Gaming

Test – Clavier Hermes P3 RGB de Gamdias

Test – Clavier Hermes P3 RGB de Gamdias

Clavier Gamdias Hermes P3, le low profile à quel prix ?

 

À l’heure où les références de claviers mécaniques gaming RGB se multiplient, le moindre détail compte : prix, design ou encore switch, chaque différence sera une raison supplémentaire pour pencher vers l’un ou l’autre clavier. Alors que certaines marques tentent de développer leurs propres switchs pour se démarquer, à l’image de Razer, d’autres se concentrent sur la version low profile des traditionnels switchs bleus, marrons, noirs ou rouges. C’est notamment le cas de Gamdias, qui revisite son Hermes P1 RGB au travers d’un clavier mécanique gaming RGB qui se veut plus rapide et précis grâce à ses switchs low profile, le Hermes P3 RGB, vendu au prix de 129.95 €. Est-ce vraiment le prix du low profile ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

 

Caractéristiques

 

Avant de plonger dans le cœur du test, commençons par faire un point sur les principales caractéristiques du clavier.

 

SwitchsSwitchs low profile marrons certifiés Gamdias
Durée de vie60 millions de frappe
Dimensions472 x 167 x 21 mm
Poids0.84 kg
Rétro-éclairageRGB individuel, 16.8 millions de couleurs
Modes Gaming6 modes pré-enregistrés
Touches programmables2
Anti-ghostingN-Key rollover
Verrouillage de la touche WindowsOui
Câble1.5m, non tressé, USB plaqué or
LogicielHera
OSCompatible Windows XP, Vista, 7, 8 et 10
ProcesseurProcesseur Cortex Arm 32bit

 

Découvrez en prime la brève présentation en vidéo proposée par Gamdias :

 

 

Unboxing

 

Arrêtons-nous quelques instants sur la boîte. On notera que le Hermes P3 bénéficie peu ou prou du même packaging que pour le Hermes P1, avec une boîte assez chargée en information, surtout sur la face avant, où l’on retrouve une photo du clavier (dont on nous précise qu’elle n’est pas nécessairement contractuelle), la marque et la référence, sa principale caractéristique (low profile), le tout complété par un petit tableau pour justifier cette appellation, et enfin huit autres caractéristiques du clavier. La face arrière revient en dix langues sur quatre de ces caractéristiques, photo à l’appui, et nous précise les spécifications techniques du clavier. Enfin, les faces latérales nous présentent les différents modes RGB pré-enregistrés.

 

clavier hermes p3 boite

 

Une fois la boîte elle-même sortie, par glissement, de ce carton d’exposition, on découvre un contenant sobre et presque élégant, en carton noir. Celui-ci ouvert, on retrouve le clavier dans son éternelle pochette plastifiée, bloqué par deux cales en mousse. Le clavier ne bouge pas et est très bien protégé. L’outil pour retirer les touches est bien évidemment lui aussi fourni. Aucun guide ou mode d’emploi n’est présent, et en guise de consigne, vous trouverez à l’arrière du carton d’exposition un QR code pour vous rediriger vers le manuel en ligne (en plusieurs langues).

 

hermes p3 unboxing

 

Test

 

Commençons par parler du design. Le clavier Gamdias Hermes P3 mise sur une forme un peu particulière, mais qui ne va pas sans déplaire, à base d’angles. Ainsi, tous les angles droits du châssis du clavier sont rabotés. Son profil se veut fin (notamment grâce aux switchs low profile mais nous y reviendrons) et triangulaire avec un léger recul à l’intérieur pour insister sur ce design. Tant que l’on parle du châssis, soulignons qu’il mêle le plastique et le métal brossé. Le clavier procure ainsi un sentiment de solidité, néanmoins quelque peu nuancé par sa grande légèreté (surtout comparé au Keyz Carbon 2 de The G-Lab), avec un poids de 0.84 kg qui en perturbera peut-être certains. Quatre patins permettent un peu de limiter la glisse, dont deux situés sur les pieds permettant de relever légèrement le clavier, mais le clavier sera indéniablement moins fixe que d’autres claviers plus lourds. Le câble, d’une longueur correcte, bénéficie d’une attache à base de scratch, mais se révèle non tressé, loin des standards dont on commence à avoir l’habitude. Enfin, le connecteur USB plaqué or reprend là encore le design global avec une forme assez angulaire, qui donne une bonne prise (non pas que l’on débranche et rebranche si souvent que cela son clavier).

 

hermes p3 design

 

Le principal atout, commercial du moins, du Hermes P3 est son exploitation de switchs low profile. La boîte laisse entendre que Gamdias propose des switchs low profile pour les quatre principales couleurs, mais ce sont les switchs low profile marrons que nous avons eu l’occasion de tester. Ces switchs se caractérisent donc par une distance d’activation entre 1.2 et 1.5 mm sous une pression de 45g, pour une course de 3.0 mm (au lieu de 5.0 mm), à raison d’une hauteur de touche de 5mm de hauteur (contre 11.5 mm). Gamdias promet une durée de vie des switchs de près de 60 millions de frappes, soit  20% de plus que pour des switchs standards. Effectivement, les touches sont bien réactives sous les doigts, en jeu comme en rédaction. Malgré la distance d’activation et la course réduites, les switchs tactiles font leur effet. Les switchs sont relativement silencieux, surtout suite à l’expérience des switchs bleus du Keyz Carbon 2, mais un léger son subsiste à la fin de l’activation, comme si ça résonnait. Le plastique montre ici une autre faiblesse, indépendamment de la légèreté.

On regrettera cependant certains choix liés aux touches. Ainsi, pour commencer par ce qui me fâche le plus, si le clavier est en AZERTY, on notera que la touche Entrée n’est pas au format français. Cela demandera donc un temps certain avant une prise en main correcte, et quand bien même on s’entraîne plusieurs semaines durant (comme dans mon cas), on sera amené à produire un astérisque à la place d’un retour à la ligne à de nombreux moments. De même, la mise en avant des informations sur les différentes touches est discutable. Les chiffres seront particulièrement mis en avant, au détriment de l’usage premier de ces touches, qui sera recalé en petit dans un coin de la touche, derrière même l’usage tertiaire de la touche. Ainsi, pour la touche proposant l’alternance é/2/~, le chiffre 2 sera le plus visible, suivi du tilde ~ avec pour finir la lettre accentuée é, à déchiffrer. Pour peu que l’on ne soit pas à l’aise en tapant sans regarder, on passera du temps à essayer de décrypter les symboles, dont la lisibilité n’est pas toujours aidée par le choix de police (qui me plaît néanmoins, indépendamment de ce problème). Cela sera d’autant plus marqué pour le cas des parenthèses, accolades et crochets, qui seront par moment très difficiles à distinguer. Enfin, s’il fallait finir d’enfoncer le clou, les touches sont légèrement incurvées, et dans une texture qui change de celle utilisée sur le Keyz Carbon 2 ou le XPERT K500, Cette texture et forme rendent l’utilisation agréable, mais cela rend parfois trop imprécises les touches pour ne pas ripper (surtout dans le cadre d’un usage rédactionnel du clavier).

 

hermes p3 touches

 

Comme tout bon clavier gaming, le Hermes P3 propose des raccourcis multimédia, activables grâce à la touche FN. On notera (ou regrettera, en fonction des avis) que ces raccourcis se distinguent de ceux des autres claviers. On retrouve en effet les contrôles pour la musique, mais l’on retrouve aussi et surtout des raccourcis pour gérer les profils RGB et l’inversion des touches directionnelles, au détriment par exemple des traditionnels raccourcis pour les applications type calculatrice ou mail. Il faut en effet souligner que le Hermes P3 de Gamdias, outre les switchs low profile, mise beaucoup sur la personnalisation RGB de son clavier. Grâce à ces raccourcis et au logiciel Hera, que l’on retrouvait déjà pour le clavier Hermes P1 RGB mais aussi pour le casque Hebe M1 RGB ou la souris Zeus P1, vous pourrez en effet profiter des divers modes pré-enregistrés, classiques ou gaming, à nuancer en termes de vitesse et d’intensité, toujours grâce aux raccourcis, mais aussi personnaliser vous-même des macros. Les différents profils sont facilement accessibles en termes de raccourcis, mais cela ajoute en même temps à la confusion quant aux informations affichées sur certaines touches.

 

hermes p3 personnalisation

 

Pour faire dresser un petit portrait, non exhaustif, des possibilités, sachez que la combinaison FN + {1-6} vous permet pour basculer d’un profil à l’autre. Par contre, il vous faudra connaître par cœur ces profils, rien ne vous indiquant quel profil est activé à un instant t, si ce n’est le RGB (ou autre, mais ne gâchons pas la surprise) que vous aurez attribué à ce profil. Le logiciel, relativement clair et fourni, vous permet de gérer les macros, mais aussi le RGB (à la touche près si vous choisissez un mode statique de RGB). Mais vous pourrez aussi et surtout ajouter des sons et des timers à certaines de vos touches. L’application vous invite en effet à associer à certaines de vos touches des pistes sonores, qui pourront s’activer lors de la frappe ou après un certain délai que vous pourrez configurer en fonction de vos besoins (au même titre que les pistes sonores, qui ne sont, il faut le reconnaître, pas fantastiques). Ces alarmes, comme elles sont désignées dans le logiciel, pourront être complétées de timers en chiffres et en bâton, à placer où vous voulez sur votre écran, à la taille décidée. Quelle utilité, me direz-vous ? Bonne question ! Car il reste très surprenant d’entendre un son, ou de voir un timer s’afficher sur votre écran (ou les deux, soyons fous), à l’instant même ou quelques secondes, minutes voire heures, après l’activation d’une de vos touches. Cela vous permettra notamment de personnaliser davantage vos profils notamment MOBA, pour mieux suivre l’évolution de certains de vos cooldowns, par exemple. Enfin, c’est du moins une de nos théories, l’utilité de ces deux fonctionnalités, bien que prenant une place importante dans le logiciel, nous semblant quelque peu discutable (nous sommes preneurs de toute autre hypothèse). Hélas, les atouts du Hermes P3 se limitent cependant à ça. Ce clavier ne propose pas de repose-poignet, ni même de gouttière pour faciliter le cable management, et encore moins de ports USB. De même, les trois LEDs, au lieu des quatre habituelles, vous indiqueront les modes numériques, Caps Lock et Verrouillage de Windows (autrement appelé Gaming).

 

Conclusion

 

Le clavier Hermes P3 RGB de Gamdias est un concentré de bonnes intentions, mais dont les finitions sont loin de ce dont on a l’habitude. L’accent est ici clairement mis sur son design low profile et sur sa personnalisation (en son et lumière), mais l’appréciation générale est fortement marquée, et hélas dévalorisée, par l’absence de nombreux éléments, bien qu’isolément anecdotiques pour certains :  tressage du câble, poids, lisibilité et ergonomie des touches. On a certes des switchs low profile et le RGB comme il est désormais de bon goût d’avoir, mais souhaite-t-on payer 129.95 € uniquement pour ça ?

Difficile de comparer le Hermes P3 avec d’autres claviers low profile en termes de prix, les références étant encore peu nombreuses mais si le prix n’est pas excessif pour les performances qu’il propose, il est au-dessus des autres claviers équivalents (au low profile près), puisque l’on est par exemple quelques 30 € au-dessus du Corsair K68 Cherry MX RGB RED, et au même prix que le Corsair K70 Lux MX Silent, qui certes ne propose pas le low profile, mais bien d’autres avantages ici absents. Le Hermes P3 est de bonne qualité, mais le rapport qualité/prix, du moins sur les aspects qui m’intéressent le plus, n’est pas encore suffisamment optimal pour que nous lui décernions le VG d’or.

 

Silver Award

 

Clavier Hermes P3 de Gamdias
6 Le Testeur
La communauté 0 (0 votes)
Pour
  • Switchs low profile
  • Haute personnalisation RGB
  • Design original
Contre
  • Choix organisationnels et fonctionnels liés aux touches
  • Rapport qualité/prix
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Gaming
@Marine_Wqr

Doctorante en Traitement Automatique des Langues, je n'ai de cesse de chercher, sur tout et rien. Je cherche encore ce que j'essaye de trouver.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Gaming