Critique – Les enfants de Gorre tome 2 par Sylvain Ferrieu

On vous en avait parlé à l’occasion de notre critique du premier tome. Aujourd’hui, c’est au tour du second volume de Les enfants de Gorre de passer entre nos mains. Il s’agit encore une fois d’un très gros opus avec 516 pages au compteur (508 pour le premier). Ce livre est toujours édité par Mahō et on le trouve au tarif de 19,90 €.

Bref, cette histoire sera-t-elle aussi prenante que dans la première light novel de Sylvain Ferrieu ? Réponse dans cet article !

Logo Les enfants de Gorre
Logo Les enfants de Gorre

 

À quoi peut-on s’attendre en découvrant la couverture de Les enfants de Gorre ?

Sur la couverture du second opus de Les enfants de Gorre, on trouve une très belle illustration de Gunnolf, l’un des trois frères Fenrys que l’on suit dans cette aventure. En arrière plan, on remarque une bannière rouge mais aussi la mer et des oiseaux marins. Gunnolf possède une armure complète, à l’instar de son frère ainé Wilfried sur la couverture du premier volume.

Les enfants de Gorre - Tome 2

Si on passe à quatrième de couverture, nous pouvons apercevoir en détails, la bannière rouge que l’on voyait à l’avant du livre. Sur le premier tome des enfants de Gorre, nous avions aussi une autre bannière à l’arrière du livre, celle des frères Fenrys. Sinon, nous avons le droit à un rappel du nom du livre et le sous titre Les Bannières de Mann. En dessous, nous trouvons le résumé de ce volume :

« Après leur tragique mésaventure avec le Carillonneur, les trois frères Fenrys se retrouvent emprisonnés en Irlande. Une île où il ne fait pas bon vivre quand on est de Gorre ! Alors que les mois passent, Wilfrid s’inquiète : que deviennent le domaine de Thorgelsen sans ses gardiens ? Quant à Gunnolf, c’est le destin de Danna, l’héritière de l’île de Mann, qui occupe ses pensées. Fanegan, de son côté, s’interroge sur ses mystérieux dons. Pourraient-ils se révéler utile dans leur quête pour regagner leur foyer ? »

Les enfants de Gorre - Tome 2

 

Parlons des illustrations de Navigavi

Comme pour le premier tome de Les enfants de Gorre, c’est l’illustrateur Navigavi qui s’occupe des dessins dans ce second volume. Au début du livre, nous avons le droit à deux magnifiques planches en couleur sur deux pages. Les dessins sont particulièrement soignés et colorés. Sur le premier dessin, nous apercevons Fanegan et sa promise Lyra. Sur la seconde illustration, nous voyons Wilfried qui combat le maître d’armes Broadas. Sur celui-ci, les traits sont particulièrement vifs et le mouvement semble bien représenté. Il est assez plaisant de voir de si belles planches couleur avant de débuter la lecture de l’histoire.

Tout au long de la lecture de l’œuvre de Sylvain Ferrieu, nous retrouvons régulièrement de très belles illustrations. C’est vraiment intéressant puisque cela permet d’imaginer encore mieux les scènes et situations, sans parler des traits des différents protagonistes. Par exemple, sur la seconde image ci-dessous, vous pouvez voir les sœurs de l’île de Mann. Cela permet de se faire un visage sur tous ces noms que l’on voit défiler au fil de l’histoire.

 

Notre avis

Pour commencer, je vais vous parler de l’écriture de l’auteur qui est vraiment très facile à lire. Tout est fluide, on comprend vraiment sans aucun soucis ce qu’il voulait nous dire. De même, les phrases ne sont pas trop longues. J’ai également apprécié la présence de mots de l’ancien français, typiques du moyen-âge et de l’époque de la légende arthurienne. Par contre, j’ai remarqué, assez régulièrement quelques fautes de frappe. Dans les faits, cela n’est pas si grave à la lecture mais pourra faire tiquer les plus psychorigides.

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Terraillon NutriTab

Au début de ce second livre écrit par Sylvain Ferrieu, nous retrouvons nos trois protagonistes en Irlande. Ils sont un peu comme des prisonniers de guerre et doivent travailler tout en gardant une certaine liberté. Néanmoins, cela ne les empêchera pas de vouloir regagner leurs terres et donc de s’échapper. Dès les premières pages, on est dans l’action de la fuite des trois frères et de Broadas. Au fil des pages, tout s’accélère encore et les jeunes Fenrys se retrouvent à naviguer, infiltrer leur propre terre natale et même impliqués dans une grande et violente bataille. Pour finir, un ennemi du passé revient à la charge pour leur plus grand effroi. On découvre aussi certains retournements de situation très intéressants et prenants. Bref, je me suis totalement laissée portée par la lecture du tome 2 des enfants de Gorre.

Les enfants de Gorre - Tome 2
Les enfants de Gorre tome 2 version papier ainsi que sa version numérique dans la liseuse Kindle Paperwhite Signature Edition.

On fait « connaissance » avec des personnages mythiques de la légende arthurienne avec notamment le roi Lot ou bien encore la reine Morgane. Tandis qu’on lit le fameux retrait de l’épée par le futur roi Arthur. On navigue aussi sur les mers entourant les îles de Man et le territoire de Gorre. On est pris par les légendes et l’univers fantastique de cette histoire. On redécouvre les pouvoirs du jeune Fanegan qui apprend aussi de son côté à les affirmer. Il sauvera d’ailleurs la mise à ses frères à de nombreuses reprises. Merlin l’enchanteur est une nouvelle fois évoqué régulièrement.

Bref, si vous aimez toutes les légendes qui entourent la table ronde, vous vous laisserez porter par cette histoire qui comble certains trous de l’histoire d’origine, à la façon de Sylvain Ferrieu, bien entendu !

 

Que peut-on attendre de la suite ?

Un ennemi du passé revient à la charge à la fin du second volume et une guerre s’apprête à commencer, sans parler de l’état de santé de l’aîné des Fenrys qui est plutôt inquiétant. Autant vous dire que le rythme risque de s’accélérer encore dans le prochain tome de Les enfants de Gorre. La fratrie Fenrys n’est pas prête de se reposer !

Les Enfants de Gorre - tome 2

J’espère en apprendre un peu plus sur les origines de la famille de nos trois frères et voir une vraie guerre (pas une bataille) décrite par l’auteur. De même, il serait intéressant de plonger encore un peu plus dans la légende et de voir s’entremêler l’histoire des enfants de Gorre avec celle du futur roi Arthur.

Bref, j’ai vraiment aimé ce deuxième tome écrit par Sylvain Ferrieu et illustré par Navigavi. C’était prenant, tout du long. Wilfried, Gunnolf et Fanegan n’ont jamais l’occasion de se reposer, et même de guérir totalement de leurs blessures, que ce soit physiques ou psychologiques. Ce qui rend leurs aventures toujours plus complexes.

À quand la sortie du troisième tome ? Nous ne le savons pas encore mais nous avons clairement hâte de découvrir la suite des aventures de la fratrie Fenrys !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.