Mortal Shell – Numérotez vos abattis

 

À l’heure où le jeu vidéo tend à s’ouvrir à tous les joueurs, un ancien gamer comme moi est souvent frustré par les décisions des développeurs actuels. En effet, la plupart des œuvres vidéoludiques prennent dorénavant le joueur par la main pour lui indiquer leurs mécaniques et ainsi lui éviter toute frustration (tutoriels infinissables, checkpoints tous les deux mètres). C’est dans ce contexte que FromSoftware prenait le marché à contre-courant avec la série des Souls (Demon’s Souls, Dark Souls I, II, III et leurs nombreux DLC). Depuis 2009 et la sortie de Demon’s Souls, plusieurs studios se sont rappelés que de nombreux joueurs pouvaient être attirés par des jeux exigeants. Bloodborne, Sekiro: Shadows Die Twice, de nombreux jeux se sont engouffrés dans la brèche. Nous avons récemment pu tester Mortal Shell, développé pour la PS4 par Cold Symmetry et surfant clairement sur la vague des jeux de FromSoftware.

 

 

You died

Fondé en 2017, le studio Cold Symmetry propose son premier jeu en assumant totalement l’hommage des jeux de FromSoftware (le contraire eut été hypocrite tellement on sent l’influence des Souls dans presque toutes les mécaniques du jeu). Comme pour ses modèles, Mortal Shell fait le choix d’une narration cryptique. Vous incarnez un personnage humanoïde sans peau se retrouvant plongé dans un univers sombre et particulièrement rebutant. Vous croiserez au hasard de vos pérégrinations PnJ et inscriptions pouvant vous donner des indications sur le monde, mais vous pourrez traverser tout le jeu sans forcément vous investir dans une histoire sombre dans tous les sens du terme.

Après un tutoriel vous expliquant les principales mécaniques du jeu, vous comprendrez rapidement que le jeu est proche de la copie des Souls en ce qui concerne le gameplay. Un bouton d’esquive, une « petite » attaque, une « grosse » attaque, le tout dicté par une barre de stamina, les amateurs des Souls seront en terrain connu. Les premières minutes du jeu vous font également comprendre une autre ressemblance de Mortal Shell avec ses idoles : vous allez souvent mourir (oui… Je suis mort au tuto…) !

 

 

Camisole : enveloppe timbrée

Malgré les ressemblances flagrantes, Mortal Shell s’attelle à mettre en place quelques mécaniques de gameplay originales afin de se différencier de ses aînés. En premier lieu, vous contrôlerez un personnage atypique. En effet, vous commencerez l’aventure nu comme un ver (pas même doté d’une peau…) et devrez prendre le contrôle de l’enveloppe corporelle de personnages morts que vous croiserez. En plus de vous offrir une vie supplémentaire plus que bienvenue (à chaque mort, vous serez éjecté de l’enveloppe que vous aurez le droit de récupérer une fois), ce principe vous permet de rapidement contrôler jusqu’à quatre personnages aux caractéristiques différentes. Ces derniers pourront voir leurs statistiques améliorés en échange de goudron à récupérer sur le corps de vos ennemis. Vous pourrez par ailleurs récupérer quelques nouvelles armes et ce sera tout pour ce qui est de la personnalisation de personnage.

 

 

Si Mortal Shell ne brille donc pas dans la personnalisation de votre personnage, il peine également à se renouveler dans ses combats hors-boss. En effet, les ennemis random sont tous très semblables et ne vous effraieront qu’en cas de surnombre (à éviter absolument !). Par ailleurs, les nombreux boss que vous croiserez dans le jeu rappelle à quel point ce style de jeu est intéressant. Demandant stratégie, observation et réflexes, les combats de boss de Mortal Shell sont agréables car très rarement gâchés par un gameplay quasi-parfait et particulièrement satisfaisants de par la fierté que l’on ressent en les terminant.

De par son inventaire, Mortal Shell pousse encore le joueur à la découverte et à l’expérience. En effet, chaque objet que vous obtiendrez vous sera tout d’abord inconnu et il vous faudra l’utiliser plusieurs fois avant que le jeu ne vous indique précisément ses effets. Original et intéressant, cet aspect de jeu augmente encore la pression que ressent le joueur manette en main.

 

 

Les autres particularités du gameplay sont à mes yeux les principaux points forts du jeu et son mode de combat. Vous aurez la possibilité tout d’abord d’endurcir votre personnage afin de repousser toute attaque ennemie. Soumis à un cooldown mais pouvant être utilisé à n’importe quel moment (même lorsque vous lancez une attaque) l’endurcissement vous permettra de compenser quelques mauvais choix d’imputs dans des moments critiques et permettra de compenser un système de contre particulièrement exigeant. En effet, pour contrer les attaques ennemies, votre héros devra brandir une amulette réduisant le timing de contre à quelques secondes seulement. Augmentant encore la difficulté des combats (et donc la satisfaction d’occire un boss), ces contres sont la base du gameplay du jeu et permettent à votre héros des contre-attaques surpuissantes.

La dernière particularité de gameplay du jeu est directement liée au système de contre : la détermination. Votre héros est en effet doté d’une barre de détermination se remplissant en frappant vos ennemis ou en contrant ces derniers. Lorsque vous aurez rempli cette jauge, vous pourrez asséner des attaques spéciales et des contre-attaques particulièrement efficaces (voire même indispensable pour détruire les boss). Vous souffrirez, mais quelle satisfaction de battre un boss après plusieurs heures de mort !

 

 

Mortal Shell ne brille pas par des graphismes magnifiques, mais a l’avantage de présenter une direction artistique particulièrement adaptée à l’ambiance du jeu et qui permet au joueur de n’être frustré que par ses mauvais choix. Jamais, je n’ai eu à pester contre une décision des développeurs… Par contre, ma manette a souffert de mes mauvais choix… Les ennemis et univers ne sont pas vraiment originaux et se répètent même assez rapidement, mais le choix des développeurs s’est clairement porté sur la lisibilité et la précision du gameplay. Nous ne pouvons que les en féliciter !

 

 

Mortal Shell – Conclusion

Hommage assumé aux productions de FromSoftware, Mortal Shell est un Souls-like qui peine à se singulariser de par son ambiance sombre et ses combats rappelant fortement ses aînés. Malgré tout, ses quelques idées de gameplay originales ainsi que sa technique quasi-parfaite en font un bon jeu du genre. Pour tous les amateurs de Souls, Mortal Shell est un jeu, disponible à 30 euros, qui vous rappellera vos pires cauchemars pendant plusieurs heures mais vous permettra de revivre des victoires d’une satisfaction que seuls les jeux du genre peut vous apporter.

 

Mortal Shell
7 Le testeur
0 La communauté (0 Votes)
Pour
  • Un Souls-like tactique et exigeant
  • Quelques idées de gameplay originales et bienvenues
  • Des combats de boss mémorables
  • 30 Euros pour 15 à 20 heures de jeu
Contre
  • Très peu de possibilités de personnalisation
  • Narration très cryptique
  • Des manettes de rechange à prévoir pour les moins patients d'entre-vous
Graphisme
Scénario
Gameplay
Contenu
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Contenu en rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.