Namiji – la suite de l’incontournable Tokaido en KickStarter !

 

L’un des jeux défendus avec le plus d’enthousiasme sur Vonguru après presque 200 tests est le Tokaido d’Antoine Bauza (7 WondersArkeisHanabiLast BastionTakenoko), illustré par Naïade (SeasonsChâteau AventureSonar FamilySimiloLords of Xidit) et édité par Funforge (Professeur Evil et la Citadelle du TempsÉvolutionPatchworkBrass).

Tokaido marquait en effet par son thème zen, l’arpentage de la route entre Kyoto et Tokyo par des voyageurs divers mais tous en quête de beaux paysages et de bons repas, superbement mis en valeur par des illustrations délicates, et très efficacement transformé en jeu de course malin.

Or la même équipe entreprend Namiji, un standalone (donc pas une extension mais une boîte jouable indépendamment) situé dans le même univers que Tokaido, reprenant son esthétique et l’essentiel de son système, en financement participatif sur KickStarter en ce moment même !

 

 

Au lieu de s’adresser à des promeneurs, il concerne désormais deux à cinq pêcheurs de 10 ans et plus, pour des parties de 30 à 45 minutes.

Il ne s’agira bien sûr pas que de récolter la pêche la plus fructueuse, mais aussi et toujours de contempler de magnifiques panoramas, de faire des offrandes aux Dieux, de réunir des collections variées, bref de profiter du voyage pour remporter la partie.

 

 

La campagne dure jusqu’au 29 novembre 2019, et a déjà réuni 250 000 euros auprès de 4 200 contributeurs, bien davantage que son exigence initiale de 50 000 euros pour en lancer la production.

Il faut dire que le projet a reçu un « Coup de cœur KickStarter », qui favorise sa mise en avant, et avait préalablement été très remarqué à Essen où il était déjà jouable sur le stand de Funforge. Je n’avais pas pu l’essayer, mais impossible de m’empêcher de regarder… et de prendre une photo !

 

 

Surtout, si tant de joueurs ont été convaincus, c’est que pour 60 euros on reçoit la « Designer Edition » de Namiji, donc la boîte avec cinq figurines de bateau pré-peintes, 20 figurines de navires origami, un plateau surdimensionné, autant d’éléments que l’on n’obtiendra qu’en souscrivant à la campagne et qui ne seront pas disponibles ensuite dans le commerce.

En outre, il faut y ajouter une multitude de Stretch Goals (des paliers de financement) débloquant de nouveaux éléments ou des éléments améliorés, dont certains seront exclusifs aux souscripteurs : un sac en velours au lieu de toile, le navire Yokai, le navire Shinto, le bateau Yurei, des éléments cartonnés au lieu de simples cartes…

 

 

Tout cela pour un jeu accessible à ceux qui connaissent à peine le jeu de société moderne, et pourtant très satisfaisant pour les joueurs plus experts, et dans un thème évidemment très apprécié, autant d’atouts qui expliquaient le succès de Tokaido et qui expliquent le phénomène que devient Namiji, la campagne de financement participatif la plus intéressante du moment avec celle d’Arkeis sur KickStarter également, et probablement celle de la localisation d’Above and Below par Lucky Duck Games sur Game on Tabletop !

Allez faire un tour sur le site où se déroule la campagne de Namiji et dites-nous si le jeu vous attire autant que nous !

 

Contenu en rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.