Critique – Les enfants de Gorre par Sylvain Ferrieu et Navigavi

Après vous avoir proposé la critique des deux premiers tomes de Blackfury (lien ici), nous revenons aujourd’hui vers vous avec une autre œuvre éditée par Mahō. On vous parle bien entendu de la fameuse light novel Les enfants de Gorre écrite par Sylvain Ferrieu. Les illustrations, sont quant à elles, faites par Navigavi. Il s’agit d’un livre de plus de 500 pages dans le thème « shōnen » qui évoquerait les histoires de la table ronde mais de manière beaucoup plus fantastique où de nouveaux personnages inventés par Sylvain Ferrieu sont greffés. Bref, on a hâte de commencer cette histoire, alors c’est parti !

Logo Les enfants de Gorre
Logo Les enfants de Gorre

 

À quoi peut-on s’attendre en découvrant le livre Les enfants de Gorre ?

Quand l’on découvre la première de couverture de la light novel par Sylvain Ferrieu, on peut clairement s’attendre à de la chevalerie. Le personnage principal, Wilfried se tient droit, en armure avec une large épée à deux mains. Niveau dessin, nous savons clairement que nous avons affaire à quelque chose dans le style « manga ». Le dessin du personnage est clairement représentatif du genre.

La police du titre de l’œuvre fait très médiévale fantastique.

Couverture - Les enfants de Gorre
Couverture – Les enfants de Gorre

Si l’on passe à l’arrière du livre, nous pouvons découvrir, en grand, la bannière du clan Fenrys représentée de trois loups. On retrouve une nouvelle fois, le titre du livre et bien entendu le synopsis de l’œuvre. On apprend notamment que l’on se trouve à la fin du règne d’Uther Pendragon. Tout de suite, c’est à la fameuse table ronde que l’on va penser !

Résumé sans spoilers

Contexte : 

Déjà, il est bon à savoir que l’histoire Les enfants de Gorre est à l’origine tiré de jeux de rôles. En effet, dans une interview de l’auteur, on apprend que certains personnages sont tirés de jeux de rôles qu’il effectuait avec ses proches. Au fur et à mesure, il en a écrit de petites histoires qui sont ensuite devenue un roman puis la light novel que l’on connaît aujourd’hui.

Résumé : 

Après avoir passé plusieurs années dans le sud pour devenir chevalier, Wilfried Fenrys revient sur ses terres natales. Il y retrouve toute sa famille, dont son père, mourant, qui est plongé dans une sorte de coma depuis longtemps. Afin de montrer qu’il est digne de prendre le relais de son père : Folkhart Fenrys, très connu pour ses faits d’armes, il part accompagné de deux de ses frères afin de participer à un tournoi où les rois de Bretagne sont tous présents. Wilfried arrivera-t-il à se montrer comme le chef du clan Fenrys ? Rien n’est moins sûr puisque de nombreux évènements vont se mettre en travers de son chemin !

Les enfants de Gorre
Les enfants de Gorre

On vous laisse avec une interview très complète de Sylvain Ferrieu, l’auteur de Les enfants de Gorre.

Parlons un peu des illustrations de Navigavi

Les enfants de Gorre est illustré à de nombreux endroits dans le livre. On retrouve des dessins qui rappellent clairement ceux que l’on peut trouver dans les mangas. Les toutes premières illustrations du livre sont en couleurs et sont assez impressionnantes (comme vous pouvez le voir ci-dessous). On y découvre notamment les frères de la famille Fenrys : Gunnolf, Wilfried et Fanegan.

Ces illustrations-ci sont particulièrement vivantes, modernes et pleines de couleurs. Nous les avons d’ailleurs particulièrement appréciés.

Tout au long du livre, de petites illustrations sont placées à divers chapitres. On a d’ailleurs beaucoup aimé celui présent page 166 représentant une situation plutôt risible de l’histoire. On ne vous en dit pas plus, au risque de vous la spoiler !

Les dessins présents tout au long de l’histoire ne sont pas en couleur mais au contraire, en noirs et blancs. Ils donnent vraiment l’impression d’avoir des petites esquisses qui viennent raconter l’histoire à leur façon. On distingue les coups de crayon à papier et c’est plutôt agréable à l’œil. D’autant plus, qu’ils sont toujours placés de manière stratégique pour donner une image nette et précise de la situation qui est en train de se produire. À la limite, on pourrait juste « regretter » ne pas pouvoir « imaginer » comme on veut les différents personnages de Les enfants de Gorre et les différentes situations. Mais, à titre personnel, cela ne nous a pas particulièrement dérangé pendant notre lecture, bien au contraire. Étant habituée à la lecture de mangas en tout genre depuis longtemps, ce n’est clairement pas quelque chose de négatif pour ma part.

Les illustrations de Navigavi sont clairement la manière dont il s’est représenté l’histoire de Sylvain Ferrieu. Comme le dit lui-même l’auteur, il fait partie de l’histoire à 50%. C’est vraiment sa manière de voir Les enfants de Gorre. Nous l’avons d’ailleurs trouvé très adaptée et elles donnent vraiment quelque chose en plus à l’histoire initiale.

Résumé avec spoilers !

On fait les présentations : 

Après avoir lu Les enfants de Gorre, nous avons constaté que l’histoire avançait assez lentement au début avant de s’accélérer après la moitié du livre environ. Tout d’abord, nous faisons connaissance avec les personnages principaux de cette épopée. D’abord, nous avons le fils aîné du clan Fenrys : Wilfried. Un jeune homme qui a eu l’occasion d’être formé à la chevalerie dans le sud. C’est un personnage représentant de nombreux valeurs. Il essayera tout au long de l’histoire de toujours se comporter en gentleman. Ensuite, nous avons les deux jumeaux Gunnolf et Fanegan. Ils sont les demi-frères de Wilfried. On nous présente Gunnolf comme étant très bagarreur. Au contraire, Fanegan est montré comme un personnage plutôt isolé et aimant le calme, et la nature. Ils sont d’ailleurs assez contradictoires de part leur physique. On trouve Wilfried et Gunnolf blonds alors que Fanegan est un peu comme un « vilain petit canard » ayant les cheveux brun. À de nombreuses reprises, Fanegan est même représenté comme un personnage fou entendant des voix.

Leur père se nomme Folkhart Fenrys. Ce dernier était crain de tout le monde et son histoire semble empreint de légende. Au début de l’histoire, Folkhart Fenrys est dans le comas depuis 15 ans. C’est sa femme Marianne (mère des jumeaux notamment) qui gère le domaine et s’occupe de l’éducation de ses quatre enfants.

Le départ au tournoi : 

Avant de partir au tournoi, Wilfried s’empare de l’épée Törstig qui appartenait à son père. Par ce geste, il montre qu’il devient le représentant du clan Fenrys. Son père ne pouvant plus accomplir ce rôle. Accompagné de ses deux frères, de leur maître d’arme, des sœurs de Mann et de plein d’autres personnages, ils décident de passer par la forêt (raccourci) pour se rendre sur le lieu du tournoi mais un grave accident se produit suite à une course à cheval entre Gunnolf et les sœurs de Mann. L’une des sœurs (Lysiane) tombe de cheval et se fait briser la jambe.

Alors, qu’ils campent en forêt, ils sont attaqués par des brigands qui seront tous tués par les différents protagonistes.

Suite à cela, les personnages se rendent dans une auberge afin de trouver du monde pour raccompagner Lysiane au château des Fenrys. Elle sera finalement raccompagnée au château des frères par Jordan Le Ser, le frère de Marianne et l’oncle de Gunnolf et Fanegan.

L’arrivée des frères au tournoi et dîner avec le roi Clarion : 

Enfin arrivés sur place, Wilfried, Gunnolf et Fanegan ainsi que Lyra (l’une des sœurs de Mann) sont priés de se joindre au roi Clarion pour le dîner. Pendant ce repas, l’ambiance n’est pas là. Les frères ne savent pas trop comment se tenir face au roi. Clarion finit par échanger avec la jeune Lyra et lui sous-entendre qu’il ferait bien d’elle sa nouvelle femme. Elle refuse poliment et en profite pour annoncer ses fiançailles avec Fanegan. L’intéressé ne semble pas au courant puisqu’il en recrache sa bière sous l’étonnement général de ses deux autres frères.

Après cet évènement, il se rendra dans la chambre de la jeune femme pour obtenir plus d’informations. Il pense clairement que si elle a annoncé leurs fiançailles, c’était pour refuser poliment la proposition du roi Clarion. Il apprendra au fil de la conversation que non et passera la nuit en compagnie de Lyra. C’est ainsi que commencera leur relation amoureuse.

Le début des festivités : 

C’est Gunnolf qui débute les festivités en prenant part au tournoi. Il est le plus bagarreur des trois frères. Il est donc plutôt satisfait de la situation. Finalement, il déchantera vite en se rendant compte qu’il s’agit plus d’une mêlée que d’une bataille traditionnelle. Il déclarera forfait quand il se retrouvera contre plusieurs grands gaillards.

Pour le second tour, c’est Fanegan qui prendra le relais. Il s’agit d’une course qu’il perdra déloyalement contre Gauvain. Ce dernier ayant tué avec une lance le cheval du jeune homme.

En parallèle, Gunnolf se fera pour la première fois recalé par l’élue de son cœur, Danna.

Suite à ces deux étapes du tournoi, un banquet est donné où le roi Uther Pendragon annonce que, faute de descendance, c’est le roi Urien qui prendra sa couronne. Pour sceller cet « accord », ce dernier épousera sa fille adoptive, Dame Marianne.

L’attaque dans les bois : 

Fanegan et Gunnolf se retrouvent après le banquet, après avoir beaucoup bu, à discuter avec le fou du roi Uther. Ce dernier les guidera afin qu’ils retrouvent leur chemin et se retrouveront au mauvais endroit, au mauvais moment. Ils entendront une discussion entre le roi Uther et le roi Pellinore qu’ils n’auraient pas dû entendre. Finalement, au lieu de les châtier, les deux rois leur demandent de les accompagner en tant que échanson et valet de pied à la chasse du lendemain.

Vous devriez regarder aussi ça :
L’Attaque des Titans – Épisode 65 : Le titan marteau ! [SPOILERS]

Le lendemain, alors que Gunnolf et Fanegan servent les deux rois pendant la chasse. Wilfried, quant à lui, est à l’arrière du cortège et perdu dans ses pensées, perd le groupe de vue. Il sera rattrapé par un groupe à l’arrière. Le chevalier Ké, accompagné de son écuyer Arthur (oui oui), obligera Wilfried à leur laisser leur cheval, pensant qu’il s’agit d’un brigand ayant destitué un chevalier du groupe.

Pendant ce temps, les deux rois sont attaqués à l’avant par une énorme bête : un ours gigantesque. C’est finalement Fanegan, usant de pouvoirs surnaturels qui l’arrêtera dans sa course. Gunnolf en profitera pour lui donner le coup fatal.

Illustration - Les enfants de Gorre
Illustration – Les enfants de Gorre

Suite à cet évènement, ils seront adoubés personnellement par le roi Uther.

Folkhart Fenrys est réveillé : 

La suite du tournoi s’annonce mais une nouvelle vient perturber les trois frères. En effet, un corbeau vient leur livrer un message comme quoi, leur père Folkhart Fenrys est réveillé et qu’ils doivent rentrer au plus vite au château.

Le roi Urien profitera de ce retour inopiné au bercail pour leur demander d’escorter ses deux fils sur la route. Cela ne se passera d’ailleurs pas très bien puisque Gunnolf et Yvain convoitent la même femme Danna. Ils finiront même par se battre et Yvain finira assommé. Entre temps, Fanegan rencontra Merlin (oui l’enchanteur) dans une sorte d’autre dimension. Il le mettra en garde contre son père.

Finalement, le groupe se séparera comme prévu arrivé près de Thorgelsen mais après une dernière « dispute ». En effet, en rentrant, ils croiseront leur oncle Jordan Le Ser qui emmène leur jeune sœur Sofia… Wilfried s’interpose mais pour éviter un combat et de mauvaises relations avec Yvain (le fils de leur prochain roi), les laisse partir à contre cœur.

À leur retour au château, l’atmosphère est complètement différente. Tout fait « peur ». Ils arrivent dans un château quasiment vide. Gunnolf et Fanegan ne trouvent pas leur mère. Une fois face à leur père, ils apprennent que Marianne est en prison pour avoir fait fuir leur sœur Sofia avec Jordan Le Ser et qu’il ne la délivrera qu’une fois leur sœur revenue au bercail.

Folkhart Fenrys dégage une aura très noire et sombre. Il est clairement inquiétant, à tel point que, mise à part Gunnolf, personne ne lui tiendra tête. De sombres souvenirs seront rappelés à Wilfried tandis que Fanegan commencera à se rendre compte de la noirceur et des pouvoirs de son père. Fanegan commence aussi à comprendre qu’il n’est pas fou et que les « voix » qu’il a toujours entendu sont en fait belles et bien réelles. On se rend compte au fil de l’histoire que Folkhart peut même entendre les pensées de ses enfants.

Suite à cette altercation, Gunnolf s’enfuit à pieds du château. Wilfried sera chargé d’aller le ramener en suivant les corbeaux. Un combat entre les deux frères aura lieu et c’est Wilfried qui le remportera. Gunnolf rentrera malgré lui et toute la famille partira à la recherche de la jeune Sofia Fenrys.

Illustration - Les enfants de Gorre
Illustration – Les enfants de Gorre

À la recherche de Sofia :

On se rend vite compte que Folkhart est très cruel mais qu’il possède également de nombreux pouvoirs. Il peut lire dans les pensées, contrôler les animaux et les humains en prenant leur contrôle. On devine rapidement que le petit Fanegan possède également cette faculté hors norme.

Sur la route, les Fenrys seront attaqués par des brigands. Fanegan prendra contrôle de sa chouette afin d’appeler ses frères Gunnolf et Wilfried à l’aide. Ils rappliquent rapidement et les tire d’affaire. Pour se venger, Folkhart donne l’ordre à Gunnolf de tuer les prisonniers. Gunnolf refuse, cela étant contraire à la chevalerie. Wilfried ne réfléchit pas et s’exécute, il égorge les prisonniers sous le regard médusé de ses frères.

Gunnolf et Wilfried arrivent en premier lieu au port afin de récupérer des informations sur le passage éventuel de Jordan Le Ser et de leur sœur. Wilfried fera le tour des bateaux tandis que Gunnolf passera à la taverne. L’aîné obtiendra exactement les informations souhaitées et apprendra qu’une galère est partie il y a peu. Il en profitera d’ailleurs pour passer la nuit avec une belle étrangère. Pendant ce temps, Gunnolf se fait passer à tabac par un ennemi de son clan et sera capturé.

Finalement, Folkhart et Fanegan arriveront sur les lieux. Leur père déchainera des bêtes sauvages pour tuer la plupart des hommes présents. Il fera libérer Gunnolf sans conditions en forçant leur ennemi à pratiquement se couper le bras tout seul.

Ayant recueilli les informations nécessaires pour situer Sofia. Les Fenrys partent à bord d’un bateau pirate pour aller la récupérer, de gré ou de force.

Une bataille violente et sanglante : 

Après un moment en Mer, ils repèrent enfin le bateau où Sofia se situe. Folkhart confie l’épée Törstig à l’aîné des frères. Ils l’accostent et la bataille commence. Wilfried est pris de rage avec l’épée et décime une grande partie des soldats présents à bord. Il tue tout ceux sur son passage et y prend même plaisir, c’est très violent.

Pendant ce temps, les deux jumeaux accèdent à l’endroit où est détenue leur sœur. Ils tombent nez à nez avec les mercenaires de leur oncle. Heureusement, ils semblent plus intéressés par Wilfried qui déciment leurs troupes au loin et « oublient » Fanegan et Gunnolf.

Les deux jumeaux se perdent de vue et chacun part de son côté à la recherche de leur sœur. Finalement Fanegan sera attaqué par des mercenaires avec une arbalète empoisonnée. Il arrivera quand même à battre son assaillant en prenant contrôle de son corps et l’obligera à se tirer un carreau en plein visage. Pendant ce temps Gunnolf continue ses recherches, sans succès.

C’est Wilfried qui retrouvera ses deux frères. Avec l’aide de Gunnolf, ils porteront Fanegan très mal au point et trouveront enfin la cabine contenant leur oncle et leur sœur. Sous la surprise, Sofia tirera un carreau d’arbalète empoisonné sur Wilfried. Alors que Broadas (le maître d’arme) et Folkhart arrivent à leur tour, Gunnolf essayera de s’attaquer à son oncle, sans succès. Dans la panique, Jordan Le Ser tire en direction de Gunnolf avec son arbalète. Il loupe sa cible et tue Folkhart sur le coup.

Les trois frères, blessés et à bout de force sont finalement faits prisonniers par les pirates qu’avait engagé Folkhart. Ils sont emmenés dans leur village, assez loin de Thorgelsen. Le premier tome se termine comme cela.

Notre avis 

Il est grand temps de vous donner notre avis sur Les enfants de Gorre écrit par Sylvain Ferrieu et édité par Maho. Au début, l’histoire nous a paru un peu longue à se mettre en place. Nous ne savions pas vraiment où tout cela allait nous mener. Au final, nous n’avons pas arrêté d’être surpris et cela nous a beaucoup plu. Autant, dans certains livres, on se doute dès le départ de ce qu’il va se passer. Ce n’est pas du tout le cas avec cette light novel, et c’est très satisfaisant. À aucun moment, nous n’avons anticipé le fait que Folkhart allait se réveiller. Dès le départ, nous avons pensé que la plupart de l’histoire allait se passer aux alentours du tournoi. Or, pas du tout.

À la moitié du livre environ, nous apprenons que le père des Fenrys est réveillé. Et c’est là que l’histoire s’accélère vraiment. On se rend vite compte que ce réveil n’est pas positif et que le chef de famille n’est pas « normal ». Il est cruel sans parler de ses pouvoirs qui le rendent effrayant.

Les enfants de Gorre
Les enfants de Gorre

Le combat sur les navires pour récupérer Sofia était très prenant. C’était violent et très intéressant. De plus, on ne s’attend clairement pas à ce que Folkhart meurt aussi rapidement et facilement. Au final, on a beaucoup de surprises avec Les enfants de Gorre et nous avons eu du mal à nous arrêter de lire passé la grande moitié du livre.

Bref, nous n’avons qu’une chose à rajouter : à quand la suite ?

Que peut-on attendre de la suite ?

Au final, le premier tome nous laisse loin de Thorgelsen puisque les pirates ont fait « prisonnier » les frères Fenrys ainsi que le maître d’armes Broadas. Ils arrivent dans le village de ces derniers où ils peuvent « faire ce qu’ils veulent ». Étant sur une île, ils ne pourront dans tous les cas pas s’enfuir bien loin.

On imagine clairement que le deuxième tome évoquera la suite de leurs aventures mais plus particulièrement leur fuite de cette île. Ou alors, peut-être seront-ils vendus compte une rançon au château des Fenrys ?

En tout cas, nous avons hâte de lire la suite. Si vous avez lu l’œuvre de Sylvain Ferrieu, comment imaginez-vous la suite de cette light novel ?

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.