Hardware

Test – Intel Core i9-9980XE et EVGA X299 DARK

Test – Intel Core i9-9980XE et EVGA X299 DARK

Un nouveau processeur 18 cœurs, mais pourquoi ?

 

Fin de l’année 2018, Intel a lancé un nouveau processeur haut de gamme : le i9-9980 XE Extreme Edition. Il fait partie de la 9 ième génération des processeurs « X ». Ce CPU a la particularité de disposer de 18 cœurs, d’être gravé en 14 nm et d’être compatible avec le socket LGA-2066. Ça ne vous rappelle rien ? Bien sûr que si, le processeur i9-7980XE dispose des mêmes caractéristiques à quelques points près.

Pour y voir plus claire, voici un tableau comparatif de ces deux processeurs ainsi que ceux issus de la même génération.

 

Comme on peut le voir, on se trouve avec un architecture similaire à celle de la génération précédente. Un dernier point et non des moindres, attention à l’utilisation du « K » et du « X ». Même si leur nom est très semblable, qu’il dispose d’un coefficient multiplicateur débloqué, la comparaison s’arrête là entre le i9-9900K et le i9-9900X.

 

Le i9-9980XE Extreme Edition en détails

L’élément très intéressant, pour nous les overclockeurs, c’est le changement de position de la part d’Intel. En effet, Intel a opté pour le retour d’une soudure en indium entre le die et le heat-spreader. Intel abandonne donc la pâte thermique, qui était utilisée sur la 7 ième génération et qui avait soulevé un large mécontentement dû notamment à la piètre qualité de cette dernière.

 

Un petit tour par CPU-z afin de lire les différentes informations. J’ai mis en parallèle les captures du i9-7980XE. Comme on peut le constater, la fréquence au repos est identique et à 1200 MHz ainsi que la tension qui est de 0,7 volt.

 

Lorsque le processeur est sollicité, et en fonction de l’application, la fréquence de certains cœurs va augmenter mais pas nécessairement tous de la même manière. Afin d’activer l’ensemble des cœurs, il faudra passer par le bios, mais çà, je vous l’explique dans la partie overclocking. Il faudra aussi regarder par défaut la valeur de l’AVX dans le bios.

 

Un petit mot sur la X299 DARK de EVGA

Tout simplement ma carte mère préférée en X299. Elle dispose d’un socket LGA-2066 et compatible avec les processeurs Intel KabyLake-X et Skylake-X. La carte mère est au format E-ATX avec des dimensions de 304.8 x 276.7 mm et comme couleurs dominantes sur le PCB, le noir et le doré. La forme est assez particulière sur l’un des côtés de la carte mère avec quelques encoches au niveau du connecteur d’alimentation ATX 24 pin, du port USB 3.0 interne ainsi que pour le connecteur d’alimentation PCI-E 6 pin. Son rôle est de fournir une source d’alimentation supplémentaire lorsque vous utilisez plusieurs cartes graphiques. En ce qui concerne l’étage d’alimentation, pourquoi deux ventilos de 30 mm ? C’est une carte mère conçue pour des overclockeurs et pour eux, c’est-à-dire ceux qui vont chercher les performances maximales en imposant des tensions parfois sévères. On retrouve aussi à l’arrière de la carte mère et sous l’étage d’alimentation un radiateur chargé d’optimiser encore le refroidissement en augmentant la surface de dissipation.

Les points forts de cette carte sont :

  • le connecteur d’alimentation ATX 24 pin horizontal
  • l’étage d’alimentation numérique disposant de 12 phases + 1
  • la backplate pour le socket 2011
  • la présence de quatre emplacements mémoire DDR4 (pas besoin de plus)
  • la zone de mesure des tensions ProbeIT via un câble fournit dans le bundle
  • les deux Debug LED
  • la présence de trois bios dont un détachable
  • le bios ultra light

 

Le petit plus, c’est aussi l’absence de système rétroéclairé RGB et la possibilité de couper toutes les leds afin de passer en DARK mode. Pour terminer, j’attends avec impatience la version DARK pour le chipset Z390 !

 

Test comparatif entre le i9-7980XE et le i9-9980XE

Voici la configuration utilisée lors des différents tests :

  • Carte mère : EVGA X299 DARK – bios XOC 4 (oui, elle est de retour, merci EVGA France)
  • Processeur : Intel i9-9980XE et Intel i9-7980XE delid + Grizzly Kryonaut
  • Waterblock CPU : EK Velocity + radiateur de 360 mm
  • Mémoires : 16 GB Gskill Tridenz 3600 MHz C15 et 16 GB Gskill Trident Z 4200 MHz C19
  • Carte graphique : MSI GT 710
  • Alimentation : Corsair AX1600i (merci Corsair France)
  • Pâte thermique : Grizzly Kryonaut
  • Système d’exploitation : Windows 10 64bits
  • Écran : Asus PG27UQ (merci Asus France)

 

Attention, pour rappel, notre exemplaire du i9-7980XE a été décapsulé. Cette opération avait permis un gain non négligeable en terme de températures ! Le delid combiné à du liquid metal permet des gains pouvant varier entre 12 et 18 °C selon mes tests. Pour rappel, le liquid metal n’est pas compatible avec des tests sous azote liquide et demande certaines précautions lors de sa mise en place.

Tous les benchmarks ont été réalisés trois fois afin de s’assurer de l’exactitude des résultats.

 

Tests comparatifs : Cinebench R15 et Cinebench R15 Extreme

Cinebench est un benchmark très intéressant car il sollicite activement les cœurs du processeur. Il est d’ailleurs utilisé par les overclockeurs pour « binner » les CPU. La version « Extreme » vient de sortir et se destine principalement aux processeurs hauts de gamme (plus d’infos ici ainsi que pour la télécharger).

 

 

Tests comparatifs : Wprime 32 et Wprime 1024

Second benchmark pour solliciter notre processeur. Il est aussi intéressant car la partie 1024 est assez longue, fais chauffer le CPU et permet ainsi de tester la stabilité. N’oubliez pas d’aller dans les paramètres afin d’opter pour le bon nombre des threads.

 

 

Tests comparatifs : Physics Fire Strike

Un élément très important aussi dans les benchmarks 3D, le score Physics, c’est-à-dire celui du processeur. Il s’agit d’un score qui a toute son importance dans le score final du benchmark. Pour ce test, j’ai opté pour celui du benchmark 3DMark Fire Strike.

 

 

Tests comparatifs : température et consommation

Le premier tableau indique la consommation, la température du processeur à sa vitesse d’origine au repos et durant Cinebench R15. J’ai ensuite poussé les deux processeurs à 4.5 GHz pour une tension de 1,15 volts. Le benchmark Cinebench R15 Extreme a été utilisé pour le relevé des températures, de la tension et de la consommation.

 

Mes premières impressions après cette série de tests comparatifs :

  • les performances du i9-9980XE sont légèrement meilleures grâce à une fréquence d’origine supérieure de 400 MHz !
  • les températures du i9-9980XE sont très correctes et je suis étonné très positivement face à celle de mon 7980XE décapsulé. Le retour à la soudure en indium est vraiment une très bonne chose !
  • en terme de consommation, le i9-9980XE se trouve légèrement au-dessus du i9-7980XE.

 

 

Étape 1 : overclocking du i9-9980XE sous watercooling

Je vais dans un premier temps m’intéresser aux performances de notre exemplaire sous watercooling. Personnellement, je vous déconseille d’opter pour un ventirad si vous comptez overclocker un processeur à 18 cœurs. C’est bien sûr tout à fait possible, mais vous serez très vite limité par les températures. La première étape va consister par un passage dans le bios afin de paramétrer le CPU ainsi que la mémoire.

 

 

L’objectif est d’atteindre la fréquence de 4.5 GHz associée à la tension la plus faible. Je vais aussi synchroniser tous les cœurs à la même fréquence. Une fois dans Windows 10, je vais passer les paramètres de l’alimentation en performances élevées et modifier le profil de ma Corsair AX1600i en performances. Les scores obtenus ne sont pas optimisés notamment à cause des applications qui tournent à l’arrière afin de relever la consommation et les températures.

 

L’overclocking de la mémoire s’est nettement amélioré grâce à ce nouveau bios. Les 4000 MHz en 12-11-11 doivent être jouable mais deux barrettes de mon kit n’en sont pas capables. J’ai tout de même pu atteindre les 3800 MHz en 12-11-11 en réglant aussi correctement tous les sub-timings. Enfin pour terminer, n’oubliez pas qu’il est possible de modifier les fréquences et tensions directement dans l’OS grâce au software ELLET.

 

 

Étape 2 : overclocking du i9-9980XE sous azote liquide

Si vous désirez connaitre les performances du i9-7980XE, je vous invite à lire cette article sur la EVGA X299 FTW K. Pour les tests sous azote liquide, le choix d’une soudure entre le IHS et le DIE est beaucoup plus intéressant ! Pourquoi ? Tout simplement parce que lorsque la température descend très bas, la pâte thermique peut « craquer ». En gros, elle gèle et ne joue plus son rôle de transfert entre le DIE et le IHS. Il faut donc réchauffer le godet afin qu’elle reprenne sa consistance. Lorsque cela arrive, la température des cœurs redevient positive !

La EVGA X299 DARK dispose dans son bundle d’une backplate socket 2011. Elle va me permettre de remplacer la version 2011-3 et ainsi libérer les 4 trous de fixations afin de passer mes tiges filetées qui maintiennent le godet en place. J’ai opté pour le godet F1 Dark de KingPiN en attendant la disponibilité de son nouveau godet, le T-Rex. Voici une série de photos prises durant les benchs.

 

Alors, après trois bonnes heures de benchs, j’ai pu atteindre les 5.4/5.5 GHz pour une tension comprise entre 1.40/1.45 volts. Je vous ferai un compte rendu plus complet dans le courant de la semaine mais sachez que je suis très satisfait du comportement de la X299 DARK de EVGA.

Je vous prépare aussi un article sur le KPC Inferno qui s’est montré rudement efficace ainsi qu’une petite vidéo sur la façon dont se déroule une session sous froid !

 

 

Voici venu le moment de conclure

Certes, cette neuvième génération peut être vue comme un refresh de la précédente mais pas uniquement…

Il existe un gain en terme de performances grâce aux 400 MHz de plus que la génération précédente et le i9-7980XE. Mais le retour d’une soudure en indium entre le IHS et le DIE permet d’avoir des températures mieux contrôlées. Mon exemplaire, sous refroidissement liquide, n’a jamais dépassé les 82 °C lors des tests avec une moyenne de 73 °C. Ces températures restent très correctes pour un processeur disposant de 18 cœurs et 36 threads. Le i9-9980XE est disponible au prix de 2 198 € et n’a pas pour but d’équiper une configuration gaming, ne l’oublions pas.

Le choix d’une soudure fait surtout les beaux jours des overclockeurs puisqu’il permet d’éviter les soucis de « crack » sous froid comme j’ai expliqué dans la partie consacrée à l’azote liquide.

 

Enfin, pour terminer cet article, un mot sur la carte mère EVGA X299 DARK. C’est pour moi la meilleure mobo architecturée autour du chipset X299 ! Tout cela grâce à sa conception mais aussi et surtout, grâce au travail de TiN sur les différents bios que j’ai pu tester. Une version DARK, mais architecturée en Z390 est disponible aux USA, espérons la voir débarquer très vite en Europe ! N’hésitez pas à réagir ou à nous posez vos questions dans les commentaires ci-dessous.

Intel i9-9980XE
8 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • retour de la soudure en indium
  • températures en watercooling
  • potentiel en overclocking
Contre
  • pas de révolution face au 7980XE
  • le prix
Qualité de fabrication
Performances
Overclocking
Prix
Ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Hardware
@overclex

Fan d'overclocking, je vais tenter au fil des brèves et des articles de vous faire découvrir ma passion.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware