Jeux de société

Test Butine – la meilleure abeille, ce sera vous !

Rédigé par le

Test Butine – la meilleure abeille, ce sera vous !

Stratégie et butinage, les clés de la réussite

L’été, a fortiori lorsqu’il présente des périodes caniculaires, est une saison que les gens peuvent accueillir de manières très différentes. Si d’aucuns aimeront aller à la plage ou pratiquer une activité sportive, je trouve la saison particulièrement propice aux jeux de société entre amis afin de se rafraîchir. Aux quelques téméraires affrontant le soleil et vous targuant que le « sport est indispensable à la santé », vous n’aurez qu’à rétorquer en citant Gary Kasparov : « il n’y a pas de sport plus violent que les échecs » et retourner chez vous pour essayer par exemple le nouveau jeu dont nous avons pu effectuer le test : Butine.

Butine est un jeu créé par Olivier Caïra (Adventure Party – Les Terres Perdues, Olive et Tom – Clasico), illustré par Olivier Derouetteau (Magic Rabbit, Shadows over Normandie) et récemment édité par Bragelonne Games (La Vallée des Marchands, CulteCthulhu – L’AvènementMagnum Opus). Vendu 22 euros, Butine permet des parties d’une trentaine de minutes pouvant regrouper de 2 à 4 joueurs âgés de 8 ans et plus.

 

L’abeille qui reste au nid n’amasse pas de miel

Le principe de Butine est très simple et permet d’être lu, compris et expliqué très rapidement faisant ainsi de Butine un jeu familial parfait. Chaque joueur devra butiner dans un ordre précis le plus de combinaisons de trois fleurs afin de gagner. Si le jeu peut paraître simpliste au premier abord, il devient rapidement stratégique et motivant. Composé de 39 cartes Ruche, 48 tuiles Fleurs de tailles différentes et d’un pion en bois représentant une abeille, le jeu est facilement transportable d’autant que la boîte est très pratique pour le rangement.

 

 

Butine : Mise en place

La mise en place est rapide et simple. Une tuile hexagonale (fleur blanche) est placée de sorte que tous les joueurs puissent l’atteindre afin de disposer d’autres tuiles autour d’elle. Le pion abeille est posé sur cette tuile hexagonale pendant que les autres tuiles sont réunies en fonction de leur forme afin de constituer quatre piles. Dans le même temps, chaque joueur se voit récupérer trois cartes Ruche qu’il dispose devant lui face visible. Puis, autant de cartes Ruche sont révélées face visible qu’il y a de joueurs plus un (si trois joueurs participent à la quête de pollen, quatre cartes Ruche sont disposées face visible), constituant ainsi la pioche. Le premier joueur tiré au sort, le jeu peut débuter.

Butine – déroulement d’une partie

Au cours d’une partie, les participants agissent l’un après l’autre dans le sens des aiguilles d’une montre. À son tour, chaque joueur a le choix d’accomplir une des deux actions suivantes :

  • Poser une tuile. Le joueur peut poser une tuile de son choix en contact avec la(-es) tuile(s) déjà en jeu. Ces dernières doivent être posées bord à bord, ouvrant ainsi un chemin d’une tuile à l’autre (et donc d’une fleur à l’autre) à l’abeille.
  • Butiner une ou plusieurs cartes Ruche. Le joueur désigne une des cartes Ruche en sa possession et déplace alors l’abeille dans l’ordre correspondant aux fleurs de sa carte (en ne prenant pas compte de la tuile de départ). Si une carte peut être lue dans les deux sens, il est important de noter qu’un transfert d’une tuile à l’autre ne peut se faire que par les bords de ces dernières (et non en diagonale). Si le joueur a validé sa carte, il la retourne et marque ainsi un point.

 

Un joueur peut valider plusieurs cartes lors du même tour (s’il valide ses trois cartes lors du même tour, il obtient d’ailleurs un quatrième point bonus) et c’est là que se cache toute l’essence stratégique de Butine. En effet, lors de la fin du tour du joueur, l’abeille reste en place. Ainsi, lors de chaque tour, le joueur doit se poser plusieurs questions : puis-je valider mes trois cartes lors de ce tour ? Dois-je poser une nouvelle tuile afin d’optimiser mon prochain coup ? La tuile que je vais poser va-t-elle aider le joueur suivant ? La position dans laquelle l’abeille va finir le tour arrange-t-elle le prochain joueur ?

Lorsque le joueur annonce sa fin de tour, il remplace les cartes Ruche validées par le même nombre de cartes issues de la pioche. Le choix des nouvelles cartes Ruche est donc également très important. À noter qu’un joueur peut également faire le choix d’échanger une des cartes Ruche validées (et donc un de ses points) afin d’échanger une de ses cartes Ruche en cours avec l’une des cartes de la pioche.

La partie s’achève lorsque la dernière carte Ruche a été piochée. Chaque joueur compte alors ses cartes validées (les cartes Ruche face visible ne comptant pas) afin de déterminer le vainqueur. En cas d’égalité (très rare), le jeu préconise un simple serrage de main (qui peut devenir un bras de fer pour les plus compétitifs d’entre vous).

Le jeu propose enfin quelques variantes intéressantes. Pour les joueurs expérimentés, il est proposé d’ajouter la possibilité d’échanger deux cartes validées contre le fait de poser une tuile et déplacer l’abeille dans le même tour. Enfin, Butine est un jeu qui peut également se jouer plus rapidement. Pour ce faire, divisez le nombre de cartes Ruche en jeu ou déterminez un nombre de cartes à valider afin de gagner. Bref, le jeu se veut adaptatif à toutes les situations.

Bien plus stratégique qu’il n’y paraît de butiner !

Lors des quelques premières minutes de ma première partie de Butine, j’étais persuadé avoir affaire à un jeu simplement sympathique et familial qui serait parfait à sortir avec mes petits cousins ou neveux, j’ai vite déchanté. En effet, le jeu se veut bien plus stratégique que ses simples règles et son esthétique colorée ne veulent le laisser croire. Placer les tuiles stratégiquement afin de s’assurer des validations de carte va vous faire réfléchir. D’autant plus quand vous aurez compris que l’optimisation d’un tour (validant trois cartes et octroyant quatre points) risque de faire la différence en fin de partie. Enfin, il peut parfois être plus rentable de ne valider qu’une carte (voire aucune) et laisser l’abeille dans une position qui bloquera le joueur suivant.

 

 

Il devient alors plus compliqué d’anticiper ses actions (surtout lorsque vous jouez à plus de deux joueurs) tellement le terrain de jeu pourra être modifié lorsque reviendra votre tour. Le fait de pouvoir tout au long de la partie voir les cartes Ruche de ses adversaires enlève une grosse part d’aléatoire et on prend un malin plaisir à essayer d’imaginer les futures actions de ses adversaires afin d’adapter la sienne. Il est alors très gratifiant de réussir à valider ses trois cartes lors d’un même tour (même si je ne vous conseille pas de jouer avec un joueur comme moi, prêt à passer 10 minutes à réfléchir afin d’optimiser son tour… Oui, « c’est insupportable ! », je me permets de citer ma copine !).

Les tuiles et les cartes composant Butine sont très jolies et colorées. Leurs design travaillé permet d’analyser le terrain de jeu très rapidement (grâce aux couleurs bien distinctes) et on ne regrette ainsi presque aucun souci d’ergonomie (même si mes gros doigts sans ongles ont toujours du mal à ramasser des cartes si fines).

Butine – Parfait pour des petites sessions entre amis ou en famille

De par sa mise en place rapide et pratique, ses règles simples et rapides à comprendre, Butine est un jeu parfait à sortir lors de petites sessions de jeu entre amis ou en famille. Ne vous fiez pourtant pas à sa simplicité  : le jeu peut demander une certaine stratégie (voire un certain vice) afin d’optimiser les tours. Si la rejouabilité du titre n’est pas forcément énorme à court terme, Butine sera pour moi un jeu parfait à sortir de temps en temps afin de me remuer les méninges sur de courtes parties.

 

Le petit avis de Siegfried « Moyocoyani » Würtz :

Curieusement peut-être, le thème de Butine ne m’attirait au premier abord pas du tout vers le jeu – après tout, on a récemment soupé des abeilles, entre QueenzBees, sans même parler du classique Hive, et il y a un moment où la joliesse champêtre des couleurs florales permise par les abeilles finit tristement par manquer de fraîcheur.

Une curiosité irrésistible naquit pourtant d’y voir associé le nom d’Olivier Caïra. Si je n’en connaissais pas les précédentes œuvres socioludiques, en tant qu’auteur d’un long essai sur Batman, je n’avais pu manquer d’apprendre son implication dans le futur jeu de rôle Monolith traitant l’univers du chevalier noir, et ayant un peu travaillé académiquement sur le jeu vidéo et le jeu de société, avec une approche très axée « analyse de contenu » (notamment en organisant le colloque Littératures du jeu vidéo), j’étais évidemment tombé plusieurs fois sur les travaux très intéressants de l’un des chercheurs les plus éminents dans ces domaines et avec cette démarche.

Ce background passionnant a-t-il exercé la moindre influence sur la conception de Butine ? Difficile de le postuler sans exploration de l’inconscient du concepteur, puisqu’au contraire de la sophistication qu’il pourrait laisser attendre, on se trouve en fait face à un jeu d’une immense simplicité, que deux minutes peuvent suffire à mettre en place et expliquer.

Cela pourrait être sa limite : refusant de s’inscrire dans une gamme pour enfants, sans doute parce qu’il ambitionne une abstraction sans âge, il apparaît pourtant bien comme un titre avant tout destiné aux enfants ou aux vrais néophytes – et il FAUT alors renvoyer à l’article d’Olivier Caïra « Théorie de la Fiction et esthétique des jeux », qui traite précisément (en se basant peut-être un peu trop sur l’exemple du seul Formule Dé) de la « simulation » par l’« épure ».

Butine ne cherche pas une grande courbe d’apprentissage, seulement à être un jeu extrêmement direct, rapide, coloré, tout de même assez malin pour faire travailler un peu les méninges, et très interactif, avec cette idée excellente de l’abeille unique, et donc les rires de frustration qui peuvent naître d’un projet de coup parfait cassé par ses déplacements par les autres joueurs. Joli et amusant.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.