Esport

Heroes of the Storm – Une chance pour l’esport ?

Heroes of the Storm – Une chance pour l’esport ?

Heroes of the Storm (HoS), le MOBA de Blizzard rassemblant les champions issus des univers de Warcraft, Starcraft et  Diablo, est passée en phase de bêta restreinte le 13 janvier dernier. Après le phénomène Hearthstone l’année dernière, on peut se demander si HoS arrivera à se faire une place dans le monde de l’eSport aux côtés des mastodontes qui se partagent la scène, j’ai nommé LoL et Dota2, ainsi que Smite dans une moindre mesure.

Le jeu

Comme dit plus haut, Heroes of the Storm est un moba qui rassemble des figures emblématiques des licences de Blizzard. Ainsi, on retrouve des personnages comme Arthas, Thrall, Raynor, Kerrigan, ou Diablo.

Là où HoS se distingue des autres moba du moment, c’est qu’il en reprend uniquement le principe de base : deux équipes de 5 joueurs s’affrontant dans une arène, le but étant de détruire le bâtiment principal de l’équipe adverse. Cependant,  à l’inverse d’un LoL ou d’un Dota2, les champions dans HoS n’achètent pas d’équipement. Au fil des niveaux, les champions vont pouvoir choisir des talents spécifiques pour se renforcer et s’orienter dans une optique particulière (tank, soigneur, assassin, etc…). L’expérience est partagée au sein d’une équipe, c’est-à-dire qu’il y a un niveau d’équipe, et non pas un niveau individuel. Il est notamment possible de gagner de l’expérience en tuant des sbires, des champions, en détruisant des bâtiments, en accomplissant divers objectifs…

Autre point important : les arènes. HoS propose actuellement 6 arènes différentes, ayant chacune leurs particularités. Sur chaque carte, des objectifs sont proposés aux joueurs qui, une fois accomplis, accordent des bonus. Cela peut être une créature alliée qui va détruire la base de l’adversaire, des frappes ciblées sur les bâtiments adverses, etc…  Les parties ont donc plutôt tendance à se jouer autour de ces objectifs, ce qui incite davantage à jouer en équipe, plutôt que de rester dans son coin. De manière générale, les parties sont assez courtes, si l’on compare le jeu à LoL ou Dota2. Sur HoS, on approche plutôt de la vingtaine de minutes, ce qui permet un rythme assez dynamique.

Une place sur la scène ?

Les avis sont mitigés quant au possible succès du moba de Blizzard sur la scène esportive. Pour l’heure, un système de matchs classés est déjà en place sous le nom de ligue héroïque. La sélection des personnages est basée sur un système de draft . Le classement fonctionne un peu comme celui d’Hearthstone, c’est-à-dire avec des rangs, sauf qu’ici il n’y a pas d’étoiles à obtenir pour passer au rang suivant, mais des points. Par ailleurs, notez qu’il n’y a pas de « safe zone ». En effet, quelque soit votre rang, vous pouvez descendre si vous enchaînez trop de défaites (le minimum étant le rang 50).

draft_hosLe système de draft, chaque équipe pick à tour de rôle

Blizzard n’a pas spécialement l’intention de lancer son jeu sur la scène eSport. La ligne directrice semble être de laisser les joueurs orienter HoS vers l’eSport s’ils le désirent, en leur fournissant un mode observateur, ainsi qu’un système de replays. Peut-être que si le jeu prend de l’ampleur, Blizzard s’investira dans le processus pour permettre à son jeu de prendre une place sur la scène esportive des moba.

En attendant, la communauté n’a pas attendu Blizzard pour commencer. On compte déjà des équipes dans les grosses écuries de l’eSport. On retrouve ainsi des noms comme Evil Geniuses et Curse. On peut également trouver plusieurs tournois organisés par la communauté, et notamment ceux de l’ESL qui a déjà mis en place des GO4 ainsi que la Major League.

En attendant de voir l’évolution du jeu dans les prochains mois, le débat est ouvert. Pensez-vous que Heroes of the Storm peut marcher en eSport ?

Esport
Plus Esport