, mais surtout augmenter la mémorisation des informations.

Du côté des apprenants par exemple, grâce au métaverse, ils pourront en savoir plus sur des sujets très techniques, simuler des scénarios ou revivre une époque ancienne. Ils pourront même assister à des cours entre camarades et interagir pour résoudre des problèmes donnés. La possibilité d’aller consulter des bibliothèques ou autres lieux d’apprendre leur est également offerte grâce aux métavers. Pour ce qui est des formateurs, le métavers leur permettra d’administrer des cours aux apprenants sans contact physique.

Les enseignants auront également la possibilité de discuter avec leurs apprenants et interagir parfaitement avec eux. Avec toutes ces spéculations concernant le métavers, on peut dire que cette technologie nous réserve un avenir intriguant où l’éducation et tous les autres secteurs dans lesquels elle aura de l’impact connaîtront un changement radical, peut-être bien bénéfique pour la population mondiale. La question qui flotte sur les lèvres de certains utilisateurs du métavers est de savoir si elle n’aura pas d’impact sur la santé mentale.

 

Le métavers serait-il dangereux pour la santé mentale ?

À l’instant présent, il serait un peu précipité d’affirmer que le métavers est dangereux pour la santé mentale, puisque nous n’en avons pas encore fait l’expérience. Cependant, en se basant sur ce qui existe déjà, notamment les réseaux sociaux et la réalité virtuelle, on peut dire que cette technologie est susceptible de créer des problèmes d’addiction chez les utilisateurs. Par ailleurs, une étude effectuée par la Royal Society for Public Health (RSPH) a montré par le passé que la dépression et l’anxiété ont augmenté de 70 % sur la tranche d’âge des 14-24 ans et ce, depuis l’avènement des réseaux sociaux. En se basant sur de pareils chiffres, l’on peut au moins dire que la mise en place de cette technologie du futur devra être suivie de garde-fous pour encadrer son utilisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.