Brèves

Ça y est, la LFL est de retour !

Rédigé par le

Ça y est, la LFL est de retour !

Segment de printemps 2020, que sera la LFL pour la saison à venir ?

 

Après un hiver au calme relatif, ponctué par les différents feuilletons liés aux transferts des joueurs, ce lundi 21 janvier marque la reprise officielle de la Ligue Française de League of Legends afin de confirmer au cours de cette deuxième année d’existence les très bonne bases entrevues dès son inauguration. En effet, et ce malgré l’hégémonie imposée par les joueurs d’une équipe LDLC archi-dominante menée par YellOwStaR, le niveau de cette première saison LFL avait été plutôt homogène. Si dense même, que trois équipes s’étaient retrouvées avec un bilan final de 7 victoires pour 7 défaites à l’issue de la saison régulière avant d’être départagées par leurs résultats en confrontation directe pour l’accès au playoffs. Pour ne rien gâcher, Misfits Premier est parvenu à s’imposer lors des European Masters de printemps, offrant par la même une incroyable vitrine aux joueurs français. Seule petite déception, l’élimination surprise d’LDLC en quarts de finale de l’édition d’été nous prive d’un palmarès 2019 100% français, à charge de revanche …

 

« J’aimerais m’y intéresser, mais je ne connais pas la scène française … »

Eh bien c’est l’occasion ou jamais de se plonger dedans ! Avec plus de 38 jours de matchs et une retransmission en direct sur Twitch via O’Gaming et en différé à la télévision via ES1, le contenu est accessible à tous et totalement gratuit. Se déroulant les mardis et mercredis soirs, les matchs opposeront les 6 meilleures équipes françaises déjà en place depuis l’édition LFL de l’an dernier que sont Team LDLC OL, GamersOrigin, Team Vitality Bee, Solary, MCES et Misfits Premier, rejoints par deux nouveaux concurrents : GameWard et IziDream, deux équipes soutenues par des sportifs professionnels de renom et apportant avec elles des ambitions qui risquent de chambouler le paysage français. La saison sera ainsi composée de deux segments de 12 semaines dits de printemps et d’été, chacun conclu par des playoffs opposants les 5 meilleures équipes selon un format de gauntlet. L’équipe remportant les playoffs se verra alors directement qualifiée pour les phases de groupes des European Masters, tandis que les second devront batailler lors des play-ins pour se faire leur place.

 

 

 

 

Qu’attendre de cette nouvelle saison ?

Bien que marquée par l’arrivée (ou le retour) de très bons joueurs au sein des 8 équipes engagées, le départ de grands noms de la scène française pourrait se faire ressentir. Ainsi Eika, ancien Midlaner LDLC à rejoint l’écurie Immortals, grande écurie historique nord-américaine où il retrouvera Paul « Soaz » Boyer, une autre figure de l’e-sport français alors même que Skeanz rejoint l’équipe première de Vitality engagée en LEC en tant que Jungler, pour ne citer qu’eux. Reste à voir donc si les nouveaux apports sauront faire oublier leurs illustres prédécesseurs et porter plus haut encore les couleurs de la scène française. On note également que sans être totalement fermée à l’étranger, la LFL reste avant tout un vitrine pour les joueurs français, puisque 26 des 40 joueurs engagés sont issus de l’hexagone, un ratio assurant la promotion de nouveaux talents vers les ligues supérieures, à la manière de ceux mentionnés plus haut.

Finalement, on peut espérer un spectacle aussi qualitatif que celui de l’année passée, associé à des enjeux toujours plus grands portés par les ambitions de structures toujours plus déterminées à se mettre en lumière. Voilà tout pour cette brève présentation de la ligue, et on se retrouve demain pour les premiers résultats !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.