Les actions de Nintendo ont grimpé en flèche depuis la sortie de Pokémon Go et sa transformation en phénomène culturel mondial. Mais les actions de la firme viennent maintenant de chuter de façon spectaculaire après que les investisseurs se soient rendu compte que Nintendo n’est pas réellement le propriétaire du jeu.

Nintendo a en effet publié une déclaration après la clôture des marchés boursiers le vendredi, soulignant que l’impact du succès de Pokémon Go sera « limitée » car il ne détient que 32% de The Pokémon Company, et que les revenus du jeu et du bracelet Pokémon Go Plus ont été pris en compte dans les prévisions actuelles de la société. Pokémon Go est en effet le fruit d’une collaboration entre The Pokémon Company et Niantic Labs, le développeur qui a précédemment créé « Ingress », un jeu AR similaire, pour le compte de Google.

Cette révélation a apparemment fait plonger les actions de Nintendo ce lundi, de près de 17% à un moment donné, ce qui représente environ 6,4 milliards $ en valeur; comme le note Bloomberg. Et encore heureusement que les règles boursières de Tokyo empêchent le cours des actions de varier de plus de 18% en une seule journée.

Il semble donc que la hausse spectaculaire de l’action de Nintendo, qui a permis à la compagnie de dépasser Sony en capitalisation boursière, ait été alimentée par les investisseurs qui ont cru par erreur que Pokémon Go était entièrement une création de Nintendo et que la société bénéficierait en conséquence des retombées de l’immense succès de la franchise.

Vous devriez regarder aussi ça :
Le plein de nouveaux PC portables en RTX 30

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.