De nombreuses rumeurs se succédaient depuis quelques jours sur le sujet.

On savait cependant depuis un long moment que la situation de Blackberry ne pourrait pas évoluer dans le bon sens sans un rachat par un « Gros ».

Le groupe financier Fairfax Financial, actionnaire majoritaire de Blackberry, s’active depuis quelques années pour vendre dans les meilleures conditions son actif.

Une offre d’un milliard de $ du chinois Lenovo a ainsi été refusé il y a quelques temps déjà.

Ces derniers jours, alors que les noms de Samsung et Huawei avaient été aussi cités, seuls Microsoft et Xiaomi semblaient encore en course.

Si on prend pour référence l’acquisition de la partie téléphonie de Nokia, cette acquisition serait un poil moins coûteuse pour Microsoft.

Elle confirmerait cependant une implication de plus en plus forte sur le hardware et donnerait une nouvelle porte d’entrée à la firme de Redmond sur les entreprises avec les brevets et compétences de Blackberry dans la messagerie d’entreprise.

 

Ailleurs sur le web

Vous devriez regarder aussi ça :
Test - Boîtier 5000D de Corsair

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.