Ciné Séries

Récap’ cinéma : sorties du 29 juin 2016

Récap’ cinéma : sorties du 29 juin 2016

Les sorties cinéma de la semaine

Aujourd’hui, nous sommes mercredi, et qui dit mercredi dit sorties cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme Conjuring 2 : le cas Endfield, Camping 3, Ninja Turtles 2, La Tortue Rouge, L’Effet Aquatique, et Cosmodrama.

 

Mercredi 29 juin 2016

 

Conjuring 2 : le cas Enfield

Conjuring 2 : le cas Endfield – Réalisé par James Wan – Avec Vera Farmiga, Patrick Wilson, Frances O’Connor / Genre : épouvante-horreur

Durée : 2h13

Synopsis : Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s’agira d’une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…

L’avis de Cleek : alors que James Wan s’apprêtait à abandonner le cinéma d’horreur qu’il avait contribué à redéfinir (on lui doit quand même Death Silence Saw, les deux InsidiousConjuring), réalisant Fast and Furious 7 et laissant à d’autres le soin d’Annabelle, spin-off de Conjuring, le voilà qui revient à ses amours premières – et c’est une bonne nouvelle. Son talent certain pour la mise en scène s’était si bien accommodé du premier opus – même si Wan ne recule pas devant certaines facilités – et l’étiquette « histoire vraie » ajoutant toujours tellement au genre horrifique, même si l’on sait à quel point la vérité est librement adaptée, que l’on ne pourra se priver de vous livrer dans la semaine notre critique du film.

 

 

Camping 3

Camping 3 – Réalisé par Fabien Onteniente – Avec Franck Dubosc, Claude Brasseur, Mylène Demongeot / Genre : 1h45

Durée : comédie

Synopsis : comme chaque été, au Camping des Flots Bleus se retrouvent pour leurs vacances nos amis, Les Pic, Jacky et Laurette, Gatineau, tout juste divorcé de Sophie, le 37, et Patrick Chirac fidèle à ses habitudes.Cette année, Patrick a décidé de tester le co-voiturage…

L’avis de Cleek : Franck Dubosc n’est assurément pas un mauvais choix pour doubler Marin dans Le Monde de Dory, mais on aurait aimé qu’il se contente de cette contribution pour cette saison cinématographique. L’alliance Onteniente-Dubosc fait déjà figure de pire duo possible, et l’idée que la suite à un film terrible lui-même faisant déjà suite à un film terrible puisse trouver un financement et laisser l’espoir d’être rentabilisé n’a rien de rassurant…

 

 

Ninja Turtles 2

Ninja Turtles 2 – Réalisé par Dave Green – Avec Megan Fox, Stephen Amell, Noel Fisher / Genre : aventure, action

Durée : 1h52

Synopsis : Michelangelo, Donatello, Leonardo et Raphael sont de retour pour affronter des méchants toujours plus forts et impressionnants, aux côtés d’April O’Neil, Vern Fenwick et d’un nouveau venu, le justicier masqué hockeyeur Casey Jones.

L’avis de Cleek : fini le parti-pris pseudo réaliste qui avait tant nui au premier opus, la production  n’ayant pas compris que l’univers cartoonesque ne s’accommodait pas d’une ambiance à la Warner Bros., cette fois le délire est assumé. Tous les personnages sont là, y compris les plus délirants : Casey Jones, mais surtout Krang, Bebop et Rocksteady, sans compter le retour d’un Shredder assurément plus impressionnant dans cette équipe qu’il ne pouvait l’être dans sa parodie d’Inspecteur Gadget.

 

 

La Tortue Rouge

La Tortue Rouge – Réalisé par Michaël Dubok de Wit  / Genre : animation

Durée : 1h20

Synopsis : à travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.

L’avis de Cleek : si la Tortue rouge est le premier long-métrage du néerlandais Michaël Dubok de Wit, celui-ci s’est déjà taillé une solide réputation avec ses courts-métrages, obtenant le César du meilleur court-métrage pour Le Moine et le poisson, qui avait même décroché une nomination à l’Oscar du meilleur court-métrage, consécration reçue quelques années plus tard avec Père et fille. La bande-annonce semble avoir tout dit de l’intrigue, mais on comprend assez vite que ce n’est pas l’important : le travail sur les émotions, la chaleur des couleurs et la simplicité de l’animation semblent capables d’attendrir des pierres.

 

 

L’Effet Aquatique

L’Effet Aquatique – Réalisé par Solveig Anspach – Avec Florence Loiret-Caille, Samir Guesmi, Didda Jonsdottir / Genre : comédie dramatique

Durée : 1h23

Synopsis : Samir, la quarantaine dégingandée, grutier à Montreuil, tombe raide dingue d’Agathe. Comme elle est maître-nageuse à la piscine Maurice Thorez, il décide, pour s’en approcher, de prendre des leçons de natation avec elle, alors qu’il sait parfaitement nager. Mais son mensonge ne tient pas trois leçons – or Agathe déteste les menteurs!

L’avis de Cleek : l’Américano-islandaise (ça existe !) Solveig Anspach a commencé à se faire une réputation avec Queen of Montreuil puis Lulu, femme nue, deux films remarqués tant par le public que par la critique. Elle poursuit avec L’Effet aquatique ses portraits de femme authentique, et son interrogation à la fois sérieuse et décalée sur les relations humaines.

 

 

Cosmodrama

Cosmodrama – Réalisé par Philippe Fernandez – Avec Jackie Berroyer, Bernard Blancan, Emilia Derou-Bernal / Genre : science-fiction

Durée : 1h52

Synopsis : sept astronautes, accompagnés d’un singe, d’un chien et d’un myxomycète, sortent de cryogénisation à bord d’un vaisseau spatial. Ils ne savent pas pourquoi ils sont là, ni d’où ils viennent, ni où ils vont.

L’avis de CleekCosmodrama est sans doute la sortie étonnante de la semaine : colorimétrie amateurisante, diction rohmerienne, intrigue si mystérieuse qu’on ne sait pas si elle tend au poétique ou vers La Folle histoire de l’espace de Mel Brooks (un peu des deux sans doute)… Après Léger tremblement du paysage, Fernandez poursuit la recherche d’une œuvre singulière, qui plaira sans doute à ceux qui aiment voir des films n’ayant rien de commun avec ceux qui sont habituellement distribués, même dans la sphère indépendante.

 

Source synopsis – Allociné

Ciné Séries
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ciné Séries