Chroniques

La Boîte à Musique – Les meilleurs covers de Game of Thrones

La Boîte à Musique – Les meilleurs covers de Game of Thrones

La Boîte à Musique – Les meilleurs covers de Game of Thrones

 

Bonjour à tous et bienvenue dans le treizième numéro de votre chronique musicale sur Cleek. Vous l’aurez compris, il sera question ici de musique, et plus particulièrement des musiques qui ont bercé et qui continuent de bercer l’univers geek, qu’il s’agisse de jeux vidéo, de films ou d’animés. Le format de cette chronique pourra varier d’un numéro à l’autre selon les musiques qui vous seront proposées. Présentations, analyses, extraits de partitions seront autant d’éléments que vous pourrez retrouver dans la Boîte à Musique de Cleek.

Depuis quelques semaines déjà, une majeure partie de la communauté geek (et sérivore parfois même !) vit au rythme de la sixième saison de Game of Thrones. Une saison d’autant plus hype qu’elle avait su réserver son lot de surprises par des trailers minitieusement choisis pour maintenir le spectateur en haleine concernant quelques point clés de l’intrigue. Vous avez du le comprendre, et ce n’est pas récent, Cleek aime GoT et vous propose régulièrement de retrouver par le biais d’articles divers des contenus originaux sur cette série qui fait tant parler d’elle, mais aussi sur son œuvre littéraire originale. Ainsi, en plus du récap’ série hebdomadaire, nous vous avions parlé de la figure de l’héroïne au travers du personnage de Daenerys et nous vous avions même proposé d’apprendre sa langue, le Dothraki, sans oublier les anecdotes sur la série en général. Enfin, dans le second numéro de La Boîte à musique, nous avions analysé pour vous la musique du générique d’ouverture. Aujourd’hui, et un peu dans ce même ordre d’idées, nous allons revenir à l’identité musicale de Game of Thrones, en vous proposant un sélection, non exhaustive et malheureusement pas toujours objective (nous parlons de musique, quand même) des meilleures reprises des thèmes musicaux de la série. Hype oblige, les artistes n’ont décidément pas attendu longtemps pour mettre la main à la pâte et proposer au web des versions variées, décalées, et somptueuses de ces mélodies qui habitent nos dimanche-lundi soirs.

 

Les anciens numéros : Final FantasyGame of ThronesLeague of Legends 1 & 2Les musiques rétrosInceptionWorlds Collide Les musiques horrifiquesHunger Games – League of Legends : Jhin – Les musiques de film – League of Legends : Aurelion Sol.

 

Version western

 

Nous commençons cette sélection par une relecture un peu wtf de notre thème d’ouverture. Ici, on pourrait croire que l’univers de Game of Thrones a rencontré celui d’Ennio Morricone, dans cette version 100% western, interprétée à la guitare. Rien n’y manque, les rythmiques typiques derrière, les échos sifflés laissant penser aux duels meurtriers (et là, on est pas trop dépaysés de Game of Thrones). Une version, un peu courte, mais de qualité pour qui aimerait allier deux univers musicaux que tout sembler opposer. Vous pouvez également retrouver d’autres œuvres de l’artiste (Mission Impossible par exemple, mais nous vous conseillons aussi la très belle version acoustique d’un medley des thèmes de Star Wars) sur sa chaîne officielle YouTube.

 

 

Version Dubstep

 

Voici une des variantes à laquelle nous pouvions nous attendre en terme de style radicalement opposé. Le générique de Game of Thrones, repris ici en dubstep est plutôt réussi, et marque à sa manière, une empreinte assez théâtrale de la musique. On apprécie beaucoup les citations originales citées en voix-off, comme une ponctuation qui fait  sourire au sein même de la musique, ainsi que les clins d’œils de l’artiste, qui se met à boire sa coupe de vin au milieu du morceau, à la mode Lannister. Pour plus de créations et de covers de MetroGnome, c’est par ici, sur sa chaîne YouTube.

 

 

Version intimiste

 

Nous voilà revenus dans des contrées musicales plus classiques, et surtout assez proches de la musique originale de la série. Ici, nous retrouvons le thème de la chanson « Rains of Castamere ». Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s’agit du thème musical composé sur un texte (présenté dans l’œuvre littéraire), mettant en scène une sorte de comptine connue dans chaque contrée de l’univers de GoT. Cette poésie raconte une histoire symbolique, mettant en garde sur les représailles des Lannister lorsque l’on s’attaque à eux. Pour info, cette chanson (dans sa version originale, ici), est entendue dans la série dès qu’une scène porte sur l’avenir des Lannister, de près ou de loin. Lors des noces rouges par exemple, Catelyn Stark, lorsqu’elle se rend compte du piège qui se referme sur elle, regarde les musiciens qui jouent au mariage, et constate avec effroi qu’ils entament cette mélodie, comme un présage funeste du massacre à venir.

Voici ici ce même air repris au violoncelle par Break of Reality, plus connus pour leur reprise du thème original. Simple, efficace et intimiste, pour un résultat magnifique.

 

 

Version harpe

 

Un peu d’accalmie maintenant, avec une version paisible et angélique à souhait, interprétée à la harpe. Difficile de ne pas passer par cette incontournable reprise, jouée par un instrument à la connotation médiévale. Bon d’accord, c’est cliché, c’est très pur, et la demoiselle a les cheveux longs et bouclés (comme tout cliché de la harpiste qui se respecte), mais le résultat change de l’originale, et vaut tout de même que l’on y jette une oreille, voire deux. Rossela De Falco vous propose également d’autres reprises et créations sur sa page YouTube officielle.

 

 

Version jazz

 

Amateurs de Epic Sax Guy, retenez votre souffle, et profitez de cette version jazz du générique d’ouverture. Joué au saxophone, et accompagné d’un effectif très jazzy, ce générique là ne manquera pas de vous surprendre. Là encore, on aime ou on aime pas, mais le défi était intéressant, et l’improvisation qui s’ensuit est bien exécutée. Il fallait y penser, et surtout, réussir à la réaliser avec soin.

 

 

Version opéra

 

Un petit retour au théâtral avec cette version très opéra du thème, que nous proposent les Forte Tenors. Des voix d’hommes pour un thème musical aux accents parfois guerriers, cela ne détonne pas trop finalement. Si les voix vibrées à l’extrême sont un peu too much par moment, les amateurs du genre apprécieront l’initiative, ainsi que les quelques libertés musicales prises par rapport au thème original.

 

 

Version metal

 

Là encore, un incontournable quand il s’agit de reprises musicales. Comme la dubstep, le metal permet souvent d’octroyer à une musique un caractère épique parfois différent de la version originale. Ici, nous retrouvons donc la chanson Rain of Castamere, version metal donc (ça reste du soft, rassurez-vous) avec des batteries, de la voix, et un solo de guitare sans lequel un morceau de metal ne pourrait pas prétendre à ce titre. L’ensemble sonne vraiment très bien, et l’on pourrait croire le morceau composé dans ce but, tellement le rendu semble naturel et convaincant.

 

 

version wtf

 

… Et que serait une sélection des meilleures covers sans cet artiste atypique qui se défie de reproduire une musique à l’aide d’instruments non conventionnels ? Le voici ici, dans une reprise du générique d’ouverture, interprété avec une bonbonne d’eau, des verres remplis à différentes hauteurs pour faire sonner les différentes notes, et un récipient anodin en guise de percussion. Avec si peu de moyens, on serait gourmands de juger à la négative cet essai, qui plus est efficace et réaliste d’un point de vue musical. Nice one, donc !

 

 

Version violon

 

Rien de très original, me direz-vous, mais cette version mérite à mon sens que l’on s’y attarde un peu. Si beaucoup de cover au violon bénéficient d’une bande-son sur laquelle l’artiste joue sa mélodie,  Jason Yang propose ici une reprise 100% maison, sans aucun support audio. Tout est créé à l’aide de son instrument par une multitude de pistes différentes. L’effort d’orchestration et de synchronisation est appréciable, et le rendu, franchement sympathique ! Pour plus de violon, rendez-vous sur la page officielle du musicien.

 

 

version trente millions d’amis

 

Chez Cleek, nous nous considérons un minimum comme des geeks, et à ce titre, nous aimons Game of Thrones, les internets, mais aussi les petits chats, sans lesquels le web ne serait finalement plus grand chose. Cette version complètement débile de notre générique favori est ici interprétée par un siamois (et bien sûr remixé par les soins de son maître). Pour faire durer le plaisir, et aller un peu plus profondément dans le côté wtf des choses, la version Game of Goats – beaucoup plus violente, par contre), saura probablement vous convaincre aussi.

 

 

 

À bientôt dans la Boîte à Musique de Cleek !

Chroniques
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Chroniques